logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Tanzanie

Ngorongoro ce qu'il reste du paradis ?

Tanzanie1C'est au coeur de l'Afrique, à deux pas de l'équateur, que l'on peut trouver ce qui semble être l'ultime parcelle d'un paradis terrestre : le cratère du Ngorongoro.

Protégé par les flans d'un ancien cratère, d'une profondeur de 600 m et d'un diamètre de 20 km, un monde sauvage s'épanouit ici, rassemblant un grand nombre de merveilles de la création.

On accède au parc du Ngorongoro après un long trajet sur piste, plusieurs postes de contrôles, mais surtout après s'être acquitté d'un droit d'entrée élevé. Eh oui, dans notre monde, aujourd'hui, c'est avec des dollars sonnants et trébuchants que l'on protège le paradis d'une invasion touristique qui pourrait le mettre en péril.

Nous ne sommes pas entrés directement au coeur de cet éden. Nous sommes arrivés en fin d'après-midi au Ngorongoro Wild Life Lodge, l'un des trois hôtels de luxe surplombant le cratère. De là, on commence à s'imprégner des lieux grâce à une vue plongeante sur la caldeira : au premier plan une forêt clairsemée, puis un lac et au loin une immense plaine herbeuse.

Nous passons le reste de l'après-midi à observer ce paysage envoûtant, prêts à vivre ce que nous pressentons déjà comme une immersion dans une sorte de monde perdu. Ici, l'homme n'est autorisé à passer que quelques heures dans un monde où il ne semble pas avoir de place.

Tanzanie3Ici, il n'est pas le maître des lieux mais un invité qui doit savoir rester à sa place, c'està- dire dans un 4x4 et sur des pistes prévues pour ne pas déranger les animaux.
L'Arche de Noé. Les maîtres des lieux, nous les rencontrons les uns après les autres, en descendant au petit matin dans le coeur du cratère.
Les premiers à nous accueillir sont les buffles.

À l'affût dans les buissons couvrant les pentes du cratère, ils semblent des gardiens austères contrôlant l'entrée du site. Cet endroit extraordinaire est en fait une Arche de Noé de la savane africaine avec, entre autres, 13 000 gnous, 9 000 buffles, 5 000 zèbres, 1 700 gazelles Thomson, 1 600 gazelles de Grant, 200 bubales, 150 hippopotames, 120 autruches, 70 élans du Cap, 35 lions, une dizaine de hyènes, 25 éléphants et 17 rhinocéros noirs.

Tanzanie2Ces rhinocéros noirs dangereusement menacés de disparition qui, ici, se laissent prudemment apercevoir à condition de se tenir à bonne distance. Moins farouche, le roi des animaux s'accommode facilement de la présence de ces bipèdes venu l'admirer. Alors que le clan des lionnes garde jalousement une carcasse d'hippopotame convoitée par les chacals, sa majesté le lion trouve une bonne place à l'ombre des 4x4. Dans la plaine, des troupeaux de gazelles, zèbres et gnous paissent sans se soucier des étranges animaux à quatre roues et autant de téléobjectifs, qui les observent. Certains semblent même apprécier.

Tels des stars, les zèbres si photogéniques prennent la pose. Une grande absente, la girafe n'a pas accès au paradis : les versants trop raides du cratère lui en ferment la porte.

Ce qui distingue le Ngorongoro des autres parcs ? Ici ce ne sont pas des clôtures qui empêchent les animaux de quitter les lieux.

S'ils restent au coeur du cratère, c'est qu'ils n'ont aucun besoin d'aller ailleurs chercher de meilleurs pâturages ou des points d'eau. Quelle que soit la saison, le cratère garantit tous leurs besoins, c'est donc le seul endroit où les grands herbivores ne migrent pas en fonction des saisons. Pourquoi quitter le paradis quand on a la chance d'y vivre ?

Pour nous, au contraire, ce passage au paradis ne peut être qu'éphémère. En fin de journée, il faut quitter les lieux. Tous les 4x4 se retrouvent sur la même piste pour une ascension au cœur de la forêt qui recouvre les pentes du cratère.

