logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Tchad

Budget "routard"

Comptez de 35 à 45 €/jour.



Se déplacer

. Par la route

Transports plutôt anarchiques rendus difficiles et fatiguants par l'insuffisance des moyens de communication suite à la longue période de troubles qu'a connu - et que connaît encore - le pays.
Très peu de bus avant tout axés sur la région sud; les camions et voitures particulières pas toujours en état restent les principaux moyens pour se déplacer. 1% des routes tchadiennes sont bitumées.
Quelques loueurs de véhicules locaux pour environ 30 à 75 €/jour et plus pour un 4x4. Dans tous les cas, en location comme avec son propre véhicule tout terrain, prendre les précautions d'usage indispensables à l'environnement saharien si l'on compte s'aventurer au nord. A savoir : bien choisir ses guides, disposer d'un bon matériel et être très bien équipé (y compris avec des réserves d'essence, d'eau, nourriture et GPS dans certains cas), se déplacer en convoi de plusieurs véhicules sans jamais s'écarter des pistes les plus fréquentées, indiquer son itinéraire avant de partir et surtout bien s'informer des possibilités et des situations locales auprès des autorités ou d'autres voyageurs.



Précautions

. Sanitaires

Des risques de paludisme au sud essentiellement en "été" et des moustiques à l'année dans cette même région. Précautions habituelles pour ce qui concerne l'eau et les aliments.

. Sécurité

C'est le problème du pays. Evitez déjà de vous promener la nuit à N'Djaména; cela dit les risques d'agressions et de vols y sont à la limite moindres que dans beaucoup d'autres capitales africaines.
De façon plus générale, renseignez-vous toujours avant de vous aventurer hors de la partie sud-ouest du pays, notamment pour la région du Tibesti où l'on trouve encore de très nombreuses mines, et sur les problèmes d'insécurité qui continuent encore à subsister dans le pays notamment à cause du Darfour la frontière avec le Soudan



A voir, à faire

Le Tchad demeure un pays d'aventure d'abord fait pour les amoureux du Sahara (à faire en 4x4, à pied ou en méharées).
Parc national de Zakouma au sud (girafes, éléphants, buffles, hippopotames...); région du Tibesti au nord (paysages, volcan Koussi point culminant du Sahara, peintures rupestres de Kla Ouenama et de Guéhesser); dunes du nord-est (Mourdi); Abéché (ville arabe).
A signaler que si la région du Tibesti est théoriquement fermée à cause des champs de mines, certains voyagistes la programment toutefois.


**** : à ne pas manquer; *** : très bien; ** : à voir; * éventuellement

N'Djamena * (ville)
Environs de N'Djamena ** (villages, "plages", marchés, "Rocher des éléphants")
Lac Tchad ** (villages, paysages, faune, balade en bateau)
Piste de N'Djamena à Faya Largeau ** (villages, paysages, "aventure")
Faya Largeau ** (oasis)
Le Tibesti **** (paysages, peintures rupestres, "aventure")
Lacs d'Ounianga *** (paysages, lacs, "aventure")
Fada * (oasis)
Massif de l'Ennedi **** (paysages, faune, rando, peintures rupestres)
Massif du Kapka ** (paysages, rando)
Ouara ** (site archéologique)
Abéché et env. ** (ville; paysages, balade en dromadaire)
Goz Beïda * (site archéo, faune)
Région de Mongo ** (paysages, cultures locales, rando)
Parc National de Zakouma **** (faune, safari)
Réserve de Manda ** (paysages, faune)
Sarh et Moundou * (villes)
Léré et env. ** (cultures locales, lacs, cascades, faune, rando)



Artisanat, achats

Objets divers de fabrication artisanale (bronzes, cuirs, bijoux, tapis, vanneris) à découvrir et marchander sur les marchés.



Gastronomie

Pas vraiment un large choix, mais des possibilités de goûter aux poissons des fleuves comme le capitaine ou à la spécialité nationale "la boule" (mil ou riz à la viande ou au poisson séché que l'on trempe dans de la sauce). De façon générale, lorsqu'il existe des restos "pour étrangers" ceux-ci demeurent chers. Manger sur les marchés reste la meilleure solution et le plus économique (< 3 ou 4 € pour un repas).



Hébergements

Peu d'infrastructures hôtelières d'ailleurs pas forcément économiques notamment à la capitale. Bivouacs dans le désert.
En avion depuis la France

. N'Djaména

Prix : 790/890 €.
Aéroport à 2 km du centre.
Taxe d'aéroport : 5 000 CFA (internat.).
Directs (5h30 ) Air France de Roissy.
Avec changement (8h00 à...) : Tunis Air, Cameroon Airlines, Ethiopian Airlines, Afriqiyah Airways...

