logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       

Malaisie

Malacca, Malaisie : le choc des cultures

Après avoir exploré toute la côte est de la Malaisie jusqu'à la frontière Thaïlandaise, nous voici de retour au sud, à Malacca, sur la côte occidentale. Une errance à travers la ville nous fait découvrir des quartiers chargés d'Histoire. Les cultures malaise, chinoise, tamoule, hollandaise, portugaise, anglaise s'entrechoquent, se mêlent et se bousculent, nous surprenant à chaque coin de rue.

Malaisie1Lorsque nous sortons de l'hôtel pour partir explorer la ville, le ciel est noir d'encre. Très vite, un énorme orage éclate, ébranlant les maisons du quartier chinois. Nous nous abritons dans le hall d'une petite guest house, ouvert sur la rue. Les chenaux crachent des flots d'eau qui viennent remplir les caniveaux. Nous avons l'impression d'être dans une machine à laver géante. Lorsque l'orage s'apaise enfin, quelques quidams tentent une timide sortie, pataugeant en tongs ou en bottes. Un chinois passe à bicyclette tenant au dessus de sa tête le squelette d'un parapluie. Nous nous aventurons dehors. Un poteau supportant des câbles téléphoniques est tombé en travers de la rue et nous devons le contourner.

Après un repas "gastronomique" pris dans une gargote chinoise, nous traversons la sungaï Melaka pour rejoindre Dutch square, bordé par le Stadthuys, l'ancien hôtel de ville bâti par les Hollandais lorsqu'ils avaient colonisé cette côte de la Malaisie au milieu du XVIIe siècle. Au milieu de la place, la « Tan Beng Swee Clock Tower » et la fontaine Victoria, marquant le passage des anglais à partir du XIXe siècle. C'est là que nous rencontrons Tay et son « trishaw » fleuri. Ces vélos taxis sont inscrits au Patrimoine Mondial de l'Humanité. Tous les « trishaw » décorés avec amour par leurs conducteurs attendent le client autour de la place. Pour 40 rm Tay nous propose une balade d'une heure à travers la ville. Charmés par ces drôles de tricycles, nous nous laissons tenter.

Notre guide est plein d'entrain. Avant de partir, il nous demande quelle musique nous voulons entendre. Comme nous lui demandons une musique chinoise, il semble un peu déçu et à la première occasion, il change le CD pour nous faire entendre sa musique préférée, des chanteurs américains des années 60. Nous sommes les héros de la promenade. Tay sait exactement où le client doit se poser pour immortaliser la photo idéale. Il nous installe devant le décor ; clic ! Nous changeons de paysage ; clic ! Nous nous laissons faire, amusés par son enthousiasme. Tay nous photographie devant la sungaï Melaka puis au pied du « Flor de Mar », une réplique du bateau qui amena ici les Portugais en 1511. Notre trishaw longe ensuite le musée de la Marine, les restes du train qui desservait autrefois la ville. Photo de rigueur devant la Porta Santiago, dernier vestige du fort portugais, tout près, l'ancien palais du sultan de Malacca. Nous accostons devant l'église Saint François Xavier. Quelques photos de l'intérieur, sans intérêt majeur à nos yeux et nous repartons en direction du quartier chinois. Tay nous dépose devant une étrange boutique.

Malaisie3Nous sommes chez WahAik le cordonnier. Raymond Yeo, propriétaire des lieux, est le dernier fabricant de chaussures pour les pieds bandés des femmes chinoises. Evidemment, ces souliers ne sont plus destinés qu'aux touristes. Le magasin sert à la fois de musée et d'atelier. Les petites chaussures en soie tiennent sur la paume de ma main. Elles sont vraiment magnifiques. Nous succombons et achetons une paire. Raymond nous montre son livre d'or. Il semblerait que notre ancien président de la République, Jacques Chirac, soit venu ici faire ses emplettes. Nous repartons par Jonker walk et retrouvons Dutch square où Tay nous dépose. La suite de la visite se fera à pied.