Les animaux retrouveront-ils la jouissance de leur paradis ? Presque... mais même au paradis tout n'est pas idyllique, les braconniers ne sont jamais très loin et les rangers armés devront patrouiller jusqu'au petit matin.

Texte Agnès Grozellier (71)

> Fiche pratique (réservé aux adhérents)

Budget "routard"

Comptez de 20 à 28 US $/jour sans les safaris et au moins 50 à 75 US $/jour avec (les entrées des parcs y sont plus chères qu'au Kenya).
Quant à ceux qui voudraient faire l'ascension du Kilimandjaro, il faudra rajouter de 650 à 800 $ US via une agence incluant les frais d'expé et les diverses taxes et autorisations nécessaires.



Se déplacer

→ Les transports en Tanzanie

. Par la route

Réseau routier plutôt moyen ne permettant pas toujours d'effectuer facilement de grandes distances. L'accès (et la visite) de la plupart des parcs se fait toutefois par la route (4x4 ou minibus). Location de 4x4 avec chauffeur pour env. 100 US $/jour.

. Autres

L'avion peut être très utile pour circuler entre Dar es Salam, la région du Kilimandjaro (Arusha) et l'île de Zanzibar; comptez environ 110 à 170 US $ A/S pour Arusha-Zanzibar selon la compagnie
Egalement des bateaux entre Dar es Salam et Zanzibar (1h20 de trajet pour environ 60 US $ A/R). Une ligne de chemin de fer traverse le pays, reliant la Zambie voisine au port de Dar es Salam sur la côte.



Précautions

. Sanitaires

Vaccin contre la fièvre jaune obligatoire et traitement contre le paludisme recommandé. Attention également à l'eau et aux aliments sources de problèmes intestinaux. Prévoir également des protections anti-moustiques et bien sûr contre le soleil.

. Sécurité

Assez peu de risques dans les zones touristiques (quelques tensions politiques toutefois dans les îles). Ailleurs, les régions frontalières de l'Est (Zaïre, Rwanda, Burundi, Ouganda) présentent quelques dangers au niveau guérillas locales et banditisme; donc bien se renseigner avant de déplacer dans ces zones. Dans un autre domaine, quelques arnaques aux touristes toujours possibles avec également des possibilités de vols.



A voir, à faire (carte de localisation)

<> Des idée d'itinéraires.

Pour beaucoup de visiteurs, le principal attrait de la Tanzanie tourne d'abord autour de sa faune sauvage : flamants roses, éléphants, lions, rhinocéros, zèbres, gazelles, etc. Le pays compte 14 parcs nationaux dont ceux du Nord (Serengeti, Tarangire, Ngorongoro). Les parcs du Sud sont moins impressionants mais nettement moins fréquentés. A voir aussi le lac Tanganyika et ses rivages (chutes Kalambo), le célèbre mais très visité Kilimandjaro et ses neiges éternelles, les plages de sable fin de l'Océan Indien (eau entre 25 et 28 C) et l'île de Zanzibar réputée pour ses senteurs (route des épices), son vieux fort arabe et autres vestiges du passé.
Pour ce qui est des photos, prévoyez large en pellicules et n'oubliez pas de demander l'autorisation avant de photographier la population ("pourboire" parfois demandé).


