logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       

Sacs de voyage

En tant qu'annexe, c'est le petit sac que l'on utilisera aux étapes pour les balades et les visites lors d'un voyage. Mais aussi par extension, comme sac principal le reste du temps pour des week-end ou sorties au départ de chez soi.
On les appelle généralement sac "balade", "ville" ou "promenade" (cf. chapitre précédent pour les détails).

. En week-end :

Nombre de modèles sont conçus comme les sacs à dos. Donc, pour tout ce qui est balades ou randos, on pourra choisir selon les mêmes principes pour des contenance pouvant atteindre les 30/40 litres.
Quant aux modèles moins sophistiqués, on pourra les utiliser le reste du temps pour ses sorties.

. En voyage :

Dans le cadre d'un voyage les choses sont cependant différentes; ne serait-ce déjà que parce que ce n'est pas le bagage principal. Donc, si au niveau contenance on trouve des modèles de 15 à 40 litres, n'oubliez pas quand même qu'en voyage ce sac est censé demeurer annexe, tant en capacité qu'à l'usage. De fait, 15/25 litres de contenance semblent largement suffisants.Pas la peine non plus de prendre des modèles trop sophistiqués avec toutes les options présentes pour les sacs à dos (sangles, grosses ceintures, etc).
Bref, faites dans le fonctionnel avec un sac de petite capacité, léger, et peu encombrant. D'ailleurs pour ceux qui se déplacent avec peu, de petits sacs en toile pliables (limite grande pochette) existent aussi.
A signaler enfin, que la plupart des "sacs à dos - valise" incluent un sac annexe (appelé généralement "daypack").

Rangement argent et documents :

Prévoyez un (ou deux) endroit pour les mettre en sécurité.
Plusieurs rangements sont possibles mais, dans tous les cas, sachez que quelle que soit l'option retenue, il est IMPERATIF de dissimuler son "coffre-fort" sous ses vêtements et non dessus (rien de plus facile en effet à un voleur que de l'ouvrir ou de l'arracher). Et puis bien sûr, soyez toujours discret et évitez de trop sortir vos richesses en public. De plus, lorsque les hôtels vous semblent sûrs ou disposent d'un coffre, n'emportez que le minimum en balades.

. Sac banane (ou sacoche) :

Certains ont une option transformation en petit sac à dos. Ils se portent autour de la taille ou parfois accrochés à la ceinture. A mettre on le répète sous ses vêtements et non pas au dessus.

- Avantages et inconvénients :
S'ils permettent d'avoir les mains libres (très bien en rando), ces rangements peuvent aussi faire double emploi avec le sac à dos annexe pour les modèles les plus volumineux. De fait, autant savoir d'abord quelle utilisation en est prévue : protéger son argent ou plus largement y ranger différentes affaires.
Dans le premier cas, choisir un petit modèle plat mais de hauteur et longueur suffisantes pour y ranger ses travellers et papiers. Cela dit, s'il ne s'agit que de protéger ses valeurs autant opter pour les pochettes ceinture ou tour du cou.
Dans le second cas, au contraire, prendre une sacoche plus grande qui donc remplacera le sac annexe (sinon c'est pas la peine), tout en sachant que celle-ci risquera de devenir vite encombrante en de nombreuses occasions. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle cette option n'est finalement pas très recommandée; surtout lorsque l'on voit certains voyageurs porter leur banane à l'épaule ou l'enlever régulièrement alors que le but premier de celle-ci est au contraire de dissimuler son argent...Comptez aux alentours de 15 € pour les premiers prix.

. Ceinture-porte argent :
Une poche dans la doublure permet d'y ranger son argent... mais guère plus ! A éviter, du moins comme planque unique, ne serait-ce que parce que la contenance y est des plus limitée et... que l'on n'a pas toujours besoin de sa ceinture.Comptez au moins 15 €.

. Pochette tour du cou ou pochette-ceinture :

Souvent le meilleur moyen pour protéger ses valeurs avec au choix le portage autour du cou ou autour de la taille. Là aussi prévoir des modèles extra plats, agréables au contact, mais aux dimensions suffisantes pour le passeport et autres.Comptez en gros de 9 à 20 €.

