logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Pour tout savoir sur les maladies , affections, virus présents dans chaque pays, vous pouvez consulter la rubrique Conseils aux voyageurs du Ministère des affaires étrangères, remis à jour régulièrement

http://www. diplomatie.fr/
 

Paludisme :

Le paludisme est transmis la nuit par les insectes (anophèle), il est donc important de se protéger.

Si vous partez dans un pays en zone impaludée de zone 3, il faudra donner à votre enfant ou bébé un traitement anti-paludéen. Par exemple, pour un enfant de moins de 8 kilos, un jour sur deux au cours du repas et en même temps, une cuillère/mesure de nivaquine pédiatrique en sirop + 1/2 comprimé de paludrine (comprimé à 100 mg) écrasé dans la compote (car c'est infect), ou dans le biberon. Commencez la veille du départ, poursuivez pendant le séjour et 4 semaines après le retour en France. Une corvée à respecter scrupuleusement.

Il existe différents dosages en fonction du poids, de l'âge et de la zone impaludée.

Emmener une réserve suffisante pour la durée du voyage.

Attention au Lariam qui est utilisé uniquement sur des enfants de plus de 15 kg, lire les effets indésirables du médicament dans sa notice. En cas d'effets secondaires graves, interrompre la prise de médicaments et obtenir une assistance médicale immédiate (en particulier devant des troubles neurologiques ou psychologiques).


La dengue :

maladie transmise par un moustique (aèdes) principalement actif tôt le matin et en fin de journée, cinq à huit jours après la piqûre une fièvre importante (39-40°) apparaît, avec des maux de tête, normalement la maladie disparaît au bout d'une dizaine de jours. Mais il existe une forme plus sévère de dengue. La seule façon de diagnostiquer la dengue est l'analyse du sang.

D'autres maladies comme la peste, l'encéphalite japonaise, la fièvre jaune sont encore en cours.

l'encéphalite à tique :

maladie virale transmise par un tique qui peut piquer à tout moment du jour.

La rage :

C'est une maladie animale qui peut être transmise à l'homme par un animal, attention aux bébés qui ne peuvent pas être vacciné en-dessous d'un an. La contamination s'effectue à partir d'un animal enragé, le plus souvent lors d'une morsure, mais aussi par une griffure ou le léchage d'une plaie. L'incubation est en moyenne de 30 à 40 jours.

Il faut s'abstenir de caresser des animaux sauvages ou domestiques.

Il existe aussi d'autres animaux qui peuvent s'avérer dangereux, les abeilles, guêpes, frelons, les scorpions et autres araignées. Etre prudent et ne pas laisser votre enfant pieds nus sur le sable, forêts ou autres endroits non découverts. Dans le cas d'une piqûre, vous pourrez toujours utiliser un aspivenin, et nettoyer la plaie.

Les coquillages, mollusques, oursins sont présents sur les plages : prévoyez des sandalettes.

La bilharziose : 

éviter de se faire trempette dans les mares, étangs, eau stagnante, car un parasite peut passer à travers la peau et entraîner une réaction cutanée accompagnée de démangeaisons, rougeurs voire de boutons. Ce parasite va pondre des œufs dans l'organisme, et se multiplier. Les effets ne sont pas toujours apparents, donc, en cas de doute, il faut faire des prélèvements dans les selles, ou dans les urines.

Diarrhée :

Fréquent en voyage, la turista peut également atteindre votre enfant ; il ne faut pas s'inquiéter cela est dû au changement de climat, de nourriture. Prévoir des médicaments comme l'Immodiun associé à Intetrix ou Ercefuryl, mais si cela persiste, il faudra consulter un médecin, en tout cas la chose la plus importante est de ne pas se déshydrater et de boire régulièrement.

 (bébé) prévoir du lactéol à mettre dans une compote et lui donner du lait en poudre adaril qui lui permettra de ne pas se déshydrater en lui apportant les sels minéraux nécessaires. Dans ce cas, le plus grand danger est la déshydratation, alors être vigilant et faire boire bébé le plus souvent possible.

