logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Habillement

Ce sont des modèles utiles en trek et en randonnée bien sûr, mais aussi finalement comme "chaussures de tous les jours" dès lors que l'on compte bouger ou varier ses activités.

Comment choisir ? :

. Les caractéristiques :

Le plus important est de savoir choisir une chaussure par son aspect pratique (maintien du pied, isolation, imperméabilité, temps de séchage, etc) plus que par ses couleurs, formes et autres.Souvent les magasins spécialisés disposent de fiches (y compris sur Internet) pour chacune de leurs paires et on peut vraiment bien les comparer entre elles. On voit aussi comme ça les caractéristiques importantes pour des chaussures. Ensuite, dans tous les magasins, on pourra ainsi faire "semblant" de s'y connaître afin que le vendeur ait moins tendance à vendre n'importe quoi.
Bien entendu, il ne sert à rien d'acheter le plus cher ou le haut de gamme si l'on n'en a pas besoin.

. Semelles :
Pour commencer, choisissez une semelle un minimum crantée permettant une bonne adhérence (toujours éviter les semelles lisses).
On déconseille les chaussures avec un talon (semelle qui n'est pas plate) car les couches des semelles ont tendance à se décoller plus vite. De plus, les contraintes physiques sont nettement plus mal reparties sur ce type de chaussures que sur celles à semelle plate.Le seul problème quand on marche beaucoup est l'usure des semelles. Il y a des caoutchoucs plus résistants que d'autres (les durs), mais malgré tout quand on enfile kilomètres sur kilomètres, l'usure est là. Quand on pousse ses chaussures à bout, il vaut mieux alors en acheter de nouvelles et dépenser un peu plus pour être sûr de ce que l'on a aux pieds. Terminer un voyage avec des semelles fines comme du papier et complètement lisses est dangereux et inconfortable !

. Autres choses à savoir :
A vérifier lors de son choix que ses chaussures aient une assez bonne imperméabilité
(réimperméabiliser si nécessaire) et une bonne tenue de la cheville et du pied. Essayez toujours plusieurs modèles avant de vous décider et faites les chaussures à votre pied chez-vous, avant votre départ, pour éviter ainsi les mauvaises surprises.
N'oubliez pas qu'il existe une règle qui dit que porter 1 kilo à ses pieds est équivalent à 4 kilos sur son dos. Même si les chaussures de marche sont de plus en plus légères (sans pour autant perdre en solidité), prévoyez déjà en conséquence...Enfin, dans tous les cas, évitez le cuir dans les régions chaudes et humides.

. Protection :
Il est enfin très important de prendre soins de ses chaussures. Pour cela, en plus des produits vendus à cet effet, l'acide borique en paillette est vraiment génial. Ça désinfecte les chaussures et en même temps ça capte l'humidité. Ça ne marchera pas si les chaussures sont trempées mais pour évacuer la transpiration, c'est un excellent truc. Ça ne coûte pas cher (à acheter en pharmacie), c'est léger et réutilisable.

Chaussures de marche "légères" ou de "grande randonnée-montagne" :

. Chaussures légères :
Cette catégorie est largement suffisantes dans 99% des cas pour des modèles légers, utilisables partout, et au look "passe-partout" qui peuvent d'ailleurs en faire aisément la paire principale.Rien qu'entre 50 et 100 € on trouvera du choix pour des chaussures de 1 à 1,5 kg la paire.

. Chaussures de marche "grande randonnée-montagne" :
Bien plus sophistiquées à tout niveau que les précédentes avec aussi pas mal d'inconvénients (prix, volume, poids...) et finalement assez peu d'utilisation par l'immense majorité des voyageurs. D'ailleurs, pour les treks pouvant nécessiter de telles chaussures, sachez qu'il est souvent possible d'en louer une paire sur place ce qui vous évitera de plus à devoir trimballer celles-ci le reste du voyage.
 
Sandales :

En plastique ou caoutchouc pour la plage, la douche, les jours de chaleurs ou faire reposer/respirer ses pieds et ses autres chaussures à l'étape. On s'en servira également en cas de (très) fortes pluies, pour marcher dans l'eau ou le sable sans avoir à craindre pour ses pieds, ou encore utiliser des sanitaires douteux.
Prévoir une paire peu encombrantes que l'on peut de plus enlever facilement (pour entrer dans les lieux de culte) avec si possible une semelle pas trop fine et un peu crantée pour l'adhérence, deux sangles pour tenir la cheville et une le bout du pied, et surtout sans cuir (à cause de l'eau et de l'humidité).Large choix à partir de 15 à 20 € pour 400/700 g en moyenne.

