logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       




En matière d'organisé, les circuits "aventure" et "découverte" sont ceux qui (en principe) se rapprochent le plus du voyage en "individuel".


Circuits "découverte"

Quelques considérations et points à prendre en compte dans le choix d'un circuit "découverte" :

Généralités

- A savoir :
Paradoxalement trouver un bon circuit dans la catégorie "découverte" n'est pas toujours évident. Pas que le choix en matière d'agences ou de destinations soient forcément limités, mais plutôt parce que rares sont les circuits qui, tout en restant organisés, offrent une approche et une liberté se rapprochant du voyage individuel tant dans les contacts que la mobilité.
A noter parfois une nuance dans ce type de prestations avec celles proposées pour une première découverte qui se limiteront aux sites incontournables d'un pays, et celles faites pour une approche plus approfondie qui vous mèneront avec certains voyagistes vers d'autres lieux plus insolites.

- Vocabulaire :
A signaler que nombre de "circuits découvertes" sont labellisés "aventure" par des voyagistes qui d'ailleurs n'hésitent pas non plus à employer des termes comme "expédition" dans leurs descriptifs. Un vocabulaire tout à fait bidon, à vocation purement commerciale, dès lors que de tels circuits ne sortent qu'assez rarement des sentiers battus et se font de plus en plus avec des véhicules privés et des hébergements au minimum "milieu de gamme".

Nombre de participants
Premier élément à vérifier pour choisir son circuit est le le nombre de participants prévu. Trop souvent celui-ci dépasse la douzaine pour atteindre parfois... la trentaine ! Dans ce cas peut-on espérer réellement une quelconque découverte lorsque l'on débarque aussi nombreux dans un petit village, visite un site ou assiste à un événement ? Sans parler des visites qui s'agenceront souvent au départ d'un hôtel "camp de base" (pas facile de trouver tous les soirs 20 lits dans des hôtels différents !) et qui rallongeront d'autant les temps de transport, voire même interdiront l'accès à certaines régions aux infrastructures limitées ou trop éloignées.
Donc, sans hésitation aucune, boycottez les circuits programmés à plus d'une douzaine de participants généralement le fait de voyagistes avant tout soucieux d'un maximum de rentabilité (ce sont d'ailleurs aussi souvent les mêmes qui "oublient" de rémunérer leurs accompagnateurs; à boycotter également).

L'accompagnateur

- Son rôle :
On rappelle qu'un accompagnateurs n'est pas un guide. Déjà, il n'existe pas de formation ou de diplôme pour le premier contrairement au second.
Schématiquement, le guide "explique" un pays ou des lieux alors que l'accompagnateur gère le quotidien du groupe; c'est à dire qu'il s'occupe du transport, de l'hébergement, établit le planning des visites et gère le budget du groupe, plus le cas échéant essaye de résoudre tous les problèmes qui peuvent survenir en cours de route. Donc deux fonctions différentes quoique souvent liées dans les faits.
Autre chose, un accompagnateur n'est ni une nounou, ni un psy, ni un boy et n'est pas là non plus pour faire de l'assistanat. En clair, c'est aussi à chacun de se prendre un minimum en charge même lorsque l'on voyage en organisé !

