logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Pratique

Les voyageurs sont malheureusement parfois victimes d'arnaques, de vols, de malhonnêté...
Témoigner de votre expérience peut se révéler utile aux autres globe-trotters.
Envoyez-nous vos réactions.

• MAI 2012
Aventures (et mésaventures) en Ukraine

Les carpathes ukrainiennes,comme leurs homologues slovaques et polonaises, sont réputées pour leurs petites églises en bois, âgées souvent de plusieurs siècles. L'un des plaisirs du voyage est de les dénicher, cachées au bout d un minuscule chemin ou dissimulées au coeur d'une forêt.
Partis à la recherche d'une des plus belles, nous avons la désagréable surprise en revenant à la voiture de trouver un pneu crevé... pas étonnant avec ces routes aux gigantesques nids de poules !
Après changement de la roue, nous rejoignons un garage afin de faire réparer. Les mécanos restent perplexes devant l'état du pneu, pourtant ils en ont sûrement vu d'autres...impossible de réparer ! tant pis ! Mais en quittant le garage, nous découvrons que les sacs contenant passeports, argent, appareils photo...ont disparu...la tuile !
Le poste de police de la ville est ouvert et c'est dans un charabia de russe, d'anglais et le reste par gestes que nous racontons nos malheurs. Nous retournons sur le lieu supposé du "crime" avec les policiers : ils font le signe de croix à chaque symbole religieux, et vu la façon de conduire des ukrainiens, on les comprend... L'interrogation de possibles témoins s'avère vaine : il faut dire qu'après 18h, presque tous les villageois sont complètemet ivres !!! Pour la police,c'est évident : on nous a tailladé le pneu puis volé les sacs pendant que nous changions la roue.
Après une nuit soucieuse, nous retournons au poste pour remplir la déclaration de vol : tache fastidieuse... mais qui se révèle comique : nous nous aidons des photos d'une revue d'auto pour trouver comment se dit "plaque d'immatriculation, type de véhicule, pneu.." en ukrainien! la débrouille ! ...et à midi, c'est la bonne nouvelle : des paysans ont retrouvé les passeports dans un fossé : ouf, c'est le principal !
Nous nous retrouvons dans le bureau du chef, avec les paysans. Un professeurd'anglais a été "réquisitionné" pour  la traduction : ce n'est pas un luxe ! Il  est de tradition de récompenser les gens qui ont retrouvé nos affaires, ce que nous faisons. Puis le chef de la police fait venir la télévision, et me voici à improviser (en anglais) un discours dithyrambique sur l'efficacité de la police locale ! Enfin, le grand patron sort de son armoire 2 bouteilles bouteilles de champagne de Crimée (excellent d'ailleurs), que nous finissons à 5 (on a eu peur, ça aurait pu être de la vodka) en trinquant à l'amitié franco-ukrainienne avant de partir vers de nouvelles aventures !
Ah, j'oubliais : pendant tout ce temps,les enfants ont été invités à partager repas, fruits... et comblés de cadeaux par une fermière qui habitait derrièe le commissariat !!!

• DECEMBRE 2011
Philippines 

" Je tiens à vous faire part de la mauvaise expérience que j'ai vécue, au cours d’un périple d'un mois aux Philippines ou comme bien d'autres ailleurs dans le monde.
A Manille, il existe une technique pour mettre les touristes en confiance et les droguer dans le but de les dépouiller de leur cash, et de se servir de leurs cartes bancaires.
Après vous avoir repéré, une personne vous accoste en plein jour, dans la rue, dans un restaurant, dans un square... Cette personne d'une quarantaine, qui se dit prof, qui a très bonne allure, qui parle très bien anglais (il peut s'agir d'un homme ou d'une femme), lors d'un échange très sympathique vous demande votre prochaine destination. Sans vous méfier, vous la lui indiquez, et là, le travail de sape commence. Cette personne prétend se rendre dans la même direction dans une voiture particulière avec des amies, et vous propose de vous emmener moyennant une participation aux frais d'essence. Après accord, le lendemain, vous vous retrouvez effectivement dans une voiture particulière, et avec des femmes qui elles aussi ont le même profil, à savoir, engageant et amical. Vous sortez de Manille, et vous arrivez bien à destination. Vous êtes bien en confiance, et là, ils trouvent le moyen de droguer votre nourriture lors d'un repas partagé ensemble, ou votre boisson (il peut s'agir de votre propre bouteille d'eau posée sur une table, et à laquelle vous ne portez pas une attention particulière). 
L'effet est immédiat.
Vous vous retrouvez dans une chambre d'hôtel plusieurs heures après, sans aucun souvenir depuis le repas, dépouillé de tout votre argent, vos photos effacées, mais avec tous vos papiers et effets personnels. Quelques jours après, vous constatez que différents retraits ont été effectués avec votre carte bancaire, alors que votre code secret n'était écrit nulle part.
Cette drogue est sans doute du GHB (drogue du violeur) ou un produit similaire. Elle vous rend docile, et depuis le moment de sa prise, efface toute votre mémoire pendant un laps de temps qui peut aller de quelques heures à une journée entière. 
Cette expérience je l'ai vécue, et ai rencontré 2 autres touriste françaises qui elles aussi avaient été confrontées à ce même scénario, et avec les mêmes personnes, 4 jours après moi.
Il ne faut pas croire que ce genre de rencontre ne se fait que dans les bars ou discothèques, un soir de goguette.
Ces personnes sont des professionnels, ont le parfait savoir faire, et bien des touristes se sont déjà fait avoir. Alors si ce témoignage peut éviter à d'autres de tomber dans le piège, ça sera une consolation pour moi. 
Il semblerait que cette technique tende à se répandre." 

