logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       
Vous êtes iciAccueil|Actus des bourlingueurs|Tchad, une destination de choix
mercredi, 05 juin 2013 12:02

Tchad, une destination de choix


N'Djamena, un minuscule aéroport, une ville déjà plombée par le début de la chaleur, 20 °C de plus qu'en Provence, en cette fin de janvier.

On nous avait annoncé trois jours fastidieux pour rejoindre le massif de l'Ennedi. Pas du tout. Malgré la vitesse à laquelle nous roulons, nos yeux absorbent paysages et gens du Sahel.

Palmeraies, acacias, vastes plaines, cavaliers solitaires, le bol de lait de chèvre que nous offre cette femme aux yeux perdus. Rouge du soleil qui se couche apaisé, le 4x4 qui s'ensable encore et qu'il faut pousser, bivouacs, acacias, étoiles. Étape à Khalaït. Le sable est partout. La vie est très dure dans cette petite ville sud-saharienne.

Nous sommes chez les Touvous, le contraire du cliché habituel : on n'est pas sympa, on ne prend pas les gens en photo... ni les "chameaux". Pas question de déroger. Difficile d'arracher un sourire. Innombrables et immenses troupeaux de "chameaux" dans leurs pâturages. Dans la brume de midi, les premières tours de l'Ennedi se dessinent. Massifs fortifiés gardés par des tours où courent nos fantasmes, sables colorés au gré du soleil : c'est le comité d'accueil !



Sept jours de marche. Défilent les immenses plaines couvertes d'acacias, les labyrinthes parsemés de petites
gueltas inattendues, les chapelles romanes ou gothiques suivant l'érosion, les villages de huttes, le soleil qui se lève ou se couche dans ses lumières et nous ménage des bivouacs difficiles à décrire... il faut les vivre.

Et puis Archeï, la célèbre guelta.

Pas surfaite du tout ! Venant parfois de 100 km à la ronde, les énormes troupeaux viennent s'abreuver patiemment ; la cathédrale qui entoure la guelta résonne de leurs cris.
Les sept petits crocodiles endémiques se planquent et ne sortent que le soir, au calme revenu. Et la source ne s'arrête jamais. Et la nuit effraie, au milieu de ces immenses parois. Archeï vu parle haut, vu par le bas, c'est toujours exceptionnel pour les privilégiés que nous sommes.

Grottes mystérieuses, peintures d'un autre âge, ânes et chameaux sauvages, chameliers solitaires, énigmatiques et armés. Rencontre de villageois, d'un instituteur seul pendant huit mois avec quelques élèves. La balade n'en finit plus.
Retour à N'Djamena par une autre route.
Nous voilà par hasard sur un foirail de chameaux et moutons à même le sable blanc. Immenses Touvous majestueux et immaculés, visages d'ébène, taillés à la serpe, regards lourds : nous passons au ralenti... et nous remplissons nos yeux. Un marché dans un village au nom oublié : nous sommes des intrus. Chaleur étouffante, des yeux qui nous détaillent sans aménité.

Ça grouille, ça nous pousse, ça nous bouscule, presque effrayant mais tellement unique. Passage à Abéché, ouvert récemment : nous visitons le marché sur la pointe des pieds, les yeux écarquillés, en frôlant les djellabas blanches des hommes qui prient dans les allées mouillées par leurs ablutions.

N'Djamena colorée, échauffée, une douche chez le patron de l'agence qui se vante d'être en termes privilégiés avec le Président. Et Mustapha, notre chauffeur du jour, gentil et désabusé, qui ne votera pas demain car, dit-il, ça ne sert à rien... mais qui ne manque pas de nous faire passer devant le Ministère de la Promotion de la Bonne Gouvernance...
Le Tchad donc : une vraie destination de choix pour Abémistes privilégiés.

> Monique Mathieu (30)
Lu 1384 fois
Plus dans cette catégorie : « Les P'tites Poucettes Bénin »

Derniers adhérents en ligne

beduval   lolesire   adhabm   ffeugeas   albrousse   gigobert   phlautridou   jrevertegat   bebenoist   cgoubeau   mcthibaud   gbernis   frbonnaud   seescuret   paponte  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public