logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       

Népal

Un trekking avec des sœurs, ça vous tente ?


Stephanie2Faire un trek au Népal ? Alléchant certes, bien que tout semble être déjà écrit, découvert, photographié, et nombre d’expéditions les plus diverses ont déjà été lancées.  Quoi de neuf alors ?


J’aimerai vous présenter trois sœurs, Dicky, Nicky et Lucky Chhetri. Ces femmes exceptionnelles permettent à certaines de leurs compatriotes de devenir guide de montagne, ou porteur. Elles proposent des opportunités d’éducation et offrent bien souvent une seconde chance à des femmes qui ont dû souffrir dans leur vie de mauvais traitements, et pas juste ceux découlant de l’inégalité des sexes qui prévaut encore bien souvent au Népal.


L’histoire de la genèse de « 3 sisters adventure trekking » est simple. Ces trois femmes népalaises, élevées en Inde, étaient propriétaires d’une auberge à Pokhara et entendaient souvent parler leurs hôtes féminines des harcèlements de tout genre dont elles avaient été victimes par leurs guides ou porteurs lors de leurs expéditions.

Il ne leur en fallait pas plus pour se décider à agir et défier les fondements traditionnels de l’industrie du trekking. En plus de la création de leur compagnie, elles ont pris les grands moyens en créant en 1999 une organisation à but non Lucratif, Enpowering Women of Nepal, à laquelle un pourcentage du produit de leurs ventes est reversé, et qui permet à de nombreuses femmes du pays d’accéder à une meilleure éducation et qualité de vie.


Trouvant l’initiative méritante, j’ai décidé de faire mon premier trek au Népal avec ces femmes. J’ai donc mis le « pied à la botte » avec 12 femmes pour 12 jours de trekking dans l’Annapurna Sanctuary.


StephanieDes consignes précises, incluant les principes du Leave no trace, nous ont été remises lors de notre briefing et la rencontre de l’équipe, la veille du départ. Outre une offre de qualité, ces 3 sœurs d'un nouveau genre ont mis en place des codes stricts , et les porteuses ne doivent pas porter plus de 12kg, dans un vrai sac à dos.

Dans un pays où nous avons malheureusement vu plus qu’il n’en faut des hommes portant des charges diverses de plus de 50 kgs - c’est un fait bien appréciable. Les porteuses sont évidemment assurées et doivent être équipées adéquatement, quoique la définition locale de ce qui est adéquat puisse parfois différer de la nôtre.

Bien que certaines aient visité ABC pour la première fois à l’occasion de notre trek, elles avaient toutes suivi un cours préalable à cette expérience. Elles nous ont toutes impressionnées par leur force physique et de caractère, leurs charmants sourires toujours prompts à éclore sur leurs jeunes visages, et l’attention qu’elles ont porté à notre confort à tout moment de la journée.

La transmission du savoir est garantie entre elles car notre guide a profité des nombreuses heures de marche pour faire réviser leurs cours aux apprenties, et leur faire découvrir les espèces d’oiseaux ou de plantes rencontrées.

Sur fonds de la fameuse chanson de trek de Resham Firiri, et avec comme slogan « bistarai bistarai, enjoy » (doucement, doucement, profitez !) chacune de ces journées s’est passée sous le signe de bonne humeur. Rarement une heure s’est écoulée entière sans entendre un fou rire dans notre caravane cosmopolite de 13 femmes, d’origines népalaise, française, germanique, autrichienne, canadienne ou néerlandaise*.

Toutes ces personnalités extraordinaires ont appris les unes des autres, malgré des niveaux de connaissance de l’anglais, et à fortiori du népalais, des plus variables, et des liens d’amitiés se sont formés. Plus que des sœurs d’adoption le temps d’une grande randonnée, elles ont toutes à leur manière été de vraies mères pour nous.


Lorsque l’on voyage d’habitude seule, à son propre rythme, il faut s’adapter à tant d’attentions. Mais ne pas avoir à se poser de question sur la qualité de la nourriture qui nous sera servie, la propreté et la sécurité de l’hébergement, avoir une aide locale lorsqu’il s’agit de connaître le vrai prix des marchandises ou pour négocier, c’est très appréciable.

Stephanie_5Avoir de plus la possibilité de poser des questions sur la culture, la faune et la flore et obtenir des réponses complètes, cela rend l’expérience d’autant plus enrichissante.


Cette initiative mérite d’être promue auprès de tous les voyageurs, aventuriers en quête d’un nouveau monde, ou d’un monde qui véhicule des valeurs dans lesquelles ils peuvent se reconnaître. Alors, qu’attendez-vous ?


