logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       

Les Grands Lacs

Chicago la Windy City

GT144 P026 hautChicago est appelée la "Windy City" – la ville du vent – tant il souffle et s'engouffre entre les immeubles pour vous pousser, telle une brindille, dans une direction qui n'est pas la vôtre. Contrairement aux apparences, l'origine de "Windy city" ne vient pas de la bise décoiffante venue du lac Michigan, mais d'un journaliste new-yorkais en visite à Chicago qui, las d'écouter les promesses vantardes d'un homme politique, surnomme alors la ville "Windy city" (au sens de vantarde). C'était en 1893. Depuis ce temps, il a coulé beaucoup d'eau sous les ponts, mais la ville a gardé ce surnom, sans sa connotation politique.

Gigantesque, verticale, Chicago est posée sur la rive sud-ouest du lac Michigan, semblable à une ville de bord de mer, tant le lac est immense – d'une étendue comparable à la Suisse. Un lac qui lui apporte la fraîcheur, les oiseaux marins et cette atmosphère si particulière aux villes côtières.

Les premiers skyscrapers

La capitale du MiddleWest, à mi-chemin entre l'Atlantique et le Pacifique, n'est pas seulement une capitale agricole, enrichie grâce à la culture céréalière. Elle est LA ville pionnière d'Amérique, la ville où sont nés les gratte-ciels. Un terrible incendie l'a détruite partiellement en 1871, les architectes ont alors été obligés de repenser sa construction. Ils inventent les skyscrapers ces immeubles qui "grattent le ciel". C'est à Chicago que se construisent dans les années 1880 les premiers buildings à armature d'acier et colonnes de fonte. Bien avant New York et le reste du monde. Une compagnie met au point des ascenseurs fiables.

Prospère, la ville se développe alors en hauteur.

Pour apprécier la magnifique et imposante architecture de la ville, une promenade en bateau sur la rivière Chicago s'impose. On lève alors le nez vers les structures métalliques des 45 ponts mobiles, ponts bascules, ponts roulants ou ponts levants qui enjambent les quartiers.
On glisse en douceur au pied des tours démesurées qui se profilent sur l'eau. Les reflets du soleil sur les immeubles se faisant face sont un régal.

Baptisée "Chacagou" par les Indiens, en raison des oignons qui poussaient sur les berges, la rivière lui donne son nom. Une rivière dont le cours est inversé au XIXe siècle, pour des raisons sanitaires. Dans la ville crasseuse de l'époque construite sur des marécages, sévissent des épidémies de choléra et de typhus. En 1885, les autorités décident d'effectuer de grands travaux pour détourner les eaux usées de la rivière vers le fleuve Mississipi et le golfe du Mexique.
Troisième plus grande ville des États-Unis, Chicago possède un centre historique, le Loop autrefois quartier très mal fréquenté.
Il est desservi par un métro aérien, surnommé El ("elevated"). Ses voies surélevées et tentaculaires vous propulsent au niveau des buildings des centres financiers et commerciaux, vue plongeante sur les rues quadrillées de la ville.

Ville d'art, réputée pour son blues, son jazz,

Chicago est très appréciée des touristes. L'incontournable Art Institute, un des plus importants des États-Unis, possède une des plus riches collections de peinture impressionniste au monde. La ville est d'ailleurs ponctuée de nombreuses oeuvres d'art.
Côté musique, Chicago est renommée depuis les années vingt pour ses clubs de blues, de jazz auxquels se sont ajoutés des clubs de rock, reggae, country. L'été nombreux sont les festivals de musique, dans cet immense lieu en plein air, d'une qualité sonore identique à la meilleure salle de concert, au Millenium Park.
Le Millenium Park et le fameux Bean (haricot) de l'artiste britannique Anish Kapoor. Une gigantesque sculpture de 110 tonnes en forme d'ellipse sur laquelle on admire une vue déformée de la ligne d'horizon et des majestueux gratte-ciels.
Pour se rafraîchir des températures caniculaires de l'été, la Crown Fountain : deux énormes blocs de verre avec à chaque extrémité un miroir d'eau sur lequel s'amusent les enfants.

Des images vidéo sont projetées, les visages correspondent à un échantillonnage représentatif de 1 000 Chicagoans, impressionnant !

Musarder sur Michigan Avenue, les ChampsÉlysées de Chicago, où des limousines interminables glissent au pied des immeubles, comme si c'était la normalité. Vous voici happé par les magasins gigantesques, emporté à l'insu de votre plein gré par la fièvre consumériste. Ici, les marques les plus prestigieuses auront raison de votre carte bleue.
Il faut du temps pour découvrir toutes les richesses architecturales de cette ville, se laisser gagner par la beauté géométrique des buildings, leurs styles variés allant du gothique au moderne le plus épuré. Le célèbre Carbide and Carbon building, tout de granit noir poli, et terre cuite vert foncé, aux finitions en feuilles d'or. Au coucher du soleil, la lumière fait briller ses dorures, Les architectes auraient conçu le bâtiment afin qu'il ressemble à une bouteille de champagne. S'arrêter au pied d'un des plus beaux buildings de Chicago : le Wrigley building de William Wrigley, le roi de la gomme à mâcher.

