logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Burkina Faso

Le Burkina Faso à mobylette Ou l’art de découvrir le quotidien d’un peuple autrement.

burkina1Notre tour du monde nous a amenés à découvrir l’Afrique.
Nous avons opté pour le Burkina Faso, pays des hommes intègres.
Trois semaines d’aventure que nous avons majoritairement passées à chevaucher une mobylette Peugeot 50 !
Un matin, nous avons pris la direction de Tiébélé, au sud de Ouagadougou, pour y découvrir l’architecture traditionnelle des Gourounsi, ethnie du Burkina-Faso. Cependant notre mobylette avait décidé de nous donner du fil à retordre en tombant en panne pour la troisième fois, et cette fois-là elle n’avait vraiment plus envie de redémarrer.
Nous étions à quelques mètres seulement de l’entrée de Tiébélé, un jeune homme a accepté de nous aider et au fil de la conversation nous a révélé qu’il vivait dans une concession Gourounsi avec sa famille.
L’occasion rêvée pour nous d’atteindre notre objectif de la journée tout en laissant un peu de répit à notre “bécane”.
Nous avons donc suivi le jeune Ousmane jusqu’à la concession où il vit avec... 129 autres membres de sa famille !

A voir, à faire

. Idées d'itinéraires (1 à 3 semaines).
. Carte de localisation.

Le Burkina est surtout une destinations culture et nature avec la faune locale (éléphants, lions, antilopes, hippopotames, crocodiles...) à découvrir dans les parcs nationaux d'Arly, de Pô ou du W pour les plus connus. Egalement les paysages pittoresques du sud-ouest (falaises et cascades proches de Banfora) ainsi que la musique burkinabée plus toutes les coutumes, rituels et traditions des divers peuples du pays (touaregs du nord, peuls éleveurs nomades, habitat traditionnel des mossis, etc). Si vous avez l'occasion, assistez aussi au Festival du cinéma panafricain de Ougadougou.
Accessoirement, il peut être nécessaire de demander un permis de photographier à la Direction du tourisme à la capitale (gratuit).



**** : à ne pas manquer; *** : très bien; ** : à voir; * éventuellement
Ouagadougou ** (ville dont marché, musée national)
Pays Mossi * (architecture et culture locales)
Ouahigouya et env. ** (ville; sites historiques)
Bobo-Dioulasso *** (ville, musique)
Banfora et env. **** (ville; paysages, lacs, cascades, rando)
Pays Lobi ** (ruines de Loropeni, culture locale)
Parcs de Pô et Nazinga et env. *** (faune; architecture, vestiges historiques)
Parcs d'Arly et du W *** (faune)
Gorom-Gorom * (marché)
Nord-est ** (cultures locales, paysages sahéliens)




Artisanat, achats

Artisanat traditionnel des différentes populations avec des poteries, cuirs, boubous, vannerie, bijoux et statuettes en bronze, instruments de musique (balafon), masques mossi, armes traditionnelles à voir et à marchander sur les marchés (Bobo, Ouaga, Gorom-Gorom...).
Transports locaux


Par la route

Réseau routier en amélioration, avec en gros un bon tiers de goudronné, mais pas toujours en très bon état et nécessitant un 4x4 hors grands axes et en saison des pluies. Pas mal de contrôle policiers.

. Voiture

Comptez 30 à 40 €/jour pour une petite voiture et le double pour une 4x4 (avec chauffeur). Dans tous les cas évitez de rouler de nuit.

. Bus

Réseau plutôt bon et assez dense proposé par diverses compagnies. Un peu tous les niveaux de conforts avec des tarifs en conséquence mais qui restent toujours abordables (1,5 à 2,5 € l'heure de route en moyenne et 6 à 8 € le trajet Ouaga - Bobo).

. Taxis-brousse

Nombreux et souvent en complément des bus pour des prix généralement un peu supérieurs à ces derniers. Ils attendent d'être pleins pour partir; donc confort, rapidité et ponctualité plutôt aléatoires surtout pour ceux qui font de la piste.