- Questions au sujet de l'accompagnateur :
Sans vouloir généraliser, on s'aperçoit que les petites structures disposent souvent de meilleurs accompagnateurs que les grosses. Il est en effet plus facile d'en trouver un ou deux de bons que cinquante sur une même destination. Mais au delà de ça, c'est vrai que ce sont d'abord la "personnalité" de ce dernier et son envie de faire partager quelque chose qui font généralement la différence.
Question légitime que se posent souvent les participants à un voyage : l'accompagnateur connaît-il la destination et/ou parle-t-il la langue ? Même si cela est bien sûr un plus, cela ne garantit pas pour autant la "qualité" de celui-ci. Dans les faits, connaître la région à défaut du pays et maîtriser un minimum l'anglais sont le plus souvent suffisants. Car n'oublions pas que le point fort de l'accompagnateur doit plutôt se situer dans sa capacité à se débrouiller et s'adapter aux situations et à trouver des solutions à tous les problèmes ou manques qui pourraient surgir lors du voyage. Bref, il n'est peut-être pas toujours utile de trop se focaliser sur ses "connaissances".
Autre question parfois posée : est-il salarié du voyagiste ? Sous-entendu que cela impliquerait de meilleures compétences. Là aussi les choses ne sont pas aussi simples. Pour commencer, ce ne sont pas les accompagnateurs qui choisissent mais les T.O. avec pour certains le filon du bénévolat (et de l'offre/demande) exploité à outrance. En clair certains accompagnateurs "bénévoles" travaillent depuis des années pour des agences et n'ont de fait rien à envier en terme de compétences à d'autres qui sont salariés. Par contre, c'est vrai aussi qu'il peut arriver que ce bénévolat démotive un accompagnateur ("je me fait exploiter par un TO qui se fait de l'argent sur mon dos") ou en tous cas ne le motive pas vraiment ("pourquoi s'impliquer dans ces conditions; autant profiter du voyage comme les autres").
Bref, ce n'est pas toujours évident. D'où l'intérêt de pouvoir rencontrer ou même simplement dialoguer avec son accompagnateur avant le départ.

Label "équitable" ou autre

Le tourisme durable, équitable, solidaire, etc, est à la mode et est un argument repris par de nombreux voyagistes pour leurs circuits. Si vous êtes sensibles à cette thématique, vérifiez bien en quoi consiste l'action du voyagiste et son argumentaire. Et n'hésitez pas à poser des questions... pour voir si tout cela n'est pas au final qu'un simple motif publicitaire qui surfe sur l'air du temps.
Dernière chose, demandez si les accompagnateurs sont rémunérés pour leurs prestations. Certains voyagistes ayant en effet parfois tendance à oublier que "l'équitable" commence déjà au niveau des gens qu'on emploie...

Points divers

- Si vous recherchez les contacts avec les populations locales, favorisez les circuits qui utilisent les transports locaux plutôt que les véhicules des agences.

- De même, si vous souhaitez disposer à l'occasion de votre temps, choisissez les programmes qui incluent des journées libres, et encore une fois les petits groupes où il est toujours plus facile d'adapter l'itinéraire en tenant compte des envies de chacun.

- Au niveau confort et difficultés, soyez conscients de vos envies et de vos limites. Renseignez-vous avant sur ce qui vous attend à ce sujet.

- Enfin, n'oubliez pas que la réussite de tels circuits repose aussi - et surtout - sur la motivation des participants à vivre un voyage un peu "différent" quoique organisé. Donc mieux vaut avoir des facultés d'adaptation à la vie de groupe, parfois une souplesse quant au confort, plus bien sûr une curiosité qui poussera vers l'autre (l'accompagnateur crée le contact, aux participants ensuite de le développer).


Quelques "spécialistes"

> Vos expériences et discussions sur ces voyagistes.

Pas forcément beaucoup de spécialistes. Dans le lot :
. Adeo
. Arvel
. Continents insolites
. Nouvelles Frontières
. Tamera
. Voyageurs du Monde


Circuits "aventure"

De l'itinéraire accessible à tous à l'aventure extrême qui demande une excellente condition physique, voire psychologique, ces circuits sont la plupart du temps orientés vers la nature et les grands espaces. Souvent au programme : marche, bivouac, tout terrain et des étapes parfois un peu dures tant au niveau climatique que du milieu.
Au delà des remarques concernant les circuits "découvertes" également valables, quelques autres points sont aussi à prendre en considération pour ce type de voyage.

Contraintes et limites

Avant de se lancer dans l'aventure mieux vaut d'abord savoir si ce type de circuit correspond réellement à ses envies et capacités (il existe toutefois des circuits de différents niveaux). Pas la peine de se surestimer ni d'ailleurs se sous-estimer (on n'a rien à prouver); se mettre ou s'imaginer en situation pouvant apporter un début de réponse.
Encore plus que pour les "circuits découverte", la vie de groupe et ses contraintes, l'acceptation d'un confort rudimentaire et des facilités générales d'adaptation seront nécessaires à chacun pour la réussite du voyage. Et sur le plan physique, pour les voyages les plus difficiles, un bilan de santé préalable peut s'avérer nécessaire sinon même obligatoire.

