logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       

Chine

GT135_Page_29web
L'expérience insolite d'une nuit sur la grande muraille


ll y a trois ans lors d’un premier séjour en Chine, j’ai suivi les flots touristiques pour marcher sur la Muraille ; j’ai été émerveillé par les kilomètres de mur, j’ai pris des photos, immortalisés ces quelques pas et me suis délecté du paysage.

Et puis, il y a quelques mois, au bord du lac Baïkal, je croise deux Français revenant de Pékin. Ma route m’y amenant, je les questionne sur leur séjour pékinois et ils éveillent fortement ma curiosité en m’expliquant qu’ils avaient passé une nuit sur la Muraille ! Un nouveau rêve vient de se former dans ma tête !

legoutdelachine_gtm135_4LE GOÛT DE LA CHINE
Article paru dans Globe trotters Magazine n°135 (janv-fév. 2011)

Art de vivre, richesse culturelle, originalités ethniques dans les campagnes, contrôle et maîtrise des architectures urbaines, comportements exubérants ou retenus... Voyage dans un pays résolument pluriel.

Quelque part entre mythe et réalité se trouve un coeur qui bat fort et vite. Le coeur de plus d’un milliard d’âmes qui peuple l’empire de Chine. Tôt le matin, jusque tard dans la nuit, la vie s’agite.Des armées du tai chi (gymnastique thérapeutique) et autres sportifs se lèvent à l’aube. Les magasins semblent ne jamais vouloir fermer. Au milieu de tout cela, les pauvres travailleurs se laissent ici et là emporter dans les bras de Morphée.

china2 Une destination...

Nature coeur4
Aventure coeur3
Culture coeur4
Détente-vacances coeur1
chincarte En bref...

. Destination : pour voyageur un peu expérimenté/confirmé.
. Pékin : 510/960 € en avion.
. Visa.. A emporter : Euros.
. Budget quotidien : 20 à 35 €/jour.
. Hébergement : petits hôtels, campus. Pour se déplacer : trains, bus, accessoirement avion.
. Risques : faibles aux niveaux sanitaire et sécurité.



cadenas
Retrouvez les bons plans des adhérents sur la page Infos voyageurs !

Pas encore adhérent ? Rejoignez-nous !
Le Quotidien du Peuple raconte les mésaventures d'un Français qui n'a pu revenir sur le territoire chinois car il possédait un visa...
"zéro entrée".

Vérifier le nombre d'entrée sur son visa chinois

Source : Le Quotidien du Peuple

Le 16 décembre à midi, une touriste chinoise de Zhuhai, et son mari d'origine française, allaient entrer à Zhuhai, en provenance de Macao. Mais ils ont été empêchés d'y entrer, parce que levisa chinois de son mari a été marqué «zéro entrée».

Le policier chargé du contrôle à la frontière a laissé entendre ceci : outre les pays ayant signé un accord d'exemption mutuelle devisa avec la Chine, les touristes des autres pays doivent être titulaires de leur passeport et d'un visa chinois valable pour au moins une entrée.

Le 16 décembre, à midi, Madame Shen, habitant de Zhuhai, et son mari Jean-Louis allaient entrer au port de Gongbei, depuis Macao. Le policier chargé du contrôle à la frontière a découvert que dans le passeport français de Jean-Louis, il n'y avait pas devisa chinois valable pour au moins une entrée.

Jean-Louis a été empêché d'entrer à la frontière pour son visa chinois seulement marqué « zéro entrée ».

Le visa zéro entrée a été souvent considéré par les touristes étrangers comme étant valable pour de nouvelles entrées en Chine. Selon les policiers de contrôle à la frontière, levisa zéro entrée est un visa spécial délivré par le département d'entrée et de sortie de Chine pour les touristes étrangers qui ont besoin de prolonger leur séjour en Chine.