. Que choisir ? :

Avant toute chose bien vérifier les temps de vols. En effet, certaines liaisons (y compris labelisées Air France) impliquent plusieurs changements et des dizaines d'heures avant d'arriver à destination !
Autrement, on trouvera quasiment toujours les vols Cameroon comme les moins chers. Ceux-ci sont d'ailleurs à privilégier.
Quant aux (vrais) directs d'Air France, comptez au mieux 150 € mini (et encore) que les premiers prix de la concurrence.



Par d'autres moyens

Des possibilités par voie terrestre depuis/vers le Cameroun, le Nigéria et le Centrafrique. Beaucoup plus de difficultés par contre en direction du Niger (contrôles très stricts) et du Soudan, et guère possible pour ce qui est la Libye à cause des champs de mines toujours très présents dans le nord du pays.

Au coeur de l'Afrique entre la Libye (au nord) et le Centrafrique (au sud) sans aucun ouverture sur la mer.
1 284 000 km2 pour 9 826 000 hab. Capitale : N'Djaména
- 1 heure de décalage en été et pas de décalage en hiver par rapport à la France (GMT +1).
220 Volt. Conduite à droite.



Présentation

Paysages variés dans leur ensemble pour ce vaste pays. Partant du nord, le désert (le Tibesti) se transforme à mesure que l'on descend en savanes (le Sahel, zone d'élevage), puis en forêts, pour se terminer par des plaines irriguées par les fleuves Chari et Logone à l'extrêmité sud (zones agricoles). Massifs montagneux anciens d'origine volcanique (volcan Emi Koussi : 3 415 m) au nord et à l'est. Le grand lac Tchad sert de frontière à l'est avec le Nigeria.
La population est musulmane d'origine arabe au nord, et Noire au sud où le christianisme et l'animisme dominent. Cette disparité - et le tracé aléatoire des frontières fait par les anciens colonisateurs de la région - est d'ailleurs à la source des multiples conflits qu'à connu et que connaît encore le pays. La population est également aux trois-quarts rurale et concentrée au sud-ouest. Le coton et quelques productions agricoles (manioc, mil, arachides...) sont, avec l'élevage (et l'aide interntionale), les principales richesses de ce pays qui est l'un des plus pauvres d'Afrique et qui se remet difficilement d'un quart de siècle de guerres qui durent encore plus ou moins.



Aperçu historique

. L'histoire du Tchad plus en détails.

. périodes avant J.C. : les peintures rupestres du Tibesti attestent de présences humaines datant de plusieurs millénaires (Toumaï). Historiquement, le Tchad se trouve au carrefour des échanges entre l'Egypte, l'Afrique du Nord et l'Afrique Noire.
. VIIIe siècle : fondation du puissant royaume de Kanem.
. XI-XIXe siècle : implantation des Arabes et islamisation progressive. C'est au XIXe siècle qu'arrivent aussi les premiers européens.
. 1884 : délimitation des frontières du Tchad par la France, l'Allemagne et l'Angleterre qui s'intéressent à la région.
. début XXe siècle : après avoir été difficilement "pacifié", le Tchad est rattaché à l'Afrique Equatoriale Française (AEF) en 1910 avant de devenir colonie française en 1922. Le sud du pays est christianisé tandis que le nord reste musulman.
. 1940 : le Tchad est le premier territoire à se rallier à la France libre.
. 1960 : après deux ans d'autonomie, le pays accède à l'indépendance.
. 1968 : sécession du nord (Frolinat) soutenue à partir de 1971 par la Libye. De son côté la France aidera le gouvernement tchadien dès 1969.
. 1973 : occupation de la bande d'Aozou, au nord, par la Libye. Période de forte instabilité politique.
. 1979 : début de la guerre civile entre nord et sud.
. 1980 : invasion libyenne et intervention française. Les Libyens et les forces du Frolinat sont ensuite stationnés au nord du lac Tchad, les Français et le gouvernement "officiel" au sud.
. 1980-1987 : période difficile pendant laquelle le pays est coupé en deux. Après une tentative d'accord manquée, les Libyens sont rejetés hors des frontières par la France fin 87.
. 1990 : Idriss Déby renverse Hissène Habré au pouvoir depuis 82. Nouvelle période de tensions internes.
. 1994 : la Cour internationale de La Haye réaffirme la souveraineté du Tchad sur la bande d'Aozou.
. 1996 : premières élections multi-partis.
. 1998 : rapprochement avec la Libye et visite de Kadhafi au Tchad.
. 1999 : début d'un nouveau mouvement de guérilla au nord.
. 2001 : réélection d'Idriss Déby.
. 2005 : conflit avec le Soudan voisin à cause de la crise du Darfour.