A vous de définir votre aventure avec ces sœurs d’un nouveau genre, sur mesure ou en groupe. La nôtre s’est terminée avec 14 participants, et au rythme des « biberons », car sur le chemin du retour nous avons adopté Calou, l’adorable chiot himalayen destiné à devenir le gardien de la maison de notre porteuse Sherpa à Pokhara.


A vos bottes, et jam jam **!


Pour plus d’information :


http://www.3sistersadventure.com/

http://www.3sistersadventure.com/EWN/


Une précision, en réponse aux commentaires résolument machistes que j’ai entendus en chemin- la majorité émanant de mes compatriotes français (!). Non il ne s’agit pas juste d’un « autre groupe de féministes ». En fait sur les 8 tours proposés au cours du mois d’avril 2011, seul celui que j’ai entrepris était réservé aux femmes. Pour tous les autres, les hommes sont évidemment les bienvenus, et parfois les guides et porteurs peuvent également être des hommes, selon la disponibilité du personnel de l’agence. 

* Bizarrement, pas pendant les 3 heures de tempête de neige et de grêle qui nous a accompagnées entre MBC et ABC…

** En route !


ABC : Annapurna Base Camp, 4130m

MBC : Machhaphuchhare Base Camp (Fishtail), 2 heures dessous ABC

Stéphanie Jagou.

Un matin à Katmandou

L’automne dernier j’ai parcouru l’Asie, de la Chine jusqu’en Inde.

Un matin de novembre, je me suis trouvé à Katmandou, au temple de Pashupatinath. C’est l’un des lieux les plus sacrés de l’hindouisme. Il est consacré à Pashupati, une incarnation du dieu Shiva, protectrice de tous les êtres vivants.

Npal3Cet ensemble de temples en bois et en pierre est construit sur les rives de la petite rivière Bagmati. Comme Varanasi en Inde, ce lieu est imprégné d’un mysticisme et d’une transcendance que l’on éprouve rarement en Occident.

Il était sept heures du matin, le soleil s’était à peine levé. La première lumière de la journée, propre, vierge, invite la vie à se réveiller, ici plus calmement et respectueusement qu’ailleurs.

Les sons se distinguent clairement dans la sérénité environnante : les pas lourds des vaches errantes sur le pavé, les conversations matinales des oiseaux, le son lent et fort des cloches qui imposent la concentration.

J’ai suivi l’allée qui descendait à la rivière. Partout, on pouvait voir des singes qui couraient nerveusement dans toutes les directions, parfois même avec leurs bébés accrochés sur le dos. J’avais une pomme avec moi, je voulais la partager avec eux. Le singe le plus proche est devenu fou à la vue du fruit. Sans hésitations, sans négociations, il s’est dirigé vers moi et m’a enlevé la pomme avec ses mains agiles de petit voleur. Respectés comme des dieux ici, nos cousins se croient les vrais maîtres du lieu.




Par la route


Routes

Le réseau routier est assez aléatoire au Népal; c'est l'un des plus limités au monde. De fait, les déplacements sont généralement assez longs et pénibles, notamment en période de mousson, même si les distances sont courtes. De plus, la circulation y est plutôt anarchique. La route (très peu de goudron) est essentiellement présente dans le sud et aux abords de la capitale.

Location de véhicule

Possible avec chauffeur aussi bien pour des voitures et 4x4 (30 à 40 €/jour mini) que des taxis à affréter à la journée à plusieurs (20 € environ). Cela permet de sortir aussi des sentiers battus. Dans tous les cas évitez de rouler de nuit.

Bus

Il existe trois types de bus : les "ordinaires" présents dans tout le pays, les "express" faits surtout pour les longues distances, et les bus touristiques ne desservant que quelques lieux.
Les premiers sont très économiques mais aussi vraiment très lents (20 à 30 km/h en moyenne), souvent bondés et pas du tout confortables. Meilleur service à tous niveaux pour les derniers pour en gros un prix deux fois plus élevé (mais ça reste très abordable). Quant aux express, ils se situent entre les deux.

Camions

Certains camions embarquent des passagers moyennant finances (en gros prix idem que le bus). Sauf à la limite en cabine, le voyage est loin d'être toujours des plus confortables.

Deux roues

Le VTT est de plus en plus en vogue au Népal. On peut en louer pour moins de 5 €/jour.
Quant aux petites motos, comptez de 5 à 10 €/jour avec des possibilités de location avant tout sur Kathmandu et Pokhara.

