logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Vous êtes iciAccueil|Destinations|Amérique du Sud|Chili|Se déplacer
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 65

Se déplacer

 

Transports terrestres


Même si le bus est le moyen le plus pratique (ou la voiture localement), les autres modes de transports offrent aussi quelques intérêts, notamment l'avion (panorama des Andes et gain de temps) et le bateau en Patagonie où il n'y a d'ailleurs pas trop le choix.

Vu la taille du pays, les durées de transports entre les lieux de visites peuvent s'avérer assez longues par voie terrestre.

La Route Australe Chilienne , construite dans les années 80 , perpétuellement en réfection et jamais terminée , offre des paysages spectaculaires ainsi que des populations très diverses et attachantes : elle va de Puerto Montt au Lac O’Higgins , sur 1247 kms.On peut ensuite passer en Argentine , à pied ou à vélo .Entre Fjords profonds et sommets enneigés , la route est étonnamment taillée dans la forêt primaire , ou à travers des gorges dégoulinantes de cascades puissantes. Les bus sont principalement empruntés par les locaux : très pittoresques , et de plus en plus petits vers le Sud .Je conseille un minimum de 3 semaines, si possible 4 , pour bien profiter de ce périple
< Jacqueline.

Voiture

Le réseau routier chilien est en bon état sur les axes principaux avec des autoroutes payantes. Egalement, pas mal de pistes notamment dans le sud.

On peut louer une voiture pour environ 30 à 40 €/jour. A la limite si l'on compte juste visiter une région précise, la voiture peut s'avérer intéressante. Par contre, pour de (très) longs trajets mieux vaut quand même privilégier le bus ou l'avion (quitte ensuite à relouer sur place).

< LOCATION DE VOITURE A LOS ÁNGELES:

J'avais réservé par Internet, chez Europcar. Pas facile de trouver leurs bureaux, situés en périphérie de la ville, dans une zone industrielle : nous avons pris un taxi.
639 000 pesos pour 21 jours (US$ 1161, ou 849 €), sans savoir très bien si le rachat de franchise était compris ou non (de toutes façons, le rachat de franchise est couvert par ma carte bancaire)... La voiture (VW Gol) était presque neuve, en état parfait : aucun problème, même sur les routes de terre parfois assez mal entretenues. Cette voiture consomme assez peu (l'essence coûte 10% moins cher qu'en France). Nous avons roulé 2680 km. Daniel Masse

A savoir que si l'on compte se rendre en Argentine avec une voiture de location il est généralement obligatoire d'en informer au préalable le loueur.

Bus

Le réseau de bus chilien est très développé, ponctuel, sûr et confortable (TV, toilettes, bar, siège couchette) sur les grands axes et encore de "qualité" ailleurs (y compris en trajet de nuit si on veut économiser une nuit d'hôtel). Le bus est d'ailleurs le moyen de transport le plus utilisé dans le pays et un bon moyen pour découvrir le Chili.

Les tarifs des bus ne sont généralement pas excessifs. Comptez en gros 3 ou 4 €/100 km, mais comparez les prix des compagnies vu que celles-ci sont nombreuses et se font concurrence.

Les horaires sont respectés et les bus partent toujours à l’heure.

3 sortes de bus : Classico à 56 places, Semi-Cama à 45 places, inclinaison du siège à 145°, et Salon Cama à 25 places.

Nous avons toujours voyagé, de jour, en classico ou semi-cama, très confortables, selon la distance à parcourir et la durée du trajet. Pas de problème pour se ravitailler en cours de voyage, il y a les arrêts ou la distribution / vente à bord. La durée trajet du classico est assez élastique car arrêts à la demande.

  2 sites à connaître pour trouver tous les horaires de bus et les compagnies desservant les villes : Chili : www.recorrido.cl        Argentine : www.busbud.com/fr

  Généralement les compagnies sont concentrées dans le même périmètre ou regroupées dans un même terminal. Celles qui ont leur propre terminal (comme Tur Bus par exemple) font toujours un arrêt au Terminal commun. Pratique pour choisir.

Sur les longs trajets et les bus de jour, il était servi parfois 1 café ou thé avec biscuits ou même un plateau-repas / sandwich inclus ou non dans le prix du billet. Se renseigner à chaque trajet.

Métro à Santiago : tarif du ticket en fonction des horaires. Avant 9h, c’est 740 clp, ensuite de 9 à 18h, 660 clp et 610 clp de 6h à 6h 30 et 20h45 – 23h..



Taxis (et collectifs)

En plus des taxis "classiques" on trouvera des taxis collectifs pour les courses en villes ou en périphérie. Leurs prix sont un peu plus chers que ceux des bus mais inférieurs aux taxis

Vélo

Comme dans les autres pays andins le vélo est loin d'être l'idéal pour voyager (dénivelés, altitude, climat...) et s'adresse avant tout aux plus motivés.

Stop

Assez facile même si dans certains endroits le trafic est faible ou les véhicules chargés (mais il reste les camions).



Trains


C'est la compagnie nationale EFE qui gère le petit chemin de fer chilien. Il existe essentiellement une ligne partant de la capitale vers le sud (Chillan). Ceci dit, le train reste assez peu utilisé dans le pays car concurrencé par le bus qui est souvent plus rapide et un peu moins cher.

A signaler que plusieurs lignes ont été fermées ces dernières années dont celle reliant Calama (Chili) à Uyuni (Bolivie).
Il existe un métro à Santiago.



Voie maritime et fluviale


On trouvera de multiples bateaux et ferries réguliers ou de croisières dans le sud où il n'existe que peu de routes. Les principales dessertes concernent l'île de Chiloé et surtout la liaison Puerto Montt - Puerto Natales avec Navimag pour 400 US $ mini. la couchette.

Egalement des possibilités de croisières vers l'Antarctique chilien, mais pas de ligne régulière par contre pour se rendre à l'Ile de Pâques (juste quelques cargos aléatoires).



Vols intérieurs


Le Chili dispose d'un bon réseau aérien notamment avec la Lan et Sky Airlines; cette dernière étant souvent des plus intéressantes au niveau prix. Même si les étrangers ne bénificient pas vraiment des tarifs locaux, l'avion demeure cependant relativement abordable (environ deux fois le prix du bus pour nombre de dessertes).

De fait, pour se déplacer, l'avion est une solution possible vu les distances - ou les difficultés de transports dans l'extrême sud - et qui peut faire gagner beaucoup de temps.
A signaler qu'il existe un pass aérien intérieur proposé par la Lan Chile.


ile_de_paquesweb

Ile de Pâques, Juan Fernandez

Pour se rendre sur l'Ile de Pâques, il existe des vols au départ de Santiago pour en gros 400/600 € A/R.

Quant à l'archipel Juan Fernandez il est desservi plus ou moins régulièrement par deux petites compagnies locales (Aerosec et Ata) pour à priori dans les 500 € A/R.
Lu 3846 fois

Derniers adhérents en ligne

stcassonnet   jrose   adhabm   catherine   fjourdain   chveque   jcpeugeot   jmhelle   cvandyk   jmserour   acabot   symarchand   troiscatalans   hpavageau   jeneyssensas  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public