logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
mercredi, 27 mai 2015 10:38

Amphithéâtre

souriezbc9f855ad850f1b49c5b05 M10h30  Souriez, vous allez disparaître (Vietnam),
film de Jean-François Delassus 52'.
Ce documentaire nous plonge au cœur de la vie quotidienne d'une tribu Hmong dans le Nord-Vietnam. Rejetés par la population vietnamienne et longtemps persécutés par le gouvernement vietnamien, les Hmong perpétuent des traditions ancestrales tout en devenant depuis ces dernières années un pôle d'attraction touristique. Monnayant sourires et poses face aux objectifs de touristes en quête de souvenirs exotiques, ils semblent néanmoins rester solidement attachés à leurs traditions. Ces petits gains faciles améliorent l'ordinaire de cette peuplade mais cette ouverture progressive n'est-elle parallèlement pas annonciatrice d'une disparition de cette tribu ?

omoa4dd5a84 M11 h 30 Omo river le crépuscule d’un fleuve (Ethiopie),
film de Patricia Ondina et Jean Jacques Abrial 63
L’Omo  a sans doute été la dernière rivière à être cartographiée, puisque sa reconnaissance date de la toute fin du 19e siècle. Inscrite au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco, la vallée  qui l’entoure est longtemps restée insécure et insalubre. Elle accueille, aujourd’hui encore, des ethnies d’un autre âge, aux mœurs tribales,  qui ne survivent que grâce à la rivière. Après dix années de voyages terrestres réguliers dans le grand sud éthiopien, c’est par cette rivière, qui a donné son nom à la région, que nous avons choisi de partir à la découverte des peuples fascinants de l’Omo. Une façon unique de rencontrer les populations les plus isolées, car au moment de nos voyages, aucun pont ne permettait d’atteindre les villages de la rive ouest de l’Omo dont l’accès est barré par le cours d’eau.

KesseL112h30 : Joseph Kessel, une vie de reporter et d'écrivain voyageur
Conférence de Marc Alaux 30'
Journaliste de métier, écrivain par vocation et homme d’action né en 1898 et mort en 1979, Joseph Kessel fut un voyageur d’exception et demeure un compagnon de route mythique. De l’émigré russe bagarreur à l’homme de lettres vedette de l’Académie, de Pigalle à Vladivostok en passant par Shanghai, le Yémen et la Patagonie, du Lion à L’Équipage sans omettre Les Cavaliers, s’affirme un homme assoiffé d’aventure. Mais au-delà de la légende, au-delà du résistant courageux, du bourlingueur et du noceur impénitent, se distingue un être touchant épris de liberté et débordant de passion pour les autres. Un homme assidu dans l’exercice de l’amitié et qui dévora la vie jusqu’au bout. Marc Alaux, éditeur à Transboréal et auteur de plusieurs livres de voyage, vous invite à rencontrer « l’empereur » au fil de ses tribulations, à découvrir comment celui qui vécut aux quatre vents s’est nourri de ses origines pour conter les hommes avec l’indulgence et l’enthousiasme de la jeunesse.

green293992209 M14 h  On the Green Road, ( Tour du monde à vélo)
film de Siméon Baldit de Barral, Alexandre Haslé de Barral, Medhi Kahtane 90'.
L’association On The Green Road est née de deux jeunes cousins tout juste diplômés, Siméon et Alexandre de Barral, partis 14 mois voyager autour du monde à vélo. 18.000 kilomètres à travers 26 pays d’Europe de l’Est, d’Orient, d’Asie et d’Amérique du Sud. Une aventure déconcertante, faite de beaux moments, de galères, de rencontres marquantes, de réflexions profondes et de paysages splendides. Ce périple a surtout un sens, un objectif : mettre des visages humains sur les questions parfois bien abstraites de changement climatique, de pollution, de dommages environnementaux, d’adaptation forcée. Ils voulaient rencontrer ces personnes qui tutoient ces réalités, qui apportent des solutions. Basé sur un partage au quotidien avec les populations locales, ce voyage est une réelle expérience humaine. Autour des thèmes de l’eau, des forêts et de l’agriculture, ils sont allés à la rencontre de femmes et hommes d’actions qui, confrontés aux réalités environnementales, s’engagent localement pour leur avenir.

runners95c80dfb6c58f312f32 M15h45  Across Antarctica (Antarctique)
Film de Stephanie Gicquel en avant premiere (33').
Du 14 novembre 2014 au 27 janvier 2015, Stéphanie et Jérémie Gicquel ont traversé l’Antarctique via le pôle Sud, sur 2 045 kilomètres, en 74 jours, par des températures qui sont descendues en-deçà de -50°C. Le film raconte cette incroyable épopée du point de vue de Stéphanie - depuis l’attente sur le camp de base Union Glacier et le départ de l’expédition sur la côte à l’endroit même où l’alpiniste Reinhold Messner s’est élancé à travers l’Antarctique en 1989 en passant par l’ascension jusqu’au pôle Sud atteint la veille de Noël puis l’arrivée sur la barrière de Ronne au niveau de la mer de Weddell. Le film aborde aussi des questions existentielles liées à la quête de sens, la peur, la liberté, l’accomplissement, et l’audace. A quelques semaines de la COP21, le film a également pour objectif de sensibiliser le grand public à l’importance de l’Antarctique pour le climat mondial.
bolivie3a2a80bb1 L17 h Tous les jours la nuit (Bolivie)
film de Jean-Claude Wicky (60’).
Le récit de la dignité des damnés de la terre. Un monde oublié dans les profondeurs des Andes boliviennes, riche en minerais de toutes sortes. Le photographe Jean-Claude Wicky prolonge son travail de photographie sur les mineurs boliviens par un film-documentaire. Mineurs et veuves de mineurs nous racontent leur quotidien. Le film aborde aussi des aspects historiques et sociaux et illustre la dure réalité des mineurs, leur dignité, leur fierté, leur culture et leurs traditions bien vivantes. Mêlant séquences filmées et photos, le film entraîne les spectateurs dans les profondeurs de la terre, là où les mineurs affrontent la roche et s'en remettent au diable en personne, là où les poumons se calcinent, où les voix semblent venir du passé, où il y a plus de mots dans les regards que dans n'importe quelle voix, là où les corps dénudés sont des sculptures taillées par la vie mais où l'on devine déjà les veines de la mort. Un regard plein d'humanité sur un labeur qui en est dénué.

Freddy Mouchard 18h 15  Compostelle, le chemin de la vie
Film de Freddy Mouchard 93'
Le pèlerinage de Compostelle est une expérience qui attire de plus en plus de personnes. Le pèlerin est amené à dépasser ses limites, à se confronter à lui-même et à son environnement. Les épreuves sont physiques, mais surtout psychologiques. Le réalisateur a suivi pendant 3 ans le parcours de plusieurs pèlerins. Aucun de leur chemin n’est identique. Étape après étape un nouveau rythme de vie s’installe offrant de nouvelles perceptions. Le contact répété avec la nature, les éléments et les autres pèlerins replace chaque personnalité sa à juste place. L’alchimie du chemin opère peu à peu. Quand le pèlerin arrive enfin au terme de son périple, au cap Finistère, il brûle ses anciens vêtements face au soleil couchant. Le vieil homme disparaît pour faire naître l’homme nouveau.



Lu 5277 fois
Plus dans cette catégorie : Auditorium »

Derniers adhérents en ligne

jpeyclet   pemeriau   adhabm   joconnault   mifoure   acoutenceau   anezet   pibreard   cepirou   chumbert   mariamarques   opaugam   mimassonnat   frbonnaud   catherine  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public