Autres :

Au choix : baskets, sport, loisirs ou même ville (pour ceux qui comptent aller dans des endroits un peu "classe"). Bref, à la limite, vous pouvez prévoir une paire pour remplacer les autres mouillées ou se sentir plus à l'aise.
 
Petits équipements :

Utiles avant tout pour ceux qui font d'abord de la rando ou des treks. Pour les autre, l'intérêt est plus limité.
Il existe de plus de petits équipements annexes prévus pour les chaussures à commencer par des semelles permettant d'adapter au mieux son pied à ses chaussures.
Au delà de ce qui est déjà commercialisé, on peut même faire faire désormais des semelles sur mesure dans divers magasins spécialisés. En plus de correspondre à la morphologie de vos pieds, nombre d'entre elles peuvent être traitées pour diminuer les bactéries, les odeurs, les chocs ou tout autre désagrément lié à la marche.
Quant aux autres équipements, on pourra noter pour mémoire les cannes et bâtons de marche (10 à 50 € en moyenne). Là aussi, autant en avoir réellement l'utilité avant de s'encombrer de ce genre de chose en voyage. Et dans tous les cas optez plutôt pour des modèles télescopiques moins encombrants (certains faisant de plus "pied photo").

Protection des pieds :

Le complément logique avec les anti-froid, fatigue, transpiration, ampoules. Une gamme de petits produits sous forme de gels, sprays ou crèmes toujours utiles dès lors qu'il est prévu de bien marcher (autrement pas toujours la peine). Comptez en gros 5 à 10 € chaque produit.
 
Que prendre et quantité ?

Combien doit-on prendre de paires chaussures lorsqu'on voyage sac au dos ?
Réponse : deux paires, ne serait-ce déjà que pour remplacer la première lorsque celle-ci est mouillée, mais pas plus de trois vu le poids et le volume qu'au final cela peut rajouter. Donc, souvent l'idéal sera une paire faite pour la marche (modèle léger le plus souvent suffisant) que l'on utilisera comme principale, une annexe (genre baskets) pour remplacer, et une paire de type sandale pour la plage, étape, etc. Accessoirement, surtout si l'on doit beaucoup marcher, on pourra prévoir aussi une ou deux protections pour les pieds.

 Revue de détails :

. Sous vêtements:

- Chaussettes :
Trois paires semblent suffisantes, en laine uniquement contre le froid même si celles-ci sont mieux au niveau transpiration. Pour les treks ou les grands froids, on peut aussi prévoir des modèles adaptés. Les ranger à l'intérieur de ses chaussures avec d'autres petits linges pour gagner de la place.
- Sous vêtements et maillot de bain :
Trois également plus un maillot de bain qui s'avérera souvent utile et pas qu'à la mer (pour les voyageuses opter pour le une pièce pour nombre de pays).
- Caleçons longs :
En polaire ou en fibre isolante, mais uniquement pour les grands froids. Comptez environ 30 € mini.

. Short et pantalons

- Short :
Utile en période de chaleur ou à la plage, mais pas toujours bien perçu dans certains pays.
- Pantalon "très léger" :
Style sarouel, africain, jogging, pantalon de grimpe (voire sarong). Une alternative au short à la plage, lors de fortes chaleurs, à l'étape, etc. En tous cas léger, peu cher (on peut aussi en acheter sur place), rapide à sécher et utile en voyage.
- Pantalon en toile convertible en short :
On détache les jambes grâce à un système zip. Très intéressant et finalement encore relativement peu connu. Excellent à l'usage et pour gagner de la place avec ce "deux en un". Dans les 30 € pour les premiers prix.
- Jeans ou pantalon en "grosse toile" :
Résistant, passe-partout mais chaud dans certaines contrées et long à sécher.
- Pantalon en "toile légère" :
L'inverse des précédents mais très complémentaire avec eux pour nombre de voyages.
- Ceinture :
Utilisable aussi à l'occasion comme courroie. Il existe aussi des ceintures porte-argent.