**** : à ne pas manquer; *** : très bien; ** : à voir; * éventuellement

. L'intérieur

Monts Usambara et Pare *** (flore, oiseaux, rando)
Kilimanjaro Nat. Park **** (paysages, treks)
Mont Meru et Arusha Nat. Park *** (treks; faune, paysages)
Env. d'Arusha ** (culture masai, rando)
Tarangire Nat. Park *** (faune, culture masai)
Lac Manyara Nat. Park ** (paysages, oiseaux, faune dont lions)
Lac Eyasi ** (populations locales)
Région du Ngorongoro **** (paysages, volcans, treks, faune, masais)
Lac Natron * (flamants roses)
Serengeti Nat. Park **** (faune et migration des gnous)
Mwanza * (ville)
Rubondo Nat. Park ** (faune dont oiseaux)
Gombe Nat. Park ** (singes, rando)
Mahale Mountains *** (paysages, faune dont singes, rando)
Katavi Nat. Park ** (faune dont buffles)
Sud du lac Tanganyika * (plages)
Kalambo falls ** (cascades)
Env. de Mbeya ** (rando)
Ruaha Nat. Park *** (faune dont éléphants)
Udzungwa Mountains *** (paysages, faune, rando)
Mikumi Nat. Park ** (faune)
Uluguru Mountains * (rando)
Selous Reserve *** (faune dont éléphants)

. La côte

Pemba ** (paysages, plages, plongée)
Amani * (jardin botanique, rando)
Pangani et env. * (vestiges coloniaux, plages, oiseaux)
Saadani Reserve ** (faune dont oiseaux, plages)
Bagamoyo ** (vestiges coloniaux, port, plages)
Zanzibar **** (Stone Town, ruines, plages, plongée, épices)
Dar es Salaam et îles voisines ** (ville; plages, plongée)
Mafia Island Marine Park ** (paysages, plongée)
Kilva Kisiwani * (site archéo.)
Mtwara et env. * (ville; plages, plongée)




Artisanat, achats

Objets divers et sculptures en bois ou en pierre à savon; pierres précieuses; bijoux en perles de verre; artisanat massai (parures, lances, boucliers...); tissus traditionnels; épices et café (Zanzibar); le tout à marchander.



Gastronomie

Cuisine swahili avec, sur la côte et dans les îles, poissons et crustacés souvent préparés à base de coco et d'épices; viandes grillées de chèvre, mouton ou boeuf accompagnées de bananes plantain ou de purée de maïs; fruits; bières locales et café.



Hébergements

Dans les grandes villes et les zones très touristiques on trouve des hôtels toutes catégories; comptez environ 10 US $ en catégorie moyenne. Dans les réserves, deux formules : le camping (souvent luxueux pour 15/20 US $) et les "lodges" pour des prix généralement élevés (env. 100 US $).
Formalités

. Formalités et conseils sur la destination par le Ministère des Affaires Etrangères.
. Formulaires et demande du visa par Internet.

Visa obligatoire, 30 € en liquide (délais : 3 jours). Billet de continuation ou retour plus vaccin contre la fièvre jaune obligatoires.
A signaler que si l'on compte circuler de la Tanzanie vers le Kenya ou l'Ouganda, il n'est pas la peine de demander un visa multi-entrée pour revenir dans le pays.



Adresses utiles

. Ambassade

13 av. Pointcarré 75016, Paris. Tél. : 01 53 70 63 66.
Ouvert du lundi au vendredi de 10 à 13h00.



Guides

A l'occasion la Tanzanie est incluse (parfois uniquement pour sa partie nord et les îles) dans les titres concernant le Kenya.

. Pratique

Routard , Bleu Evasion , Footprint .
- En anglais :
Lonely Planet, Rough Guide et Bradt (2 titres chacun avec Zanzibar).

. Bref séjour/organisé

Cap sur , Mondeos , Marcus (+ "Guide du safari").

. Culturel

Bibliothèque du Voyageur .

. Thématique (en anglais)

Cicerones "Kilimanjaro trekker's guide".
Lonely Planet "Trekking in East Africa" et "Watching wildlife in East Africa".
Mountaineers Books "Climbing and trekking".
Trailblazer "Kilimanjaro trekking".



