logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Vous êtes iciAccueil|Destinations|Caraïbes|Haiti|Carte d'identité
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 65

Carte d'identité

Repères

• Dans la partie ouest de l'île d'Hispaniola, au Sud-est de Cuba, qu'elle partage avec la République Dominicaine
• 27 750 km2 pour 9 986 731
• Capitale : Port au Prince
• Décalage horaire : - 6 heures en hiver et - 7 heures en été par rapport à la France (GMT-5)
• Electricité : 110 Volt
• Conduite à droite
 



Présentation


Haïti occupe pour un tiers, avec St Domingue, l'île d'Hispaniola qui est la première terre que découvrit Christophe Colomb. Son territoire bordé de plus de 1 700 km de côtes (Atlantique au nord et Caraïbes au sud) possède un relief assez montagneux pouvant atteindre à l'est 2 680 m (Haïti signifie d'ailleurs "pays montagneux"). Celui-ci alterne avec de basses plaines où sont produits notamment le café, la canne à sucre et la banane qui, avec la bauxite, sont les principales ressources du pays.

Haïti est peuplée à 95% de Noirs. Une partie de sa population vit à l'étranger, notamment aux Etats-Unis et au Canada. C'est aussi l'un des pays les plus pauvres au monde où l'espérance de vie ne dépasse pas 53 ans, dont les aléas de l'Histoire, une mauvaise réputation et une économie désastreuse entièrement dirigée par les Etats-Unis font qu'il n'a toujours que peu de perspectives pour les années à venir. Si le catholicisme est la religion officielle, le vaudou tient une place prépondérante dans la vie de la plupart des haïtiens.



Histoire


• IIIe siècle av. JC : arrivée dans l'île des indiens Tainos qui disparaîtront peu de temps après la conquête espagnole.
• 1492 : l'île d'Hispaniola est découverte par Christophe Colomb qui arrive dans les environs de l'actuel Cap Haïtien.
• 1496 : fondation de Santo Domingo de Guzman (côté St Domingue), première ville des Amériques.
• XVIe siècle : arrivée massive d'esclaves africains pour remplacer les indiens disparus.
• 1697 : partage de l'île entre la France (Haïti) et l'Espagne (St Domingue).
• XVIIIe siècle : prospérité de la partie française grâce au café et à la canne à sucre.
• 1791 : soulèvement des esclaves et des "petits blancs" menés par Toussaint Louverture; début d'une guerre qui ruine le pays.
• 1795 : la partie espagnole d'Hispaniola est cédée par traité à la France.
• 1804 : départ des Français et naissance d'Haïti, première république Noire au monde. Dessalines se proclame rapidement Empereur d'Haïti, mais une rivalité oppose bien vite le Nord (l'Empire) au Sud (la République, sécessionniste).
• 1820 : Haïti est réunifié par Jean-Pierre Boyer qui gouvernera jusqu'en 1843.
• 1822-1844 : les haïtiens envahissent, avant d'en être chassés, la partie est de l'île qui était retournée à l'Espagne en 1809, puis devenue indépendante en 1821.
• 1850-1910 : dictatures, anarchie et misère pour le pays.
• 1910-1934 : occupation américaine. Les gouvernements haïtiens successifs continueront par la suite cette "coopération" avec les USA.
• 1937 : à St Domingue, le dictateur Trujillo fait massacrer 10 000 à 20 000 émigrés haitiens pour "blanchir la race".
• 1957-1987 : dictature sanglante de François Duvallier suivie en 1971 par celle de son fils Jean-Claude qui lui succède.
• 1990 : après Leslie Manigat, le Père Aristide est élu Président de la République avec près de 70% des voix.
• 1991 : en octobre, un coup d'état militaire mène le général Cedras au pouvoir. Exil d'Aristide aux Etats-Unis.
• 1994 : présence militaire américaine pour quelques mois qui aide le Père Aristide à retrouver le pouvoir et entreprendre la reconstruction du pays.
• 1995 : en décembre Aristide perd à nouveau le pouvoir au profit de René Préval.
• 1998 : 64 ans après, nouvelle rencontre des chefs d'état d'Haïti et de St Domingue.
• 2001 : après une campagne ayant suscité de vives tensions nationales, réelection (très constestée) d'Aristide à la tête du pays.
• 2004 : violentes manifestations contre le régime de plus en plus dictatorial d'Aristide, intervention franco-américaine et exil d'Aristide en Afrique. En septembre, le cyclone "Jeanne" fait plusieurs centaines de morts dans le pays.
• 2006 : René Préval à nouveau élu à la tête d'un pays en pleine anarchie.
• 2010 : Le 12 janvier un tremblement de terre majeur sévit dans la région de Port- au-Prince(7.0 sur l'échelle de Richter) et cause la mort de plus                                                     de 100 000 personnes. 
• 2011 : Michel Martely est élu président. 




