logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Vous êtes iciAccueil|Destinations|Amérique du Nord|USA|Histoire

Histoire




Des origines à l'indépendance


14 000 av. J.C. : arrivée, via le détroit de Béring et l'Alaska, des premiers hommes sur le continent américain.

IIIe siècle : époque des "pueblos" (villages fortifiés) des tribus Anasazi encore visibles aujourd'hui dans le Sud-ouest des Etats-Unis.

Fin Xe siècle : présence Viking sur la côte Nord-est (Maine).

XVe siècle : des pêcheurs anglais et basques croisent au large des Etats-Unis. Environ 12 millions d'indiens en Amérique du Nord.

1492 : "Christophe Colomb découvre l'Amérique" en débarquant aux Bahamas le 12 octobre.

1496 : l'anglais John Cabot "découvre" Terre Neuve (actuel Canada). Ponctuellement quelques pêcheurs anglais s'installent sur la côte Nord-est.

Début XVIe siècle : en cherchant un passage vers l'Asie, plusieurs navigateurs (Cartier, Verrazano...) explorent l'actuel Québec et l'Est des USA ce qui débouche sur les premières tentatives d'implantations européennes à l'est des Grands lacs. A la même époque les espagnols commencent l'exploration du Texas, des côtes californiennes et de Floride.

Fin XVIe siècle : création par les espagnols de la première colonie permanente aux USA (1565, St Augustine en Floride) et du Nouveau Mexique rattaché à Mexico.

Début XVIIe siècle : poursuite des rivalités anglo-espagnoles sur la côte atlantique.

1620 : l'arrivée du Mayflower ("Pilgrims Fathers") dans les environs de Boston marque le début "officiel" de la colonisation anglaise aux Etats-Unis. Arrivée des premiers esclaves quelques temps après.

Fin XVIIe siècle : les anglais "structurent" peu à peu l'actuelle Nouvelle-Angleterre où affluent nombre d'immigrants. Les français explorent le Mississippi et fondent en 1699 la Louisiane (Nouvelle France) qui s'étend alors du Golfe du Mexique au Canada. Premiers conflits sérieux entre indiens et européens.

Mi-XVIIIe siècle : prospérité des (13) colonies anglaises d'Amérique et dégradation progressive des relations entre celles-ci et l'Angleterre. Déjà les colonies du Sud (Maryland, Virginie) sont dominées par une société de planteurs et celles du nord par des bourgeois et marchands puritains.

1759 : les anglais s'emparent du Québec forçant les colons français à partir vers la Nouvelle Ecosse puis ensuite la Louisiane (les Cajuns).

1775-1783 : après une série de révoltes contre le monopole commercial de Londres (dont la "Boston Tea party"), les colonies anglaises entrent en guerre contre leur métropole (Guerre d'Indépendance) soutenues par la France. En 1776, le Congrès proclame l'indépendance des Etats-Unis. Même si les hostilités prennent fin en 1781, ce n'est qu'en 1783 que le Traité de Paris reconnaît l'existence des Etats-Unis d'Amérique.



De l'indépendance à la deuxième guerre mondiale


1789-1797 : Georges Washington est élu premier président des Etats-Unis. Deux tendances politiques, les Fédéralistes (pour un pouvoir centralisé fort) et les Républicain (pouvoirs locaux), domineront ensuite la scène politique américaine.

1800-1850 : l'Amérique s'agrandit avec l'achat de la Louisiane aux Français (1803), de la Floride aux Espagnols (1819) et de l'annexion du Texas, du Nouveau Mexique et de la Californie suite à la guerre contre le Mexique (1846-1848 ). En 1850 les Etats-Unis comptent 31 états.

1851-1860 : rivalités de plus en plus marquées entre le Sud (agricole, esclavagiste et libre-échangiste) et le Nord (industriel, anti-esclavagiste et protectionniste). En 1860 Abraham Lincoln leader du nouveau parti républicain (anti-esclavagiste) est élu président.

1861-1865 : suite aux conséquences de l'arrivée au pouvoir de Lincoln, les états du Sud créent les Etats Confédérés d'Amérique. Guerre de Sécession perdue par le Sud, abolition de l'esclavage et, en 1865, assassinat de Lincoln.