Ayant une forme similaire avec le visa chinois ordinaire, ce visa est utilisé pour témoigner d'un séjour prolongé de touristes à leur sorite de la frontière chinoise. Mais il ne peut pas servir d'un visa d'entrée pour la prochaine fois. Pour le cas de M. Jean-Louis, il doit retourner dans son pays pour obtenir un visa chinois, ou bien demander un visa chinois aux Offices des représentants spéciaux du ministère des Affaires étrangères de la République populaire de Chine à Hong kong et à Macao.

Pour les touristes de la plupart des pays, quand ils entrent à la frontière par le port de Gongbei, ils peuvent demander un visa touristique chinois (soit un visa à l'arrivée), avec leur passeport et d'autres documents concernés, en s'adressant au service de visa dans le port de Gongbei au Guangdong. Mais les fonctionnaires chargés du visa ont révélé que conformément au principe de réciprocité, les touristes titulaires de passeports français ne peuvent pas pour le moment demander un «visa à l'arrivée » au port de Gongbei .

Les policiers chargés de contrôle à la frontière ont recommandé aux touristes qui vont entrer ou sortir de la frontière : les visas chinois sont marqués « valables pour une, deux ou plusieurs entrées ». Avant leur départ pour la Chine, les touristes étrangers doivent regarder leurs visas pour s'assurer s'ils sont pendant la période de validité.
 
Moralité : si vous voulez, pour une raison ou un autre, rallonger votre visa pendant votre séjour en Chine, vous risquez d'obtenir ce fameux "zéro entrée" ( qui n'est pas une nouveauté).

Ce visa vous permet de rester plus longtemps sur le territoire chinois, d'en sortir mais pas d'y revenir. Ne prévoyez donc aucune escapade à Macao ou ailleurs. Comme le montre le Quotidien du Peuple, cela ne concerne pas uniquement les touristes puisque les étrangers mariés à des Chinois(es) recontrent également ce type de soucis. 




Par la route


Hors avion, la Chine dispose de moyens de transports relativement lents pour de longues distances. Le train et accessoirement le bus sont à conseiller pour les longs trajets, et l'avion à l'occasion pour les très longues distances si l'on veut gagner du temps ou moins se fatiguer.

Réseau routier

La Chine dispose d'un bon réseau routier avant tout dans le Nord-est (Pékin) et près des grandes agglomérations. Assez logiquement, plus on sort des sentiers battus et plus le réseau se dégrade.
En attendant, la circulation demeure souvent un peu anarchique et mieux vaut éviter de trop circuler de nuit.

Location de voiture

Il existe des possibilité de location de véhicule, avec chauffeur obligatoirement, pour environ 50 à 60 €/jour. Mais une solution meilleur marché est d'affréter un taxi à plusieurs selon ses besoins.
Quant à voyager en Chine avec son propre véhicule, c'est à la limite possible mais c'est long, compliqué et onéreux pour tout ce qui concerne les formalités.

Bus et minibus

Le bus est bien et moins cher que le train pour une vitesse moyenne de 40 à 50 km/h. Il existe différents réseaux :
Les bus "longue distance" ou "couchettes", assez confortables, sur les axes principaux. Il est nécessaire de réserver son billet à l'avance (à faire soi-même ou pour plus simple via une agence de voyages locale).
Les minibus ou bus ordinaires sur les réseaux secondaires. Ils sont moins chers mais aussi plus lents, bondés et moins confortables.

Stop

Même si c'est loin d'être l'idéal pour voyager dans le pays, l'auto-stop demeure à la limite possible en Chine, notamment dans les coins reculés. Souvent payant.

En ville

Il y a beaucoup de circulation dans les grandes villes. Dans tous les cas prévoir un plan avec le nom des rues en chinois.
La bicyclette est un bon moyen pour se déplacer; c'est facile à louer et très économique (environ 2 €/jour).
Egalement des bus urbains (pas chers mais souvent bondés) pour des services de qualités bien différents selon les agglomérations.
Quant aux (nombreux) taxis, eux aussi ne sont pas chers et disposent généralement d'un compteur dans les grandes villes (ailleurs négocier avant)
A signaler des métros (modernes) à Pékin, Shanghai et Canton.