Le soir, rendez-vous à la tour John Hancock.
L'ascenseur ultra rapide vous dépose au 95e étage à 314 mètres d'altitude. Vous débarquez dans une salle aux vitres immenses avec vue vertigineuse sur la ville et le lac Michigan.

Plongez votre regard sur les rives du lac Michigan, sur la ville qui lentement s'illumine. Émerveillement.
Chicago est devenue une ville moderne, accueillante et dynamique, d'une immense richesse culturelle et artistique. Elle mérite largement mieux que la triste réputation d'insécurité qu'elle a traînée depuis le siècle dernier.

Elle veut oublier Al Capone, le plus célèbre gangster américain du XXe siècle, italien né à Brooklyn, surnommé Scarface, parrain de la mafia de Chicago de 1925 à 1932. Le plus grand danger de Chicago n'est pas l'insécurité mais le torticolis qui vous gagne en fin de journée vers la ligne d'horizon verticale, vers ces beaux gratte-ciels de pierre, de marbre, d'acier ou de verre qui se reflètent entre soleil et nuages.

Texte et photos
Nadine Pinon (91)






_ Y aller de préférence au printemps (mai) en raison des températures plus clémentes, l'hiver est magnifique mais les températures peuvent être très basses.
L'été est très chaud et humide

_ Ne pas oublier son maillot de bain, la plage n'est pas loin (Oak Street Beach)

_ Ne pas manquer la promenade en bateau sur la rivière Chicago qui traverse la ville au pied des gratte-ciels, avec le "Shore Line Sight Seeing", au coin de l'avenue North Michigan et Chicago River, descendre sur le quai

_ Promenades très intéressantes organisées par l'Architecture Foundation Tour, au 224 S. Michigan Avenue

_ Pour les amoureux de Guimard, une marquise offerte par la ville de Paris à la Station Van Buren, au 400 South Michigan Avenue, face à la East Van Buren Street

_ Prendre un pot au 96e étage de la tour John Hancock au Signature Lounge, pour la vue splendide

_ Visiter l'incontournable Art Institute of Chicago, le 2eplus grand musée d'art des États-Unis et sa nouvelle aile dédiée à la peinture moderne

_ Visiter Old Town et Lincoln Park, avec ses maisons anciennes

_ Dans ce quartier deux boîtes de blues
Kingston Mines (Blues Club),
2548 North Halsted Street
B.L.U.E.S. (Blues Club),
2519 North Halsted Street
Et le Café Ba-Ba-Reeba, un bar à tapas très sympa et délicieux, avec terrasse aux beaux jours.



Budget "routard"


Pour les Grands Lacs, comptez de 50 à 80 US $/jour et par personne pour un budget qui sera plus absorbé par les transports que l'hébergement, du moins hors Chicago.





















C'est en bordures des lacs que sont situés les lieux intéressants de la région, tous axés sur les paysages et une nature rude et sauvage.

Quant aux villes, hormis Chicago et éventuellement St Paul/Minneapolis, elles ne présentent quasiment aucun intérêt. L'intérieur des terres annonçant les "Grandes plaines" ne mérite pas non plus le détour.



Principaux centres d'intérêt


**** : à ne pas manquer
*** : très bien
** : à voir
* : éventuellement

Ohio *

Cincinnati * (ville)
Colombus * (ville)
Cleveland * (ville)
Lake Erie Islands ** (nature)
Région Nord-ouest * (communautés Ammish)

Michigan **

Detroit * (ville, Ford museum)
Lake Michigan ** (paysages dunaires, stations balnéaires)
Mackinac island et pointe Nord ** (paysages, activités nature)
Lac Supérieur ** (paysages sauvages)

Indiana *

Indianapolis * (ville)
Dune Nat. Lakeshore ** (lac et paysages dunaires)

Illinois **

Chicago **** (ville)
Springfield * (ville - historique - de Lincoln)
Galena ** (ville historique sur le Mississipi)

Wisconsin **

Milwaukee * (ville)
Door County ** (lac Michigan)
Apostle Islands ** (rando, nature)
Spring Green * (architecture F. Wright)

Minnessota **

Minneapolis/St Paul ** (villes)
Lac Supérieur *** (paysages, activités nature)
Voyageur Nat. Park ** (lac, nature)
Sud du Minnessota * (petites villes, Mississipi)






Si l'insécurité à Chicago date de l'époque de la prohibition et est depuis longtemps révolue, celle de Détroit et des autres villes industrielles touchées par la crise industrielle et les problèmes socio-économiques qu'elle a entraîné est plus récente et toujours d'actualité. Donc, prudence dans les villes.

Dans un autre domaine, attention aux hivers très rigoureux si vous voyagez à cette période notamment dans le nord.






Hébergements


Comme souvent aux Etats-Unis les motels offrent le meilleur rapport qualité-prix même si l'on peut trouver aussi dans les villes des hôtels abordables.

A signaler les nombreuses possibilités de campings économiques en été en bordure des lacs.



Gastronomies


En dehors de la "cuisine américaine", pas mal de restos et plats ethniques vu l'origine diverse des populations. Egalement poissons et fruits de mer parmi les spécialistés près des lacs dans la partie nord.




Derniers adhérents en ligne

adhabm   cvandyk   phlautridou   ccohen   catherine   opaugam   fbouvet   bebenoist   olpiccin   eleguinio   mfournier   aclerenard   ddemange   akaufmann   gemahu  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public