Imprimer cette page
mercredi, 10 mai 2017 14:39

Ils Sont Demain (Pérou)

Arrivés au Pérou après 40h de bus depuis le Chili, notre première mission vidéo solidaire nous attend à Cusco. Notre projet « Ils Sont Demain » nous emmènera alors à la rencontre d’une dizaine d’associations à travers l’Amérique du Sud pendant 6 mois, pour proposer nos services de réalisation vidéo à ceux qui agissent quotidiennement pour la construction d’un meilleur avenir pour la jeunesse.

Lorsque l’on se réveille au petit matin, le bus arrivant à destination de Cusco, nous ressentons tout de suite l’atmosphère particulière de cette ville nombril du peuple inca, nichée au cœur des hauts plateaux andins. La route étroite se dessine entre des kilomètres de parois de roche et de verdure, et c’est d’un œil admiratif que l’on y reconnait alors la fameuse vallée sacrée. L’air parait frais à cette heure matinale, mais le vif brouhaha des commerçants des rues annonce déjà la chaleur d’une ville restée traditionnelle.

Pour cette première mission vidéo nous allons partager le quotidien de l’association Qosqo Maki. Situé au centre de la ville, Qosqo Maki est un lieu qui se dédie à l’accompagnement d’enfants et d’adolescents en situation de rue dans le développement de leur projet de vie.

Ils sont cireurs de chaussures, vendeurs de souvenirs ou encore travailleurs pour des petites entreprises, et tous ont en commun cette volonté de s’émanciper, après avoir quittés leurs familles pour diverses raisons, généralement liées à la violence ou à la pauvreté.

En perte de repères mais à la recherche d’un avenir, frapper à la porte de Qosqo Maki leur permettra peut-être de trouver un meilleur chemin à emprunter. On leur propose premièrement un programme d’accueil de nuit, dans un dortoir où ils participent à la vie en communauté. Ici le quotidien est régi par la notion d’éducation liberté : chacun fait sa part et reste libre de s’exprimer, il n’y a pas de tabous mais quelques règles de vie définies par le groupe, et le tout est encadré par des éducateurs spécialisés.

Au-delà de l’accueil de nuit, Qosqo Maki dispose de deux centres de formation à vocation professionnelle : une boulangerie et une menuiserie. L’objectif n’est pas de transformer ces jeunes en boulanger ou menuisier à tout prix mais avant tout de leur enseigner les codes d’un emploi formel, dans de dignes conditions.

Egalement, chaque fin d’après-midi, Qosqo Maki ouvre les portes de sa bibliothèque/ludothèque pour les jeunes du dortoir mais aussi pour les enfants du quartier. On y découvre alors un bel exemple d’inclusion social, dans une ambiance ludique et décontractée.

Au cours de la journée, on croise parfois quelques touristes dans la maison, venus passer la nuit dans les quelques chambres que propose l’association. Une forme de tourisme solidaire permettant de faire découvrir le projet aux visiteurs et de créer d’intéressantes interactions avec les jeunes et l’équipe éducative.

Il nous a fallu seulement quelques jours pour être intégrés au quotidien des jeunes et une semaine pour tourner les images nécessaires à la réalisation d’une vidéo de communication à destination de Qosqo Maki (à retrouver sur www.ilssontdemain.fr) . Plus que bienvenue, la caméra a également été pour nous un prétexte d’échange et d’expérimentation avec les jeunes. Eux aussi ont intégré notre projet et se sont montrés très curieux envers notre démarche solidaire, notre voyage et notre travail.

Ce tournage nous a donné l’occasion de parcourir la ville, à notre manière. Caméra en mains et trépied sous le bras nous partons filmer l’activité de la boulangerie et de la menuiserie, la réalité des quartiers défavorisés, ou encore l’un des jeunes de Qosqo dans son activité quotidienne ; la vente de barres chocolatées dans les bus de quartiers. C’est une autre approche du lieu et de son contexte social, et c’est cela que nous sommes venus chercher à travers notre périple solidaire.

Nous avons profité de quelques jours de pause entre tournage et montage pour visiter les environs. Au cœur de la vallée sacrée nous avons randonné sur le chemin de l’Inca reliant les villes de Chinchero et Urquillos. Trois heures de marche, entre deux vallées, le temps de respirer, mais aussi d’avoir le souffle coupé par la grandiosité des paysages ! Une autre journée à Pisac nous apprendra beaucoup sur la culture locale.

A travers notre projet Ils Sont Demain, nous avons trouvé notre manière de voyager et de contribuer au développement d’initiatives sociales qui changent le Monde, à leur échelle, chaque jour de l’autre côté de la planète.

> Johanne & Simon
Lu 615 fois