logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Vous êtes iciAccueil|Destinations|Afrique|Guinée
Ceci est un jeu de chance, mais vous devez aussi avoir du talent et des stratégies pour y gagner o machines à sous. Pour en savoir plus, visitez casinoonline.tf.

Guinée (5)

Guinée

Budget "routard"

Comptez de 12 à 22 € par jour pour un confort basique et 22 à 38 € pour une meilleure "qualité" (lorsqu'elle existe).


Venez en GUINÉE !!!!!

Guinee-Plage_de_bel_airOui , venez , ce pays a besoin de redémarrer au niveau du tourisme.
C’est un beau pays , très vert , avec des reliefs variés , un belle végétation…Et des populations très gentilles et accueillantes.
Mais de grâce , soyez des touristes intelligents et responsables de vos actes .
Ne donnez jamais , JAMAIS quoique ce soit aux enfants et aux gens sans raison.
Ce pays est totalement différent des autres pays de la sous région : PERSONNE ne tend la main. Personne ne mendie « le stylo » , « le bonbon » , etc…

Pourquoi ? C’est simple car certains cons de touristes ne sont pas encore venus là pour polluer et pervertir les enfants et…. les parents .
Vous voulez apporter des choses ? très bien , donnez les aux enseignants, aux dispensaires , aux chefs de familles qui vous inviterons…
Je paraît faire le donneur de leçons , mais depuis de si longues années de voyages un peu partout dans le monde j’ai vu ce que les touristes apportent de néfaste avec leurs dons gratuits , inutiles et stupides.

Guinee-Oroko_village_de_brousseCe que vous donnez n’a pas de valeur ! et des populations dignes deviennent mendiantes avec les étrangers.
Si vous venez avec votre voiture , (ce qui est facile. = prendre votre visa dans le pays précédent , le Mali , par ex . et une autorisation exceptionnelle de circuler avec votre auto.) je me dois de vous prévenir sur les comportements des très nombreux policiers, gendarmes et militaires qui barrent les routes et effectuent des « contrôles » dans le seul but d’obtenir « la dépense » pour le café ou le manger !
Ils essaient tout pour vous trouver une infraction . À vous d’être patients et fermes.
Ces gens ont le même comportement avec les taxis , camions et particuliers.
Sauf que cette « coutume » est tellement ancrée que le billet est déjà près dès l’arrêt !!!
Si vous avez l’habitude de bivouaquer en brousse vous pourrez le faire sans souci.
C’est ce que je fais quasi tout le temps. Et même à proximité d’un village , les enfants vous observeront mais à la nuit tombée vous serez tranquilles.

Une précision pratique , le change est tellement favorable que la vie n’est pas chère …. Pour nous ! à ce jour on change 1€ pour + de 10000Francs guinéens , et la situation politique (qui est calme) ne semble pas en mesure de faire changer cela avant un bon moment.
Encore une fois venez , mais ne faîtes pas de ce pays un nouveau Maroc ou un nouveau Sénégal !!! Où les mains insistantes et presque autoritaires réclament ce que les gens considèrent maintenant comme leur dû.

Michel Goussard


Se déplacer

. Par la route

Le réseau est très inégal avec encore de nombreuses portions difficiles (goudron dégradé ou pistes non grattées) mais le nombre de kms bitumés progresse. En Juin 2017, l'axe principal menant de Conakry vers l'arrière pays (direction Kindia, Mamou, ...) est en cours de réfection. D'autres travaux sont également en cours dans tout le pays.

- Transports en commun :
Les Renault "Nevada" ont supplanté les 504 et autres 505 comme taxi-brousse et  sont à ce jour les "meilleurs" moyens de déplacement, assez lent surtout à la saison des pluies (été), souvent fatigants, plus que bondés mais aussi plus économiques. On donne souvent à l'étranger la meilleure place. Repas offert sur certains trajets. Evitez si possible les minibus et les voyages de nuit car les accidents sont alors plus fréquents. Le réseau de bus est peu développé dans le pays. Cependant quelques sociétés assurent des liaisons hebdomadaires vers les plus grandes villes de l'intérieure.

- 4x4 :
En cas de location de véhicule, choisir de préférence un 4x4. Vérifier au moment de partir qu'il dispose de tous les équipements réglementaires et des papiers obligatoires. Attention car la circulation notamment à Conakry est plutôt anarchique. Pour le reste, roulez doucement et évitez absolument de rouler de nuit.

. Autres
Il existe une seule ligne de train au niveau de la Capitale qui est réservée au transport du minerai et un train de banlieue réalisant un A/R par jour entre le centre ville et la banlieue. 
Aucune desserte aérienne locale à ce jour, même si des projets sont en cours...

