logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Hygiène et santé

Plusieurs sites généralistes ou spécialisés dans le domaine de la santé en voyages sont disponibles sur Internet. Toutefois, l'importance du sujet et l'évolution parfois rapide des situations dans certaines zones font qu'il vaut mieux s'informer auprès de professionnels reconnus. Sans oublier qu'au delà des vaccinations et de la prévention contre le paludisme, la santé en voyage c'est aussi savoir faire fasse aux innombrables petits maux (altitude, tourista, etc) et situations (orages, soleil, froid...) auxquels tout voyageur peut être à l'occasion confronté.
C'est la raison pour laquelle on vous propose uniquement dans ce chapitre des renvois vers d'autres sites.

Glossaire médical :

Actualité et contacs :

. Actu santé-voyages
. Ministères des Affaires Etrangères

Maladies et autres problèmes :

. Les différentes maladies (symptômes)
. Les vecteurs de maladies
. Amibiases
. Bilharziose
. Choléra
. Dengue
. Diarrhées et turista
. Fièvre jaune





Vaccins et protections :

Vaccins :
. Vaccins utiles par pays
. Durée des vaccins
. Centres de vaccination (en France)
. Centres de vaccination (en Belgique)


Protection :

. Conseils généraux par pays



Catégories de voyageurs :

. Enfants en voyage
. Voyageuses
. Grossesse et voyages



. Recommandations de l'OMS
. Forum VF "Voyage et santé"






. Grippe aviaire
. Grippe H1N1
. Hépatithe A
. Paludisme
. Rage
. Autres maladies diverses
. Petits bobos






. Conseils pour zones tropicales
. Trousse médicale (générale)
. Trousse médicale (enfants)
. Trousse médicale (pays tropicaux)
. Trousse de survie
. Lunettes, lentilles et yeux
. Protection/soins des pieds
. MST






. Personnes handicapées
. Personnes âgées





Les transports :

. Voyage en avion et santé
. Peur en avion
. Syndrome de la classe Eco



Alimentation et repos  :

. Précautions alimentaires
. Eau potable



Animaux :

. Les moustiques.
. Les méduses

Climat et soleil  :

. Climat, températures (par destination et mois)
. Bronzage et risques soleil
. Coup de chaleur

Milieux, événements particuliers :

. Raids et expé
. Rando et treks
. Montagne
. Mal des montagnes
. Milieux froids

Couverture, retour :

. La protection sociale
. Assurances et assistances
. Se faire rembourser (Union Européenne)

Sites, boutique en ligne :

. Santé-voyages
. Muskadia





















. Le décalage horaire
. Le mal de mer






. Le sommeil




. Les scorpions
. Morsures et piqûres



. Déshydratation
. Refroidissement et hypothermie
. Les gelures
. En cas d'orages




. Déserts
. Survie et premiers secours
. Accidents de voiture
. Plongée



. Se faire rembourser (hors U.E.)
. Au retour (que faire ?)




. Pharmavoyage
. SMI




















 

Eau :

. Micropur (et autres produits/pastilles pour purifier l'eau) :
Si c'est bien lors de certaines randonnées, le reste du temps on s'aperçoit souvent que l'on en a finalement que peu d'usage (à la limite dans certains hôtels si on ne dispose pas de bouteille d'eau potable sous la main). Mais comme après tout ça ne tient pas de place et que ça dure longtemps, autant en profiter. Privilégiez plutôt les pastilles.
A noter que le Micropur forte Dccna est le seul produit qui permet d'avoir accès à de l'eau potable rapidement (élimine bactéries, virus, protozoaires...) et de la conserver dans une gourde grâce à la présence d'ions d'argent (l'eau reste potable jusqu'à 6 mois).
Comptez environ 15 € pour une boite de 100 pastilles (utilisables 5 ans) permettant de désinfecter 100 litres d'eau. Pour info, il existe aussi du Micropur sous forme de poudre ou de liquide permettant de purifier 20 litres d'eau d'un coup.

. Paille à filtrer et filtre bouteille :

- Paille à filtrer :
Ca a la forme d'un long crayon et l'on aspire l'eau qui est purifiée par la paille (mais ce système n'élimine pas forcément tous les virus). Eventuellement pour les randos ou si l'on n'a pas la patience d'attendre que les autres produits fassent effet. Un peu gadget quand même.Prix d'environ 25 €, poids de 20 à 30 g, prévue pour 400 à 500 litres et une durée d'utilisation d'un an.