Le principe :

L'assistance agit dès qu'on fait appel à elle en mettant en oeuvre différents moyens humains, techniques et accessoirement financiers. Elle intervient dans le cadre du voyage dès lors que l'assuré se trouve dans une situation d'accident ou d'incident. On estime qu'en France un bon tiers des personnes prennent un contrat d'assistance lors de leurs voyages.

Les garanties :

Trois garanties sont généralement prévues dans les contrats d'assistance. A savoir l'assistance médicale, l'assistance véhicule et l'aide juridique.

¤ L'assistance médicale :

C'est la garantie principale et celle que recherchent avant tout les souscripteurs. L'assistance se charge de régler les frais médicaux sur place pour l'assuré suite à un accident ou un problème médical.

. Exclusions de garanties :

Attention la couverture ne s'applique que s'il ne s'agit que de frais médicaux de première urgence dès lors aussi que l'assuré est en bonne santé avant son départ. De plus, certains organismes refusent de couvrir les personnes au delà d'un certains âge (souvent 65/70 ans) ou alors contre supplément. De même, certains pays ou régions considérés comme dangereux sont également exclus.Quant à la pratique de certaines activités dites à risques par les assureurs (plongée, sports aériens...) elle est soit exlcue du contrat, soumise à supplément ou nécessite la souscription d'un contrat spécifique.

. Montant des garanties :

Fort logiquement assurez-vous que le montant des garanties du contrat correspond bien aux réalités du pays que vous allez visiter. En effet, dans certains (dont en premier lieu les USA) la santé demeure hors de prix, et de fait les sociétés se doivent-elles de prévoir une majoration de leur garanties dans ce cas (pas de problème en général).De même, vérifiez bien les plafonds de garanties pour ce qui est les frais de visite d'un proche, et surtout la recherche et les secours si vous pratiquez certaines activités.

. L'intervention :

Pour que l'assistance fonctionne dans sa totalité, il faut impérativement qu'aucun frais n'ait été engagé sans un accord préalable de la socièté en charge du contrat.
Concrètement, en cas de problème, il faut joindre au plus vite celle-ci via le numéro indiqué sur son contrat (d'où l'intérêt de l'avoir toujours avec soi).
Ce numéro fonctionne jour et nuit tous les jours de l'année.
Après appel, c'est la société d'assistance qui décide de l'intervention à effectuer engageant elle-même les frais (attention aux plafonds) et/ou remboursant les frais déjà engagés s'il était impossible de faire autrement (garder les justificatifs).
En matière d'interventions sont pris en charge par quasiment tous les organismes :Le rapatriement uniquement s'il se justifie (dans le cas contraire les soins seront effectués au niveau local),L'envoi d'un médecin si nécessaire,Les frais médicaux hors traitements déjà en cours avant le voyage,L'avance des frais d'hopitaux,Les frais de visite pour les proches,Les frais annexes si une personne s'occupe de vous (transport, hôtel...),Les frais de recherches et de secours si nécessaire,Le rapatriement du corp en cas de décès.