Cartes

Nelles, Foldex, Cartographia, Collins, Globetrotter, Freytag, ITM pour des représentations autour du 1/1 500 000.
- Pour le Kilimanjaro :
ITM, Ordnance Survey, Rand Mc Nally.


tanz



Sur Internet
. Carnets de voyage

> Aventures en Tanzanie : les plus belles plages, les plus belles réserves et les plus beaux animaux à travers le regard d'un photographe animalier.
> Safari en Tanzanie : mes sentiments sur les réserves du nord de la Tanzanie.
> Maasai, seigneurs de la savane : ma rencontre avec les Maasaï. Depuis, je passe mon temps dans ma région d'adoption entre Kenya et Tanzanie.
> Voyage en Tanzanie : ascension du Kilimandjaro, safari dans le Serengeti et le Ngorongoro, et l'île de Zanzibar.
> Zanzibar, l'île aux épices: visite de cette ile touristique mais aussi première productrice de clous de girofle au monde.
. Portails et fiches pratiques

> Into Tanzania : intéressant pour tout ce qui est voyage.

. Autres sites

> Safari : habillement, accessoires et technique photos pour bien profiter des safaris africains.
> Le dictionnaire des épices : à usage tant personnel que professionnel.
 
En avion depuis la France

. Dar es Salam

Prix : 685/835 €.
Aéroport International à 15 km du centre.
Pas de directs et des vols avec changements KLM, British Airways, Swiss, Kenya Airways...

. Autres

Zanzibar et surtout Kilimandjaro (535/835 €) sont également desservis avec quelques compagnies dont Kenya Airways (via Amsterdam et/ou Nairobi).
Taxes d'aéroport : 3 US $ (domestique), 25 US $ (international).



Par d'autres moyens

Si le pays compte des accès terrestres ou lacustres vers ses voisins, la situation pour la moins instable d'une partie de ceux-ci (ex-Zaïre, Rwanda...) n'engage pas forcémment à une arrivée par voie terrestre. Par contre, pas de problèmes de/vers le Mozambique, le Malawi, le Kenya ou, via entre autres le lac Victoria, l'Ouganda.
A signaler qu'une excellence alternative pour arriver en Tanzanie consiste à passer par Nairobi (Kenya) et rejoindre en 4-5 heures de bus la région du Kilimandjaro (env. 20 US $ en A/S). Autre solution, les bateaux entre Mombasa (Kenya) et la côte nord de la Tanzanie ou Zanzibar (également Mombasa-Zanzibar : 130 US $ A/R en avion).
Dar es Salam est le principal port du pays accessible en cargo.
Repères

En Afrique orientale, à l'est de l'ex-Zaïre et au sud du Kenya.
945 090 km2 pour 36 766 000 hab. Capitale : Dodoma
+ 2 heures en hiver et + 1 heure en été de décalage par rapport à la France (GMT + 3).
220 Volt. Conduite à gauche.



Présentation

La Tanzanie est essentiellement composée d'un haut plateau (env. 1 200 m), formé de steppes et de savanes, se prolongeant au nord jusqu'au lac Victoria. A l'ouest la frontière avec l'ex-Zaïre (République Démocratique du Congo) est constituée par un autre lac important, le Tanganyka. Au nord/nord-est culminent le Kilimandjaro (5 895 m; le sommet de l'Afrique) et le Mont Meru d'origines volcaniques. Au sud et à l'est, les hauts plateaux se transforment peu à peu en de basses terres s'ouvrant sur l'Océan Indien. Celui-ci accueille plusieurs îles dont la plus connue est Zanzibar (500 000 hab pour 2 600 km2 avec ses dépendances).
La majorité de la population, composée de 120 ethnies dont les Bantous et surtout les Masaïs qui sont les plus "célèbres", est rurale aux deux tiers et a développé un fort secteur agricole (manioc, riz, maïs...) à travers des villages communautaires. Elle compte un tiers de chrétiens, autant de musulmans (majoritairement à Zanzibar), une forte minorité hindouiste et des animistes. La Tanzanie abrite de nombreux parcs nationaux et des centaines d'espèces d'animaux sauvages. Si Dar es Salam est la principale ville du pays, sa capitale en est Dodoma. En plus de l'agriculture, l'élevage, le coton, le café et les épices (Zanzibar) sont ses principales ressources de ce pays qui reste parmi les plus pauvres de la planète.



Aperçu historique

. L'histoire de la Tanzanie plus en détails.

