logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       

Amérique du Sud




Une destination...

Nature coeur4
Aventure coeur4
Culture coeur4
Détente-vacances coeur2
En bref...

• Destination : pour voyageur un peu expérimenté
• Passeport
• A emporter : US $ en priorité
• Budget quotidien : 15 à 50 US $/jour selon les pays
• Hébergement : petits hôtels et ponctuellement camping
• Pour se déplacer : bus, accessoirement avion
• Risques : faibles à moyens au niveau sanitaire et
(hors Colombie) sécurité



















Meilleur moyen


Le bus (et les taxis collectifs) demeure globalement le meilleur moyen de se déplacer en Amérique Latine même s'il est vrai que l'avion peut être utilisé à l'occasion (gain de temps, panorama), tout comme d'ailleurs le bateau si l'on circule en Amazonie (pas vraiment le choix).



Calcul de distances


Entre les villes d'Amérique du Sud (mais aussi au niveau mondial).



D'un pays à l'autre


Dans l'ensemble assez peu de problèmes. Simplement, quelques restrictions d'origines diverses.

Panama - Colombie

Pour cause naturelle (la jungle du Darien) et l'absence de routes, le passage entre l'Amérique Centrale et l'Amérique du Sud demeure impossible par voie terrestre. De plus, la zone est réputée à risques à cause des trafics en tous genres et des incursions possibles des guérillas colombiennes.

Colombie et voisins

- Brésil ou Pérou : via l'Amazonie il existe des points de passage mais la majorité, sinon la totalité, des zones frontalières avec la Colombie sont considérées comme dangereuses (guérillas). A la limite, quitte à entrer en Colombie, autant le faire par le port fluvial de Leticia, sur l'Amazone à la frontière des trois pays.
- Equateur ou Venezuela : là aussi la zone frontière est déconseillée, toujours par rapport aux risques liés à la présence des guérillas colombiennes.

Venezuela - Guyana

Impossible car il n'y a pas de routes entre les deux (forêt amazonienne). De plus, il existe un vieux contentieux territorial entre les deux pays.

Guyane(s) - Brésil

Les rivières et la forêt amazonienne servent de frontières. Pas de problèmes pour les Guyanes entre elles et Guyane-Brésil avec des possibilités via les fleuves frontaliers. Par contre, via l'Amazonie (partie sud des Guyanes), seul le Guyana offre la possibilité de relier le Brésil (et encore, c'est pas évident !).

Brésil - pays voisins (zones amazoniennes)

Des passages (routes ou fleuves) sont possibles en divers points. Mais attention, des précautions s'imposent vis à vis des difficultés naturelles et surtout des risques liés aux trafics en tous genres (plus guérillas en Colombie) traditionnellement présents dans ces régions.



En avion


Pour ceux qui ne disposent que de peu de temps ou ont envie de faire beaucoup de kilomètres, l'avion est un bon moyen de déplacement sur les longs trajets même si, finalement, on passera avec à côté de pas mal de choses et "d'ambiances" que l'on ne peut découvrir que par voie terrestre. Par contre il est vrai qu'un survol des Andes, de la forêt amazonienne ou l'arrivée sur les chutes d'Iguaçu offrent de bons souvenir.

En attendant, l'avion est assez bien développé en Amérique Latine, pas excessivement cher dans nombre de pays, avec pas mal de transporteurs locaux plus, hormis l'Equateur et les Guyanes, des formules de pass aériens sur les réseaux domestiques et même parfois au delà.



Par la route


De façon générale, le bus et les "collectivos" (taxis collectifs) sont les moyens classiques de déplacement en Amérique du Sud. Pour les premiers on trouvera aussi bien du haut de gamme entre grande villes ou des pays comme le Chili, le Brésil et l'Argentine, que des réseaux plus "folkloriques", notamment dans les pays andins, assez lents et souvent bondés. Mais dans tous les cas les prix demeurent toujours très intéressants pour un européen. A signaler aussi, le camion comme moyen de substitution dans certains coins des Andes.

Envisageable dans certains cas aussi, l'achat ou la location d'un véhicule. Mais attention, vu l'état des routes et surtout la circulation et ses dangers, ce n'est pas forcément la solution à privilégier.