Éviter les fruits frais non épluchés, les viandes crues, produits laitiers non pasteurisés, eau (eau courante, glaçons), respecter certaines règles d'hygiène.

Attention en cas de diarrhée, il faut s'abstenir de lui donner du lait, donnez lui du riz, des carottes ou des bananes.

Les coliques :

Pour les nourrissons, ce sont des troubles qui peuvent arriver sans prévenir et souvent, en fin de journée après avoir mangé ou pris son biberon, car son estomac et ses intestins font l'apprentissage de la digestion et le matériel n'est pas encore bien rodé. N'hésitez pas à le prendre dans vos bras et lui faire des petits massages sur son ventre et bercer le tendrement, et cela doit passer.

Le rhume :

Le nez qui coule, une rhinite due certainement aux variations climatiques, aux chambres climatisées. Rien de grave cependant ; pensez à dégager son nez avec du sérum physiologique, ou avec des gouttes. Soyez prudents car un rhume mal soigné peut entraîner une rhinopharyngite et il faudra alors consulter un médecin.

L'otite :

Entre 0 et 3 ans, neuf enfants sur dix ont une otite. Si l’enfant se frotte l'oreille et qu’il pleure, c'est une otite qui peut faire très mal. Donnez-lui tout d'abord une aspirine pour calmer la douleur. Prévoir des antibiotiques ou des anti-inflammatoires, des médicaments contre l’otite.

La carie dentaire :

Pour les petits, pensez au fluor chaque jour pour prévenir la carie dentaire, disponible dans les pharmacies et prenez en assez pour le voyage, jusqu'à 5 ans, ces petites gouttes lui empêcheront d'abîmer ces jolies petites dents. Pour le plus grand un lavage régulier et après chaque repas est toujours recommandé, attention à prendre de l'eau soit minérale soit purifiée à l'aide de pastille micropur ou hydroclonazone.

Attention aux poussées de dents qui peuvent lui faire mal et le faire pleurer quelques heures, emporter du Dolodent pour calmer la douleur des gencives.

Éviter les bonbons, caramel et autres sucreries très mauvais pour les dents et ne pas en donner aux enfants en bas âge.

La toux :

C'est un symptôme et un moyen de défense. Si les voies respiratoires sont irritées ou encombrées, la toux fait son apparition, elle peut être grasse ou sèche. Il existe des sirops ou des pastilles à l'efficacité parfois moindre, reste alors le traitement de choc des antibiotiques.

Les vomissements :

L'enfant peut vomir, occasionnellement, sans parfois d'explication, le mieux est de le laisser se reposer, puis après lui redonner à manger « léger » et à boire. 

Fièvres, douleurs :

La température normale est de 37° à 37,5° C, au-delà de 38°, on peut dire que l'enfant a de la fièvre. La fièvre est souvent le symptôme d'une infection, mais peut être provoquée par la chaleur ou par une raison bénigne.

Se munir de doliprane (préférez le sirop aux suppositoires dans les pays chauds) pour les poussées de fièvre ou les douleurs, se fier aux doses prescrites sur la notice qui varie en fonction du poids de l'enfant.

Attention ne vous alarmez pas trop vite, la montée de fièvre chez un enfant peut-être brutale mais la redescente aussi, donc pas de panique, pensez au bain qui peut dans certains cas aider la fièvre à redescendre.

Quelques combines :

Patientez 1/2 heure et reprenez lui sa température, elle peut être tombée, il suffit d'une tétée ou d'un bain pour perturber la thermorégulation d'un tout petit.
Découvrez votre enfant, s’il est trop couvert sa température peut augmenter.

Plongez-le dans un bain inférieur de deux degrés à sa propre température, l'eau tiède fera tomber la température et le calmera.

Le faire boire, de l'eau sucrée (sans en abuser) très important.

Il est utile d'emmener son thermomètre, car vous n'en trouverez pas facilement dans tous les pays.

Derniers adhérents en ligne

miricher   jprabonneau   adhabm   bebenoist   plemaitre   stcassonnet   jrose   catherine   fjourdain   chveque   jcpeugeot   jmhelle   cvandyk   jmserour   acabot  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public