logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 65

Sur place

Budget "routard"


Comptez de 14 à 22 US $/jour.


Se déplacer


Par la route

Réseau routier en majorité dans la partie ouest et nord du pays. Les routes sont bonnes sur les grands axes et le bus développé comme partout dans la région. Possibilités de location de véhicule.

Pour le reste (la Mosquitia)

On se déplace d'abord le long des fleuves et rivières ou en avion. Egalement des bateaux pour se rendre dans les Islas de la Bahia.


Précautions


Santé

Risques de paludisme en dessous de 1 000 m. Moustiques en nombre. Précautions habituelles (vraiment recommandées) au niveau de l'eau et des aliments. Choléra plus ou moins endémique.

Sécurité

En dehors de quelques risques de vols comme partout, le pays est assez sûr. Sauf Tegucigalpa qui de l'avis de beaucoup est la capitale d'Amérique centrale la plus risquée la nuit, y compris dans le centre.


A voir, à faire
< COPAN
Après une visite de Tikal, celle de Copan s’imposait. Site plus petit mais très riche et majeur pour la culture maya. On reste émerveillé devant l’escalier des hiéroglyphes. J’avais retenu un guide depuis la France, Tito, qui parle parfaitement le français
La ville de Copan (le site s’appelle Copan Ruinas ) fait penser dans un premier temps à Antigua, la perle du Guatemala. A y bien regarder on voit que les maisons sont récentes, l’histoire n’y est pas présente, en fait cette ville est sortie de terre il y a 30 ans afin de servir de base de visite pour les ruines. Pas grave, on est quand même sous le charme et 2 jours à Copan pour les ruines et cette petite ville et ses habitants aux allures de cow-boy ne sont pas de trop. De toutes façons, sauf si on est en voiture de location, on ne peut pas faire Copan en 1 jour. Ambiance dépaysante et folklore assuré. Tito, le guide, présente Copan de façon très vivante, anecdotes qu’on ne peut trouver dans aucun guide.
Il organise également des circuits nature en montagne, accessible selon lui à une grande majorité de touristes, moi entre autres, étant donné mon côté sportif , on peut y aller sans crainte.
Bivouac et rencontres insolites pendant 3 ou 4 jours au Honduras bien sur et dans une zone sùre.
everserrano@hotmail.com
everserrano@yahoo.com
< Jacqueline (2016)

Le Honduras est un pays d'abord de nature (parcs Celaque, La Tigra) et d'aventures (la Mosquitia) mais qui possède aussi des attraits culturels (Copan, villes coloniales, garifunas) et même de quoi ravir les amateurs de plages et de plongée (Isla de la Bahia, côte nord-est).


**** : à ne pas manquer
*** : très bien
** : à voir
* : éventuellement

Golfo de Fonseca * (plages, îles)
Tegucigalpa * (ville)
Sta Lucia et Valle de Angeles ** (paysages, villages coloniaux)
La Tigra Nat. Park *** (faune, nature)
Comayagua ** (ville coloniale)
Celaque Nat. Park *** (faune, nature)
Copan **** (site précolombien)
Pulhapanzak et Lago de Yojoa * (chutes, lac)
San Pedro Sula * (ville)
de Puerto Cortes à Trujillo *** (plages, nature, faune, garifunas)
Islas de la Bahia **** (plages, plongée)
La Mosquitia *** (nature, faune, aventure)



Artisanat, achats


Cuirs, bois précieux, poteries artisanales, bijoux en argent.



Gastronomie


Comme partout dans la région, une cuisine à base de riz, haricots noirs, patates, bananes, poulet et tortillas; fruits et jus de fruits. Langoustes et poissons sur les îles. On peut manger pour vraiment pas cher sur les marchés.



Hébergements


Nombreux hôtels économiques (< 8 US $) au confort parfois sommaire presque partout dans le pays.



Lu 2908 fois

Derniers adhérents en ligne

jeperignon   gagouband   jcpeugeot   demellerin   pmatveeff   ffeugeas   thodobbelaere   ppicard   frbonnaud   phlautridou   adhabm   sohumbert   opaugam   cgaudin   chduhourcau  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public