logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       

France

GR20 15 jours, de Conca à Calenzana,

 

 

Nous avons choisi de parcourir le sentier mythique du GR20 du Sud vers le Nord afin de réaliser une mise en jambes plus que nécessaire avant les étapes techniques et vertigineuses du Nord (Brèche de Capitellu, Cirque de la Solitude…). Nous partons le coeur léger, heureux d’accomplir un rêve et conscient que de sérieuses épreuves attendent aussi bien nos jambes que notre mental.

« Le GR 20 en couple ? Drôle d’idée. Jamais aucun couple n’a survécu à cette épreuve. », nous voilà prévenus !


Corse_Cline_3Les premiers jours nous permettent de trouver notre rythme parmi la population hétéroclite du GR20 (amateur chargé de tous ses biens ou sportif confirmé trottinant d’étape en étape, célibataires ou familles, maîtres accompagnés de leur chien…).

Pour nous, inutile de partir à l’aube : nous dormons sous tente, les journées sont longues (juin) et nous avons choisi de nous limiter à une étape par jour pour profiter pleinement de la nature qui nous entoure et des moments passés ensemble (en moyenne, 13 km, 7h de marche et 1000m de dénivelé positif par jour).


Chaque étape est un enchantement pour nos sens épris de grands espaces, de nature et de liberté.

Les aiguilles de Bavella apparaissent majestueuses, chaque cascade est un réconfort pour nos pieds endoloris, les pauses sont toujours des moments de bonheur durant lesquelles nous échangeons nos impressions sur les paysages et notre état de santé général. Sac à dos trop lourd, mal aux jambes, mal de tête également lorsque nous avons trop bu de « myrte » la veille. Nous croisons, entre maquis, châtaigniers et pins, toute sorte d’insectes, chenilles (urticantes), salamandres, lézards, rapaces, mais également des vaches, cochons et moutons.


Le soleil nous accompagne jusque Vizzavona (6ème étape et fin de la partie Sud). Nous fêtons comme il se doit ce premier succès : Cap Corse, pâtes au brocciu et nuit à l’hôtel. Le grand luxe avant une seconde partie bien différente de la première. Nous nous attendions à une fin de parcours alpine et sportive, ainsi qu’à des sentiers plus caillouteux et glissants. Mais certainement pas à devoir escalader des parois dans des conditions hivernales !

Le temps vire à l’orage ; les premiers abandons ont lieu. La pluie ne nous fait pas peur mais je suis obligée de rejoindre l’hôpital de Corte pour une inspection de mon cou sur lequel un herpès géant semble vouloir se propager indéfiniment. Nous ne croiserons plus de route avant 5 jours, c’est le moment ou jamais d’avoir l’avis d’un médecin. « Du repos ! voilà tout ce que je peux vous prescrire mademoiselle. ». J’arrive à lui faire noter le nom d’un médicament sur l’ordonnance, en promettant de m’arrêter le soir même, promesse aussitôt oubliée une fois la porte des urgences refermées (désolé, docteur, mais rassurez-vous, je vais bien).


Corse_Cline1C’est décidé, nous repartons malgré le froid et la brume. Les pauses sont réduites, les nuits plus longues pour profiter de la chaleur du duvet et de l’abri de la tente. Nous vivons néanmoins cette aventure pleinement, abandonnés petit à petit par tous nos compagnons de route et conscients qu’elle peut également s’arrêter à tout moment pour nous deux. Heureuses surprises : des mouflons au sommet d’une longue ascension, des lacs glaciaires profitant d’une éclaircie, des chaînes facilitant la progression. Hélas, nous battons retraite à notre tour sur l’étape Pietra Piana – Manganu. Les sommets enneigés, la grêle, notre équipement limité au strict minimum et la brume nous empêchant de voir les marques ne nous permettent pas d’atteindre la brèche de Capitellu (2225m).