- Tour du cou :
Longtemps privilégié, le tour du cou semble maintenant dépassé par la pochette-ceinture qui offre plus de possibilités. Et c'est vrai que celui-ci n'est pas forcément toujours agréable à porter (prévoir une sangle d'environ 2 cm de large qui ne vous sciera pas le cou) et limite un peu la quantité de choses à y mettre.

- Pochette ceinture :
Donc, mieux que la précédente par rapport au confort et à l'espace disponible (qui sait rester peu encombrant). De plus, on a le choix entre différent modèles : ceinture avec pochette intégrée, pochette à mettre via des passants à sa ceinture de pantalon, ou pochette tour de taille (genre banane). Le tout avec quelques option en sus.

Sacs de rangement/protection :

LE truc indispensable aux voyageurs pour protéger/ranger ses affaires à tel point que l'on trouve désormais différents modèles sur le marché : sacs étanches, de rangement ("sacansac"), de compression. Même s'ils ne sont pas trop chers à l'unité, au final ça peut quand même représenter un petit budget... surtout quand on peut arriver facilement au même résultat pour un coût nul ou presque.

A savoir :

. Gros sac(s) poubelle :
Pour doubler l'intérieur du sac principal (et de l'annexe). Protège de l'humidité mais aussi un peu contre le vol surtout si en plus on le ferme. A la limite, ils peuvent aussi servir pour emballer son sac à dos lors des transports ou même, un peu bricolés, de protège-sac contre les intempéries.

. Petits sacs de type supermarché :
A prévoir en quantité pour tout emballer, compartimenter et protéger. Remplacent les "sacansac".
. Petits sacs étanches De style congélation. Ils sont excellents pour emballer ce qui craint le plus l'extérieur et notamment l'humidité et la poussière (pellicules, argent, papiers, bouquins, etc).

Autres sacs :

. Sac ordinateur :
Certains voyageurs au long-cours n'hésitent pas à emporter leur ordinateur portable avec eux avec bien évidemment un sac qui va avec. La seule chose étant de prévoir un sac adapté au voyage bien différent des sacoches ordinateur vendues généralement dans le commerce.
Contrairement à la plupart de celles-ci, ces sacs peuvent se porter aussi sur le dos, ont un rangement assez judicieux et surtout ne ressemblent pas aux sacoches traditionnelles d'ordinateur (un avantage pour limiter le vol).
A signaler que ceux qui voyagent avec leur ordi ont tout intérêt à utiliser également ce sac comme sac annexe.
Comptez en gros de 50 à 100 €.

. Sac photo/vidéo :
En gros la même chose que pour l'ordinateur. Bien choisir le modèle en fonction de ses besoins (volume) en évitant surtout les autocollants, logos et autres trucs du genre des marques qui laissent encore plus deviner le contenu. Comme pour les ordi, prenez un sac qui peut aussi se porter à l'occasion sur le dos.
Très vaste choix, pour de quelques dizaines à plusieurs centaines d'Euros.

. Sac shopping ou "quelconque":
C'est justement l'astuce de certains pour y mettre leur sac photo, camescope ou ordinateur portable afin d'être plus discret.

. Les housses :
Indispensable pour tout et n'importe quoi afin de gagner de la place et protéger (imperméabiliser). Moins de 8 € dans presque tout les cas avec pour certaines inclus aussi des sangles de pression.



De manière générale, pour être portée de la façon la plus efficace et agréable, la charge d'un sac doit d'abord être supportée par les hanches avec également une petite partie sur les épaules.
C'est pour cela qu'il est préférable, lors de l'achat, d'essayer son sac chargé afin de tester sa stabilité et la bonne répartition du poids justement entre les hanches et les épaules.
Comme indiqué dans le chapitre précédent diverses sangles, harnais, bretelles et autres systèmes sont prévus - ou en options - sur certains modèles afin d'améliorer encore plus le portage du sac. Toutefois, sauf si vous êtes amenés à faire de longues marches, cela ne sera que d'une utilité moyenne.
Enfin, même s'il existe des possibilités de rajout de poches extérieures ou de porte-accessoires, mieux vaut quand même transporter le maximum à l'intérieur du sac. On obtiendra ainsi une meilleure protection en cas de pluie et une amélioration de la stabilité de portage.
 