- Filtre bouteille :
Vous pouvez trouver aussi dans le commerce des filtres bouteille (capacité 0,6 ou 1 litre) qui permettent de boire instantanément de l'eau à partir d'une fontaine, d'un puit, d'un lac ou ruisseau. Vous remplissez le filtre bouteille d'eau, vous pressez et vous buvez (le filtre à 3 niveaux aura éliminé bactéries, amibes, giardia et même virus).Prix d'environ 55 €.

- Filtre :
Vous en trouverez surtout chez Katadyn, à tous les prix. Attention, prévoir un peu de temps pour pouvoir remplir un litre d'eau. Le filtre en céramique s'encrase , il faut le nettoyer fréquemment.

Soleil :
Cf. aussi chapitre "Se protéger du soleil" d'abm.fr.

. Crème/produits solaires :
Toujours utile - et pas que pour les peaux sensibles - en petit format à la mer comme à la montagne et dans nombre de pays. Bien choisir ses indices de protection selon sa peau et l'environnement que l'on va rencontrer (désert, altitude, etc). Il existe aussi des produits "après soleil".
A signaler enfin qu'il existe des tests de déshydratation à utiliser à titre préventif (7 € les 3) et des petits packs de glace instantanée qui réduisent entre autres les effets d'une insolation (environ 3 €).

. Lunettes de soleil avec étui rigide :
Et accessoirement cordon. Indispensables en voyages. Choisir de bonnes lunettes pour un séjour sur l'eau ou à la neige.

. Egalement pour la vue :
Prévoir un double de ses lunettes de vue ou des lentilles souples jetables avec produit. Toujours avoir un étui rigide pour mieux protéger ses lunettes.

Pharmacie :

Généralités :

Comme pour la trousse de toilette, à faire soi-même ou à acheter "prête à l'emploi" chez des spécialistes. Tout en sachant que quelques précautions de base et un minimum de bon sens demeurent d'après certains le meilleur contenu d'une trousse à pharmacie de voyage...
Pour les autres, on renvoie vers des sites spécialisés en la matière (cf. rubrique "santé") qui proposent des listes de médicaments à emporter en voyage. Sachez quand même que le contenu d'une pharmacie doit tenir compte de la destination prévue et de l'état sanitaire de celle-ci plus bien sûr de l'état de santé de la personne.

. Laisser des médicaments :
Si vous souhaitez laisser vos médicaments non utilisés sur place avant de rentrer, donnez-les obligatoirement à des dispensaires ou autres professionnels, mais surtout ne les distribuez pas au hasard des rencontres. En effet, ce qui peut soigner une personne n'en guérira pas forcément toujours une autre (voire le contraire) pour des questions de dosages, usages, contre-indications, etc. A plus forte raison dans les pays les plus pauvres.

Que prendre ? :

. La trousse :
Donc au choix pas de trousse du tout, un tuperware étanche, une pochette souple, un petit sac banane ou des boites plus rigides. A chacun de voir, tout en sachant qu'il vaudra mieux que le contenu soit bien protégé des chocs et surtout des méfaits de l'extérieur (chaleur, humidité, poussière...).

. Les kits prêts à l'emploi :
Choix assez vaste dans le contenu et le contenant, et l'ensemble adapté selon les différents usages et types de voyages : premiers soins, matériel pour intervention à remettre à l'hôpital, voyageur d'affaires, spécial serpents, randonnée, froid et altitude, zones tropicales avec répulsif anti-insectes et Micropur, etc.
A partir d'environ 15 €, la taille d'un bouquin et 200 à 300 g pour la mini-trousse de première urgence.

. Le basique :
- Aspirine (à croquer), pansements et petit antiseptique :
C'est le minimum même pour les plus optimistes.
- Kit sida/MST :
Un élément indispensable en voyage.
- Seringues et aiguilles :
Peut être utile (et rassurer) pour certaines destinations. Attention toutefois en passant les douanes.
- Médicaments perso :
Pour ses traitements en cours, prévoir en conséquence.
- Vaccins et carnet de vaccinations :
Mieux vaut être à jour et pour quelques douanes (essentiellement africaines) avoir son carnet avec soi.
- Traitement anti-paludéen :
Si nécessaire. Outre les précautions pour ne pas se faire piquer (le palu est véhiculé par certains moustiques), consulter si nécessaire un spécialiste au préalable, et prendre le traitement approprié aux zones à visiter en évitant cette espèce de surenchère en la matière que proposent certains docteurs.