Le voyagiste

Par rapport au voyagiste, il est utile de connaître sa réputation et son sérieux dans ce domaine, l'état de compétence de ses guides et accompagnateurs, de même que la logistique (matériel récent, gages de sécurité, etc) prévue lors des circuits notamment les plus aventureux. Egalement privilégiez les groupes restreints.
Sur le plan financier demandez, surtout pour les milieux extrêmes où il est cher, si le "petit matériel" personnel tels que tente, duvet, etc, sont prêtés ou à la charge des participants.
Enfin, une fois sur place, sachez d'avance si les tâches quotidiennes et surtout le portage seront assurés par les clients ou des personnes extérieures ?


Quelques "spécialistes"

> Vos expériences et discussions sur ces voyagistes.

Il existe en gros une quinzaine de bons spécialistes reconnus en France dont les documentations ne sont toutefois, la plupart du temps, disponibles qu'auprès des agences de la marque ou en ligne.
. Allibert (treks montagnes et déserts)
. Akaoka (treks et randos de tous types)
. Atalante (rando pédestre)
. Chamina (idem)
. Club Aventure (dominantes treks)
. Explorator (randos découvertes et autres)
. Fleuves du Monde (les fleuves)
. Grand Nord-Grand Large (milieux polaires)
. La Balaguère (rando et trekking)
. La Route du Sahara (Sahara)
. Nomade (dominante treks)
. Point Afrique (Sahara)
. Terres d'aventure (le voyage à pied)
. Tirawa (rando et trekking)
. UCPA (orienté jeunesse)
. Visages-Trekking (rando et trekking)

A noter également un bon choix de TO britanniques pour cette catégorie de voyages et plus particulièrement aussi le voyage "longue durée".


Circuits "aventure" ou "découverte"

 

.. Comment choisir ?
.. Circuits "aventure" ou "découverte"
.. Circuits "culturel" ou "thématique"



En matière d'organisé, les circuits "aventure" et "découverte" sont ceux qui (en principe) se rapprochent le plus du voyage en "individuel".


è Circuits "découverte"

Quelques considérations et points à prendre en compte dans le choix d'un circuit "découverte" :

. Généralités
- A savoir :
Paradoxalement trouver un bon circuit dans la catégorie "découverte" n'est pas toujours évident. Pas que le choix en matière d'agences ou de destinations soient forcément limités, mais plutôt parce que rares sont les circuits qui, tout en restant organisés, offrent une approche et une liberté se rapprochant du voyage individuel tant dans les contacts que la mobilité.
A noter parfois une nuance dans ce type de prestations avec celles proposées pour une première découverte qui se limiteront aux sites incontournables d'un pays, et celles faites pour une approche plus approfondie qui vous mèneront avec certains voyagistes vers d'autres lieux plus insolites.
- Vocabulaire :
A signaler que nombre de "circuits découvertes" sont labellisés "aventure" par des voyagistes qui d'ailleurs n'hésitent pas non plus à employer des termes comme "expédition" dans leurs descriptifs. Un vocabulaire tout à fait bidon, à vocation purement commerciale, dès lors que de tels circuits ne sortent qu'assez rarement des sentiers battus et se font de plus en plus avec des véhicules privés et des hébergements au minimum "milieu de gamme".

. Nombre de participants
Premier élément à vérifier pour choisir son circuit est le le nombre de participants prévu. Trop souvent celui-ci dépasse la douzaine pour atteindre parfois... la trentaine ! Dans ce cas peut-on espérer réellement une quelconque découverte lorsque l'on débarque aussi nombreux dans un petit village, visite un site ou assiste à un événement ? Sans parler des visites qui s'agenceront souvent au départ d'un hôtel "camp de base" (pas facile de trouver tous les soirs 20 lits dans des hôtels différents !) et qui rallongeront d'autant les temps de transport, voire même interdiront l'accès à certaines régions aux infrastructures limitées ou trop éloignées.
Donc, sans hésitation aucune, boycottez les circuits programmés à plus d'une douzaine de participants généralement le fait de voyagistes avant tout soucieux d'un maximum de rentabilité (ce sont d'ailleurs aussi souvent les mêmes qui "oublient" de rémunérer leurs accompagnateurs; à boycotter également).