Faire son sac

On ne rigole pas car si faire son sac semble une évidence pour tous, la réalité tend à démontrer le contraire. Combien de voyageurs ont en effet peiné sous l'effet d'un sac mal rempli et combien d'autres ont dû, contraints et forcés, abandonner quelques affaires ou pire encore renoncer à certains achats faute de place ?

Contenu :

Avant de faire son sac encore faut-il choisir les objets, vêtements et surtout les quantités à emporter. Voyagez donc léger et peu volumineux, surtout si vous comptez bouger ! Vous gagnerez ainsi dans votre liberté d'action, pourrez garder avec vous vos affaires dans les transports et autres lieux où la vue d'un sac volumineux interdit l'accès, n'effraierez pas l'automobiliste si vous faites du stop, et surtout vous permettra de ramener de votre voyage bien plus de choses que ceux partis avec un sac déjà bourré à craquer.
Donc, sauf si le climat doit s'avérer rude ou le voyage demander certains équipements, inutile de s'encombrer de plus de 10/12 kilos au départ. Les possibilités de laver ou faire laver son linge existent en effet presque partout et dans nombre de pays il est possible d'acheter des vêtements pour des sommes dérisoires.

◊ Rangement :

Une fois la sélection effectuée, faites votre sac en mettant dans le fond le plus lourd (utile pour le portage que d'abaisser son centre de gravité) et le plus pointu. Au passage sachez que doubler l'intérieur par un grand sac poubelle protégera mieux son contenu de l'humidité. Remplissez progressivement en mettant sur le dessus ou dans des endroits facilement accessibles les choses qui pourront vous être utiles pendant votre déplacement.
N'oubliez pas de remplir les "creux" comme l'intérieur des chaussures avec des affaires plus petites, enroulez serrés vos vêtements pour qu'ils prennent moins de place, utilisez des sacs plastiques en guise de séparation (ça protégera encore de l'humidité), et surtout ne chargez pas plus des 3/4 de votre sac avant le départ (gardez-donc de la place pour vos achats). Enfin, comme vous, n'oubliez pas que par la suite celui-ci devra être parfois protégé des intempéries (sursac) et des voleurs (d'où l'intérêt de pouvoir le garder avec soi dans les transports ou de le porter sur le ventre dans la foule).

A part le sac à dos :

Au choix, les différents types de sacs de voyages, les valises, le sac de marin, etc. Simplement, si au cours de votre voyage vous devez marcher souvent plus de 100 mètres en portant vos affaires, vous regretterez vite de ne pas avoir opté pour le sac à dos. Donc, à conseiller uniquement à ceux qui n'auront pas vraiment à porter ou trouveront toujours quelque chose ou quelqu'un pour le faire.

Les catégories :

. Sac de voyage :

Un peu toutes les contenances et prix pour des choses plus ou moins de qualité. Souvent l'alternative pour ceux qui ne veulent pas faire trop "touriste" (valise) ni trop "routard" (sac à dos).Dans tous les cas prenez quand même des modèles avec roulettes et poignée de portage pour les fois où vous devrez porter votre sac.

. Valise :

Là aussi du choix en contenance, modèles et prix. Roulettes, poignée (plus fermeture sécurisée) également recommandés.
. Sac à dos valiseL'astucieux compromis entre l'un et l'autre. Cf. chapitre sur les sacs à dos.

. Sac marin :

Il est devenu rare car pas forcément très pratique au niveau rangement (surtout pour les gros volumes) ou même portage (même s'il existe des modèles à porter comme un sac à dos).Caractéristiques : en moyenne 1 m de haut pour 70/150 litres; de 5 kg à 1,2 kg pour 50 à 100 €.

. Malle :

Au delà des cantines en acier il existe désormais des "malles souples" légères, pliables à vide et peu chères mais guère prévues pour le voyageur mobile.Caractéristiques : de quelques dizaines à presque 300 litres de contenance pour moins de 100 €.

Les options possibles :

Comme pour les sacs à dos des options existent à commencer par les housses de protection (ou d'aéroport). A cela on pourrait ajouter aussi les cadenas-câbles, catadioptres et étiquettes toujours utiles. Egalement pratique, quoique parfois un peu encombrant même plié, le chariot pliable facilitant le portage des bagages trop lourds.

