logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Philippines


Je rentre d'un périple d'un mois aux Philippines, et je tenais à vous faire part de la mauvaise expérience que j'ai vécue, comme bien d'autres.

A Manille, il existe une technique pour mettre les touristes en confiance et les droguer dans le but de les dépouiller de leur cash, et de se servir de leurs cartes bancaires.

Après vous avoir repéré, une personne vous accoste en plein jour, dans la rue, dans un restaurant, dans un square... Cette personne d'une quarantaine, qui se dit prof, qui a très bonne allure, qui parle très bien anglais (il peut s'agir d'un homme ou d'une femme), lors d'un échange très sympathique vous demande votre prochaine destination. Sans vous méfier, vous la lui indiquez, et là, le travail de sape commence. Cette personne prétend se rendre dans la même direction dans une voiture particulière avec des amies, et vous propose de vous emmener moyennant une participation aux frais d'essence. Après accord, le lendemain, vous vous retrouvez effectivement dans une voiture particulière, et avec des femmes qui elles aussi ont le même profil, à savoir, engageant et amical. Vous sortez de Manille, et vous arrivez bien à destination.

Vous êtes bien en confiance, et là, ils trouvent le moyen de droguer votre nourriture lors d'un repas partagé ensemble, ou votre boisson (il peut s'agir de votre propre bouteille d'eau posée sur une table, et à laquelle vous ne portez pas une attention particulière) 

L'effet est immédiat.

Vous vous retrouvez dans une chambre d'hôtel plusieurs heures après, sans aucun souvenir depuis le repas, dépouillé de tout votre argent, vos photos effacées, mais avec tous vos papiers et effets personnels. Quelques jours après, vous constatez que différents retraits ont été effectués avec votre carte bancaire, alors que votre code secret n'était écrit nulle part.

Cette drogue est sans doute du GHB (drogue du violeur) ou un produit similaire. Elle vous rend docile, et depuis le moment de sa prise, efface toute votre mémoire pendant un laps de temps qui peut aller de quelques heures à une journée entière. 

Cette expérience je l'ai vécue, et ai rencontré 2 autres touristes françaises qui elles aussi avaient été confrontées à ce même scénario, et avec les mêmes personnes, 4 jours après moi.

Il ne faut pas croire que ce genre de rencontre ne se fait que dans les bars ou discothèques, un soir de goguette.

Ces personnes sont des professionnels, ont le parfait savoir faire, et bien des touristes se sont déjà fait avoir. Alors si ce témoignage peut éviter à d'autres de tomber dans le piège, ça sera une consolation pour moi. 

Il semblerait que cette technique tend à se répandre.  

Marie Claire Lucas.
phil Une destination...

Nature coeur4
Aventure coeur4
Culture coeur3
Détente-vacances coeur2
philcarte En bref...

. Destination : pour voyageur un peu expérimenté.
. Manille : 700/1 000 € en avion.
. Passeport et visa pour les séjours de plus de 21 jours.
. A emporter : Euros en cash et US $ en travellers.
. Budget quotidien : 15 à 25 €/jour.
. Hébergement : petits hôtels, chez l'habitant.
. Pour se déplacer : bus et jeepneys plus, en inter-îles, bateaux ou accessoirement avion.
. Risques : moyens au niveau sanitaire et faibles à très élevés, selon les zones, au niveau sécurité.


cadenas
Retrouvez les bons plans des adhérents sur la page Infos voyageurs !

Pas encore adhérent ? Rejoignez-nous !



. XIVe siècle : ayant été peuplé par vagues successives (négritos, indonésiens, malais), l'archipel voit l'arrivée de l'Islam, notamment à Mindanao.
. 1521 : découverte de l'archipel par Magellan.
. 1565 : les Philippines passent sous tutelle espagnole; Manille capitale en 1571.
. 1896 : forte insurrection nationale pour mettre fin à plus de trois siècles de présence espagnole.
. 1898 : les insurgés font appel aux Etats-Unis qui entrent en guerre contre l'Espagne et se font céder les Philippines suite à la défaite de celle-ci. S'en suivra une guérilla anti-américaine jusqu'en 1901.
. 1941-42 : les japonais occupent l'archipel.
. 1944-45 : reconquête américaine suite à la bataille des Philippines.
. 1946 : indépendance et république; les USA conservent cependant plusieurs bases dans le pays.
. années 50 : les guérillas communistes qui s'étaient développées dans plusieurs îles sont écrasées par le pouvoir en place.
. 1965 : Ferdinand Marcos président. Après avoir été populaire au début, celui-ci doit faire rapidement face au mécontentement paysans et à la montée d'un parti communiste pro-chinois.
. années 70 : loi martiale dans tout le pays; ce qui n'empêche pas le développement de nouvelles guérillas communistes et, au sud, musulmanes.
. 1986 : Cory Aquino, chef de l'opposition dont le mari a été assassiné, remporte les élections. Exil de Marcos.
. fin des années 80 : nouvelle constitution et tentatives de coups d'état contre Cory Aquino qui restera en place jusqu'en 1992.
. 1992 : les américains évacuent leurs dernières bases aux Philippines.
. 2000 : enlèvement d'avril à septembre par la guérilla musulmane d'une vingtaine de touristes occidentaux.
. 2001 : Gloria Macapagal-Arroyo présidente; elle sera réélue en 2004.