. T-shirt, chemise, sweat :

- T-shirt sans manche :
Un ou deux facilement renouvelables en route
- T-shirt à manche longue :
En fibre isolante. Comme le caleçon long uniquement pour les grands froids.
- Chemises (manches courtes et/ou longues) :
A la limite une de chaque est souvent l'idéal et est complémentaire.
- Sweat et pull "polaires" :
Plus ou moins chaud selon les modèles et pour environ 60 € mini. Utile en régions froides mais aussi contre les fraîcheurs nocturnes ou les clims abusives dans nombre d'endroits. Convient tout à fait à "la petite laine".
- Sweat et pull "classiques" :
Autant préférer la polaire plus commode à tous niveaux.

. Veste, blouson, anti-intempéries :

- Gilet multi-poches :
Comme le pantalon du même genre, il a ses adeptes (y compris pour le look). Utile surtout pour les photographes et la rando. Au moins 75 €.
- Blouson ou veste :
Plus ou moins chaud et encombrant mais de façon générale conseillé. A voir toutefois l'utilité avant d'emporter les plus volumineux.
- Veste/blouson imperméable coupe-vent :
Alternative aux précédents et à la limite plus utiles dès lors que l'on aura des activités extérieures. A prévoir avec capuche. Environ 40 € pour les premiers prix.
- K-way :
Avantageux pour l'encombrement, mais au niveau prix et "performances" mieux vaut un coupe-vent imperméable. Il existe également des pantalons K-way dont on aura finalement que très peu l'utilité en voyage.
- Poncho ou cape de pluie :
 Avec espace pour le sac + housse. Bien avant tout pour la rando ou le vélo pour lesquels des modèles spéciaux existent (idem pour le transport du sac). Mais pour le reste d'autres solutions existent aussi, y compris pour protéger son sac à dos. De plus, si l'on veut de la qualité, il faut compter dans les 50 à 100 €.
Toutefois, il est vrai que les ponchos de "secours" sont vraiment très peu chers (< 10 €), pas lourds (< 100 g pour certains) et peuvent servir également de tapis de sol à l'occasion. Idem pour les capes (15 € mini; 250 à 300 g).

. Echarpe, bonnet, gants :

- Echarpe ou chèche (ou accessoirement bandanas) :
Pour se protéger du froid, du chaud ou de la poussière, s'en faire un couvre-chef... et même à utiliser comme sangle. Moins de 15 € pour un chèche d'environ 3 mètres.
- Casquette, bob ou chapeau :
Toujours utile contre le soleil et accessoirement la pluie. A la limite une casquette avec protège-nuque est le mieux (moins de 15 € en premier prix).
- Bonnet :
Marin, sud-américain ou autre pour avant tout pour les époques ou régions froides, mais à la limite aussi les nuits frisquettes dans certaines régions. Comptez moins de 15 € ou à acheter sur place dans certains pays.- Gants :Pour régions et époques froides uniquement.

. Pour compléter :

- Chaufferettes :
Ce n'est pas un vêtement mais des petits "sachets" rechargeables ou non qui vont diffuser rapidement une chaleur naturelle pendant plusieurs heures sur les parties du corps où on les place (peut aussi servir de bouillotte). Il en existe des spéciales mains, pieds, corps. Excellent et vraiment très utile en cas de coup de froid, notamment en randonnée et même d'ailleurs à n'importe quelle occasion.
Caractéristiques : quelques dizaines de grammes et environ 2 ou 3 € l'unité pour les jetables et 7 à 10 € pour les rechargeables avec bâtonnets (à prix variables) ou à l'eau chaude.
- Crèmes anti-froid :
Même finalité sous forme de crème (dans les 10 €).

Voyagez léger !

Tous les voyageurs vous le diront, on emporte toujours trop de choses, de plus pas toujours très appropriées au périple prévu. En matière de vêtement, comme pour le reste, rien ne sert donc de trop en prendre. Mieux vaut tenir compte du poids (et du mode de rangement) plus de ce dont on aura réellement besoin suivant notamment le type de voyage, le climat ou encore les possibilités d'achat sur place (même si dans certains pays on aura parfois un peu de mal à trouver ce que l'on cherche). Bref, voyagez léger et utile... vous aurez tout à y gagner !

Couleurs et matériaux :

De petits détails qui peuvent avoir leur importance.