C'est le compagnon de tous les voyageurs ou presque; donc autant bien le choisir...

L'évolution :

Comme nombre de produits, les sacs à dos ont eux aussi bien évolué avec le temps. N'ayant plus rien à voir avec le sac "d'autrefois" (genre militaire), ils sont désormais de plus en plus légers et de mieux en mieux adaptés au portage et à l'anatomie de leurs propriétaires (choix selon sa taille ou la courbe de son dos), incluant de plus diverses options selon les modèles. Au sac version unique d'autrefois, sont venues se substituer maintenant plusieurs gammes conçues pour des activités spécifiques (rando, montagne, balade, etc).
Quant aux matériaux, ils ont eux aussi changé. Actuellement, la presque totalité des sacs proposés sont fabriqués à base de nylon imperméable. Ils sont plus résistants que ceux en toile de coton classique et surtout bien plus légers. Et en cas de pluie, le nylon n'est pas imbibé d'eau, d'où encore une fois un gain de poids.

Les différentes catégories :

S'il est quelque chose que nombre de voyageurs oublient encore, c'est que maintenant il n'existe plus qu'une seule catégorie de sacs à dos mais au contraire une dizaine prévues à chaque fois pour un public et un usage spécifique. Dès lors, autant faire son choix en conséquence.

. Sacs "balade" et "ville ou promenade" :
Parfois un peu basiques comparés aux autres avec leurs tailles et contenances réduites (pas plus de 40 litres), moins de rangements ou d'accessoires. Mais c'est vrai qu'à l'origine ils sont plus conçus comme des sac d'appoint.
A signaler aussi quelques modèles de sacs "banane" pouvant se transformer en sac de promenade.
- Gamme de prix :
Beaucoup de choix entre 30 et 80 €.
- Utilisation :
En tant que sac d'appoint bien sûr, mais pourquoi pas aussi comme sac principal pour l'individuel qui veut voyager léger sans s'encombrer avec la gamme 35/40 litres.

. Sacs "camping:
- rando"Grand public, ils allient pour des contenances diverses le confort, la qualité de portage, les facilités de rangement avec pas mal de poches et quelques accessoires (housse, sangles, porte-bâton...). Pas forcément le top du top pour chaque caractéristique mais plutôt un bon compris pour souvent aussi un bon rapport qualité-prix.
- Gamme de prix :
Pas mal de choix entre 50 et 100 €.
- Utilisation :
Des sacs intéressants pour ceux qui en plus d'un sac pour leur voyage souhaitent avoir aussi quelque chose d'approprié pour de petites randos ou treks ponctuels. En attendant, cette catégorie demeure aussi la meilleure et la plus adaptée pour le voyageur individuel.

. Sacs "rando" et "montagne":
Ou accessoirement un combiné des deux.
Dans tous les cas ces sacs sont adaptés et conçus, y compris dans la forme, pour ces activités avec de plus des rangements et accessoires prévus à cet effet (porte bâton/piolet/ski, poche à eau, protège pluie, etc). Généralement robustes ils peuvent être aussi assez volumineux de par la contenance possible.
- Gamme de prix :
Premiers prix vers les 80 € et jusqu'à plusieurs centaines dès lors que l'on s'oriente vers les gammes pro.
- Utilisation :
Comme le nom l'indique, ces deux catégories sont faites pour ceux qui privilégient d'abord les treks/rando ou la montagne (plus les expés ou le ski), y compris lors d'un périple. Par contre, ils ne sont pas l'idéal (prix, conception, etc) pour une découverte "classique" d'un pays.

. "Sacs à dos valise":
C'est un astucieux compromis entre le sac à dos et la valise (avec un peu aussi du sac de voyage). Du sac à dos il a la forme, les bretelles et la ceinture (mais pas vraiment de poches extérieures). De la valise un compartiment assez souvent unique et de bonne contenance, une large ouverture latérale cadenassable et une poignée rétractable à son sommet. Du sac de voyage, enfin, la possibilité de se porter parfois en bandoulière. Ajouter à cela un petit sac annexe accroché et la possibilité d'y adjoindre des roulettes. Bref un hybride assez bien conçu.
- Gamme de prix :
En gros de 80 à 200 €.
- Utilisation :C'est un peu le compromis pour ceux qui voyagent aussi bien en individuel, en organisé, en club ou autres. Qui plus est, au niveau apparence (critère parfois important chez certains), pour nombre de modèles on a une valise qui ne fait pas trop valise (donc "touriste") et un sac à dos qui ne fait pas trop sac à dos (donc "routard"). Bref, c'est assez passe-partout...

