logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Costa Rica



Chantal et Georges sont partis pour un tour du monde de 5 ans en Camping-car, voici un extrait de leur carnet de route au Costa-Rica. lls sont acuellement au volcan Arenal.


Costa_Lac-Arenal-VictorVictor est déjà là. Monté sur Lucero, il nous fait une démonstration de son savoir faire en paradant autour du camping-car.

Mais il nous faut le temps de déjeuner et de nous préparer et lorsque nous sortons, il a dessellé sa monture. Il a décidé de nous consacrer sa journée. Muni d'une machette et de son beau chapeau blanc, il est prêt à nous piloter jusqu'à la laguna Cote. Nous n'avons que deux places dans la voiture. Je suis obligée de parcourir les quelques kilomètres de piste, assise sur une banquette de la cellule, agrippée à la table.


Victor nous conduit jusqu'au bord du lac, entouré de collines perdues dans les nuages. Le volcan Tenorio reste invisible. Notre guide profite de l'occasion pour faire provision de citrons verts en grimpant dans les arbres. Puis, nous nous rendons au belvédère où flotte un grand drapeau du Costa Rica.

Tout le long du chemin, Victor nous donne une petite leçon d'herboristerie. Il nous fait goûter des plantes au goût d'anis qui semblent bonne pour guérir les maux d'estomac puis une herbe amer qui semble avoir le même effet. Nous nous installons sur un banc de bois pour partager un petit encas. Nous lui offrons des bananes, il nous donne des petites meringues et des "biscochos", ces sortes de biscuits apéritifs à base de fromage et de maïs dont raffolent tous les costaricains. En forme d'anneau, d'un jaune éclatant (un peu trop), il s'en vend de partout le long des routes.


Sur le chemin du retour, nous faisons halte chez Enrique, le frère de Victor. Il dresse des chevaux pour participer à des concours. Victor tient absolument à nous montrer les exploits de "Cobra", un magnifique cheval blanc dressé par Enrique. Cobra est sellé. Victor met en route la musique depuis le poste du vieux pick-up. Le spectacle peut commencer.

C'est un véritable enchantement. La monture et son cavalier virent autour des arbres au rythme de la musique. Enrique nous fait la démonstration de toutes sortes de pas qu'il a appris à Cobra. Puis il saute sur une sorte de table en bois sur laquelle les sabots ferrés du cheval martèlent le sol, toujours en rythme. A la fin, l'animal est complètement épuisé, d'autant qu'il fait une chaleur intense. Avant de partir, on nous offre de belles tranches de pastèque. Ces instants passés dans la ferme d’Enrique seront sans doute un des plus beau souvenir de notre séjour au Costa Rica.

Nous reconduisons Victor chez lui. En guise de cadeau d'adieu, il nous offre à chacun un chapeau. Un drôle de chapeau noir tricoté pour moi (pour quand il fera froid) et une belle casquette rouge pour Georges. En plus de la photo que nous avons faite de lui avec sa jument Lucero, nous lui offrons un pin's du canada pour décorer son beau chapeau blanc. Ces quelques échanges scellent notre amitié. C'est l'heure des adieux. Direction Fortuna et le volcan Arenal.


Costa-ArenalNous longeons le lac Arenal, jusqu'au volcan. Nous prenons quelques clichés de cette imposant volcan à la forme parfaite et poursuivons notre chemin. Ce soir, nous voulons dormir près de Puntarenas pour pouvoir prendre le ferry demain.

Nous traversons la cordillère de Tilaran et passons un col à 1 150 mètres d'altitude. La végétation est luxuriante et nous longeons toutes sortes de plantations inconnues. Il nous semble reconnaître des champs d'ananas mais sommes incapable d'identifier les arbustes plantés en rang serré sur les pentes de la montagne.


Nous redescendons sur la côte pacifique et retrouvons la chaleur. Il nous faut trouver un bivouac. Nous hésitons à entrer dans la ville de Puntarenas pour dormir dans une rue. Finalement, nous demandons l'hospitalité au gardien de la plage de Doña Ana. Le parking, gratuit, est clos la nuit. Nous pouvons y rester jusqu'à demain.

Pour sceller le contrat, Georges part avec trois bières fraîches pour les partager avec les gardes. Du coup, nous avons le droit d'aller gratuitement sur la plage pour aller admirer le coucher de soleil sur la baie de Puntarenas. Nous entendons quelques singes hurleurs.

Le soleil disparaît mais la chaleur reste intense. La nuit sera sans doute difficile.

Voir le site




Décalage horaire


- 7 heures de décalage en hiver et - 8 en été par rapport à la France (GMT - 6).



Electricité


110 Volt avec "prises US". Donc, prévoir adaptateur et transfo.



Affluence


Après avoir connu des hauts et des bas en matière d'affluence lors des années 90, le Costa-Rica est devenu maintenant un pays "à la mode" avec 1,947 million de visiteurs en 2007 (+ 13% sur 07/06). C'est d'abord à la période de Noël et dans certains endroits comme Quepos ou le Monteverde que la fréquentation est la plus forte.

