logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Echanger sa maison ou son appartement se révèle être une solution économique, mais c'est aussi un excellent moyen de plonger dans le quotidien d'une famille étrangère. Le système basé sur une confiance réciproque tend à se développer, alors de quoi s'agit t'il ?

Passez 15 jours dans un appartement de New York, dans une grande maison en bois au fond d'un fjord norvégien, à Tokyo ou Singapour : pas simple et surtout très onéreux. L'échange de logement apparaît comme le meilleur moyen pour accéder à des vacances hors normes, sans se ruiner. Car la gratuité prévaut. Pas de location ni même d'arrhes. On peut donc profiter d'un toit et faire sa "popote" en toute indépendance. Nous sommes restés en Norvège, trois semaines pour rien. On peut également échanger des véhicules : pratique quand on se déplace en dehors des villes, et là encore pas de frais spécifiques si ce n'est le carburant ou les dépenses ordinaires.

Mais la vraie richesse des échanges de logement réside ailleurs que dans les économies comptables, ils permettent une approche singulière d'un pays et de ses habitants, une immersion bien plus authentique qu'en passant par des circuits commerciaux.

Comment trouver les logements :

Il existe 2 solutions :

Passer des petites annonces dans les grandes entreprises ou journaux type FUSAC où l'on peut trouver des étrangers qui échangent leur appartement.

Passer par une association intermédiaire ou un organisme international spécialisé (ou des site internet) qui pour 40 à 85 € suivant sa notoriété et le volume des offres publiera dans le monde entier votre proposition accompagné éventuellement d'une photo.

L'association Homelink par exemple référence 10 possibilités sur chacune de ses 600 pages de l'édition principale publiée en janvier sans parler des 2 additifs ultérieurs bien plus léger soit plus de 7000 annonces sur 39 pays représentés des îles Cook au Zimbabwe.

Intervac tout aussi sérieux est un peu inférieur en volume et plus européen.

Ces offres classées par pays sont codés pour indiquer les coordonnées complète du candidat, sa profession, le nombre de personnes concernées par l'échange, les dates de disponibilité, les caractéristiques du logement et de son environnement.

A savoir que seul les adhérents peuvent avoir les coordonnées ou e-mail des membres qui échangent leur maison.

Qui échange ?

On note une très forte majorité de cadres ingénieurs, juristes, responsables commerciaux etc..

Les informations codées indiquent la composition de la famille demanderesse adultes-adolescents-enfants et si le profil le plus courant est de 2-2 ou 2-1-1 on trouve aussi beaucoup de couples et de rares grandes familles de 6 à 10 personnes souhaitant échanger de vastes demeures.

Comment procéder ?

Une fois que l'on a le catalogue des offres de ces organismes, c'est à chacun d'établir les contacts, tout commence donc par des échanges épistolaires, souvent via internet. Quelques mots bénins pour commencer, histoire de jauger les possibilités. On repousse avec courtoisie les offres reçues qui ne motivent guère et on lance des "hameçons" vers les destinations souhaitées. Tôt ou tard cela colle, il faut éventuellement faire des concessions sur la date exacte de l'échange. Au fur et à mesure que le projet mûrit, la correspondance devient plus régulière et personnelle. Ne pas hésiter à envoyer des photos du logement avec éventuellement une de la famille , très facile avec Internet et le scanner.

Les associations vous fournissent également des contrats types à remplir par les deux parties.

Pour les sites web, il est très facile de se contacter et en plus vous avez la photo de la maison que l'on vous propose.

Attention les lieux les plus touristiques sont les plus demandées, donc prenez vous à l'avance et ne prenez pas de billets d'avion avant d'avoir conclut l'échange.

L'échange est basée sur une confiance réciproque, inutile de ramasser la moquette, ranger les bibelots, fermer à clef la cave etc...L'expérience montre que les mauvaises surprises sont très rares.

Mieux vaut éviter les échanges avec des résidences secondaires. Une pratique courante qui présente le risque de se retrouver dans un endroit touristique, dépourvu de caractère, dans un logement moins confortable et sans âme.

Pour les site internet, il est conseillé d'être prudent car les informations ne sont pas toujours vérifiées, demander toujours à voir une photo de la maison interieur et extérieur.

Un accord de principe ayant été conclu il est temps de passer aux détails d'importance :

Les assurances :

Eventuellement faîtes ajouter gratuitement une clause à votre assurance habitation. Les pannes accidentelles sont à réparer par le responsable qui doit être bien couvert en responsabilité civile, celles dues à l'usure par le propriétaire, bien sûr.

La voiture :  Une fois de plus les étrangers sont beaucoup plus décontractées que nous qui hésitons à confier notre véhicule, mais pensez à l'avantage de trouver une voiture gratuite à disposition ! Prévenez encore votre assurance, les contrats entre "échangistes" prévoient que dans le cas d'une assurance au tiers le conducteur étranger fautif devra payer les frais s'il a tort (lui conseiller une assurance supplémentaire , et en cas de non réponse sur ce point insistez en douceur en demandant des précisions). Il paiera la franchise s'il y a assurance tout risques.