. Autres catégories :

- Sacs "enfant" :
Leur principale caractéristiques est qu'ils proposent un volume et une contenance adaptés aux enfants.
Pour mémoire on peut aussi citer les quelques modèles de sacs porte-bébé; un compromis plus ou moins réussi entre sac à dos et porte bébé.

- Sacs "lady" :
En fait plus une sous-catégorie que l'on retrouve pour les types ou presque de sacs. Ils sont spécialement adaptés à l'anatomie féminine.

- Sacs "sport" :
De petits sacs faits notamment pour ceux qui voyagent à vélo ou à moto ou pratiquent certaines activités comme la course, le ski, escalade, etc.

- Sacs à claie :
Autrefois très répandus, ils sont désormais devenus rares. En effet, même si leur armature permet de porter des charges très lourdes et volumineuses, leur poids (1 kg au moins pour la claie seule) et l'encombrement comparés aux autres sacs les ont rendus bien moins compétitifs.

- Le Carrix :
Le Carrix est un hybride sac à dos - chariot intéressant pour ses facilités de portage (jusqu'à plus de 20 kg sans trop d'efforts). Mais il est fait avant tout pour ceux qui font des périples sportifs ou des expés nécessitant un équipement lourd ou volumineux et qui de plus ont quelques moyens.Comptez entre 400 et 600 € l'équipement complet même s'il existe une version "globe-trotter" moins sophistiquée pour un coût moindre.

. Quelle catégorie choisir ?

Assez logiquement la question à se poser est qu'elle utilisation va-t-on faire de son sac.Donc, déjà, autant prendre un "rando" ou un "montagne" si l'on a prévu de faire très majoritairement ce type d'activités.
Sinon, pour des périples plus "classiques" (c'est à dire pour la majorité des gens) les "camping-rando" feront tout à fait l'affaire, voire même un type "balade" de grande capacité pour ceux qui souhaitent voyager léger.
Quant au "sac-valise" c'est aussi une solution, même s'il vaut peut-être mieux éviter les modèles les plus volumineux qui peuvent s'avérer assez encombrants en nombre d'occasions.

Contenance :
Après le type de sac, c'est le deuxième critère à prendre en considération dans son choix. Schématiquement, on peut séparer les sacs en quatre niveaux de contenance :


. De 15 à 30 litres :C'est ce que l'on trouve pour les catégories "balade", "ville", "promenade" et qui en voyage servent souvent de petit sac annexe.En général, ils font en gros de 30 à 50 cm de haut pour un poids de 300 g à 1 kg selon la capacité.

. De 30 à 45 litres  :
C'est une contenance que l'on retrouvera dans un peu toutes les catégories (40 maxi pour les "balade, promenade" ou "sport"). Un assez bon volume disponible, de la liberté de mouvement, une portabilité faite pour tous en font vraiment l'idéal pour voyager léger et garder ses affaires avec soi en permanence (transports, visites).Caractéristiques moyennes : 45 à 60 cm de haut; de 600 g à 1,7 kg.

. De 45 à 60 litres :
Plus de contenance mais aussi moins de liberté dans les catégories "rando", "montagne" ou "camping-rando". C'est aussi le volume de base des "sacs-valise".Caractéristiques moyennes : 55 à 70 cm; de 1,5 kg à 2,2 kg .

. 60 litres et au delà :
Une contenance pour des sacs "montagne" et "rando" mais faite réellement pour ce genre d'utilisation, en autonomie, avec du matériel spécifique, et pas qu'à la journée. C'est aussi un volume que l'on retrouve pour pas mal de "sacs-valise" dont la capacité peut aller jusqu'à 80 litres.Donc, pas vraiment conseillé pour un voyage "classique" vues les caractéristiques qui s'y rapportent (taille, poids...).
Caractéristiques moyennes : 60 cm à 1 m de haut; poids de 2 kg à plus de 3 kg.

