logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       
Vous êtes iciAccueil|Les assurances|Assurances et assistances: rappels et définitions
mercredi, 16 septembre 2009 12:22

Assurances et assistances: rappels et définitions

En France, plus de 150 millions de contrats sont enregistrés chaque année, soit l'équivalent de... presque trois par Français ! Mais que couvrent exactement ces contrats d'assurances et/ou d'assistance ? Petit tour d'horizon de l'utile et du superflu...
 
Quelques rappels et définitions :

¤ L'assurance :

. Définition :
L'assurance prévoie les risques liés au déplacement, qu'il soit préalable au voyage ou dans le cadre de celui-ci. C'est elle qui intervient au retour après accident, dommages ou maladie. Elle rembourse le montant des frais engagés ou indemnise des dommages, pertes ou préjudices subis.

. Les différentes assurances :

Assurance annulation/modification au niveau de l'aérien ou de toute autre prestation avant le départ.
Assurance "interruption de voyage".
Assurance bagages.
Assurance individuelle accident.
Assurance responsabilité civile.
Assurance véhicule ou location logement.
Plus diverses assurances de tous types allant du retard aérien, le voyage en train, à la pratique de certaines activités.
A titre "anecdotique" on pourrait même ajouter les assurances (obligatoires) à un voyage, y compris en individuel, dans un pays comme par exemple la Russie...

Absences et assurance habitation

Lorsqu'on s'absente durant des périodes plus ou moins loin longues, on se pose souvent la question de savoir si on est assuré en responsabilité civile, en maladie, ou comment la voiture doit être assurée pendant les longs mois qu'elle va passer dans le garage.

Il y a une question, en revanche, qu'on se pose bien moins souvent, c'est de savoir si son habitation est toujours assurée durant cette période d'absence. Après tout l'assurance "habitation" est payée chaque année, donc elle devrait être assurée. Or, il faut savoir que ce n'est pas toujours le cas. Certains contrats d'assurance contiennent des clauses "d'inhabitation". Ces clauses prévoient que l'habitation n'est plus couverte si l'assuré en est absent pendant une certaine période dans l'année. Cette période est souvent de 3 mois, qui n'ont pas nécessairement à être consécutifs. Il est donc utile, pour nous voyageurs, de relire nos contrats d'assurance sur ce point.

Source: Magazine "UFC-Que Choisir spécial N°87. Mars 2011".


¤ L'assistance :

. Définition :

Contrairement à l'assurance, l'assistance agit dès qu'on fait appel à elle en mettant en oeuvre différents moyens humains, techniques et accessoirement financiers. Elle intervient dans le cadre du voyage dès lors que l'assuré se trouve dans une situation d'accident ou d'incident.

. Les différentes assistances :

L'assistance peut apporter :
Une aide médicale avec si nécessaire le transfert et le rapatriement éventuel du malade ou blessé vers un établissement de soins adaptés, y compris en France. Egalement, l'avance ou le remboursement des frais engagés dans ce domaine.La remise d'un titre de transport pour un retour anticipé suite au décès d'un membre de sa famille ou au contraire à l'un de ses proches pour une visite en cas d'hospitalisation sur place.Une aide technique pour son véhicule à la suite d'un accident ou d'un incident, plus l'acheminement à destination des bénéficiaires.Une aide juridique en cas de problèmes avec les autorités locales (avocat, caution pénale).

¤ "L'assurance-assistance" et autres "offres globales" :

Même si comme on la vu les deux choses dont différentes, dans la pratique nombre de contrats mélangent de fait les deux prestations. Et si les garanties d'assurance et d'assistance sont normalement délivrées par des intervenants différentes, de plus en plus de sociétés d'assurance proposent à leurs clients des garanties d'assistance et inversement; le tout sous forme le plus souvent de "package" pour ce qui est des options de couvertures.

¤ Obligatoire ou pas ?

Grande question - et parfois débat - que se posent nombre de voyageurs. En fait tout dépend des assurances, de ce que l'on va faire et de comment on va le faire.Mais obligatoire ou pas n'oubliez pas quand même qu'en cas de problème, si vous n'êtes pas assurés, tous les frais engagés seront à votre charge et cela évidemment sans aucun recours. Donc, la petite économie initiale pourra vite se transformer en gouffre financier...

. Pas obligatoire :

Tout ce qui n'engage pas la responsabilité d'un tiers n'implique pas en théorie d'obligation. C'est à dire si vous achetez par exemple un vol sec ou organisez vous-mêmes votre périple.

. Obligatoire :

A l'opposé, si vous achetez notamment un circuit ou un séjour à un prestataire une couverture minimale couvrant les risques d'accidents (et pouvant bien sûr être complétée par de multiples options) est obligatoire conformément à la Loi de 1992 sur la responsabilité des agences et voyagistes.

Même chose, vous devez être assuré, si vous participez à une activité du type rando, ski, plongée, etc, sous la responsabilité d'un tiers (club, agence, association, etc).
A signaler cependant que dans certains cas comme les randos ponctuelles organisées par des associations, une assurance perso "classique" est généralement suffisante.Egalement la location d'un véhicule nécessite évidemment une assurance obligatoire.Quant à aux locations saisonnières (gîte, meublé, etc), s'il n'y a légalement pas d'obligation d'assurance celle-ci peut être cependant exigée par le propriétaire (mais nombre de contrats "habitation principale" incluent la formule à titre d'extension).

. Obligatoire ou pas, s'assurer auprès de qui ?

Logiquement, les professionnels du tourisme disposent de partenaraits avec divers assureurs. De fait, chacun vous proposera à la base les contrats de l'assureur du voyagiste qui vous vend sa prestation.
Ces contrats sont en principe (et même quasiment toujours) adaptés au type de produit vendu, avec comme autre avantage qu'on peut les souscrire lors de son achat.
Cela dit, légalement rien ne vous oblige à choisir l'assureur en question. Vous pouvez en effet prendre un autre prestataire ou faire valoir que vous êtes déjà assuré.Si pour tout ce qui n'est pas obligatoire cela ne pose aucun problème, pour ce qui l'est en revanche il faudra apporter la preuve au voyagiste que votre couverture correspond bien à ce qui est obligatoire. Un peu fastidieux et pas toujours facile...

. A savoir aussi :

Avec la Loi contre "la vente forcée", les agences et autres voyagistes sont tenus de dissocier les assurances-assistance des prestations touristiques qu'ils peuvent proposer.
De plus, même si celles-ci ne sont qu'optionnelles, les agences se doivent de vous informer obligatoirement de leur existence (cela afin d'éviter qu'un client se retourne contre elles pour "non information" en cas de problème).Dernière chose, la vente de contrats d'assurance-assistance offrant d'assez bonnes commissions aux agences de voyages (jusqu'à parfois 30 ou 40%), il arrive que certaines d'entre elles poussent un peu à la consommation... Donc, autant le savoir et connaître ses droits, surtout que pour certaines choses nombre de français sont déjà assurés .

Lu 5615 fois

Derniers adhérents en ligne

adhabm   amcherchali   jalalanne   acressent   chriduhurt   fragenis   pachesnais   bruroger   jacimenti   jfavre   pmatveeff   clegrand   opaugam   sohumbert   ruloohujs  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public