Précautions

. Sanitaires

Précautions obligatoires concernant l'eau et les aliments. Pour l'eau, privilégier l'eau en bouteille et se méfier des sachets d'eau dont la qualité peut être douteuse.  Pour les aliments, bien nettoyer les crudités et les autres aliments mangés crûs.
Vaccin contre la fièvre jaune obligatoire et traitement anti-paludéen vivement recommandé sur les séjours courts. D'autres vaccins sont recommandés notamment contre les hépatites, méningites et la typhoïde.

. Sécurité

La prudence est de mise dans la capitale Conakry, surtout la nuit et dans certains quartiers, pour éviter vols et autres désagréments. Dans l'intérieure du pays, pas de risques particuliers, mais n'oubliez pas que vous êtes touristes dans un pays où la pauvreté est encore bien présente.
Les barrages d'hommes en tenue sont encore présents sur toute l'étendue du territoire (beaucoup moins qu'avant...), mais si vous avez tous vos papiers en règle, pas de soucis et surtout gardez votre calme et le sourire. 
La route est dangereuse en Guinée. Evitez absolument de circuler la nuit !
Dans un autre domaine, les régions limitrophes du Libéria, de la Sierra Léone, et accessoirement de la Guinée Bissau, qui étaient à éviter pour cause de tensions locales, sont de nouveau fréquentables sans soucis particuliers.


A voir, à faire (carte de localisation)

La Guinée est à visiter pour ses paysages. C'est l'un des pays les plus verdoyants d'Afrique de l'Ouest avec quantité de cours d'eau qui la traversent, notamment à travers tout le massif du Fouta-Djalon mais aussi en Haute Guinée avec le majestueux fleuve Niger et ses affluents. Les plages sur la façade atlantique ainsi que les iles de Loos au large de Conakry permettent la baignade une grande partie de l'année avec des températures de 23 à 28° C. Au delà de ça, tout le pays est une "terre d'aventure" loin des sentiers battus, avec notamment la région forestière riche en sites naturels encore préservés, une zone de moyenne montagne, le Fouta, idéale pour la randonnée, etc
Pour le reste, la Guinée est une terre de musique (Djembés, Balafons, Koras) et de musiciens reconnus pour leurs talents, riche de différentes cultures qui cohabitent harmonieusement.


**** : à ne pas manquer; *** : très bien; ** : à voir; * éventuellement
.
Conakry * (ville)
Côte et ile de Los (plages) **
Parc Niokolo Badiar ** (faune)
Fouta-Djalon **** (paysages, cascades, rando, "aventure")
Dabola et env. * (ville; cascade, rando)
Parc Nat. du Haut Niger ** (faune)
Fleuve Niger *** (paysages, faune, canoë, "aventure")
Niani * (site historique)
Kissidougo et Kankan * (villes dont marchés)
Région Sud-est *** (paysages, faune, "aventure")



Artisanat, achats

Pagnes notamment Indigo et Forêt sacré (Labé, Kindia, ...), articles en cuir, sculptures sur bois dont celles de la déesse Nimba, instruments de musique (djembé, koras, balafons...) à voir et à marchander sur les marchés de Conakry, Kindia et partout dans les principales villes du pays.


Gastronomie

Assez basique : fonio ou riz sauce arachide, tô (manioc), mil pilé, ragoûts, brochettes de boeuf, poissons grillés, omelettes, et surtout fruits et légumes en pagaille (différents selon la saison). 
Comptez 0,5 € un plat acheté sur un marché et environ 4 € pour un repas "européen" (uniquement dans les grandes villes). De façon générale le pays est à déconseiller à ceux qui n'aiment pas le riz.

Hébergements
A Conakry, l'offre hôtelière s'est beaucoup développée et diversifiée avec des hôtels de grand luxe ouverts ces dernières années (plus de 100 euros la chambre) mais aussi des structures moins prestigieuses mais aussi plus abordables (environ 50 euros la chambre)
Dans l'arrière pays, l'offre hôtelière est beaucoup plus limitée avec des prestations de qualité inégale. Il faut compter environ 5 € la nuit pour les hôtels les plus basiques sans eau ni électricité, et jusqu'à 25 € pour plus de confort. 
Hébergement toujours possible à négocier chez l'habitant dans les régions hors Conakry et grandes villes.

Derniers adhérents en ligne

adhabm   cherveau   nicolombier   chchampalaune   gbernis   gcorsaletti   clougovoy   amvial   rdemougin   jodurand   sroinson   fseitz   fmaignan   rtourbot   bebenoist  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public