. Rapport litres/poids :

S'il n'y a pas vraiment de règles car bien sûr tout dépend du contenu, un sac de 60 litres bien rempli (hors ce que l'on peut porter à l'extérieur de celui-ci) correspond souvent à un poids de charge d'en gros une bonne quinzaine de kilos, un 45 litres à moins de 10 kg, et à l'opposé avec un 70/80 litres on peut facilement dépasser les 20 kg. Tout ça pour dire qu'il ne faut pas oublier que quel que soit le poids de son sac il faudra être aussi capable de le porter.
Donc, autant faire selon ses capacités en ne choisissant pas forcément toujours les plus grosses contenances ou alors en sélectionnant bien ensuite le contenu du sac. Bien évidemment, plus il y aura de poids à porter ou de temps de portage et plus on aura intérêt à avoir un sac convenablement rempli et surtout bien conçu à cet effet.

. Quelle contenance choisir ?

Là aussi il faut voir notamment ce que l'on va faire (activités prévues ?), ses besoins (autonomie, matériel spécifique ?), ses envies (ce que l'on voudrait bien emporter) et ses capacités de portage (poids).
Dans nombre de cas 60 litres semblent largement suffisants, voire même 40/45 pour ceux qui veulent voyager léger.

Options en tous genres :

Compartiments, poches et autres éléments constituants.

. Ceinture, bretelles, sangles, harnais :
Autant de choses faites pour favoriser plus ou moins le portage.

- La ceinture :
Dispo sur tous les modèles avec pour certains ces énormes ceintures matelassées très utiles et agréables si l'on doit beaucoup marcher mais qui s'avèrent bien vite encombrantes si l'on ne porte que peu ou pas longtemps son sac lors de ses voyages. Bref, hormis pour les trekkeurs-randonneurs, autant éviter les grosses ceintures.
A signaler aussi que pas mal de ceintures disposent de petites poches intérieures avec fermeture éclair. Pourquoi pas, même si au final peu de monde les utilise.

- Bretelles, harnais, sangles dorsales :
En gros mêmes remarques que pour la ceinture.
Attention cependant car ces éléments demeurent primordiaux pour ce qui est de la qualité de portage. Même si l'on ne doit pas porter son sac à longueur de journée autant que ça se passe au mieux avec le moins de fatigue.
Donc l'option "dos réglable" proposée pour de multiples modèles est intéressante à ce niveau. Celle-ci permet de régler la hauteur du harnais de portage à la hauteur de son dos, soit la distance entre les bretelles et la ceinture. Même chose avec la présence de sangles dorsales ou de tension qui servent à coller le haut du dos au sac.

. Compartiments :
On trouvera au choix des sacs offrant un seul (grand) compartiment que d'autres en proposant deux, voire même trois.
Si le compartiment unique permet de placer des choses volumineuses, il a aussi pour inconvénient que l'on doive bien ranger ses affaires pour ne pas à avoir à vider régulièrement son sac pour chercher de ce qui est bien sûr parti au fond (même si on a l'option "accès fond du sac"). Autre petit inconvénient : voir se mélanger ensemble ses affaires sales avec les propres, ou les mouillées avec les sèches. Bref, mieux vaut opter pour un système de double compartiment qui plus est si celui-ci permet également de transformer si besoin ces deux espaces en un seul.Malgré tout, le double compartimentage est bien surtout pour les sacs de moyennes et grandes tailles (plus de 45 litres). En dessous, le volume de chaque espace étant généralement trop faible pour être réellement mis à profit.

- Accès :
Selon les modèles, l'accès au compartiment principal peut se faire soit par un soufflet à cordon, soit par une (large) fermeture éclair (voire parfois les deux). A la limite la deuxième option est peut-être un peu mieux.- Option "accès fond du sac" :C'est la fermeture éclair en bas de sac qui permet d'accéder directement au fond de celui-ci. Bien qu'utile à l'occasion, elle n'est pas forcément toujours présente sur les sacs.

. Rabat :
C'est la partie haute qui permet de recouvrir le sac et de l'attacher par ses sangles. Si le réglage de la longueur des sangles est toujours prévu, certains rabats sont cependant parfois un peu courts pour recouvrir entièrement un duvet ou une tente que l'on pourrait glisser dessous, voire même suffisamment le haut du sac lorsqu'il est bien chargé. Donc, prévoir en conséquence.

