logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       

Guatemala

Lors de ce voyage, nous avons découvert un village authentique, méconnu  et préservé du tourisme sur les rives du lac Atlitlan au Guatemala:  Cerro de Oro.


C'est grace à l'association franco-guatemaltèque Econexiones-Unidas qui soutient des projets écologiques et socio-économiques au Guatemala que  nous avons effectué une mission de volontariat de deux semaines dans ce  village.


Cette association nous a mis en relation avec l'association AMO(  Association des Mayas de Cerro de Oro) afin de valoriser le patrimoine  naturel et culturel du village.


A 20 minutes à l'est de Santiago de Atlitlan en pick-up, Cerro de Oro  est un village maya Tzutuhil authentique, rural et traditionnel hors des  sentiers battus ou l’accueil est très chaleureux. En deux semaines de  bénévolat nous n'avons rencontré aucun touriste.

Pourtant le village a besoin d'un peu de touristes pour pouvoir  continuer à se développer, d'autant que les curiosités ne manquent pas.


L'association AMO valorise le village selon deux axes principaux:


- "La Ruta Rural", un sentier rural et touristique qui serpente sur la  colline du Cerro de Oro. La légende prétend que cette colline en forme  d’éléphant couché aurait inspiré Antoine de Saint-Exupéry pour  l’écriture du petit prince.

Ce sentier court(1h45), totalement gratuit,  sécurisé et balisé traverse des cultures agricoles( café, mais,  avocat....) et offre de splendides panoramas sur le volcan Toliman et le  lac Atitlan( du mirador 80% du lac est visible). En outre, il permet de  découvrir un lieu insolite( l'Altar Maya) ou des cérémonies mayas sont  encore effectuées.


- "La Ruta Cultural", une promenade prochainement balisée dans le  village de Cerro de Oro pour découvrir le patrimoine culturel et  artisanal du village.


Cette route commence à l'office de tourisme  construite de manière traditionnelle (toit en chaume) par l'association  AMO et les habitants du village. Des informations concernant les  curiosités touristiques (la ruta rural et la ruta cultural) y sont  fournies (possibilité de prendre un guide,on recommande Diégo), avec  également une présentation et une mise en vente de produits agricoles (café, miel...) et artisanaux( tissus locaux). Cette office dispose  également d'une épicerie communautaire gérée par l'association AMO, dont  les bénéfices permettent d'aider et de soutenir financièrement une centaine de famille du village.


A partir de l'office, poursuite de la "ruta cultural", en commençant par  la Cofradia( Confrérie Maya Catholique), lieu d'offrande à la divinité  locale Maximon.

Puis visite des deux églises catholiques( l'ancienne et la nouvelle).

Et enfin découverte de l'atelier d'un sculpteur de pierre volcanique situé à deux plages de la plage communale bien aménagée.

Au cours de cette promenade on découvre les tenues colorées et  traditionnelles des habitantes du village( huipile, corte...), la  curiosité et l'étonnement bienvenu de la population, des maisons  construites en pierres volcaniques et des métiers traditionnels(  pécheurs en barque, tailleurs de pierres, bucherons...)


Bien sur le village ne dispose pas d'hotels et de restaurants, ce qui  rend encore plus authentique le village, mais possibilité d'hébergement à  l'office de tourisme( deux tentes à disposition ou hamac) ou chez  l'habitant.


Pour la restauration, plusieurs épiceries au sein du village(dont celle  de l'office de tourisme), quelques petits stands de restauration rapide  ou possibilité de manger chez l'habitant.


Ce mode d'hébergement et de restauration permet un sejour authentique en contact direct avec la population chaleureuse du village.

Signalons également que le village consent de nombreux efforts en  manière d'environnement( système de filtration des eaux du lac, unité de  collecte, de tri et de  traitement des déchets).


Le village aurait besoin d'un peu de touristes  pour continuer à se développer, et il nous semble qu'il mériterait  d'avoir une place plus importante dans la nouvelle édition de votre  guide.


Liens:


- Association Econexiones-Unidas, qui recherche des volontaires pour  participer à une quinzaine de projets écologiques et sociaux-économiques  au Guatemala

mail: contact@econexiones-unidas.com

site: www.econexiones-unidas.com


- AMO, Association des Mayas de Cerro de Oro pour le développement  économique et touristique du village. Cette association soutient une  centaine de famille du village, elle fait partie du reseau FEDEPMA,  Association des Peuples Mayas du lac Atitlan: fedepmasej@gmail.com

site: www.fedepmasolola.org.gt


En espérant que notre démarche sincère et dégagée de tout intérêt puisse retenir votre attention et permette au village de figurer de manière  plus visible dans votre site, nous vous prions  d’agréer nos sincères salutations distinguées.


