logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       

Visa ou carte de tourisme délivré à l'arrivée :

Théoriquement, comme tout se passe à votre arrivée sur place, vous n'avez pas à vous occuper de quoi que ce soit avant le départ.
La carte de tourisme est d'une certaine façon une forme particulière de visa. C'est plus ou moins un document que l'on vous donne à votre arrivée (y compris à l'occasion si le pays demande aussi un visa) et que l'on vous fait parfois payer quelques euros ou dollars comme dans certains pays d'Amérique Centrale ou d'Asie. Au départ vous devrez la remettre à la douane (donc ne la perdez pas).
Pour diverses raisons, certains pays délivrent aussi leur visa sur place aux frontières ou aux aéroports (prix parfois moindre qu'aux consulats). Dans ce cas, à vous de choisir ce que vous préférez tout en sachant qu'il vaut quand même mieux se renseigner sur cette procédure avant son départ et être sûr qu'elle sera toujours en vigueur lors de sa venue. Idem si vous pensez arriver par un "petit poste frontière"; le système "visa à l'arrivée" ne pouvant concerner parfois que certains lieux d'entrée comme uniquement les aéroports internationaux.

Visa de transit :

C'est simplement un visa de courte durée (vous n'êtes censés que traverser le pays) qui s'obtient le plus souvent de la même manière que les autres à un coût le plus souvent moindre. Sa validité est presque toujours inférieure à une semaine. En pratique assez peu de pays proposent de tels visas (Laos, Russie, Iran, Oman...). Donc, si vous ne devez séjourner que très peu de temps quelque part, renseignez-vous toujours sur les possibilités de visa de transit.
A signaler qu'en cas de correspondance aérienne internationale dans l'aéroport d'un pays nécessitant un visa, légalement on n'a pas besoin d'avoir celui-ci car on est censé rester dans la zone de transit international de l'aéroport. Cela dit, mieux vaut quand même demander confirmation à la compagnie.

"Validité de base" et prolongation du visa :

. Date d'utilisation du visa :
Lorsqu'un visa est établi celui-ci n'est utilisable que jusqu'à une date particulière. Concrètement si vous souhaitez entrer dans le pays passée celle-ci, votre visa sera alors périmé et vous risquez fort de vous voir refoulé (on considérera que vous n'avez pas de visa). Variable selon les destinations, les visas sont généralement à utiliser sous un à trois mois après leur émission.
Attentions aussi à ceux dont la validité "sur place" commence en fait à la date d'émission et non d'entrée effective dans le pays. Toutefois, si vous ne pensez dépasser les délais que de quelques jours, demandez à faire postdater celui-ci; certains consulats le font sans problèmes.

. Validité :
Si de nombreux pays ne proposent qu'une seule validité pour leur visa tourisme, d'autres offrent un choix théorique de durées allant parfois de 2 semaines à plusieurs mois. Selon celles-ci, la procédure d'obtention (à l'arrivée pour 15 jours comme au Bangladesh ou aux consulats au delà) et surtout les coûts peuvent être variables. Encore une fois, prenez ce dont vous avez besoin.

. Prolongation :
Plusieurs pays autorisent, moyennant finances, des renouvellements ou des prolongations de visa une fois sur place et ce pour quelques jours à plusieurs mois. Mais attention, rien n'est systématique en ce domaine, tout comme d'ailleurs au niveau de la validité qui vous sera autorisée lors de la demande. A l'occasion, les durées se font uniquement à la tête du client, notamment aux frontières.
En attendant mieux vaut être toujours en règle si l'on veut s'éviter des ennuis allant de l'amende à la prison en passant par l'expulsion.

Derniers adhérents en ligne

gigobert   phlautridou   jrevertegat   bebenoist   adhabm   cgoubeau   mcthibaud   gbernis   frbonnaud   seescuret   paponte   herolland   amcherchali   catherine   jpvaulot  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public