. Couleurs :
Au niveau couleurs, préférez le sombre au clair (même si cela tient plus chaud) pour tout ce qui sera le plus exposé à être sali et évitez les couleurs militaires pas toujours bien vues dans certains pays. Accessoirement aussi, sachez que certaines couleurs ou assemblages de couleurs peuvent avoir des connotations particulières dans certaines cultures (mais ce n'est pas toujours évident à savoir).

. Matériaux :
Pour tous vos vêtements, privilégiez les matières légères, solides, qui respirent et sèchent vite et bien (conseil valable aussi contre la pluie). Et pour certains voyages des matières qui protègent le mieux du froid (type gore-tex). A l'opposé évitez les cuirs en cas de zones/périodes humides.A signaler qu'avec l'évolution des techniques, on trouve maintenant dans les boutiques spécialisées des vêtements dont les matériaux sont traités contre les bactériens, les moustiques ou même qui limitent la pénétration des UV. Idem pour ce qui est des facultés de "séchage accéléré".

La bonne tenue :

. Le choixC'est un critère important même pour un simple voyage d'agrément. A l'évidence, mieux vaut déjà privilégier dans ses choix l'utile et le fonctionnel quitte à laisser un peu de côté parfois l'esthétique ou le look.
Au delà de cela, selon sa tenue, on passera aussi plus ou moins bien avec les populations locales de certaines régions (et pas que les plus reculées !). A l'évidence ceci est encore plus vrai pour les voyageuses qui le plus souvent auront intérêt à suivre les tendances locales ou le style passe-partout, quitte à délaisser le côté esthétique, voire même pratique.
De façon générale, regarder un peu autour de soi une fois sur place permet d'éviter quelques erreurs. De même que certaines tenues peu appréciées dans un pays pourront cependant être tout à fait tolérées si vous séjournez dans une zone touristique (station balnéaire par exemple).

- A éviter pour les hommes :
Quelques tenues ou vêtements pour homme (et parfois femmes) pas toujours appréciés en public : les shorts (utilisés uniquement par les enfants dans certaines sociétés), les maillots de bains hors plages (valable partout), le style militaro-rambo-baroudeur (mais ça fait plutôt rire), le style un peu trop baba-cool ou "marginal" (ça c'est plutôt aux frontières et avec la police), un aspect trop crado (idem et de plus l'occidental est souvent perçu comme ayant les moyens), le style "américain" (pas vraiment appréciés dans certains pays notamment latinos), le style "tenue locale traditionnelle" (peut faire rire ou choquer), le style "militant-revendicatif" avec badges ou T-shirt anti ou pro quelque chose (des ennuis à la clé si les gens se sentent concernés).

- A éviter pour les femmes :
En plus des précédents, entre autres choses selon les endroits, les shorts, maillots deux pièces, décolletés, minijupes, les tenues trop sexy ou trop moulantes avec également l'obligation de savoir quelle(s) partie(s) du corps est montrable ou non selon les cultures. Le tout associé de plus à certains types de comportements à avoir ou pas en public.Pour plus d'infos sur le sujet, on vous renvoie à "Journey Woman Travel".

. Tenue "spéciale" :
Ou plus simplement quelques particularités pour ceux qui voyagent à vélo, à moto ou partent avant tout pour de longues randos ou treks....

. La "tenue habillée" :
Assez peu de gens sont finalement concernés, ayant rarement l'occasion de se rendre en voyage dans des lieux à "tenue - très - correcte exigée". Toutefois, rien n'empêche d'avoir dans sa garde-robe un lot chaussures-pantalon/jupe-haut plus "habillé" (rien qu'un pantalon en toile et autre chose que des baskets peuvent déjà suffire).
Par contre, c'est vrai que ceux qui font des croisières ou partent dans certains clubs ou hôtels "tout inclus" auront à envisager de telles tenues (les valises qui trouveront le plus souvent porteurs, rien ne les empêchent de prévoir en conséquence.

. La "petite laine" :
LE truc à prévoir dans tous les voyages (et à garder souvent sous la main), y compris dans les coins où l'on crève de chaud, ne serait-ce qu'à cause de la climatisation.


Selon les zones géographiques :

. Pays froids :

Pour être bien au chaud, il faut prévoir au moins 3 couches de vêtements. Mais attention d'abord et surtout aux mains, à la tête et aux pieds qui devront être toujours les mieux protégés. Prévoyez gants, bonnets, foulards, chaussettes, car les extrémités du corps sont très fragiles. Très utiles également les chaufferettes.