Quant au stop (souvent payant), lui aussi n'est pas réellement la meilleure solution pour circuler.



Trains


Quelques lignes dans certains pays (Brésil, pays andins) à utiliser plus pour le plaisir que leur rapidité.



Bateaux


Quasiment le seul moyen de déplacement, hors avion, pour les régions amazoniennes. En dehors de cela quelques ferries entre le continent et les îles littorales comme au Brésil, plus diverses possibilités de voyager au fil de l'eau en Patagonie et Terre de Feu.



Transports urbains


Là aussi le bus et les taxis (négociez les prix avant) sont recommandés à la fois pour leurs coûts généralement modiques, les distances à l'intérieur de certaines agglomérations et dans beaucoup de cas aussi les risques à se balader ou traverser certains quartiers notamment la nuit. Par contre circuler avec son véhicule (ou à vélo) n'est pas conseillé du tout vu l'état de la circulation dans la plupart des villes sud-américaines.





Formalités et conseils
→ Ministère des Affaires Etrangères


Pour les français, pas besoin de visa pour au moins un mois dans l'ensemble des pays sauf le Surinam (possibilité d'obtention sur place sous conditions).



Adresses utiles


Maison de l'Amérique Latine

217 bd St Germain, 75007 Paris. Tél. : 01 49 54 75 08.
Egalement à Strasbourg : 7 rue de la Course, 67000 Strasbourg. Tél. : 03 88 23 13 01. Permanence de 16 à 19h00 du lundi au vendredi .

Librairie Hispano-américaine

26 rue Monsieur Le Prince, 75006 Paris.

"Guide de l'Amérique Latine en France"

Propose de très nombreuses adresses en tous genres (associations, lieux culturels, boutiques, resto, etc) sur les pays latinos.






En avion


Seule une dizaine de villes sud-américaines sont accessibles en direct au départ de Paris avec Air France et/ou les transporteurs locaux. Pour le reste, obligation de changer aux bases des compagnies en Europe, aux USA ou en Amérique du Sud.

L'Amérique du Sud est bien desservie depuis l'Europe de l'Ouest et surtout l'Amérique du Nord, plus de manière ponctuelle (ou ciblée) depuis l'Amérique Centrale et les Caraïbes.

Vers l'Afrique, un axe principal Argentine-Brésil / Johannesburg et, vers le Pacifique, Buenos-Aires / Auckland-Sydney. Quant à la route asiatique, elle passe par les autres continents.



Par voie terrestre


Le seul passage possible au niveau Colombie/Panama est bloqué par le Darien quasiment infranchissable et en tous cas guère recommandé aux voyageurs (reste le bateau à négocier ou l'avion pour 150 US $).



En cargo


La plupart des pays ayant un accès à la mer disposent d'au moins un port devenu une escale classique des cargos.






Repères


• C'est la partie méridionale du continent américain, au delà de l'isthme de Panama.
• Un peu plus de 16 millions de km2 pour environ 330 millions d'habitants (dont une moitié au Brésil).
• Electricité : 110/220 Volt avec le plus souvent le système de prises américaines (prévoir adaptateur et transfo).



Présentation


Treize pays (plus les Falklans) constituent l'Amérique du Sud. L'ensemble est formé à l'ouest de reliefs récents et élevés (les Andes) et à l'est de massifs anciens et érodés (plateau brésilien, massif des Guyanes), avec pour point culminant l'Aconcagua en Argentine (6 959 m). Au milieu, de vastes bassins alluviaux drainés par les principaux fleuves (Amazone, Orénoque, Parana...) et une immense forêt : l'Amazonie.

Au niveau populations, l'Amérique du Sud est un "continent" ou le mélange entre les différents peuples a été - et est toujours - dans l'ensemble très répandu : populations précolombiennes (les "Indiens"), Noirs descendants d'esclaves, émigrants européens (notamment espagnols, italiens et portugais) voire asiatiques comme au Pérou. La religion officielle de la plupart des pays est le catholicisme métissé assez souvent de cultes africains (Macumba, Camdomblé au Brésil) ou précolombiens (pays andins). De façon générale, les populations vivent majoritairement près des côtes.



