logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Vous êtes iciAccueil|Destinations|Amérique Centrale|Costa Rica|Carnets de route

Carnets de route



Chantal et Georges sont partis pour un tour du monde de 5 ans en Camping-car, voici un extrait de leur carnet de route au Costa-Rica. lls sont acuellement au volcan Arenal.


Costa_Lac-Arenal-VictorVictor est déjà là. Monté sur Lucero, il nous fait une démonstration de son savoir faire en paradant autour du camping-car.

Mais il nous faut le temps de déjeuner et de nous préparer et lorsque nous sortons, il a dessellé sa monture. Il a décidé de nous consacrer sa journée. Muni d'une machette et de son beau chapeau blanc, il est prêt à nous piloter jusqu'à la laguna Cote. Nous n'avons que deux places dans la voiture. Je suis obligée de parcourir les quelques kilomètres de piste, assise sur une banquette de la cellule, agrippée à la table.


Victor nous conduit jusqu'au bord du lac, entouré de collines perdues dans les nuages. Le volcan Tenorio reste invisible. Notre guide profite de l'occasion pour faire provision de citrons verts en grimpant dans les arbres. Puis, nous nous rendons au belvédère où flotte un grand drapeau du Costa Rica.

Tout le long du chemin, Victor nous donne une petite leçon d'herboristerie. Il nous fait goûter des plantes au goût d'anis qui semblent bonne pour guérir les maux d'estomac puis une herbe amer qui semble avoir le même effet. Nous nous installons sur un banc de bois pour partager un petit encas. Nous lui offrons des bananes, il nous donne des petites meringues et des "biscochos", ces sortes de biscuits apéritifs à base de fromage et de maïs dont raffolent tous les costaricains. En forme d'anneau, d'un jaune éclatant (un peu trop), il s'en vend de partout le long des routes.


Sur le chemin du retour, nous faisons halte chez Enrique, le frère de Victor. Il dresse des chevaux pour participer à des concours. Victor tient absolument à nous montrer les exploits de "Cobra", un magnifique cheval blanc dressé par Enrique. Cobra est sellé. Victor met en route la musique depuis le poste du vieux pick-up. Le spectacle peut commencer.

C'est un véritable enchantement. La monture et son cavalier virent autour des arbres au rythme de la musique. Enrique nous fait la démonstration de toutes sortes de pas qu'il a appris à Cobra. Puis il saute sur une sorte de table en bois sur laquelle les sabots ferrés du cheval martèlent le sol, toujours en rythme. A la fin, l'animal est complètement épuisé, d'autant qu'il fait une chaleur intense. Avant de partir, on nous offre de belles tranches de pastèque. Ces instants passés dans la ferme d’Enrique seront sans doute un des plus beau souvenir de notre séjour au Costa Rica.

Nous reconduisons Victor chez lui. En guise de cadeau d'adieu, il nous offre à chacun un chapeau. Un drôle de chapeau noir tricoté pour moi (pour quand il fera froid) et une belle casquette rouge pour Georges. En plus de la photo que nous avons faite de lui avec sa jument Lucero, nous lui offrons un pin's du canada pour décorer son beau chapeau blanc. Ces quelques échanges scellent notre amitié. C'est l'heure des adieux. Direction Fortuna et le volcan Arenal.


Costa-ArenalNous longeons le lac Arenal, jusqu'au volcan. Nous prenons quelques clichés de cette imposant volcan à la forme parfaite et poursuivons notre chemin. Ce soir, nous voulons dormir près de Puntarenas pour pouvoir prendre le ferry demain.

Nous traversons la cordillère de Tilaran et passons un col à 1 150 mètres d'altitude. La végétation est luxuriante et nous longeons toutes sortes de plantations inconnues. Il nous semble reconnaître des champs d'ananas mais sommes incapable d'identifier les arbustes plantés en rang serré sur les pentes de la montagne.


Nous redescendons sur la côte pacifique et retrouvons la chaleur. Il nous faut trouver un bivouac. Nous hésitons à entrer dans la ville de Puntarenas pour dormir dans une rue. Finalement, nous demandons l'hospitalité au gardien de la plage de Doña Ana. Le parking, gratuit, est clos la nuit. Nous pouvons y rester jusqu'à demain.

Pour sceller le contrat, Georges part avec trois bières fraîches pour les partager avec les gardes. Du coup, nous avons le droit d'aller gratuitement sur la plage pour aller admirer le coucher de soleil sur la baie de Puntarenas. Nous entendons quelques singes hurleurs.

Le soleil disparaît mais la chaleur reste intense. La nuit sera sans doute difficile.

Voir le site

Lu 2183 fois

Derniers adhérents en ligne

adhabm   bebenoist   plemaitre   stcassonnet   jrose   catherine   fjourdain   chveque   jcpeugeot   jmhelle   cvandyk   jmserour   acabot   symarchand   troiscatalans  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public