. Deux roues

Ponctuellement, et notamment dans le sud-ouest, on peut louer pour pas cher un vélo (moins de 4 €/jour), une mobylette (5 à 7 €) ou une petite moto (8 à 10 €) pour se balader sur de petites distances.

. Stop

Possible mais souvent payant.


Train

Un peu plus de 600 km de voie ferrée dans le pays et une ligne de train assez lente qui part de Ouagadougou vers Bobo-Dioulasso avant de continuer ensuite (selon la situation dans le pays) jusqu'à Abidjan en Côte d'Ivoire. Tarifs en gros identiques à ceux du bus.


Vols intérieurs

Réseau intérieur limité à des dessertes Ouaga - Bobo ou Gorom Gorom avec Air Burkina.
Gastronomie

Cuisine très souvent à base de sauces pouvant accompagner le riz, le poisson, les viandes de boeuf ou de mouton qui sont les ingrédients de la cuisine burkinabée. Le to, composé essentiellement de céréales (maïs, mil), est le plat national.
On peut facilement manger pour environ 2 € sur les marchés, environ 5 € dans les restaurants locaux, et 10 à 12 € dans du plus "haut de gamme".



Hébergements

Hôtels

De façon générale, les hôtels ne présentent pas toujours un bon rapport qualité-prix.
Quelques hôtels "haut de gamme" (dans les 50 € mini la double) essentiellement à la capitale et nombre d'autres plus sommaires, voire très sommaires, pour lesquels mieux vaut prévoir son duvet. Pour ces derniers comptez moins de 10 € la double. A la limite l'intermédiaire (dans les 15 € la nuit) reste le mieux en terme de qualité-prix.


Autres possibilités

En plus des hôtels on trouvera dans certains lieux des communautés, notamment religieuses, pouvant proposer un hébergement (10 à 15 € pour en général un bon rapport).
Egalement des campements (bungalow pour une douzaine d'Euros) disponibles dans les parcs et réserves.
Enfin, des possibilités d'hébergement chez l'habitant pour une somme modique à négocier sur place.
En avion depuis la France

. Le voyage en avion sur abm.fr

Ouagadougou

Prix : 400/790 €.
Aéroport à 8 km du centre.
Directs (5h30) Air France, Air Burkina et vols labélisés "Point Afrique" de Roissy.
Avec changement (7 à 15h00) : Air Sénégal, Afriqiyah Airways, RAM, Air Algérie.

. Que choisir ? :

Même si ponctuellement il peut y avoir quelques retards, choisir sans aucune hésitation les vols Point Afrique (compagnie affrétée variable). Ils demeurent généralement les plus économiques et du meilleur rapport à l'année. A signaler aussi des départs possibles de Marseille.
Attention toutefois, ces vols sont à voir directement sur leur site. Car on les retrouvera en effet parfois (au nom de la compagnie ou sous le label "vol spécial") ailleurs sur le Web ou en agences mais vendus à des prix généralement supérieurs.
Autrement, Afriqiyah et même Air Burkina avec son direct proposent parfois aussi de bons prix. Quant à la RAM (via Casablanca), elle est surtout intéressante pour ceux qui partent de province.

. A savoir :

Outre le fait qu'il est toujours bon d'encourager les petites structures ou les "spécialistes-précurseurs" comme Point Afrique, il est à noter que les vols de ce dernier sur la région (6 pays différents) sont facilement panachables à bon prix et restent assez souples (modif, open...).



Par d'autres moyens


Frontières : Niger, Mali, Côte d'Ivoire, Ghana, Togo, Benin

Plusieurs points de passages terrestres faciles avec les six pays qui entourent le Burkina Faso (mais se renseigner avant pour voir ce qu'il en est avec la Côte d'Ivoire).

Derniers adhérents en ligne

wamaalej   lrobert   gcorsaletti   frharivel   mgommeaux   hemadelaine   jprabonneau   jpmeoc   ocfauvet   sabonbois   flabarre   cdemange   odgaillac   phlautridou   cgeorgel  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public