Par la route


Réseau routier

Le réseau routier philippin est le plus souvent en mauvais état pour une circulation très dense et plutôt anarchique, entre autres à Manille. De plus, il peut se détériorer en saison des pluies. Dans tous les cas, mieux vaut éviter de circuler de nuit.
A signaler aussi que les transports sont génralement encore plus bondés en périodes de fête.

Location de voiture

Aux Philippines, la location de voiture est possible et pas très chère (20 à 30 €/jour minimum) mais n'est pas vraiment l'idéal pour se déplacer vu la circulation et les problèmes en cas d'accident. A la limite quitte à vouloir une voiture autant la louer avec chauffeur (environ 40 à 50 €/jour), voire même plus simplement affréter un taxi à la journée selon ses besoins (ce qui de plus revient moins cher).

Bus et minibus

Le bus est souvent le moyen idéal au niveau transports terrestres, notamment pour les longs trajets. Ils sont nombreux (bien vérifier les horaires), vont partout pour pas cher, sont plutôt lents mais relativement confortables et en assez bon état, voire parfois climatisés chez certaines compagnies.

Jeepneys

Plus folkloriques sont les jeepneys (taxis collectifs) qui ne partent que lorsqu'ils sont pleins (remplissage en général assez rapide). Ils sont tout aussi économiques que le bus (environ 0,5 €/l'heure de route) mais le plus souvent hyper bondés. On peut y voyager sur le toit avec les bagages.

Deux roues

Selon les endroits on trouvera des motos et vélos en location. A utiliser pour circuler en ville ou dans leurs environs.

En ville

Les taxis sont généralement peu chers. A essayer aussi les rickshaws et les "tricycles" qui sont de petits side-cars avec "chauffeur" qui remplacent souvent les taxis. Dans tous les cas, bien négocier les prix avant.
Il existe également un métro à Manille très utile pour éviter les embouteillages.



Trains


Un petit réseau ferré en cours d'extension (le PNR) existe sur l'ile de Luzon reliant le sud de celle-ci à sa partie "centre-nord" via Manille. Cela dit, le train quoiqu'économique n'est que très peu employé par les voyageurs.



Voie maritime


Les "bancas" (trimarans) et les ferries sont des moyens de locomotion très pratiques et très utilisés dans l'archipel (normal vu le nombre d'îles). On compte en tout une bonne quinzaine de compagnies d'un niveau de confort - et surtout de sécurité (les accidens sont assez fréquents) - très différent.
Néanmoins, le bateau n'en demeure pas moins un mode de transport efficace et économique, souvent plus rapide que la voiture ou le bus.
A signaler que lorsqu'il n'y a pas de ligne régulière il y a souvent la possibilité d'utiliser des "bateaux-taxis" ou affrêter une petite embarcation.



Vols intérieurs


Le réseau intérieur est assez bien développé aux Philippines avec une bonne douzaine de compagnies. Il permet de relier l'ensemble des principales îles de l'archipel. L'avion est donc utile si l'on souhaite visiter une large partie du pays ou même simplement gagner du temps. De façon générale, les vols ne sont pas très coûteux (une cinquantaine d'Euros pour Manille - Cebu A/R).





Hôtels et pensions


Au delà des hôtels de luxe des villes et coins touristiques, pas mal de petits établissements locaux de catégorie basique à moyenne proposant, selon, chambres et/ou dortoirs. Comptez pour cette catégorie en gros moins de 10 € la double pour il est vrai souvent un rapport qualité-prix moindre qu'ailleurs en Asie du Sud-est. Pour plus de confort, tablez plutôt sur une quinzaine d'Euros.
Attention aussi car, à certaines périodes de l'année (Pâques, Noël...) et dans certains endroits, vous risquez d'avoir du mal à vous loger à cause des cérémonies religieuses qui attirent les foules.



Chez l'habitant


Dormir chez l'habitant est aussi souvent possible et les sollicitations relativement nombreuses. Comptez juste quelques Euros pour les "premiers prix".



Camping et bungalow


Pour les amoureux de la nature, s'il n'existe pas vraiment de campings aux Philippines (mais on peut faire du "sauvage" en prenant quelques précautions), les plages et autres parcs nationaux disposent par contre souvent de bungalows. Tarifs et qualité variables selon les endroits pour du basique au plus luxueux.

Gastronomie

La cuisine des Philippines est un mélange de la gastronomie chinoise, malaise et espagnole. Le riz, le lait de coco, le poisson et les divers légumes locaux sont la base de nombre de plats ou de repas philippins. Et au niveau boissons le café, les jus de fruits, la bière et quelques vins du crus sont très répandus.

. Restaurants

Pour manger on trouvera toujours de nombreuses gargotes en plein air ou de petits restos dans lesquels on pourra facilement se restaurer pour moins de 3 €. Dans les zones touristiques, ou pour un niveau "supérieur", comptez aux alentours de 5 ou 6 € le repas.

Comparée aux cuisines malaise et  thaïlandaise, la cuisine philippine est décevante (en tout cas ce que nous avons pu en voir). Dans les hôtels « bord de plage », la cuisine est souvent occidentalisée, parfois bonne, mais souvent très quelconque. Le constat est le même dans les restaurants des villes. Nous n’avons pas trouvé de restaurants « pays » comme on en trouve facilement partout en Thaïlande et en Malaisie (mais peut-être n’avons-nous pas assez cherché).

Emmanuel Dufour (avril 2010)







Derniers adhérents en ligne

bebenoist   mataquet   aclerenard   phlautridou   vcousseau   fpotel   jpdevey   dabarreteau   amwoygnet   plemaitre   mgommeaux   jjouve   nilieny   adhabm   gasendra  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public