. Les "anti" :

En plus des produits "anti soleil" et "anti moustiques", on pourra trouver dans le même genre des crèmes, lotions ou sticks anti-froid (également des chaufferettes), anti-frottements ou irritations, anti-transpiration, anti-odeurs (chaussures) ou encore anti-fatigue ou détente musculaire.
Bref, pas mal de choses généralement vendus entre 5 et 10 €.Si la plupart de ces produits sont d'abord faits pour les randonneurs, il peuvent aussi servir à l'occasion pour des voyages "classiques".

Répulsifs anti-moustiques (et autres insectes) :

Outre le désagrément, de nombreuses maladies tropicales (paludisme, dengue, encéphalites) sont transmises par les insectes et les acariens. Donc toujours utiliser des produits de protection pour les vêtements et le corps (lotion, gel, bombe) et la nuit (spirales...).

. Les produits :

- Efficacité :
A la limite, autant privilégier les produits du coin théoriquement mieux adaptés aux bestioles locales. En effet, à la base, l'efficacité des répulsifs reste très variable selon les marques, les endroits où l'on compte se rendre, la quantité et le type d'insectes rencontrés, mais aussi les principes actifs utilisés et leurs choix dans la constitution/concentration du produit. Pour les destinations "à risque" où sévissent des maladies graves telles que le paludisme, la dengue ou le chickungunya, la référence pour les centres de vaccinations et de nombreux ministères de la santé (européens et américains) est le Deet à une concentration de 30 à 50% (à 50%, l'efficacité est de 8 à 10 heures).
- Catégories :
On trouvera sans problème pour quelques Euros dans le commerce diverses lotions, sprays et même maintenant des bracelets anti-moustiques (ces derniers ne faisant toutefois pas l'unanimité au niveau du corps médical).Contre les moustiques et autres, il existe également des répulsifs atmosphériques plus ou moins efficaces. Si pour des raisons évidentes en voyage on évitera les prises électriques, on pourra toujours opter pour tout ce qui est spirale ou bougies.
En plus du répulsif, un baume apaisant "après piqûres" (insectes, araignées, animaux marins, plantes...) en pommade ou "thermostick" peut être tout à fait conseillé.
- Double protection :
A signaler enfin que, dans tous les cas, un bon répulsif associé à des vêtements appropriés (manches longues, épaisseur, imprégnation des vêtements) et à un comportement adéquate (c'est à la tombée du jour que la plupart des bestioles sont le plus féroces) offrira la meilleure protection contre tous ces parasites.On rappelle cependant que 40% des piqûres se produisent à travers les vêtements. Donc, un répulsif pour la peau n'est pas seul suffisant pour se protéger et il vaut donc mieux imprégner ses vêtements en plus. L'idéal étant de le faire avant le départ puisque la substance active insecticide reste efficace jusqu'à 8 semaines après l'imprégnation (simplement pulvériser l'insecticide sur les vêtements et laisser sécher).

· Moustiquaire imprégnée avec housse :

Le complément des répulsifs pour les zones "à risques". Utile - voire indispensable - d'abord pour les nuits dans la nature ou à la belle étoile (quoique dans certains hôtels...). Peut aussi s'acheter sur place (mais pas toujours sous forme imprégnée).A signaler que la moustiquaire imprégnée d'insecticide est considéré par l'OMS comme la seule vraie parade contre le paludisme.

. Les modèles :
Il existe bien sûr différents modèles de moustiquaires (adulte, enfant, mono ou bi-place) de tailles diverses, mais assurément les plus utiles - qui prennent toutefois un peu de place (au moins 500 g) - sont celles qui sont totalement hermétiques avec tapis de sol et fermeture éclair incorporés et qui disposent en plus d'une baguette pliable de fixation (dans les 80 €). Mais de façon générale, choisissez plutôt quand même les modèles les moins encombrants, de forme pyramidale, et surtout pré-imprégnés d'un répulsif. A ce sujet, il est vendu des kits d'imprégnation (6 à 10 € environ) que l'on peut emporter si l'on ne souhaite acheter sa moustiquaire qu'une fois sur place ou utiliser ce que l'on trouvera en route. Compter une vingtaine d'Euros (et une centaine de grammes) pour les premiers modèles individuels de moustiquaires. A ne pas oublier, les crochets adhésifs qui permettront d'accrocher partout sa moustiquaire (2 € les 6) et la housse.

. Insecticides :
A signaler qu'il est vendu des bombes insecticides (environ 15 €) permettant de traiter ses vêtements avant le départ, et ce pour une durée de plusieurs semaines même après lavage.Pour info, il existe aussi des chapeau, des hamacs et des tentes moustiquaires.

