logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       
Vous êtes iciAccueil|Les assurances|Les arnaques en voyage
jeudi, 28 juin 2012 17:31

Les arnaques en voyage

Les voyageurs sont malheureusement parfois victimes d'arnaques, de vols, de malhonnêté...
Témoigner de votre expérience peut se révéler utile aux autres globe-trotters.
Envoyez-nous vos réactions.

• MAI 2012
Aventures (et mésaventures) en Ukraine

Les carpathes ukrainiennes,comme leurs homologues slovaques et polonaises, sont réputées pour leurs petites églises en bois, âgées souvent de plusieurs siècles. L'un des plaisirs du voyage est de les dénicher, cachées au bout d un minuscule chemin ou dissimulées au coeur d'une forêt.
Partis à la recherche d'une des plus belles, nous avons la désagréable surprise en revenant à la voiture de trouver un pneu crevé... pas étonnant avec ces routes aux gigantesques nids de poules !
Après changement de la roue, nous rejoignons un garage afin de faire réparer. Les mécanos restent perplexes devant l'état du pneu, pourtant ils en ont sûrement vu d'autres...impossible de réparer ! tant pis ! Mais en quittant le garage, nous découvrons que les sacs contenant passeports, argent, appareils photo...ont disparu...la tuile !
Le poste de police de la ville est ouvert et c'est dans un charabia de russe, d'anglais et le reste par gestes que nous racontons nos malheurs. Nous retournons sur le lieu supposé du "crime" avec les policiers : ils font le signe de croix à chaque symbole religieux, et vu la façon de conduire des ukrainiens, on les comprend... L'interrogation de possibles témoins s'avère vaine : il faut dire qu'après 18h, presque tous les villageois sont complètemet ivres !!! Pour la police,c'est évident : on nous a tailladé le pneu puis volé les sacs pendant que nous changions la roue.
Après une nuit soucieuse, nous retournons au poste pour remplir la déclaration de vol : tache fastidieuse... mais qui se révèle comique : nous nous aidons des photos d'une revue d'auto pour trouver comment se dit "plaque d'immatriculation, type de véhicule, pneu.." en ukrainien! la débrouille ! ...et à midi, c'est la bonne nouvelle : des paysans ont retrouvé les passeports dans un fossé : ouf, c'est le principal !
Nous nous retrouvons dans le bureau du chef, avec les paysans. Un professeurd'anglais a été "réquisitionné" pour  la traduction : ce n'est pas un luxe ! Il  est de tradition de récompenser les gens qui ont retrouvé nos affaires, ce que nous faisons. Puis le chef de la police fait venir la télévision, et me voici à improviser (en anglais) un discours dithyrambique sur l'efficacité de la police locale ! Enfin, le grand patron sort de son armoire 2 bouteilles bouteilles de champagne de Crimée (excellent d'ailleurs), que nous finissons à 5 (on a eu peur, ça aurait pu être de la vodka) en trinquant à l'amitié franco-ukrainienne avant de partir vers de nouvelles aventures !
Ah, j'oubliais : pendant tout ce temps,les enfants ont été invités à partager repas, fruits... et comblés de cadeaux par une fermière qui habitait derrièe le commissariat !!!

• DECEMBRE 2011
Philippines 

" Je tiens à vous faire part de la mauvaise expérience que j'ai vécue, au cours d’un périple d'un mois aux Philippines ou comme bien d'autres ailleurs dans le monde.
A Manille, il existe une technique pour mettre les touristes en confiance et les droguer dans le but de les dépouiller de leur cash, et de se servir de leurs cartes bancaires.
Après vous avoir repéré, une personne vous accoste en plein jour, dans la rue, dans un restaurant, dans un square... Cette personne d'une quarantaine, qui se dit prof, qui a très bonne allure, qui parle très bien anglais (il peut s'agir d'un homme ou d'une femme), lors d'un échange très sympathique vous demande votre prochaine destination. Sans vous méfier, vous la lui indiquez, et là, le travail de sape commence. Cette personne prétend se rendre dans la même direction dans une voiture particulière avec des amies, et vous propose de vous emmener moyennant une participation aux frais d'essence. Après accord, le lendemain, vous vous retrouvez effectivement dans une voiture particulière, et avec des femmes qui elles aussi ont le même profil, à savoir, engageant et amical. Vous sortez de Manille, et vous arrivez bien à destination. Vous êtes bien en confiance, et là, ils trouvent le moyen de droguer votre nourriture lors d'un repas partagé ensemble, ou votre boisson (il peut s'agir de votre propre bouteille d'eau posée sur une table, et à laquelle vous ne portez pas une attention particulière). 
L'effet est immédiat.
Vous vous retrouvez dans une chambre d'hôtel plusieurs heures après, sans aucun souvenir depuis le repas, dépouillé de tout votre argent, vos photos effacées, mais avec tous vos papiers et effets personnels. Quelques jours après, vous constatez que différents retraits ont été effectués avec votre carte bancaire, alors que votre code secret n'était écrit nulle part.
Cette drogue est sans doute du GHB (drogue du violeur) ou un produit similaire. Elle vous rend docile, et depuis le moment de sa prise, efface toute votre mémoire pendant un laps de temps qui peut aller de quelques heures à une journée entière. 
Cette expérience je l'ai vécue, et ai rencontré 2 autres touriste françaises qui elles aussi avaient été confrontées à ce même scénario, et avec les mêmes personnes, 4 jours après moi.
Il ne faut pas croire que ce genre de rencontre ne se fait que dans les bars ou discothèques, un soir de goguette.
Ces personnes sont des professionnels, ont le parfait savoir faire, et bien des touristes se sont déjà fait avoir. Alors si ce témoignage peut éviter à d'autres de tomber dans le piège, ça sera une consolation pour moi. 
Il semblerait que cette technique tende à se répandre." 
Lu 4029 fois

Derniers adhérents en ligne

msantambien   dwagner   daruelle   gigobert   maletourneau   andore   beduval   lolesire   adhabm   ffeugeas   albrousse   phlautridou   jrevertegat   bebenoist   cgoubeau  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public