. L'option de la Sécurité Sociale :

Même si l'on n'a pas souscrit d'assistance médicale on peut cependant être couvert selon sa destination.En effet, au niveau de l'Union Européenne (hors Grande Bretagne), la Sécurité Sociale (française) rembourse les frais médicaux selon le barême en vigueur dans le pays visité.
Pour cela, il suffit d'avoir avec soi la carte européenne d'assurance maladie qui remplace désormais le formulaire E111 et qui est à demander à sa CPAM.Hors Union Européenne, les choses sont très variables et fonction notamment des accords existants entre pays (se renseigner).

>> Ameli.fr : la protection sociale lors de vacances, travail ou études à l'étranger.

¤ Assistance véhicule :

C'est une garantie qui prend en charge les frais de remorquage, l'envoi de pièces ou encore le rapatriement du véhicule et des passagers. Le plus souvent cette garantie s'ajoute ou se substitue à l'assurance dont on dispose lorsqu'on voyage avec son propre véhicule ou un de location.

¤ Aide juridique :

L'assistance juridique intervient en cas de litige avec les autorités dans un pays. Elle prévoit la mise à disposition d'un avocat, l'avance de caution pénale ou toute autre assistance dont on peut avoir besoin dans ce cas de figure.

¤ Qui propose ces assistances ?

Elle est le plus souvent automatiquement proposée par l'agence qui vend la prestation.
Ce qui n'empêche pas que vous pouvez déjà être assurés via votre carte de crédit ou mutuelles. Donc, autant savoir ce dont on dispose déjà et pour quelles garanties (montant, franchise...).

Le cas échéant vous pouvez aussi contacter d'autres sociétés spécialisées, comme AVI,  proposant ce type de contrat.

D'une certaine façon c'est la plus "courante", ou en tous cas celle qui qui fonctionne le plus. Elle s'applique pour le voyage en avion (régulier, low-cost, charter) mais aussi les séjours, circuits, croisières et de façon générale un peu tout et n'importe quoi en terme de prestations.Cette assurance n'est pas obligatoire.

L'assurance annulation :

. Le principe :

L'assurance annulation permet d'être remboursé (moins souvent une franchise et les frais généraux) en cas de renoncement à un voyage à partir du moment où le motif en est inclus dans le contrat.Pour qu'elle soit effective, il faut souscrire cette assurance le jour même de sa réservation.

. Les garanties :

Pour ce qui est des garanties (sous conditions), il y a celles que l'on trouve chez tout les assureurs concernant notamment la maladie-accident-décès (non "prévisibles") de l'assuré ou d'un proche, le vol ou dégâts importants dans son habitation ou ses locaux professionnels, licenciement.
Celles variables d'un contrat à l'autre quoique de plus en plus courantes : maladie-accident-décès ("prévisibles") de l'assuré ou d'un proche, complication de grossesse, refus de visas par les autorités, vol du passeport le jour ou la veille du départ, échec à un examen, divorce, changement par l'employeur des dates de congés, mutation, nouvel emploi, problèmes suite à une vaccination... et même manque de neige dans le cas de sports d'hiver ! Bref, de plus en plus de motifs possibles hormis juste "le manque d'envie de partir".Bien entendu, plus les garanties seront nombreuse et plus le tarif sera élevé. Donc, autant choisir ce qui correspond le plus à sa situation, en lisant d'abord les modalités d'exclusion.

Le règlement :

- Déclaration :

¤ En cas d'annulation, il est obligatoire de notifier celle-ci à l'agence qui a vendu la prestation, parfois même par lettre recommandée, avec les documents la justifiant. De plus, il est impératif de le faire au plutôt (des délais sont souvent stipulés dans le contrat) car les taux de remboursement varient selon le temps restant avant le départ. Sans oublier que nombre d'assureurs prennent en compte la date effective de l'empêchement et non celle de sa déclaration pour ce qui est de l'indemnisation.

- Procédure :

S'il n'y a pas de problèmes les choses vont assez vite et en principe sous une quinzaine après dépôt du dossier complet on peut espérer le règlement. En cas de doute, des pièces justificatives peuvent être demandées de même que parfois des expertises de la part des assureurs ce qui bien sûr décalera d'autant le règlement.

- Remboursement :

Il s'agit du montant de la prestation non effectuée moins quasiment toujours une franchise dont le montant peut s'avérer variable d'un contrat à l'autre (un critère de comparaison).