Petites dépenses :

N'hésitez pas à parler des petites dépenses qui restent à la charge des occupants, consommation d'eau, d'électricité et éventuellement de téléphone. Il est bon donc de se mettre d'accord avant sur ce point.

Si vous laissez votre ordinateur et internet à disposition, pensez aux frais d'utilisation également. Parfois il est gênant de se faire rembourser quant dans certains pays le téléphone intra-muros est gratuit (compris dans l'abonnement) on ne saurait rembourser son hôte des heures passées sur l'ordinateur.

Maintenant il ne vous reste plus qu'à préparer l'accueil de vos hôtes.

En général les échangistes mettent en place un petit comité amical de reception-dépannage, en laissant les coordonnées de quelques proches. Ce que vos invités apprécieront par-dessus tout ce sont les invitations même limitées à un apéritif ou un café chez vos amis.

L'arrivée et l'installation :

Arrivé à destination, on plonge dans l'univers quotidien de la famille qui nous reçoit. Bien plus que ses objets usuels, son mode de vie nous entoure, nous imprègne. Pas de fard, de chichis, d'arrière pensées. Il y a sûrement eu un coup de balai, un peu de rangement, mais c'est bien une tranche de vie qui est écrite autour de soi, à l'intérieur du logement comme à l'extérieur. l'âme des lieux trahit ce qui se vit ici. Quel meilleur point de départ pour découvrir un pays, une ville, ses habitants ?

N'hésitez pas à préciser à vos invités l'endroit de votre logement et le plan d'accès depuis l'aéroport. Précisez également qui aura ales clefs, donnez des n° de téléphone de secours dans le cas où vos partenaires trouveront porte closes, si possible demandez à quelqu'un de venir aider à l'installation.

Laissez en évidence une notice d'emploi des appareils ménagers, de fréquence d'arrosage de vos plantes vertes. N'oubliez pas les informations sur les plus proches commerces, les numéros d'urgence comme celui de votre médecin, de votre dentiste, de l'EDF.

Evidement vous aurez collecté des brochures touristiques des monuments ou lieux à visiter, donner les adresses des bons restaurants du quartier ou de grands magasins si vous habitez Paris.

Vous aurez pensé également à laisser un peu de linge de maison (drap, serviette) et un peu de place dans les placards vides pour le rangement.

Pour le premier repas, vous pouvez laisser quelques provisions dans le frigo et quelques mettre un mot sur vos placards "please help yourself"

Eloignez ce que vous avez de plus précieux.

Avant de quitter votre logement pensez à faire le ménage en remettant à leur place les objets que vous aurez déplacé et laisser un petit cadeau typique de remerciement qui prolongera votre présence pour vos hôtes.

Il ne vous reste plus qu'à rentrer au bercail en rêvant de votre prochain home-exchange.

La formule se développe très vite, trop vite diront les pratiquants de la première heure car elle risque d'y perdre un peu de son esprit. Il est d'autant plus urgent d'entrer dans le cercle des initiés.

Quelques adresses :

FUSAC : journal gratuit de petites annonces où l'on peut trouver des possibilités d'échange de maison, destiné aux américains FUSAC France-USA Contacts : 26 rue Bénard 75014 Paris tél. : 01 56 53 54 54 Fax : 01 56 53 54 53.

Homelink International 19 Cours des Arts et Métiers 13 100 Aix en Provence Tél : 04 42 27 14 14 e-mail : members@homelink.fr ou http://www.homelink.fr, 5 catalogues/an accès payant en France. Un des plus complet mais pas facile de s'y retrouver avec des informations codées pour cadrer les offres.

Intervac 230 Bd Voltaire 75011 Paris Tél : 01 43 70 21 22 www.intervac.fr, coût 850F/an.

 
Site internet :

. www.trocmaison.com  avec une centrale de conseils par téléphone 04 50 43 59 97

L'adhésion annuelle coûte 65$US pour internet et 95 US$ avec l'abonnement au journal d'offres.

. www.echangedemaison.com, on peut également consulter gratuitement les offres et même proposer d'échanger son camping car.

Le montant de l'abonnement est de 35 $US pour ce site canadien, le site est bien fait avec description, photos, périodes souhaitées et conditions restrictives (non fumeurs, animaux..)

. www.webhomeexchange.com/fr site en français pour échanger son appartement, inscription 29,29$US.

Utilisation simple mais pas beaucoup d'offre a part la France qui reste un pays très demandé.

Il existe plusieurs autres site indépendants, la plupart du temps l'enregistrement est gratuit, chacun se met en relation entre eux et donc il n'y a pas de garantie.

 

Derniers adhérents en ligne

chchampalaune   gbernis   gcorsaletti   clougovoy   amvial   rdemougin   jodurand   sroinson   fseitz   fmaignan   rtourbot   bebenoist   mabrotons   ccohen   jalalanne  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public