. L'accompagnateur
- Son rôle :
On rappelle qu'un accompagnateurs n'est pas un guide. Déjà, il n'existe pas de formation ou de diplôme pour le premier contrairement au second.
Schématiquement, le guide "explique" un pays ou des lieux alors que l'accompagnateur gère le quotidien du groupe; c'est à dire qu'il s'occupe du transport, de l'hébergement, établit le planning des visites et gère le budget du groupe, plus le cas échéant essaye de résoudre tous les problèmes qui peuvent survenir en cours de route. Donc deux fonctions différentes quoique souvent liées dans les faits.
Autre chose, un accompagnateur n'est ni une nounou, ni un psy, ni un boy et n'est pas là non plus pour faire de l'assistanat. En clair, c'est aussi à chacun de se prendre un minimum en charge même lorsque l'on voyage en organisé !
- Questions au sujet de l'accompagnateur :
Sans vouloir généraliser, on s'aperçoit que les petites structures disposent souvent de meilleurs accompagnateurs que les grosses. Il est en effet plus facile d'en trouver un ou deux de bons que cinquante sur une même destination. Mais au delà de ça, c'est vrai que ce sont d'abord la "personnalité" de ce dernier et son envie de faire partager quelque chose qui font généralement la différence.
Question légitime que se posent souvent les participants à un voyage : l'accompagnateur connaît-il la destination et/ou parle-t-il la langue ? Même si cela est bien sûr un plus, cela ne garantit pas pour autant la "qualité" de celui-ci. Dans les faits, connaître la région à défaut du pays et maîtriser un minimum l'anglais sont le plus souvent suffisants. Car n'oublions pas que le point fort de l'accompagnateur doit plutôt se situer dans sa capacité à se débrouiller et s'adapter aux situations et à trouver des solutions à tous les problèmes ou manques qui pourraient surgir lors du voyage. Bref, il n'est peut-être pas toujours utile de trop se focaliser sur ses "connaissances".
Autre question parfois posée : est-il salarié du voyagiste ? Sous-entendu que cela impliquerait de meilleures compétences. Là aussi les choses ne sont pas aussi simples. Pour commencer, ce ne sont pas les accompagnateurs qui choisissent mais les T.O. avec pour certains le filon du bénévolat (et de l'offre/demande) exploité à outrance. En clair certains accompagnateurs "bénévoles" travaillent depuis des années pour des agences et n'ont de fait rien à envier en terme de compétences à d'autres qui sont salariés. Par contre, c'est vrai aussi qu'il peut arriver que ce bénévolat démotive un accompagnateur ("je me fait exploiter par un TO qui se fait de l'argent sur mon dos") ou en tous cas ne le motive pas vraiment ("pourquoi s'impliquer dans ces conditions; autant profiter du voyage comme les autres").
Bref, ce n'est pas toujours évident. D'où l'intérêt de pouvoir rencontrer ou même simplement dialoguer avec son accompagnateur avant le départ.

. Label "équitable" ou autre
Le tourisme durable, équitable, solidaire, etc, est à la mode et est un argument repris par de nombreux voyagistes pour leurs circuits. Si vous êtes sensibles à cette thématique, vérifiez bien en quoi consiste l'action du voyagiste et son argumentaire. Et n'hésitez pas à poser des questions... pour voir si tout cela n'est pas au final qu'un simple motif publicitaire qui surfe sur l'air du temps.
Dernière chose, demandez si les accompagnateurs sont rémunérés pour leurs prestations. Certains voyagistes ayant en effet parfois tendance à oublier que "l'équitable" commence déjà au niveau des gens qu'on emploie...

. Points divers
- Si vous recherchez les contacts avec les populations locales, favorisez les circuits qui utilisent les transports locaux plutôt que les véhicules des agences.
- De même, si vous souhaitez disposer à l'occasion de votre temps, choisissez les programmes qui incluent des journées libres, et encore une fois les petits groupes où il est toujours plus facile d'adapter l'itinéraire en tenant compte des envies de chacun.
- Au niveau confort et difficultés, soyez conscients de vos envies et de vos limites. Renseignez-vous avant sur ce qui vous attend à ce sujet.
- Enfin, n'oubliez pas que la réussite de tels circuits repose aussi - et surtout - sur la motivation des participants à vivre un voyage un peu "différent" quoique organisé. Donc mieux vaut avoir des facultés d'adaptation à la vie de groupe, parfois une souplesse quant au confort, plus bien sûr une curiosité qui poussera vers l'autre (l'accompagnateur crée le contact, aux participants ensuite de le développer).