Trains


Les trains chinois

Le train est un excellent moyen de locomotion, économique et très pratique notamment pour les longs parcours. Même s'ils sont ponctuels, les trains en Chine sont plutôt lents avec une moyenne de 50 à 100 km/h.

Il existe plusieurs classes. La moins chère est "assis dur" (hard seat), puis "assis mou", "couché dur" (environ 3 fois le prix du "assis dur") et le "couché mou".
Les billets en place "molle" sont à des tarifs relativement élevés et peuvent demander un peu d'attente pour l'obtention; ils sont surtout achetés par les étrangers ou des Chinois d'outre-mer. Ceux en place "dure" s'obtient immédiatement pour beaucoup moins cher. Toutefois si voyager ainsi permet de côtoyer les Chinois de près et faire des économies, c'est aussi assez fatiguant passés les 5 à 10 heures de trajet.
A signaler que dans les endroits reculés vous pouvez acheter votre billet siège dur à la gare mais, si vous voulez une couchette, elle sera à acheter dans le train s'il y a encore de la place.
Enfin, si vous avez une place réservée, il vous faut quand même monter assez rapidement dans le train car, sinon, il vous restera peu de place pour vos bagages.

Nouvelle ligne de chemin de fer au Xinjiang

29/06/2011 | ALC.

Un train de passagers a commencé mardi son premier voyage sur la nouvelle ligne ferroviaire reliant Kashgar et Hotan, deux villes de la Route de la soie dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine.

Le train de passagers 5828 part tous les jours de Hotan, dans le sud du Xinjiang, vers Kashgar, une ville dans l'extrême ouest du Xinjiang, avant de se diriger vers la capitale régionale Urumqi.

Le trajet de 2 073 km entre Hotan et Urumqi nécessite entre 34 et 37 heures de voyage.

Selon le ministère du Chemin de fer, le réseau ferroviaire du Xinjiang devrait être prolongé à 12 000 km fin 2020, avec plus de 8 000 km de nouvelles lignes construites dans la prochaine décennie, bénéficiant d'un investissement de 310 milliards de yuans.



• Sur le web

Réseaux et tarifs
Moteur de recherche

Réservations

Il n'est pas obligatoire de passer par une agence pour acheter un billet. Comme en Inde, il existe parfois dans les grandes gares un espace réservé aux étrangers. Toutefois, sur les trajets très courus et selon les sièges ou couchettes souhaités, les agences ou même les hôtels peuvent cependant bien aider à la réservation. A noter que les Chinois vous aideront aussi volontiers à réserver votre billet et souvent, chose gênante, vous feront passer toute la file d'attente pour que vous soyez servi en premier...



Voie maritime


Il existe beaucoup de rivières en Chine et donc des possibilités de se déplacer en bateaux et parfois en ferries, notamment sur les fleuves Li et Yangtze ou encore à destination de l'île de Hainan.

Croisières en Chine 



Vols intérieurs


La Chine dispose d'un bon réseau interne avec de très nombreuses compagnies locales, y compris désormais low-cost. Dans l'ensemble les prix demeurent intéressants (en gros une cinquantaine d'Euros pour un Pékin - Shanghai ou Hong-Kong). Il existe de plus des réductions sur les vols intérieurs avec Air China pour toute arrivée sur place avec celle-ci, de même que des formules de pass aériens avec la Cathay. .

On peut facilement acheter ses billets en ligne, aux aéroports, dans les agences, ou même directement aux hôtels. L'avion est souvent le plus pratique pour des distances supérieures à 400/500 km. Il est plutôt utile de réserver ses vols à l'avance.



Derniers adhérents en ligne

adhabm   bebenoist   rtourbot   fmaignan   phlautridou   opaugam   cvandyk   ccohen   catherine   fbouvet   olpiccin   eleguinio   mfournier   aclerenard   ddemange  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public