Imprimer cette page
lundi, 19 juin 2017 15:37

Ils sont demain en Colombie

La Colombie compte aujourd’hui plus de 8 millions de personnes affectées par le conflit armé. Dans ce climat de violence, d’injustice et d’inégalités sociales, les enfants sont les premières victimes. Notre projet de réalisation de vidéos solidaires « Ils Sont Demain » nous emmène à la rencontre de deux associations qui œuvrent au quotidien auprès des enfants de pays, pour un retour vers à une vie digne et heureuse.

Notre séjour débute dans la capitale, Bogota. Nous serons hébergés au cœur du quartier de Santa Rosa, au sud. Bien loin de l’intrépide centre-ville aux murs colorés, ici ont migré des dizaines de familles déplacées suite au conflit armé. Au quotidien se côtoient ex combattants de la guérilla et paramilitaires qui ont déposé les armes pour se construire un nouveau chemin de vie.

L’association « Proyectar Sin Fronteras » y a créé le « Centro COMParte », pour y accueillir chaque jour des enfants et adultes, qu’ils accompagnent dans leur reconstruction sociale et leur nouvelle quête de sens. Le centre propose de nombreuses activités pédagogiques et ludiques pour enfants (danse, informatique, jardinage, atelier d’art…), basées sur des méthodes d’éducation alternative. Certains jeunes se voient même attribués le titre d’ « Acteur de la paix », ayant pour rôle de s’investir dans la réussite de la vie en communauté du centre.

Egalement, le Centro COMParte propose un accompagnement entrepreneurial auprès de personnes désireuses de valoriser leurs savoirs faires artisanaux à travers la création d’une activité économique.

Nous avons vécu de très riches moments d’échanges et de partages au cours des deux semaines de réalisation vidéo.

Nous sommes ensuite partis parcourir le pays à la découverte du réseau de ludothèques de l’association Mission Enfance. Depuis 1998, ils luttent contre la violence et la misère à travers l’implantation de centres d’animation où tous se retrouvent égaux face au droit de jouer. Un droit qui a été oublié pour ces milliers d’enfant vivant dans des contextes sociaux complexes. Par le jeu, l’enfant rit et se divertit, mais il apprend aussi les règles de vie en société et le respect qui lui est dû et qu’il doit aux autres. Après avoir partagé quelques supers moments ludiques au sein de la ludothèque de Bogota, nous prenons la direction de Condoto, petite ville de la région du Choco, où la population y est à 95% afro-américaine. Changement de décor et de contexte social dans une zone où l’économie locale est régie par les découvertes d’or dans les mines à ciel ouvert. Une zone particulièrement touchée par les conflits armés mais aussi par le travail infantile.

Prenons maintenant la route direction Santa Marta et la côte caraïbe. La ludothèque est implantée dans un quartier très populaire où drogue et prostitution sont de mises. Mais grâce à cet espace de liberté et d’attention, les enfants ont alors la possibilité de profiter des simples plaisirs de l’enfance et d’une oreille attentive à leurs problèmes. Ils vivent parfois le pire, mais aspirent sincèrement au meilleur.

Nous profiterons ensuite de la côte et de ces immanquables paysages. Parc Tayrona, Ciudad perdida, entre randos et plages, c’est tout un bonheur pour le voyageur. La découverte de la Colombie aux côtés de ses familles fragilisées nous a beaucoup touchées. Nous retiendrons la gentillesse et l’incroyable accueil qui nous a été réservé dans chaque ville. Nous ressentons dans ce pays un dur passé mais surtout un présent tourné vers l’avenir, en quête de paix durable.

< Johanne & Simon,
 www.ilssontdemain.fr
Lu 441 fois