Climat


Climat varié à cause de l'amplitude de la latitude (en clair "la longueur du continent"). Schématiquement, dans la partie nord (jusqu'au milieu du Brésil) on est en zone équatoriale avec une saison des pluies (en gros novembre/avril) et une saison sèche; le climat y est chaud et humide. Dans la partie sud, le climat est plus tranché avec un hiver et un été austral (inversés par rapport à l'Europe) impliquant des températures moyennes différentes selon les saisons. Bien entendu, l'altitude joue un rôle important sur les conditions climatiques et les précipitations.

Equipement à prévoir

Des vêtements légers plus une petite laine (nuits parfois fraîches) pour les régions équatoriales ou l'été austral. Egalement de quoi se protéger de la pluie en saison et des moustiques en Amazonie. Vêtements appropriés bien sûr pour les séjours en altitude et d'une certaine manière aussi l'hiver austral.



Langues


En dehors des Guyanes, les Flaklands et du Brésil, l'espagnol est la langue officielle des pays sud-américains. Egalement nombreuses langues ou dialectes locaux largement pratiqués comme le Quechua dans les pays andins. Anglais compris surtout par les jeunes et dans les zones les plus touristiques; français plus que limité à l'opposé de l'italien qui est assez répandu dans certains pays comme l'Argentine.

Pour voyager en Amérique du Sud mieux vaut donc avoir quelques bases d'espagnol (c'est pas très compliqué), et pour le Brésil de portugais (au niveau grammatical et vocabulaire le portugais est proche de l'espagnol; ceux qui parlent déjà cette langue - et ont appris les bases du portugais - arriveront à se débrouiller... sans pour autant toujours comprendre leurs interlocuteurs à cause de l'accent).

→ A voir :
- Des guides de conversation "Amérique Latine" chez Ulysse et, en anglais, chez Berlitz et Lonely Planet.
- Vos premiers mots d'espagnol (et de portugais) pour le voyage.



Argent
Taux de change du jour.


De manière générale, c'est le dollar US qui est encore plus ou moins roi même si l'Euro se change de mieux en mieux. Donc, US $ conseillés (cash, travelers, carte). Prévoir un stock de dollars en petites coupures toujours utiles à de multiples occasions. Quelques distributeurs automatiques prennent les cartes internationales.

Demander son change en petites coupures. Marchandage fréquent (marché, hôtels) avant tout dans les pays andins.



Affluence


A peine 2,5 % des séjours à l'étranger au niveau mondial concernent l'Amérique du Sud, soit en gros 15 millions de visiteurs/an. Sur l'ensemble c'est le Brésil ( 4,7 millions), l'Argentine (2,6 millions), l'Uruguay (2,3 millions) et le Chili (1,7 millions) qui intéressent le plus de monde avec toutefois un tourisme très majoritairement local. Pour les européens, si le Pérou attire à nouveau le voyageur cela ne compense pas la désaffection que peut connaître le Brésil (une image de pays à risques).

Donc, en voyageant, vous rencontrerez d'abord des touristes sud-américains (beaucoup d'argentins, brésiliens, chiliens), nord-américains (au Vénézuela, Equateur, Pérou), puis européens (notamment allemands, italiens, espagnols); et finalement assez peu de français. Et le tout uniquement ou presque dans quelques zones très touristiques, stations balnéaires ou périodes précises (décembre, carnavals).



Voyage individuel


Dans l'ensemble, l'Amérique du Sud est une destination pour voyageurs un peu expérimentés.

Aux extrêmes l'Argentine, l'Uruguay ou la Guyane sont des pays "faciles" à l'opposé par exemple de la Colombie recommandée d'abord aux voyageurs individuels confirmés (et encore vu l'insécurité ambiante dans nombre de coins !).



Derniers adhérents en ligne

adhabm   bebenoist   rtourbot   fmaignan   phlautridou   opaugam   cvandyk   ccohen   catherine   fbouvet   olpiccin   eleguinio   mfournier   aclerenard   ddemange  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public