logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Vous êtes iciAccueil|Destinations|Caraïbes|Cuba|Se déplacer
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 65

Se déplacer

Par la route


cubagabourinweb
JC Gabourin

C'est l'un des principaux problèmes rencontrés par les cubains avec un réseau de transports en commun un peu limité auquel s'ajoute surtout une pénurie assez régulière d'essence (due notamment à l'embargo US). Pour nombre de cubains, se déplacer est assez souvent synonyme de système D.

Bien "évidemment", les visiteurs sont moins confrontés à ces problèmes, dès lors bien sûr qu'ils utilisent les transports qui leurs sont réservés (bus Viazul, location de voiture...).





De façon générale, pour les étrangers, tous les transports se payent en devises ou CUC et à des prix supérieurs à ceux des cubains.

Bus

Réseau moyennement développé desservant avant tout les grandes villes et les zones touristiques avec deux compagnies, Astro et Viazul, qui se partagent le marché.
Viazul s'adresse d'abord aux touristes avec des cars confortables et (trop) climatisés, alors qu'Astro est faite pour les cubains (avec en principe aussi un petit quota "étrangers") pour des dessertes plus longues et une ponctualité moyenne.

Quant aux prix, ceux d'Astro sont moindres. Comptez en gros une quarantaine d'Euros pour faire La Havane - Santiago.

Camions

Ils remplacent les bus lorsqu'il n'y a pas de ligne et les passagers s'entassent à l'arrière. Très lents, pas vraiment confortables (le moins qu'on puisse dire) ils sont évidemment très économiques (on peut généralement payer en pesos cubains). Bref, pour le visiteur, c'est plus une expérience qu'un mode de transport.

Location de voiture

Attention peu de voitures sur place, il est préférable de la louer avant.

KIA PICANTO – boîte automatique – Kilométrage illimité – 7j1/2 avec retour aéroport

Coût environ 650 euros chez Havanaours.

Attention : le prix de location sur Internet ne comprend pas l’assurance ni l’essence.

Si la voiture n’est pas retournée à l’agence de départ, il y a un supplément de 25 CUC et si l’on déborde de moins de 6 heures, il compte un supplément ½ journée.

Ne pas laisser la voiture sans surveillance.

Parking pour la nuit : 2 CUC

Une option choisie par nombre de visiteurs pour en gros 30 à 40 €/jour minimum et qui permet une grande liberté. Tous les loueurs dépendent de l'état et les prix sont en gros identiques partout.

Attention, quelques arnaques sont toujours possibles en matière de locations (cautions en cash, catégories de véhicules, plein d'essence, etc...). Pas de problèmes de ravitaillement en essence pour les étrangers.

Quant à affrétér un taxi pour de longues distances ou à la journée, c'est loin d'être l'idéal. En effet au prix pas toujours intéressant il faudra ajouter les problèmes d'essence.

Taxis

Il existe en ville différentes types de taxis : taxis officiels "pour touristes" (avec compteur), taxis "non déclarés" (utile que de connaître le prix et de négocier si nécessaire), moto ou vélo-taxis (ces derniers sont plus pour les locaux).

Egalement, pour des moyennes ou longues distances, on trouve aussi des taxis-collectifs (faits pour les cubains), notamment là où il n'y a pas de dessertes de bus.

Deux roues

→ Vélo : Intéressant localement pour les petits déplacements, notamment dans les stations balnéaires.
→ Scooter : Une autre option pour se déplacer en toute liberté sur de petites ou moyennes distances. Comptez en gros 15 à 20 €/jour pour une location (assurances pas toujours possibles). Comme pour la voiture évitez de rouler de nuit.

Stop

Le stop est très utilisé par les cubains mais très rarement par les touristes. En théorie les cubains ne peuvent pas prendre d'étrangers en stop et généralement ce sont les touristes motorisés qui prennent. Malgré tout, si on n'est pas pressé, le stop fonctionne.



Trains


Le réseau ferroviaire cubain permet de relier les deux extrémités de l'île, de La Havane à Santiago, via les principales villes du centre (également une portion La Havane - Pinar del Rio).

De façon générale, les trains sont plutôt lents, moyennement confortables (même si certains comme le "Tren Frances" sont plus "haut de gamme"), généralement bondés et soumis à de multiples retards. En attendant, ils demeurent aussi - et d'abord - une bonne expérience à vivre et offrent l'opportunité de nombreuses rencontres.

Quant au prix, comme toujours, ceux-ci sont différents pour les étrangers tout en restant cependant encore abordables et inférieurs à ceux du bus. Comptez une bonne vingtaine d'Euros mini pour le trajet d'un bout à l'autre de l'île.



Ferries


Quelques liaisons entre le "continent" et certaines petites îles proches de la côte.



Vols intérieurs


Les grandes villes sont reliées entre-elles par la compagnie Cubana à des tarifs abordables avec en principe une possibilité de réductions en cas d'arrivée internationale dans l'île avec celle-ci. A signaler aussi deux ou trois autres compagnies locales proposant également des liaisons intérieures.

Ponctuellement, l'avion peut s'avérer intéressant notamment si l'on compte relier d'un trait dans un sens ou l'autre les deux extrémités de l'île (environ 1 000 km pour en gros 75/100 €).


cubagabourinweb

cubagabourinweb

Lu 3556 fois

Derniers adhérents en ligne

wamaalej   sylavigne   hherodet   lherodet   pondina   pbestauros   aupagnier   rappriou   adhabm   sroinson   mabrotons   chlefebvre   mchattier   opaugam   cherveau  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public