Nous remontons le cours de la sungaï Melaka et parvenons à Little India. C'est du moins ce qu'annonce la porte monumentale colorée à l'entrée de la rue. Les boutiques sont tenues par des chinois et seul un groupe de femmes en sari met une touche indienne au quartier. La chaleur est décidemment difficile à supporter. Nous cherchons l'ombre sous les trottoirs couverts. Un tour de quartier nous ramène à rivière que nous longeons en direction de l'estuaire. Nous arrivons ainsi dans le quartier hollandais. Nous voici plongés dans les rues d'Amsterdam. Seules les enseignes en chinois et en malais brouillent l'illusion. Tout au bout des immeubles parfaitement alignés, le marché artisanal abrité sous une grande halle couverte de tuiles. Nous nous perdons dans une petite allée qui flâne et sinue parmi des cabanes en bois, toutes de guingois. Un coin de campagne malaise dans la ville. Nous débouchons dans la cour d'HLM tristes et sans âme, cachés derrière les beaux centres commerciaux, nets et aseptisés. Là tout est luxe, richesse et volupté.

Nous nous engouffrons dans le Mega Mall pour nous rafraîchir un peu. Au cœur de la rotonde centrale, Les bas reliefs d'une fontaine monumentale retracent l'histoire tumultueuse de la ville. Cette errance au sein de cultures qui s'entrechoquent, se mêlent et se bousculent est vraiment surprenante. Contournant la colline Saint Paul qui domine la ville, nous retraversons le quartier chinois pour rentrer à l'hôtel

Georges et Chantal GIRAUD
Jeudi 10 octobre 2012
malais une destination...

Nature coeur4
Aventure coeur4
Culture coeur3
Détente-vacances coeur2
malaicarte en bref...

. Destination : pour voyageur débutant/un peu expérimenté.
. Kuala Lumpur : 580/850 € en avion.
. Passeport.
. A emporter : Euros.
. Budget quotidien : 20 à 30 €/jour.
. Hébergement : petits hôtels.
. Pour se déplacer : bus, train et pontuellement aussi bateaux ou avion.
. Risques : assez faibles au niveau sanitaire et faibles à localement moyens au niveau sécurité.



cadenas
Retrouvez les bons plans des adhérents sur la page Infos voyageurs !

Pas encore adhérent ? Rejoignez-nous !



Par la route


Routes

Réseau routier en bon état (et même excellent avec les autoroutes) sur la partie continentale et bien plus aléatoire en Malaisie orientale.

Location de voiture

Il est possible de louer une voiture pour environ 30 à 40 €/jour. Mais cela demeure d'abord intéressant pour la partie continentale dès lors que l'on est plusieurs.

Bus

Sur la zone occidentale le réseau est bon avec pour certaines liaisons inter-villes des bus rapides et confortables proposés par de multiples compagnies dont Transnational est la principale.
Par contre, de l'autre côté, les bus sont généralement moins nombreux et confortables et d'ailleurs sont souvent remplacés par des minibus collectifs.
En attendant, le bus est un bon moyen de découvrir le pays.

Taxis collectifs

Les taxis collectifs sont plus chers que le bus ou le train et ne partent que lorsqu'ils sont pleins. A n'utiliser avant tout que si ces deux modes de transport n'existent pas sur un trajet.

Stop

Possible, quoique rare, mais souvent payant et parfois un peu risqué. Mais de façon générale, vu le faible prix des transports ce n'est pas forcément le plus intéressant.

En ville

Au choix taxis, bus, rickshaw et même un métro à Kuala Lumpur; le tout pour pas très cher.
Possibilité également de louer un vélo (1 ou 2 €/jour), une mobylette ou une petite moto (environ 5 €/jour) afin de découvrir les villes et leurs environs.



Trains


Réseau ferré

- Malaisie Occidentale : C'est la compagnie KTM qui assure le service avec des trains économiques, assez confortables mais parfois aussi un peu lents. Son réseau, qui permet d'ailleurs de relier Singapour à la Thailande, consiste en deux lignes principales le long des côtes de la partie continentale avec notamment la "Jungle Line" (Kuala Lumpur - Khota Bahru) très spectaculaire et appréciée des voyageurs. Sur l'ensemble, c'est la 2e classe qui offre le meilleur rapport qualité-prix (comptez 7 ou 8 € pour un Kuala - Singapour dans cette classe). A signaler qu'il existe aussi un forfait ("Rail pass") pour ceux qui souhaitent effectuer plusieurs voyages en trains lors de leur séjour.

- Malaisie Orientale : Juste un petit réseau d'une centaine de kilomètres sur Sabah permettant de relier Tanjung Aru (côte) à Tenom (intérieur).

Train de luxe

En Malaisie roule également l'un des plus luxueux trains au monde : l'Eastern Oriental Expresss. Celui-ci est inspiré en "version coloniale" de l'Orient Express et relie en 52 heures Bangkok à Singapour via la Malaisie (prix en conséquence).



