logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       

Choix délibéré ou concours de circonstances, nombre de personnes voyagent en solitaire...

Avantages et inconvénients du voyage en solitaire :

Voyager en solitaire ne prend pas la même signification selon bien sûr les destinations, les cultures rencontrées, le type et la durée du voyage envisagé, mais aussi l'expérience, le caractère, voire même le sexe de chacun. Seul point commun pour tous, c'est le plus souvent à la tombée de la nuit que l'impression de solitude est la plus forte.
En attendant, mieux vaut déjà ne pas aller trop à l'encontre de sa "nature" pour choisir de partir seul ou accompagné. Tout en sachant que des compromis existent et qu'il est toujours possible de partir à plusieurs en se ménageant en cours de route des moments, voire des périodes de plusieurs jours, où l'on voyagera en solitaire.

¤ Les avantages :
Incontestablement les inconditionnels du voyage en solitaire vous diront qu'être seul représente la liberté absolue, celle de voyager à son rythme, changer son itinéraire et faire ce que l'on veut quand on veut. Et être seul pousse à aller vers les autres en multipliant les rencontres même si, hormis en Europe ou en Amérique du Nord, il est parfois difficile de rester isolé tant la "curiosité" des locaux peut être importante. A l'opposé, on peut penser que voyager à plusieurs réduit cette envie de contacts en incitant, même inconsciemment, les gens à rester entre eux au détriment des autres voyageurs et populations locales.
Dans un autre domaine, cet aspect solitaire peut permettre à certains de mieux se connaître, se dépasser, prendre confiance et agir parfois en ce sens comme une thérapie.Néanmoins, le routard solitaire aura plus que tout autre intérêt à emporter avec lui quelques bons bouquins, sa musique et de manière générale d'autres choses qui lui tiennent à coeur et qui combleront les moments sans rencontres. Moments que certains pourront d'ailleurs mettre à profit pour tenir un journal de voyage.

¤ Les inconvénients :

- Difficultés
:
Voyager seul présente aussi des inconvénients. Pour une fille seule certains pays ou régions (certains pays musulmans, l'Amazonie...) ne sont pas forcément faciles. Pour le voyageur débutant, partir avec d'autres personnes ou quelqu'un d'un peu expérimenté évitera pas mal d'erreurs, notamment pour des périples difficiles ou des pays très différents de ce qu'il connaît déjà. Sans parler de ceux qui au niveau langues maîtrisent avant tout.... le français. Dans ce cas, certains auront en effet tendance à ne rechercher que le contact d'autres francophones, ce qui dans les faits limitera quand même pas mal les possibilités de rencontres.

- Coûts :
Dans un autre domaine être seul revient également plus cher, ne serait-ce déjà qu'au niveau de l'hébergement que l'on payera proportionnellement plus qu'en voyageant à plusieurs, avec souvent aussi la certitude de récolter la plus mauvaise chambre ou la pire des tables quand il s'agit du resto. En matière d'hébergement justement si vous souhaitez partager votre chambre pour faire des économies (ou des rencontres), le plus simple après avoir choisi celle-ci est d'attendre à la réception l'arrivée d'un(e) autre solitaire pour lui proposer le partage (vous pouvez aussi laisser un message en ce sens à l'accueil); ça marchera neuf fois sur dix.

- Intendance :
De même, si l'on compte camper, faire sa cuisine, ou si l'on est assez chargé, personne ne sera là non plus pour porter une partie du matériel. En parallèle, on ne trouvera pas toujours le moyen de faire garder ses affaires pendant que l'on cherchera par exemple un hôtel, et nul ne partagera les longues attentes à faire la queue pour un billet de train ou de bus. Et puis il faudra assumer seul toutes les tâches habituelles du voyage (change, réservations, etc).