Stop

Le stop reste possible mais en principe payant sur la base du tarif bus. En attendant, vu le prix modique des transports, l'auto-stop n'est pas forcément le plus intéressant comme moyen de déplacement.

En ville

On peut utiliser les services de taxis mais aussi de "tempos" qui sont des scooters à trois roues. Même si les tarifs demeurent très économiques, il est indispensable de négocier les prix avant. Il existe quelques bus de ville à Kathmandu.

Randonnée au Népal .



Trains



Le Népal ne dispose que d'une soixantaine de kilomètres de voie ferrée sur l'axe qui relie Katmandou à l'Inde.
A ce sujet on signale que tout le trajet Delhi - Kathmandu ne peut s'effectuer en chemin de fer. En train on peut juste relier Delhi à Gorakhapur (ville indienne pas très loin de frontière), puis continuer ensuite en bus.



Vols intérieurs


Il existe une quarantaine d'aéroports au Népal et quelques possibilités de vols intérieurs avec diverses petites compagnies locales. En principe, il y a des réductions possibles pour ceux qui arrivent dans le pays avec la compagnie nationale, Royal Air Népal. Sur l'ensemble c'est la liaison Kathmandu - Pokhara qui est la plus fréquentée par les visiteurs.
Toutefois, l'avion reste relativement cher (50 à 100 € le moindre trajet) et de plus très moyen en terme de sécurité. Pour cause de conditions météo changeantes, les horaires peuvent parfois être un peu aléatoires et il est donc utile de s'organiser en conséquence.
En attendant, l'avion permet aussi d'admirer les superbes paysages et de gagner du temps pour accéder aux zones reculées (mais mieux vaut aussi réserver en saison sur les principales lignes). A noter aussi diverses possibilités de survols en hélicoptères.



nepal Une destination...

Nature coeur4
Aventure coeur4
Culture coeur3
Détente-vacances coeur0
nepcarte En bref...

. Destination : pour voyageur débutant/un peu expérimenté.
. Kathmandu : 600/900 € en avion.
. Visa à l'arrivée.
. A emporter : Euros.
. Budget quotidien : 12 à 20 €/jour.
. Hébergement : petits hôtels, bivouac.
. Pour se déplacer : bus et minibus.
. Risques : moyens au niveau sanitaire et faibles à moyens, selon les zones, au niveau sécurité.


cadenas
Retrouvez les bons plans des adhérents sur la page Infos voyageurs !

Pas encore adhérent ? Rejoignez-nous !



. VIIIe siècle : le Népal est indépendant; coexistence de populations indiennes et tibétaines.
. XVe siècle : le pays jusqu'alors bouddhiste s'hindouise.
. XVIIIe siècle : le pays formé alors de nombreuses principautés est unifié grâce à la caste des Gurkhas venus d'Inde.
. 1814-1816 : victoire britannique sur les Gurkhas et installation d'un résident anglais à Katmandou.
. 1854 : guerre avec le Tibet.
. 1857 : indépendance partielle par rapport à l'Angleterre.
. 1923 : indépendance totale.
. 1951 : la monarchie constitutionnelle est établie.
. 1953 : première ascension de l'Everest par Hillary et Tenzing.
. 1960-1990 : pouvoir absolu de la monarchie.
. 1990 : séries d'émeutes violentes; le multi-partisme est autorisé.
. 1994 : le parti communiste prend le pouvoir suite aux élections législatives. Il sera renversé l'année suivante par le parlement.
. 1996 : début d'une guérilla maoïste dans l'ouest du pays dont le but est de renverser la monarchie et établir un gouvernement communiste.
. 2001 : assassinat à Katmandou de la famille royale par le Prince héritier. Gyanendra, frère de l'ancien roi, accède au trône et mène une politique impopulaire.
. 2002 : très vive accentuation de la guérilla dans tous le pays.
. 2006 : en avril, grève générale contre le pouvoir monarchique qui est obligé de renoncer à certaines de ses prérogatives.
. 2007 : gouvernement de transition incluant la participation des maoïstes.
. 2008 : en avril, triomphe des maoïstes lors de l'élection de l'assemblée constituante. Peu de temps après, la royauté est abolie et le Népal devient une "république démocratique fédérale".



Derniers adhérents en ligne

adhabm   cvandyk   phlautridou   ccohen   catherine   opaugam   fbouvet   bebenoist   olpiccin   eleguinio   mfournier   aclerenard   ddemange   akaufmann   gemahu  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public