Climat

Climat partout chaud s'asséchant de plus à mesure que l'on progresse vers le nord (le Tibesti). Saison des pluies de mars à octobre dans le sud, de fin juin à septembre dans le centre (N'Djaména), et quasiment jamais de pluies au nord. Températures moyennes mensuelles de 28 à... 42 C le jour, selon les mois, pouvant toutefois chuter la nuit à 14 C. Le début de "l'hiver" reste la meilleure saison de visite.

. A prévoir

Des vêtements légers, de quoi bien sûr se protéger du soleil mais aussi du vent en zone sahélienne (l'harmattan), sans oublier pull et blouson pour la nuit et une protection contre les pluies en saison.



Langues

Français et arabe (off.) et plus au moins cent cinquante dialectes locaux.



Argent

Francs CFA (100 centimes).
Euros conseillés en cash ou travelers. Possibilité uniquement à N'Djamena de retirer de l'argent liquide avec une carte Visa (comptez une bonne heure).


Affluence

Le climat politique a longtemps défavorisé - et défavorise toujours - le tourisme qui reste très marginal (21 000 visiteurs en 2003) avec majoritairement des Français pour ce qui est des européens. Le Tchad attire d'abord les amoureux du désert.



Voyage individuel : pour qui ?

Destination pour voyageur confirmé du fait de la situation instable du pays et des infrastructures locales plus que limitées.


Le Tchad c'est aussi...


"Qualité de vie" (rang en 2004): 167/177
PIB/hab. (2004): 1 600 US $
Revenu moyen mensuel (2003): 20 US $
Inflation (2004): + 8%
Seuil de pauvreté (2001): 80% pop.
Espérance de vie (2005): 48 ans
Taux de migration (pour 1 000 hab.) (2005): - 0,11
Croissance pop. (2005): + 2,95%
Taux d'alphabétisation (2002): 45,8%
Population urbaine (2003): 25%
Liberté de la presse (rang en 2005): 106/167













Formalités

. Formalités et conseils sur la destination par le Ministère des Affaires Etrangères.

Visa, 30 € et 2 photos, valable 1 mois (délais : 3 jours). Passeport valable 6 mois après le retour et billet retour ou de continuation nécessaires. En arrivant à N'Djamena il faut se faire obligatoirement enregistrer au Service de l'immigration (prévoir une photo; gratuit).



Adresses utiles

. Consulat

65 rue des Belles-Feuilles, 75016 Paris. Tél : 01 45 53 36 75.
Ouvert de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 16h30.



Guides

En français uniquement le Petit Futé .
A voir aussi les collections anglophones traitant de différents pays africains du centre et/ou de l'ouest comme Lonely Planet ou Bradt.
Egalement le guide Olizane "Transafrique" et les titres sur le Sahara (Hachette, Bleus Evasion plus surtout Trailblazer et Traveller's bookshop) .



Cartes

IGN (1/1 500 000).


tchad



Sur Internet


. Carnets de voyage

> Sahara néolithique : un voyage dans le massif de l'Ennedi au nord-est du Tchad.

. Portails et fiches pratiques

> Ialtchad : mini-portails.
> Fiche pays : VSI.
> Sahara Travel info : excellent et pratique pour tout ce qui est voyage en pays saharien.

. Autres sites

> Les amis du Tchad : association dont le but est la création d'une école dans la région de Moussoro.
> Préparation 4x4 : très pratique et utile.
> La Rahla: association de passionnés du Sahara.




tchad une destination...

Nature coeur3
Aventure coeur4
Culture coeur2
Détente-vacances coeur0



en bref...

. Destination : pour voyageur confirmé.
. N'Djaména : 790/890 € en avion.
. Visa.
. A emporter : Euros.
. Budget quotidien : 35 à 45 €/jour.
. Hébergement : petits hôtels, bivouac.
. Pour se déplacer : taxis brousse, 4x4.
. Risques : moyens au niveau sanitaire et assez élevés au niveau sécurité.



cadenas
Retrouvez les bons plans des adhérents sur la page Infos voyageurs !

Pas encore adhérent ? Rejoignez-nous !




Derniers adhérents en ligne

wamaalej   lrobert   gcorsaletti   frharivel   mgommeaux   hemadelaine   jprabonneau   jpmeoc   ocfauvet   sabonbois   flabarre   cdemange   odgaillac   phlautridou   cgeorgel  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public