- Les sous-vêtements (1ère couche) :
Ce sont eux qui garderont le corps à une bonne température et permettront de rester sec. Le coton est à proscrire car il garde la transpiration; on reste humide. Préférez le polyester ou le polypropylène de plus pas trop chers. La soie est une fibre naturelle avec un confort inégalé. La laine n'est pas recommandée pour un contact direct avec la peau.

- La 2ème couche :
Elle agit comme régulateur thermique et apporte la chaleur nécessaire. On peut utiliser une chemise en laine ou en polypropylène combinée avec un pull, une polaire ou un gilet. Dans les régions ventées, opter plutôt pour des habits qui ne flottent pas et qui tiennent bien la taille, sans oublier chèche ou foulard pour se protéger le visage.

- La dernière couche :
Pour le confort, choisir une veste, voire aussi un surpantalon dans les cas extrêmes, qui protègent de la pluie, du vent, et éventuellement de la neige. Les textiles d'aujourd'hui, comme le Gore-Tex, ont une bonne imperméabilité et permettent à la peau de respirer. L'équipement doit être solide, résistant (surtout aux coudes et genoux) et confortable. Les vestes et pantalons en nylon sont moins cher mais aussi moins efficaces.

. Pays chauds :

L'équipement peut être réduit au minimum et vous devrez d'abord vous protéger du soleil (parfois aussi du vent et de la poussière). Choisir des vêtements amples, légers, facile à sécher et compressibles afin de les rouler aisément dans son sac. Les vêtements en coton sont l'idéal (T-shirt, pantalon, etc.). On en trouve partout à des prix raisonnables; donc prenez le minimum et ravitaillez-vous en cours de route.
Dans certains pays, vous pouvez aussi utiliser les vêtements locaux adaptés au climat (sarong, paréo...) sans toutefois pousser jusqu'à revêtir la tenue locale "traditionnelle".

. Alternance de zones/périodes chaudes et froides :

C'est un cas que l'on rencontre assez fréquemment ne serait-ce qu'en variant l'altitude des zones visitées.
Première chose, bien se renseigner sur les conditions climatiques que l'on va rencontrer et prévoir en conséquence. Toutefois, sauf si l'on doit séjourner longtemps au froid ou que celui-ci sera intense, autant essayer de faire avec son équipement de "base" quitte à louer/acheter d'occasion sur place quelques trucs supplémentaires. Cela évitera de se trimballer finalement des choses que l'on n'utilisera que peu de temps lors du voyage. C'est une règle encore plus d'actualité si l'on part longtemps. D'ailleurs dans ce cas, on aura intérêt à donner/renvoyer/échanger/revendre son équipement pour le froid dès que l'on continuera vers des zones plus tempérées.

. Par pays ou régions :
Au climat on peut également ajouter les "contraintes culturelles" sur la tenue nécessaire pour voyager dans tel ou tel pays.

Lessive et nettoyage :

. Lavage :
Sauf pour de courts séjours d'une semaine à 10 jours maximum, n'espérez pas trop emmener la quantité suffisante de vêtements qui vous évitera la lessive. Même si vous pouvez vous-mêmes assurer un minimum en ce domaine, pour le reste (pantalons, chemises, etc) il vous faudra utiliser les lavomatics traditionnels (en ville ou parfois à l'hôtel) et plus généralement dans un certain nombre de pays les services de "nettoyage à la main" ou "locaux". Dès lors, pour ces derniers, évitez les tissus délicats ou qui rétrécissent facilement et n'espérez pas toujours retrouver vos couleurs éclatantes par la suite.
Quant à emporter sa lessive (ou gros savon), une petite brosse et du détachant universel pour les taches tenaces pourquoi pas dès lors que vous voulez vous occuper vous-même de votre lessive.

. Séchage :
Quant au séchage seul, si besoin est, utilisez les séchoirs des lavomatics (accessoirement aussi les sèche mains des toilettes) et/ou prévoyez une corde et quelques pinces à linge pour faire sécher vos affaires à l'étape. Sinon, il existe aussi maintenant des vêtements fabriqués avec des matériaux à séchage rapide.

Derniers adhérents en ligne

frharivel   mgommeaux   hemadelaine   jprabonneau   jpmeoc   ocfauvet   sabonbois   flabarre   cdemange   odgaillac   gcorsaletti   phlautridou   cgeorgel   andecron   opaugam  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public