. Poches :
Elles sont faites, selon, pour augmenter la capacité du sac, faciliter l'accès à certaines affaires, ou pour une fonction bien précise.

- Poches latérales extérieures :
On ne les trouve pas sur tous les sacs. Ceux de petites contenances ("balade", etc) ou les "sacs-valise" n'en disposent pas souvent. De même, les "montagnes" ou "escalades" n'en sont pas toujours pourvus car elles peuvent gêner.
En attendant, elles permettent d'augmenter la contenance du sac tout comme de faciliter l'accès à certaines choses. Donc, pour les autres, autant choisir les modèles offrant des poches fonctionnelles. C'est à dire pas trop petites ni pas assez longues ou larges pour être vraiment utiles (on doit au moins pouvoir y loger un guide ou un bouquin). A la limite les poches à soufflet (donc de dimensions modifiables) sont pas mal.
Pas la peine non plus d'opter pour des sacs multi-poches généralement de tailles réduites qui finalement ne serviront pas toujours à grand chose. Deux poches latérales sont souvent mieux.
A signaler que certains modèles de sacs (plutôt "montagne") incluent des poches démontables avec un système de sangle.

- Poche dorsale extérieure :
Prévue sur certains modèles. Mais là aussi autant que cela soit fonctionnel

- Poches-filet :
Souvent présentes en remplacement sur les modèles dépourvus de poches extérieures, et parfois aussi sur ces mêmes poches. Un petit plus mais qui n'est souvent qu'assez peu utilisé, voire utile.

- Poches rabat, document :
Les poches de rabat sont présentes sur beaucoup de modèles de sacs. Elles permettent de loger quelques affaires ou documents au sommet de celui-ci. Seul inconvénient nombre d'entre elles ne sont pas toujours très pratiques car peu hautes et de plus difficilement utilisables si l'on a prévu de mettre un duvet, tapis de sol ou tente sous le rabat; celui-ci devant en effet alors s'enrouler autour.
Même chose pour les poches documents que l'on trouve parfois sous le rabat.- Poches gourde :Sur quelques modèles avec prévu un "passage pipette". Guère utile hormis pour les sacs "montagne" ou "sport". De plus il faut que la gourde soit à la bonne taille...

. Options diverses :
Selon les modèles et leur utilisation, les sacs disposent de divers autres petits accessoires.

- Portes piolet, bâton, ski :
On retrouve ces systèmes de sangles sur les modèles "montagne" et accessoirement "rando". Si pour ce type d'utilisation cela peut être utile, pour un usage plus classique du sac en voyage ça n'apporte rien de plus.

- Porte sac de couchage, tapis de sol, tente :
Bien plus utiles, les sangles en haut du rabat ou au bas du sac qui permettent d'y enrouler duvet, tapis ou tente.
Option similaire avec juste des passants permettant d'ajouter une nouvelle poche et surtout les sangles pour enrouler le duvet ou autres. A la limite c'est même mieux que les sangles préinstallées que l'on n'utilisera pas toujours.

- Sangles de compression:
Ce sont deux ou trois sangles latérales extérieures qui permettent de bien compresser le contenu du sac. Avant tout présentes sur les modèles "montagne" et "rando". Utile sans être pour autant indispensable.

- Poignées :
Prévue sur quasiment tous les sacs, une poignée de portage est située en haut de celui-ci. Elle permet de hisser ou de tenir le sac en hauteur. Dans certains cas, il est vrai que celle-ci mériterait d'être un peu plus large et solide.

- Protège sac :
Sur quelques modèles il existe une housse protège sac ou anti-pluie très utile.

. Quelles options choisir ?

En résumé, vous pouvez :

Prendre un modèle avec "dos réglable" et "sangles de tension" pour faciliter le portage.
Eviter les grosses ceintures (hors portage trek et rando).
Choisir le double compartiment pour les sacs de tailles moyennes ou plus avec pourquoi pas l'option "accès fond de sac" et à la limite (large) ouverture par fermeture éclair.
Prendre un modèle avec un rabat suffisamment long.Privilégier les sacs avec deux bonnes poches extérieures latérales et accessoirement une dorsale.
Et si les portes-bâton ne sont guère utiles hors trek ou montagne, des passants permettant l'installation de nouvelles poches et du transport du duvet le sont beaucoup plus.Idem pour le protège sac.