. IXe siècle : les Arabes du Golfe s'unissent aux autochtones Bantous pour former progressivement le peuple et la civilisation Swahili. Auparavant la côte et les îles étaient déjà des mouillages traditionnels pour les commerçants arabes et indiens.
. 1498 : le portugais Vasco de Gama est le premier européen à découvrir le pays.
. 1652 : les Arabes chassent les Portugais qui dominaient le commerce dans la région et assurent leur puissance sur les côtes.
. mi-XIXe siècle : début des expéditions européennes, et notamment britanniques, à l'intérieur du pays (Stanley et Livingstone). Début également des rivalités anglo-allemandes pour la domination du territoire.
. 1891 : le pays (partie continentale) devient protectorat allemand après que l'île de Zanzibar l'ait été par les anglais un an plus tôt.
. 1920 : la Société des Nations (SDN) confie à la Grande-Bretagne le territoire, amputé de sa partie nord-ouest, qui est rebaptisé Tanganyika.
. années 50 : développement d'un mouvement nationaliste sous la direction de J. Nyerere.
. 1961 : indépendance du Tanganyika; Nyerere au pouvoir jusqu'en 1985.
. 1963 : indépendance de Zanzibar. Après un an de sultanat, l'île devient une république suite à un soulèvement populaire.
. 1964 : Zanzibar et le Tanganyika s'unissent pour former un nouvel état, la Tanzanie, membre du Commonwealth.
. 1967-1985 : expérience socialiste et parti unique.
. 1986 : ouverture au libéralisme.
. 1992 : retour au multipartisme.
. 2000 : tensions locales aux frontières et dans les îles.
. 2005 : Jakaya Kikwete est élu président.


Climat

A nuancer le climat de la côte et des îles qui reste chaud, humide et ensoleillé à l'année et celui des hauteurs plus tempéré (nuits fraiches). La saison sèche qui va de juin à octobre est la meilleure période de visite. Pluies fréquentes de novembre à mai.

. A prévoir

Des vêtements légers (mais adaptés aux safaris) plus un lainage pour les soirées ou l'altitude à l'intérieur des terres.



Langues

. Guide de conversation "Swahili" : Assimil (en français). Berlitz, Lonely Planet, Rough Guide (en anglais).

Anglais et Swahili (off.), plus divers dialectes locaux.



Argent

Shilling tanzanien (100 cents).
Même si les Euros peuvent être changés à l'occasion, les dollars US sont conseillés (cash, travelers, cartes). Celui-ci est d'ailleurs d'une certaine manière la deuxième monnaie du pays et sert notamment à payer l'entrée des parcs nationaux.
Adresses des quelques distributeurs Visa (et autres cartes).


Affluence

Moins touristique que le Kenya voisin, la Tanzanie accueille toutefois de forts contingents de visiteurs dans ses réserves du nord, la région du Kilimandjaro et l'île de Zanzibar. Ailleurs très peu de monde.
612 000 personnes sont allées en Tanzanie en 2006 et 17 000 français ont aussi visité le pays en 2001.



Voyage individuel : pour qui ?

Destination pour voyageur débutant/voyageur un peu expérimenté (hors sentiers battus).

La Tanzanie c'est aussi...


"Qualité de vie" (rang en 2004): 162/177

PIB/hab. (2004): 700 US $
Revenu moyen mensuel (2003): 25 US $
Inflation (2004): + 5,4%
Seuil de pauvreté (2002): 36% pop.
Pop. avec moins de 2 US $/jour (2002): 59,7%
Espérance de vie (2005): 45ans
Taux de migration (pour 1 000 hab.) (2005): - 3,11
Croissance pop. (2005): + 1,83%
Taux d'alphabétisation (2002): 77,1%
Population urbaine (2003): 35%
Liberté de la presse (rang en 2005): 88/168

 










Derniers adhérents en ligne

bebenoist   mataquet   aclerenard   phlautridou   vcousseau   fpotel   jpdevey   dabarreteau   amwoygnet   plemaitre   mgommeaux   jjouve   nilieny   adhabm   gasendra  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public