. Aspirateur de venin :
A l'occasion si vous randonnez beaucoup, vous pouvez prévoir éventuellement un extracteur de venin, genre Aspivenin. Environ 15/20 € et 100 grammes pour un format petite boite.
 

Hygiène et santé : deux choses à ne pas négliger si l'on veut que le voyage ne se transforme pas rapidement en galère avec à la clé divers bobos plus ou moins graves.

Trousse de toilette :

Généralités :

Première chose, pour ceux qui le désirent, sachez déjà qu'il existe vendues dans le commerce (pour au moins 25 €) des trousses en kit "spécial voyage" plus ou moins complètes et miniatures.Mais plus simplement on peut aussi faire la sienne en privilégiant d'ailleurs une trousse souple (pour tasser et gagner de la place), légère et multipoches dans laquelle on rangera certains éléments fragiles dans de petits sacs étanches ou boites rigides.
Ne pas oublier qu'une trousse de toilettes peut servir à différents moments de la journée et dans n'importe quel "environnement" (transports, halte, etc). De fait, il peut être judicieux d'avoir une trousse "deux en un". C'est à dire une mini, style pochette, contenant l'essentiel (brosse à dents, dentifrice, petit savon et shampoing en échantillons ou flacons à remplir, ciseaux, peigne, miroir, gant et quelques produits "santé" comme de l'aspirine) que l'on pourra toujours garder sous la main, et une autre plus "volumineuse", contenant le reste voire également sa pharmacie, à laisser dans le sac.
Dernière chose, au niveau aérien, n'oubliez pas que les mesures de sécurité interdisent de transporter avec soi en cabine tout objet coupant et même liquide, gel ou pâte dans certains cas.

Que prendre ?

. Gant et serviette :

- Serviette :
Petite et fine ou, si l'on compte faire souvent de la plage, plus grande et épaisse. Si vous ne devez séjourner que dans des hôtels milieux/haut de gamme pas la peine de vous encombrer d'une serviette qui de toute façon vous sera fournie par l'établissement.

- Gant de toilette :
Ceux qui veulent gagner de la place pourront toujours utiliser la serviette.

- Gants/serviettes préhumidifiés :
Pour se laver sans eau; utile pour dépanner surtout en rando. Pas très chers mais par contre généralement non réutilisables ce qui fait que, vu le nombre nécessaire et donc le volume, ce n'est guère envisageable au quotidien.

- Lingettes rafraîchissantes et antiseptiques :
Très bien pour se rafraîchir en tous lieux et toutes occasions. Quelques Euros la petite boite (ou à récupérer dans les avions).

. Savon et shampoing :

- Savon :
Pour la toilette - et même la lessive - dans sa boite ou son sac plastique étanche tout en sachant que certains gels douche font aussi savon et que l'on trouve maintenant dans le commerce pour quelques Euros des "feuilles de savon" (pour les mains) et des gants jetables pré savonnés.Utile de prévoir également un échantillon (style ceux d'hôtel) pour sa mini-trousse.

- Shampoing :
Evitez les gros modèles. Certain gels douche font aussi shampoing. Là aussi un petit échantillon peut toutefois être utile pour la mini-trousse.

- Gel douche  "multi-usage" :
Justement, choisir ceux qui font aussi savon et shampoing (voire même pour certains lessive). Utile que de le mettre dans un sac étanche.

. Autres :

- Brosse à dents et dentifrice :
Certains préconisent les mini modèles avec étuis et prévoient un échantillon de dentifrice pour leur "mini-trousse". Moins de 6 € pour les pliantes, compactes ou avec étui.

- Rasoir :
Au choix jetables avec mousse ou électrique. Pour ce dernier, prévoir obligatoirement un rasoir 110/220 V et un adaptateur de prises. Mais il existe aussi des mini-rasoirs de voyage, notamment à pile ou accus, pour quelques dizaines d'Euros environ.

- Déodorant, après rasage :
En petit format ou échantillons, mais évitez toujours les odeurs qui attirent les insectes, les flacons en verre ou qui se bouchent mal.

- Petit miroir, peigne, petits ciseaux :
Toujours utiles et bien de les garder sous la main (la lime et la pince à épiler peuvent être inclue dans le couteau suisse)

- Mini sèche cheveux :
Un peu gadget et finalement encombrant dans un sac à dos. Aux environs de 20 €.

- PQ :
A emporter obligatoirement en voyage.

Derniers adhérents en ligne

frharivel   mgommeaux   hemadelaine   jprabonneau   jpmeoc   ocfauvet   sabonbois   flabarre   cdemange   odgaillac   gcorsaletti   phlautridou   cgeorgel   andecron   opaugam  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public