Fin XIXe siècle : prospérité américaine avec afflux de nombreux immigrants européens, achat de l'Alaska aux Russes (1867) et conquête de l'Ouest (guerres et génocide indien). Développement du capitalisme et par contre coup du syndicalisme.

Début XXe siècle : début de "l'interventionnisme américain" militaire et/ou économique (guerre hispano-américaine, Haïti, Mexique, Amérique Centrale...).

Années 20-30 : période de la Prohibition (années 20) et crise économique sans précédent (krach boursier de 1929). Elu en 1933, Roosevelt essaie avec son "New Deal" de rétablir la situation économique et sociale du pays.

1941-1945 : comme en 14-18 les USA sont aux côtés des alliés pendant la IIe Guerre mondiale.



De la deuxième guerre mondiale à nos jours


1945-1970 : plan Marshall pour une aide économique à l'Europe sinistrée (1948); création de l'OTAN pour une alliance des puissances occidentales (1949); guerre de Corée (1950-1953); crise de Cuba (1962); "guerre froide" contre l'URSS. A la fin des années 60, les démocrates Kennedy et Johnson essayent de lutter contre la pauvreté et la discrimination raciale (cf. Martin Luther King) qui sévissent aux USA.

1964-1973 : guerre du Viêtnam. Nixon (républicain) au pouvoir de 69 à 74 se rapproche de la Chine et améliore les relations avec l'URSS; le scandale du Watergate l'oblige à démissionner.

1974-1981 : relative "faiblesse" des successeurs de Nixon (Ford, Carter) au niveau international (prise d'otage de Téhéran en 1979).

1981-1989 : ère Reagan (républicain) qui "redonne sa puissance" aux USA et relance l'économie. Rapprochement avec l'URSS de Gorbatchev (1985); scandale de l'Irangate (1989, ventes d'armes à l'Iran afin de financer les "Contras" du Nicaragua).

1990-1993 : George Bush (républicain) poursuit la politique de Reagan sans toutefois vraiment résoudre les problèmes socio-économiques du pays. Guerre du Golfe contre l'Irak (1991) et conférence de Paix au Proche-Orient (Accords d'Oslo de 1993).

1993 : arrivée au pouvoir de Bill Clinton (démocrate) qui oriente plus sa politique sur le domaine intérieur (relance de l'économie, lutte contre la pauvreté...) et limite "l'interventionnisme américain" à l'extérieur.

2000 : après plus d'un mois de polémique "juridico-politique" en Floride, le républicain G.W. Bush est élu Président des Etats-Unis.

2001 : le 11 septembre plusieurs attentats-suicide détruisent le World Trade Center de New York et une partie du Pentagone à Washington faisant plusieurs milliers de morts. Suite aux attentats intervention en Afghanistan.

2003 : malgré l'opposition de l'ONU et de l'opinion mondiale, les Etats-Unis envahissent l'Irak sous prétexte de libérer le pays de la dictature de Saddam Hussein.

2004 : en novembre G.W. Bush est réélu pour un second mandat qui s'avérera catastrophique pour lui au niveau socio-politique.

2005 : plusieurs centaines de morts (et polémique sur la capacité de l'administration Bush à gérer les secours) en Louisiane suite au passage de l'ouragan Katrina.

2006 : la population américaine atteint les 300 millions d'habitants.

2008 : la crise des subprimes commencée aux Etats-Unis entraîne la plus grave crise économique mondiale depuis le krach de 1929. Election du démocrate Barack Obama, premier Noir à accéder à la Maison Blanche.
2011 : Barack Hussein Obama commande l'opération qui aboutit à la mort d'Oussama Ben Laden, tué par les forces spéciales américaines à Abbottad au Pakistan le 1er Mai 2011.

2012 : rééléction de Barack Obama le 6 Novembre 2012 pour un second mandat présidentiel en remportant 332 voix du collège électoral contre 206 à son rival et 51 % des suffrages au niveau national.

Lu 2430 fois

Derniers adhérents en ligne

miricher   jprabonneau   adhabm   bebenoist   plemaitre   stcassonnet   jrose   catherine   fjourdain   chveque   jcpeugeot   jmhelle   cvandyk   jmserour   acabot  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public