- Risques :
Mais de tous, l'inconvénient majeur demeure en cas de problèmes ou au niveau des risques (évitez d'ailleurs de partir seul s'il y en a trop) notamment pour les voyageuses. Et il est vrai que les voleurs de tous pays préféreront toujours s'attaquer aux personnes seules. Sans oublier qu'il est encore moins réjouissant d'être malade quand on n'a personne avec soi ou que l'on subit ce que l'on pourrait appeler "le stress du voyage et le choc des cultures".
Enfin à force de vivre seul ses voyages, ou simplement avec des gens de rencontres, un sentiment de frustration peut à la longue s'installer. L'impression d'avoir vu et vécu plein de choses que finalement on ne peut partager avec aucun de ses proches.

Trouver et choisir des coéquipiers :

Avec au choix la possibilité de trouver ses compagnons avant ou pendant le voyage. Ceux qui redoutent particulièrement la solitude auront cependant intérêt à les chercher avant plutôt que d'espérer en trouver, pour un même itinéraire et une même durée, en cours de route. Toutefois, surtout dans le cadre d'un long périple, n'oubliez pas que le but et les envies de chacun (budget, centre d'intérêts, activités, notion de confort, etc) doivent converger un minimum pour espérer réussir son voyage.

. En cours de route :
Si vous cherchez en cours de route, au delà du hasard, n'hésitez pas à laisser des messages dans le hall des hôtels (et pas que les vôtres) en privilégiant d'ailleurs au niveau hébergement les lieux disposant de salle TV, terrasses, jardins, etc, qui facilitent la rencontre avec d'autres voyageurs. Profitez également des transports en commun qui laissent du temps pour les rencontres, favorisez les meilleures adresses mentionnées dans le Guide du Routard (elles sont toujours citées en premier) si vous cherchez des francophones, des Let's Go pour des américains et des Lonely Planet (et éventuellement Rough Guide) pour avant tout des voyageurs anglophones.Et puis bien sûr allez vers les autres, sans vous poser trop de (fausses) questions du style "comment vais-je les aborder ?", et le cas échéant n'hésitez pas à dire que vous en avez marre de voyager seul(e); les refus seront rares. Mais attention quand même de ne pas apparaître non plus par la suite comme un fardeau ou une contrainte pour vos nouveaux coéquipiers.

. Avant le départ :
Pour trouver des coéquipiers avant le départ le plus commode reste la petite annonce à passer, notamment à ABM (la Case, Globe-Trotters Mag) , ou les rencontres possibles lors des "soirées coéquipiers ABM"..

- Bien chercher :
De façon générale, pour une annonce soyez précis dans votre texte, n'hésitez pas à détailler qui vous êtes, ce que vous attendez et le type de voyage envisagé. Pour éviter ensuite les déceptions, prenez vos précautions en ne cherchant pas la veille du départ. Choisissez des équipiers (plusieurs si vous redoutez les tête-à-tête) qui partagent si possible les mêmes intérêts et la même façon de voyager que vous. Discutez et "testez-vous" avant, y compris dans les conditions du voyage à venir s'il s'agit d'un trek, d'un périple à vélo et surtout en bateau.
Situation fréquente, n'oubliez pas non plus que si "coéquipier cherche coéquipière" (ou l'inverse), au delà de l'aspect purement voyage, risquent fort tôt ou tard d'entrer en ligne de compte d'autres considérations plus personnelles, notamment s'il s'agit de longues durées. Autant en être conscient et ne pas éluder la question vis à vis de soi-même et de l'autre afin d'éviter qu'ensuite le voyage en pâtisse.
En attendant, si vous ne trouvez personne (ce qui serait étonnant), plutôt que de rester à la maison, partez en organisé; certains tour-opérateurs proposent des voyages de groupe ressemblant fort à de l'individuel.
Mais dans tous les cas, n'oubliez pas qu'il en va du voyage à plusieurs comme de la vie de couple : pour que ça marche c'est à chacun aussi et surtout d'y mettre du sien...
 

Derniers adhérents en ligne

adhabm   wamaalej   pteillere   jeloizeau   grperra   amcherchali   ttastet   opaugam   sohumbert   aupagnier   jeperignon   gagouband   jcpeugeot   demellerin   pmatveeff  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public