Mers et rivières


Il n' y a pas de ferries entre les deux parties de la Malaisie et l'activité des bateaux se réduit quelque peu en période de mousson.

Malaisie Orientale

Beaucoup de déplacements se font en bateau le long des côtes ou sur rivières pour la partie orientale du pays avec au choix des lignes régulières ou des embarcations à affréter.

Malaisie Occidentale

Des liaisons également côté péninsule, notamment vers les petites îles voisines (dont l'archipel des Langkawi avec LSF).



Vols domestiques

Bon réseau local avec d'abord Malaysian Airlines, la Berjaya, Air Asia et depuis peu une low-cost intéressante (Firefly).
L'avion est à prendre essentiellement sur la partie orientale si l'on veut gagner du temps, ou encore pour effectuer le trajet entre les deux parties de la Malaisie (environ 70/100 € A/R). Mais attention, à Bornéo, les vols sont parfois soumis aux aléas climatiques.
A signaler qu'un pass aérien est proposé par la compagnie nationale sur l'ensemble du pays. Cela dit, l'avion n'est pas trop cher en Malaisie.

Beaucoup de touristes se font piéger à l'aéroport lors du changement de terminal. Il existe le terminal de l'aéroport international (KUL) mais aussi à 500m le LCCT (Low Cost Carrier Terminal) d'où partent les vols Tiger, Air Asia, etc…

Les taxis, qui oublient de vous signaler qu'il existe un bus entre les deux terminaux, font systématiquement un circuit d'une trentaine de kilomètres dans la campagne avant de revenir à l'aéroport (compter au moins 20€) au 2ème terminal. Il existe un bus qui relie les deux terminaux, coût dérisoire. Demander au point d'information où il s'arrête.

Attention, tout cela prend du temps, aussi il s'avère risqué de ne pas prévoir au moins 3H ou 4H entre l'arrivée de votre vol international et la connexion avec un vol "low cost" au LCCT. Un vol raté est repayé plein pot sur le vol suivant.






A voir, à faire


La Malaisie demeure une destination nature-aventure pour ce qui est d'abord de sa partie orientale. Très nombreuses possibilités de rando (Mont Kinabalu et parcs divers), d'explorations de grottes (Niah, Gomantong) ou de descentes de fleuves (Kinabatang, Batang Rejang) à la rencontre des populations et de la faune locales.
Egalement, sur la partie continentale, pas mal de vestiges de l'époque coloniale et de traces des différentes cultures qui composent le pays (notamment à Malacca). Et pour ceux qui recherchent les plages ou les possibilités de plongée, la Malaisie dans son ensemble offre aussi de multiples opportunités avec ses nombreuses îles (Penang, Langkawi, Tioman, Sipadam...).

Pour le Taman Négara ne vous jetez pas sur un trek , faites une petite balade d'une journée et voyez si cela vous convient . Surtout ne partez pas dans l'idée de voir des animaux sauvages car ils ont pratiquement disparu . Même les voyageurs qui ont prit une randonnée de plusieurs jours n'en on pas vu , les seuls animaux qu'ils ont vu se sont des sangsues acrochées à leur jambes .

 

Ensuite l'île de Tioman n'a plus rien à voir avec le paradis des années 1970 , c'est devenu une île pleine d'ordure et bétonée de partout préférez les îles de Perhentian ou un autre endroit sur la côte . Si vous allez à Tioman vous risquez d'être déçu.




**** : à ne pas manquer; *** : très bien; ** : à voir; * éventuellement

Partie continentale

Kuala Lumpur *** (ville)
Kuala Selangor * (ville)
Genting Higlands * (base de loisirs)
Fraser's Hill ** (archi coloniale, paysages, oiseaux)
Cameron Higlands *** (paysages, thé, rando)
Ipoh * (archi coloniale, temples)
Ile de Pulau Pangkor *** (jungle, plages, activités marines)
Kuala Kangsar ** (mosquée, palais)
Taiping * (archi coloniale)
Ile de Penang **** (Georgetown, paysages, plages)
Alor Setar et env. sud * (ville; paysages, temples)
Archipel des Langkawi *** (paysages, plages, plongée)
Environs de Gerik * (lacs, jungle)
Khota Bharu et env. *** (ville; plages, temples, train de la jungle)
Iles Perhentian et voisines **** (paysages, rando, plages, plongée)
Tasik Kenyir et env. * (lac, chutes, rando)
Parcs Taman Negara et Kenong Rimba *** (jungle, faune, rando)
de Cherating à Kuala Terengganu *** (rando, paysages, plages, tortues)
Tioman et l'archipel Seribuat **** (rando, paysages, plages, plongée)
Johore Bahru * (ville dont musée)
Malacca *** (ville historique)
Environs de Seremban ** (archi et culture locale)