Les touristes occidentaux sont d'abord américains, italiens, allemands et canadiens. A l'opposé, on compte encore relativement peu de français (26 000 en 2007).



Voyage organisé


Le Costa-Rica est désormais devenu presque un classique des agences françaises. On trouvera sans trop de difficultés des circuits "nature-aventure" sur le pays seul ou parfois couplé avec ses voisins. Egalement quelques possibilités de séjours balnéaires.






Change


Colon (100 centavos).
Taux de change du jour.

US $ conseillés en cash, travelers, plus carte de crédit.
Accessoirement, on peut prévoir aussi quelques Euros pour le change en Colones.

Le dollar

Sur place, les US $ et les Colones sont acceptés partout. D'ailleurs on vous indiquera souvent dans les coins touristiques les sommes directement en dollar US. Prévoir en tous cas son stock de petites coupures et éviter si possible les 50 et 100 US $ (problème de monnaie ou carrément refusés).

Attention cependant, pour limiter les frais et autres com, servez-vous de vos dollars directement pour payer et non pour acheter des Colones (sinon ça double les frais de change). Et pour avoir de l'argent costaricien utilisez votre carte bancaire ou des Euros.

L'Euro

Si les Euros peuvent se changer facilement au Costa Rica, ils le sont encore parfois à des taux moins intéressants que l'officiel (donc comparer). De plus, comme nombre d'achats peuvent être directement effectués en devise américaine, la monnaie européenne est à considérer d'abord comme un complément.

Cartes de crédit

Mais le plus simple peut être aussi de n'utiliser que sa carte bancaire au niveau change. On trouve de nombreux distributeurs quasiment partout, et certains vous proposent de retirer des dollars US aussi bien que de la monnaie locale; une opération à conseiller en fin de voyage pour éviter de se retrouver coincé avec des Colones.

On peut payer aussi certains hôtels ou restaurants et toutes les stations services par carte.



Budget


Au niveau budget, le Costa Rica est ouvert à toutes les bourses.

Si vous privilégiez les hébergements et transports locaux et évitez les périodes de pointe comme Noël ou Pâques, comptez de 20 à 30 US $/jour, dont une partie absorbée par l'entrée des parcs (de 6 à 15 US $). Sinon, optez plutôt pour un budget de 25 à 40 US $ par jour, surtout si vous envisagez de louer un véhicule.

A signaler qu'en haute saison les prix augmentent et que visiter certains coins (Tortugero, Osa...) peuvent faire un peu grimper le budget.






Voyage individuel


Destination pour voyageur débutant.



Santé


Peu problèmes sanitaires au Costa-Rica; juste quelques légers risques de paludisme en certains endroits le long des côtes.

Par contre, prévoir les précautions habituelles concernant l'eau et les aliments hors grandes villes et zones touristiques.



Sécurité
→ Conseils du Ministère des Affaires Etrangères.


Délinquance

Quelques risques de vols d'abord à San Jose et à Limon ou dans les bus (ne jamais laisser son sac entre les jambes ou au dessus de sa tête dans les portes-bagages). Bien entendu, autant éviter aussi de se balader seul la nuit le long des plages ou dans certains quartiers des villes.

Pour son véhicule, il vaut mieux utiliser les parkings gardés et, à la capitale, rouler dans les embouteillages portes fermées. En effet, les voleurs profitant qu'on soit bloqué à cause du trafic ouvrent une portière et prennent le plus qu'ils peuvent avant de repartir...

A part ça assez peu de dangers malgré il est vrai une certaine augmentation de la délinquance ces dernières années.

Nature

Dans un autre domaine attention aux fortes pluies en saison qui peuvent dégénérer en inondations et autres éboulements. Enfin, sachez que le Costa-Rica est une zone sismique.






drapeau_costa_rica Une destination...

Nature coeur4
Aventure coeur3
Culture coeur1
Détente-vacances coeur2



En bref...

• Destination : pour voyageur débutant
• San Jose : 640/950 € en avion
• Passeport
• A emporter : US $ et accessoirement des Euros
• Budget quotidien : 20 à 35 US $/jour
• Hébergement : petits hôtels locaux
• Pour se déplacer : bus, accessoirement voiture
• Risques : faibles au niveau sanitaire et faibles à moyen au niveau sécurité




cadenas
Retrouvez les bons plans des adhérents sur la page Infos voyageurs !

Pas encore adhérent ? Rejoignez-nous !




Derniers adhérents en ligne

frharivel   mgommeaux   hemadelaine   jprabonneau   jpmeoc   ocfauvet   sabonbois   flabarre   cdemange   odgaillac   gcorsaletti   phlautridou   cgeorgel   andecron   opaugam  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public