 

Abandonner ? Jamais ! Nous empruntons une variante improvisée dans la vallée pour rejoindre le Col di Vergio, ce qui nous permet de parfaire notre habilité d’auto-stoppeurs. Il en a fallu de la patience et des sourires avant qu’une voiture ne s’arrête et nous permette de retrouver notre sentier bien-aimé… Fatigués et craignant de devoir achever prématurément notre aventure, l’humeur est devenue morose. Heureusement, une rencontre magique avec Charlie va nous permettre de recharger les batteries et de retrouver le moral. Mille fois merci à toi, vénérable gardien du refuge de Tighjetu, pour cette soirée chaleureuse, bien arrosée et pleine de bonne humeur, pour sept rescapés du GR20.

Encore enivrés par cette nuit, le Cirque de la Solitude sera vaincu sous la pluie, dans le brouillard, et protégée du vent grâce à ma tenue « sacs poubelle » conçue durant la nuit et qui s’avère très efficace bien que tout à fait ridicule. Comme si les divinités corses avaient alors décidé que nous méritions notre GR20, la tempête cesse dès notre sortie du Cirque de la Solitude. Nous pouvons profiter plus tranquillement des trois dernières étapes avant notre arrivée à Calenzana.


Nous l’avons parcouru dans son intégralité, ce GR20 tant rêvé ! et nous revenons ensemble, davantage unis encore par tant de souvenirs et de rencontres partagés.

 

En bref,


14 nuits sous tente,

180 km de sentier, dénivelé positif total : 10200 m, dénivelé négatif total : 9400m,

100 heures de marche,

 

Mes meilleurs souvenirs :

les aiguilles de Bavella et le Cirque de la Solitude,

les multiples rencontres tout au long du parcours,

la nuit au refuge de Tighjetu,

le brocciu1 et la liqueur de myrte2.

Mes pires souvenirs :

 la grêle et le brouillard de Manganu,

les "Urgences" de Corte.

1 (prononcé brotch'iou) formage corse à base de lait de brebis ou de lait de chèvre, bénéficiant d’une AOC depuis juin 1998.

2 Liqueur très populaire en Corse et en Sardaigne, obtenue par macération alcoolique des baies de myrte

Céline Amoravain




Aérien


→ Voyage en avion
→ Billets d'avion



Maritime


→ Ferries (de/vers Royaume-Uni, Méditérranée)



Voie terrestre


Calcul d'itinéraire (niveau européen)
SNCF (train)
Eurostar (train de/vers Londres)
Thalys (train de/vers Bénélux)
Eurolines (bus)






drapeau_france Une destination...

Nature coeur4
Aventure coeur2
Culture coeur4
Détente-vacances coeur4
{module[186]}




Une fiche un peu différente des autres puisque faite aussi bien pour les étrangers qui veulent visiter la France que pour ses habitants à la recherche d'idées week-end ou d'infos pratiques, y compris sur leur ville...













Voie terrestre


Calcul d'itinéraire
Bison Futé (prévisions de circulation)
Autoroutes (tarifs, infos autoroutières)
→ Location de voiture
Covoiturage et Covoiturage24 (France et au delà)
Allostop et Astop (contacts entre stoppeurs et automobilistes)



Aérien


→ Aéroports et dessertes domestiques
→ Billets d'avion



Trains


SNCF (trains)






Le tourisme en France
Secrétariat d'état au tourisme (actu, organismes, stats sur le tourisme en France)
Maison de la France (site officiel du tourisme en France)
Offices de Tourisme (infos et coordonnées par villes)
Agences de voyages (adresses pour toutes les villes)


Depuis plusieurs années déjà la France est la première destination touristique au monde. En 2007 elle a accueilli 80 millions de touristes qui ont rapporté plus de 35 milliards d'Euros au pays.

A plus de 80% ces visiteurs sont européens (dont 20% de britanniques; 18% d'allemands; 16% de hollandais). Dans le lot on compte aussi environ 3% d'américains et 1% de japonais ou de canadiens.
















Derniers adhérents en ligne

phlautridou   ccohen   catherine   adhabm   opaugam   fbouvet   cvandyk   bebenoist   olpiccin   eleguinio   mfournier   aclerenard   ddemange   akaufmann   gemahu  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public