Partie orientale

Ouest de Kuching ** (paysages, faune, flore, rando, maisons traditionnelles)
Kuching *** (ville dont musées)
Péninsule de Santubong ** (plages, rando, musée traditionnel)
Parc de Bako **** (paysages, faune, flore, rando)
Rivière Batang Rejang *** (balades, cultures et maisons traditionnelles)
Parc de Similajau ** (faune, plages, rando)
Grottes de Niah *** (site, rando)
Parc de Lambir Hills * (faune, rando)
Miri et Marudi * (villes)
Parc de Logan Bunut * (flore, faune dont oiseaux)
Parc de Gunung Mulu **** (faune, flore, rando, grottes, spéléo)
Kelabit Highlands **** (faune, rando, cultures traditionnelles)
Labuan * (île et ville)
Parc de Pulau Tiga ** (plages, plongée, rando)
Kota Kinabalu * (ville)
Parc Abdul Rahman *** (paysages, plages, plongée)
Réserve de Tambunan * (flore, balades)
Mont Trus Madi * (rando)
Poring ** (sources chaudes, oiseaux)
Mont Kinabalu **** (paysages, rando et ascension)
Kota Belud ** (marché dominical)
Sepilok **** (orang-outans)
Sandakan * (ville)
Ile aux Tortues * (tortues)
Gomantong * (grottes, rando)
Fleuve Kinabatangan **** (faune, balades)
Ile de Palau Sipadan et voisines *** (plages, plongée)
Tawau Hills * (paysages, rando)
Réserve de Danum ** (faune, rando)
Batu Punggul ** (jungle, rando, canoë, populations locales)




Artisanat, achats


Un artisanat assez inspiré par celui d'Indonésie avec notamment les batik et sarong (tissus imprimés), songket (soie), kriss (poignards malais), objets en étain. Le tout à voir et marchander sur les marchés.







Climat


Prévisions pour les jours à venir, moyennes mensuelles et meilleures périodes.

Climat équatorial, donc chaud et humide à l'année, avec une saison des pluies en gros d'octobre à mars (pluies fortes dans la partie orientale). Partout la température de la mer dépasse les 25 C. Les mois d'été sont des périodes agréables pour visiter le pays.

Equipement à prévoir

Des vêtement légers sauf si l'on compte séjourner en altitude. Egalement de quoi se protéger de la pluie en saison.



Langues


Bahasa Malaysia (off.), anglais (très courant), chinois et tamoul répandus.
Le Bahasa Malaysia est assez proche de l'Indonésien.

→ Guide de conversation : Lonely Planet (en anglais).



Argent



Ringgit (100 sen)
Taux de change du jour.
Euros conseillés en cash, travelers, plus carte de crédit.
Distributeurs automatiques désormais assez nombreux .



Budget "routard"


La Malaisie n'est pas un pays très cher; comptez de 20 à 25 €/jour pour un voyage en "routard".
Toutefois, sur la partie orientale, les transports et hébergements peuvent s'avérer plus onéreux surtout si l'on sort des sentiers battus. Idem si l'on prévoit de faire de la plongée. Dans ce cas prévoyez plutôt 25 à 30 € au moins.



Précautions


Sanitaires

Risques de paludisme en dessous de 1 600 m essentiellement dans la partie orientale du pays et beaucoup de moustiques sur les côtes. Même si la Malaisie ne pose pas trop de problèmes au niveau sanitaire, autant respecter les précautions de base concernant l'eau et les aliments.

Sécurité

De façon générale, peu de problèmes concernant les vols et autres délits. Par contre, de très gros risques pour tout ce qui se rapporte à la drogue.
Quant aux dangers liées au "grand banditisme", enlèvements, guérillas, ils sont plutôt ponctuels et concernent la frontière thaïlandaise ou l'Est du Sabah. A signaler aussi des risques possibles de piratage notamment entre Bornéo et les Philippines pour ceux qui voyuagent en bateau.



Derniers adhérents en ligne

adhabm   bebenoist   rtourbot   fmaignan   phlautridou   opaugam   cvandyk   ccohen   catherine   fbouvet   olpiccin   eleguinio   mfournier   aclerenard   ddemange  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public