Julien et Vincent Leroux


Voyage  Guatemala du 24/04/2009 au 16/05/2009

Introduction :

Guatemala1-perroquetsLe Guatemala est un pays très peu touristique, d'où l'accueil, la curiosité, l’ouverture d’esprit et la gentillesse naturelle des habitants. Dans certaines régions, les derniers massacres perpétrés en 2006 ont marqué les esprits et une atmosphère étrange y est encore palpable. Les diversités de climats et de paysages rendent ce pays très attrayant et n’importe quel voyageur quelque soit ses goûts y trouvera un paysage magnifique. Cela sans compter les milliers d’oiseaux, d’animaux et de fleurs qui embellissent les découvertes du quotidien.


- transport: utiliser les minibus, impec rapport qualité/prix et on en trouve partout et à toutes les heures. Les trajets ne sont pas longs car le pays est assez petit (2h en moyenne entre les villes). Vous pouvez tenter aussi les « chiken bus » en ville pour faire un truc "typique"
c'est les gros bus jaunes (ancien bus scolaires américain) qui puent, polluent et roulent à 2à l'heure mais sont vraiment pas chers. Je vous déconseille de louer une voiture. On a fait un peu de stop et tombées à chaque fois sur des gens supers sympas.


- hôtels prix moyen 50 Quetzals/pers (hors période estivale bien sur).

Ville départ =) ville arrivée : durée du trajet et mode de transport / prix par personnes en Quetzal.


**Guatemala City:

Je ne conseille pas d’y rester, très grosse ville très polluée et sans intérêt. Il vaut mieux se rendre directement à Antigua qui n’est qu’à une heure de trajet (40km) et accessible même tard le soir il y a des taxis qui partent de l’aéroport.

 

Guatemala City =) Antigua: 1h en taxi / 160Q




drapeau_guatemala Une destination...

Nature coeur4
Aventure coeur3
Culture coeur4
Détente-vacances coeur0



En bref...

• Destination : pour voyageur débutant/un peu expérimenté
• Guatemala City : 650/850 € en avion
• Passeport
• A emporter : US $ et un peu d'Euros
• Budget quotidien : 15 à 25 US $/jour
• Hébergement : petits hôtels
• Pour se déplacer : bus
• Risques : moyens au niveau sanitaire et sécurité



cadenas
Retrouvez les bons plans des adhérents sur la page Infos voyageurs !

Pas encore adhérent ? Rejoignez-nous !






Décalage horaire


- 7 heures de décalage en hiver et - 8 en été par rapport à la France (GMT - 6).



Electricité


110 Volt. Adaptateur pour prises US à prévoir.



Affluence


Le pays a accueilli 1,627 million de visiteurs en 2007 avant tout américains, italiens ou allemands. 19 800 français sont allés au Guatemala en 2007.
Juillet-août et décembre sont les mois les plus chargés.






Voyage individuel


Destination pour voyageur débutant/voyageur un peu expérimenté.



Santé


Risques de paludisme en dessous de 1 500 m et moustiques sur la côte et les vallées. Sinon, mieux vaut suivre les précautions habituelles concernant l'eau et les aliments.



Sécurité
→ Conseils du Ministère des Affaires Etrangères.


Même s'il ne faut rien exagérer, le Guatemala est assez "violent" et comporte quelques désagréments au niveau sécurité avec des risques de vols, d'agressions voire même d'attaques de véhicules. Les environs d'Antigua, du lac Atitlan et surtout Guatemala City sont assez concernés. Donc, quelques précautions s'imposent notamment la nuit. N'affichez pas vos dollars ni vos bijoux, et attention aux gares routières qui sont les endroits préférés des pickpockets.

Dans un autre genre, le Guatemala est une forte zone sismique avec aussi des possibilités de cyclones sur la côte Caraïbes.



Derniers adhérents en ligne

phlautridou   ccohen   catherine   adhabm   opaugam   fbouvet   cvandyk   bebenoist   olpiccin   eleguinio   mfournier   aclerenard   ddemange   akaufmann   gemahu  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public