Pour compléter le sac :

En plus de ce que propose déjà le sac.

. Renforcements :
Pour les modèles bas de gamme ou qui ne semblent pas très solides, on pourra toujours renforcer les coutures et autres endroits sensibles. Cela dit , mieux vaut peut-être aussi dépenser un peu plus et avoir un bon matériel de base.
Par contre, pour ceux qui auront à porter lourd assez longtemps rajouter une sangle de poitrine (moins de 10 €) peut être utile. Celle-ci servant à maintenir serrées les deux bretelles.

. Protections climat et transports :
Anti-pluie, anti-poussière ou pour éviter que ses sacs ne se salissent trop, diverses housses son vendues séparément (de quelques Euros à une cinquantaine). Ca peut être utile, surtout si l'on marche, à condition aussi de bien choisir . Donc évitez déjà les housses trop lourdes ou encombrantes ou celles ne permettant pas le portage.
Plus simplement on peut aussi prendre un sac avec protection incorporée (cf. chapitre "options") ou à la limite utiliser une cape de pluie intégrant le sac (pas toujours pratique), voire même aussi de gros sacs poubelles ou "à gravats".

. Sécurité :
Protéger son sac contre le vol ou les coups de cutters.
Contre ces derniers, certains installent un petit grillage/filet de protection intérieur ou extérieur. Plus ou moins efficace mais également un peu contraignant. De plus, les systèmes vendus dans le commerce ("packsafe") sont un peu chers. A la limite, la solution pour ceux qui voyagent avec un petit sac est de le porter face à eux lorsqu'ils sentent qu'il y a un risque.
Quant au vol de sac, notamment dans les transports, le mieux pour y remédier est d'avoir un cadenas avec un câble de bonne longueur permettant de saucissonner le tout avant de l'attacher à un endroit fixe.

. Catadioptre :
Style cycliste ou gendarme à mettre sur le sac à dos. Permet d'être vu la nuit par les véhicules.

. Etiquetage :
Un petit détail qui peut s'avérer utile en cas de perte, notamment en avion. En plus d'indiquer vos coordonnées avec surtout votre mail, si vous connaissez de plus l'adresse de l'hôtel dans lequel vous descendrez à l'étape n'hésitez pas à la mentionner. Avec un peu de chance vos bagages y seront directement acheminés.

. Roulettes :
Hormis dans la catégorie "sac - valise", les sacs à dos en sont dépourvus (contrairement aux valises ou sacs de voyage pour lesquels c'est prévu). Mais rien n'empêche les bricoleurs d'en installer sur leur sac avec aussi la poignée permettant de tracter ensuite le sac. Cela dit, l'ensemble n'a qu'une utilité limitée pour les sacs à dos.

. Que rajouter ?
Ceux qui ont prévu de longues marches pourront toujours opter pour une protection transports/pluie. Mais plutôt que de l'ajouter au sac autant prendre un modèle qui en dispose déjà d'une intégrée.
Pour le reste, un cadenas-câble, un catadioptre et une bonne étiquette pourront compléter la panoplie.
 
En conclusion :

Le plus important dans le choix d'un sac à dos est finalement de savoir qu'elle utilisation on en fera....
Bref, pour un voyage "normal" et quelle qu'en soit sa durée, les sacs de moins de 60 litres sont largement suffisants. En effet, pas la peine de s'encombrer de sacs volumineux qui s'avéreront vite une source de problèmes notamment dans les transports locaux.
De même, rien ne sert d'investir dans un sac à dos dernier cris, cher ou haut de gamme. Même s'il est recommandé de bien "sentir" son sac sur les épaules, un modèle de base (y compris en grande surface) avec des options utiles fera toujours très bien l'affaire avec l'avantage que l'on aura moins de remords à le voir maltraité dans les transports ou par les intempéries les jours de mauvais temps.

Derniers adhérents en ligne

phlautridou   ccohen   catherine   adhabm   opaugam   fbouvet   cvandyk   bebenoist   olpiccin   eleguinio   mfournier   aclerenard   ddemange   akaufmann   gemahu  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public