. Quelques "spécialistes"
> Vos expériences et discussions sur ces voyagistes.

Pas forcément beaucoup de spécialistes. Dans le lot :

..Adeo
. Arvel

..Continents insolites
.
Nouvelles Frontières

..Tamera
. Voyageurs du Monde

L'INDE sur abm.fr LA THAILANDE sur abm.fr
préparation au voyage, informations pratiques, aérien, transports locaux, hébergements, à faire et à voir, etc, plus tous les bons plans des voyageurs...
espace à louer, devenez annonceur !


è
Circuits "aventure"

De l'itinéraire accessible à tous à l'aventure extrême qui demande une excellente condition physique, voire psychologique, ces circuits sont la plupart du temps orientés vers la nature et les grands espaces. Souvent au programme : marche, bivouac, tout terrain et des étapes parfois un peu dures tant au niveau climatique que du milieu.
Au delà des remarques concernant les circuits "découvertes" également valables, quelques autres points sont aussi à prendre en considération pour ce type de voyage.

. Contraintes et limites
Avant de se lancer dans l'aventure mieux vaut d'abord savoir si ce type de circuit correspond réellement à ses envies et capacités (il existe toutefois des circuits de différents niveaux). Pas la peine de se surestimer ni d'ailleurs se sous-estimer (on n'a rien à prouver); se mettre ou s'imaginer en situation pouvant apporter un début de réponse.
Encore plus que pour les "circuits découverte", la vie de groupe et ses contraintes, l'acceptation d'un confort rudimentaire et des facilités générales d'adaptation seront nécessaires à chacun pour la réussite du voyage. Et sur le plan physique, pour les voyages les plus difficiles, un bilan de santé préalable peut s'avérer nécessaire sinon même obligatoire.

. Le voyagiste
Par rapport au voyagiste, il est utile de connaître sa réputation et son sérieux dans ce domaine, l'état de compétence de ses guides et accompagnateurs, de même que la logistique (matériel récent, gages de sécurité, etc) prévue lors des circuits notamment les plus aventureux. Egalement privilégiez les groupes restreints.
Sur le plan financier demandez, surtout pour les milieux extrêmes où il est cher, si le "petit matériel" personnel tels que tente, duvet, etc, sont prêtés ou à la charge des participants.
Enfin, une fois sur place, sachez d'avance si les tâches quotidiennes et surtout le portage seront assurés par les clients ou des personnes extérieures ?


. Quelques "spécialistes"
> Vos expériences et discussions sur ces voyagistes.

Il existe en gros une quinzaine de bons spécialistes reconnus en France dont les documentations ne sont toutefois, la plupart du temps, disponibles qu'auprès des agences de la marque ou en ligne.

..Allibert (treks montagnes et déserts)
. Akaoka (treks et randos de tous types)
. Atalante (rando pédestre)
. Chamina (idem)
. Club Aventure (dominantes treks)
. Explorator (randos découvertes et autres)
. Fleuves du Monde (les fleuves)
. Grand Nord-Grand Large (milieux polaires)

..La Balaguère (rando et trekking)
. La Route du Sahara (Sahara)
. Nomade (dominante treks)
. Point Afrique (Sahara)
. Terres d'aventure (le voyage à pied)
. Tirawa (rando et trekking)
. UCPA (orienté jeunesse)
. Visages-Trekking (rando et trekking)

A noter également un bon choix de TO britanniques pour cette catégorie de voyages et plus particulièrement aussi le voyage "longue durée".

Derniers adhérents en ligne

bebenoist   adhabm   phlautridou   cgoubeau   mcthibaud   gbernis   frbonnaud   seescuret   paponte   herolland   amcherchali   catherine   jpvaulot   cvandyk   jalalanne  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public