Climat


La saison sèche va de décembre à mars; c'est la meilleure période pour se rendre à Haiti. Le reste de l'année est la saison des pluies qui se caractérise par de violents orages pouvant parfois transformer les rues en véritables torrents. C'est aussi une période de forte chaleur et d'un taux d'humidité élevé parfois éprouvants.

Equipement à prévoir

Des vêtements légers plus un plus chaud pour l'altitude ou les nuits de la saison sèche. Egalement de quoi se protéger de la pluie.



Langues


Langue officielle : Français, même si celui-ci n'est parlé que par 10 à 15 % de la population. En fait, c'est le créole qui demeure la langue majoritairement parlée en Haïti.



Argent


Gourde (100 centimes).
Taux de change du jour

US $ recommandés (cash, travelers, carte) même si l'on peut changer des Euros. Cartes de crédit utilisables dans quelques endroits "haut de gamme" (hôtels, resto...).  Les taux de change par carte ne sont pas toujours des plus intéressants. On peut changer son cash dans les banques ou plus simplement, sans trop de risques, auprès des changeurs des rues qui sont tout à fait reconnus (connaissez quand même le cours du jour et changez des petites sommes).

Conseils

Pour le voyageur l'argent peut vite s'avérer un casse tête en Haïti. En effet, si la Gourde est la monnaie officielle, le dollar US est largement utilisé (prévoyez un bon stock de petites coupures) et remplacera toujours sans problèmes la monnaie locale. Toutefois, pour les petits achats mieux vaut avoir aussi en réserve des Gourdes en petites coupures (billets le plus souvent très délabrés), car peu de gens disposent de monnaie.

Malgré tout, la difficulté première pour le visiteur réside d'abord dans le fait que les Haïtiens parlent la plupart du temps en dollars... haitiens (et utilisent le "$" par écrit). Le dollar haïtien n'étant qu'une vision de l'esprit (comme autrefois les anciens Francs en France) puisqu'il n'existe ni billets ni pièces dans cette monnaie. Donc, déjà, ne confondez pas les dollars US et haïtiens (précisez ou faites vous toujours préciser).

De plus, pour les gens, 3 dollars haitiens = 15 Gourdes = 1 dollar US de manière fixe et cela quel que soit le change entre le US $ et la Gourde (qui tourne en général aux alentours de 1 pour 16). Donc, par exemple, 300 dollars haïtiens faisant 1 500 Gourdes, si vous payez en dollars US on vous demandera 100 US $ alors que si vous choisissez la Gourde (échangée contre des US $ à 1 pour 16) vous ne paierez plus que 93,75 US $. A vous de choisir. Si vous voulez, vous pouvez tenir compte de ce petit décalage dans vos transactions ou mieux le considérer aussi comme un "pourboire", ce qui vu la pauvreté de la population est préférable.

Sachez enfin que de façon générale, en Haïti, tout se marchande, s'achète ou se loue et qu'en tant que "blanc" vous paierez automatiquement plus que les haïtiens.



Affluence


Après une tentative de développement du tourisme à l'époque de la dictature des Duvallier (synonyme de "tranquillité et de stabilité" pour les TO ?), celui-ci est retombé au niveau zéro depuis les années 90. Donc, même si le pays a officiellement accueilli 96 000 visiteurs en 2004, pas vraiment de touristes en Haïti. 6 400 français sont cependant entrés en Haïti en 2000.

Les seuls "blancs" (occidentaux) en Haïti sont généralement des coopérants ou des "humanitaires", des religieux dont beaucoup membres de sectes protestantes - que les mauvaises langues (?) disent financées par la CIA à des fins d'espionnage - ou du personnel diplomatique.



Précautions


Voyage individuel

Vu la situation en Haiti, le tourisme n'y est pas du tout conseillé.



Stats socio-éco
[Cf. détails et sources]


"Qualité de vie" (rang)
2012             
160/177
PIB/hab.
2013 1 300 US $
Revenu moyen mensuel
2014 63 US $
Inflation 2013 + 6,3%
Chômage 2013 7% pop.
Seuil de pauvreté 2013 58,5% pop.
Pop. avec moins de 2 US $/jour 2013 29,2%
Espérance de vie 2014 63,18 ans
Taux de migration (pour 1 000 hab.) 2014 - 4,12
Croissance pop. 2014 + 1,49%
Taux d'alphabétisation 2013 62,1%
Population urbaine 2014 56%
Liberté de la presse (rang)
2015 49/179



Plus d'infos sur...


The World Factbook



Lu 1796 fois

Derniers adhérents en ligne

elmartinez   bebenoist   adhabm   miscossa   lasechet   cherveau   mireyes   mhezelot   clboiteux   rasautreau   palandre   anlambert   vabecart   gemahu   angenty  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public