logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 65

Sur place




Budget "routard"


Comptez de 50 à 70 €/jour et même plus si l'on compte prendre plusieurs fois un guide (parfois incontournable) pour ses visites.



Se déplacer


Réseau routier vraiment très limité et pas en super état. Ce sont les deux îles principales, d'une taille relativement imposante, qui nécessitent (et permettent) des déplacements motorisés.

Sur place

→ Le bus : Il n'existe réellement qu'une seule ligne du bus régulière, entre l'aéroport de Mt Pleasant et Stanley. Le bus effectue une rotation à chaque avion. Le prix du trajet est de 13 Livres par personne.

→ Les taxis : Ce sont en réalité quelques minibus qui assurent les liaisons entre Stanley centre, le port et l'aéroport.

→ Location de voiture : Pour tous les renseignements, le mieux est de s'adresser à l'Office du Tourisme ou auprès de son hébergeur à Stanley (tout le monde se connaît sur l'île). Il est maintenant possible de louer une voiture sans chauffeur, mais attention, compte tenu du peu de routes ou de pistes, un bon 4x4 est obligatoire. Vous pouvez aussi utiliser les services d'un particulier (ou d'une agence) qui vous emmènera avec son propre véhicule. Compter environ 1 Livre par mile. Attention, le nombre de voitures permettant ce type de service est limité, d'autant plus les jours où arrivent les bateaux de croisières.

→ A pied : Une possibilité pour se déplacer, surtout sur les îles les plus petites, tout en sachant que la grande majorité des terres étant privées, il faut obligatoirement l'accord des propriétaires pour les traverser ou y séjourner.

Entre les îles

→ L'avion : La compagnie FIGAS assure les vols domestiques de l'archipel au départ de l'aéroport de Stanley. C'est le seul moyen de liaison rapide entre les diverses îles. Il n'y a pas d'horaires de vols prédéfinis, et les départs se font en fonction des besoins. Mais si la météo le permet, les vols sont relativement fréquents. Attention, pour toutes les dessertes intérieures, le poids des bagages est strictement limité à 14 kg par personne.

→ Le bateau : En plus d'un cargo-ferry utilisé pour le ravitaillement inter-îles, des possibilités de location de bateau chez certains particuliers et les quelques agences locales



Précautions


Santé

Pas de risques particuliers.

Sécurité

Pas d'insécurité mais par contre quelques précautions de base à prendre lorsque l'on part en randonnée à cause du climat rude que connaissent les Falklands, y compris lors de l'été austral. Faire attention aussi aux champs de mines datant de la guerre de 1982 (mais ceux-ci sont normalement indiqués sur les cartes locales).



A voir, à faire


Falklands

En plus de la randonnée, c'est la faune locale qui représente l'intérêt principal des îles avec d'abord les manchots (Papous, Magellans, Royaux), les gorfous (Sauteurs, Macaronis), les otaries et les éléphants de mer. Sans oublier les oiseaux : pétrels, albatros, goélands, skuas, chionis…

Ces animaux se trouvent en général sur la côte (plages, pentes herbeuses ou falaises pour les gorfous) et l'on doit la plupart du temps traverser des terres privées pour atteindre les zones animalières. Bref, il faut l'accord des propriétaires pour se promener à la rencontre de cette faune australe. Certains, comme ceux de Jonhson's Harbour où est située la plus grande manchotière de Royaux de l'archipel, ont malheureusement déjà compris l'intérêt financier du tourisme et ils demandent un droit de passage de 10 Livres/personne.

Dans l'ensemble, les petites îles de l'archipel présentent l'avantage d'une densité animale plus grande. Ce sont elles aussi des propriétés privées (1 ou 2 propriétaires par île) qui disposent toutefois de possibilités de logement en B and B dans les fermes.

Moins spectaculaires, les moutons. Avec plus de 700 000 têtes, les îles Falkland sont un gros producteur de laine.

A Stanley, comme à Port Louis, subsistent quelques bâtiments (anglais ou français) datant de la fin XVIII-XIXe siècle.

Enfin, pour ceux que cela intéresse, à voir les champs de mines qui entourent Stanley depuis le conflit de 1982, ainsi que les champs de bataille de Goose Green, San Carlos, etc.

Georgie et Sandwich du Sud

Deux destinations nature avec de beaux paysages désolés de glaciers et de nombreuses possibilités d'observer la faune locale (pingouins, phoques, éléphants de mer...) ainsi que des rennes en Georgie. L'ensemble uniquement via des tours organisés ou quelques bateaux de croisières.



Artisanat, achats


Essentiellement des pulls en laine et quelques autres souvenirs fabriqués sur place et disponibles dans les boutiques de la capitale. Egalement une production philatélique originale pour les amateurs de timbres.



Gastronomie


Cuisine logiquement d'influence anglaise avec beaucoup de mouton. C'est essentiellement à la capitale que l'on peut se ravitailler. Comptez une dépense identique à ce que l'on connaît en Europe pour ce qui est des repas.



Hébergements


On trouve à Stanley des hôtels et des Bed and Breakfast à partir de 15 Livres/personne/jour. Ailleurs, la plupart des fermes offrent des possibilités de logement en B and B ou, sur leurs terres, dans des cabanes ("porta-cabines") à un prix en gros identique. Lors de l'été austral, on peut aussi opter pour le camping sauvage (quelques fois payant) après accord des propriétaires. Mais attention, il faut prévoir du bon matériel et une tente résistante au vent.

Avec les projets prévus de développement touristique, la capacité d'hébergement devrait s'accroître d'ici peu dans l'archipel.



Lu 1654 fois

Derniers adhérents en ligne

anlambert   adhabm   vabecart   gemahu   angenty   jmserour   miricher   jprabonneau   bebenoist   plemaitre   stcassonnet   jrose   catherine   fjourdain   chveque  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public