¤ En cas de non couverture :

Pour ce qui est des pénalités pour une annulation non couverte, elles peuvent varier selon les voyagistes, le type de prestation achetée ou, en matière d'aérien, de vol (voire de compagnies empruntées). Sans oublier que plus on approche de la date du départ plus celles-ci seront importantes, jusqu'à 100% du prix payé dans les derniers jours.- Billets d'avion :A noter qu'au niveau de l'aérien, les frais son toujours plus importants en charters qu'en réguliers, notamment passé J-30. Et d'une moyenne de 15/45 € pour chacun à un mois du départ, les retenues atteignent souvent 100% en charters à J-30/J-21 contrairement aux liaisons régulières pour lesquelles les 100 % ne sont la plupart du temps effectifs que passé J-7. Pour les billets plein tarif des vols réguliers, les choses sont plus souples et l'on peut généralement annuler sans frais.

L'assurance modification :

Elle est généralement couplée avec l'annulation.Outre l'annulation, il peut donc arriver parfois que l'on souhaite apporter des modifications à son voyage; c'est à dire des modifications de dates ou de noms (ou de parcours au niveau de l'aérien).
De fait, si au départ cette modification ne peut apparaître comme une annulation couverte par l'assurance du même nom, des frais seront à la charge du client.
D'ailleurs, notamment dans l'aérien, un changement impliquera parfois une annulation et une réinscription.A signaler que si pour les changements de dates (et de parcours au niveau aérien) les règles sont assez strictes, pour ce qui est du nom les choses sont quand même plus souples.

- Billets d'avion :

Comme pour l'annulation, les règles en charter sont plus draconiennes qu'en régulier négocié.
Et un plein tarif en vol régulier autorisera par contre toutes ces modifications sans pénalités.Quant à la modification de sa date retour une fois sur place, même si les agences en parlent rarement, cela dépend d'abord du type de billet et de la compagnie empruntée. Mais, y compris en régulier négocié, les possibilité de changer sa date existent gratuitement ou à peu de frais dans nombre de cas (se renseigner sur place auprès du transporteur).

L'assurance "interruption de voyage":

Récente (et pas encore trop généralisée) elle concerne notamment les circuits, croisières, séjours. C'est une assurance non obligatoire et généralement couplée avec les deux précédentes.La formule rembourse les frais supplémentaires d'un voyage retour précipité pour raison grave (maladie, accident, décès d'un proche...) et surtout la part de la prestation de voyage non utilisée. Assez souvent une franchise peut être appliquée.


Qui propose ces assurances ?

Elles sont automatiquement proposées par l'agence qui vend la prestation.
Ce qui n'empêche pas que vous pouvez déjà être assurés via votre carte de crédit, accessoirement certaines cartes fidélité de compagnies aériennes, mutuelles ou assurances diverses. Donc, autant savoir ce dont on dispose déjà et pour quelles garanties (montant, franchise...).
Le cas échéant vous pouvez aussi contacter d'autres sociétés spécialisées proposant ce type de contrat.

Question prix :

Très variables selon les prestataires et prestations, les types de contrats et surtout les garanties choisies.
De plus, l'assurance annulation - modification est souvent couplée et proposée avec bien d'autres choses (assurances et/ou assistances).
En attendant, les tarifs essaient de toujours rester compétitifs (et les formules "couple" ou "famille" se développent) vu que dans la pratique un coût trop élevé tend à dissuader nombre de consommateurs.
 
Et ce même si au delà du prix à payer c'est surtout la couverture et le niveau de remboursement que l'on a d'abord intérêt à privilégier.Bref, en voulant simplement donner un ordre d'idée, pour quelques dizaines d'Euros par personne on a en général de bonnes garanties .

• Le principe

L'assurance bagages intervient en cas de vol, perte ou dégradation de bagages. Son but est d'obtenir un remboursement plus intéressant que celui proposé notamment par les transporteurs.Pour qu'elle soit effective, il faut souscrire cette assurance avant le départ. La plupart du temps elle est proposée par l'agence de voyage souvent couplée avec l'assurance annulation-modification.

Les garanties

L'assurance bagage intervient surtout au niveau de l'aérien (mais aussi hôteliers, croisièristes...). Même si les compagnies aériennes sont responsables légalement du vol, de la perte ou de la dégradation des bagages de leurs passagers leurs plafonds d'indemnisation restent relativement faibles; de 30 à 40 € par kilo (sauf aux USA où là le montant est supérieur).
Bref, avec l'assurance bagages on peut obtenir un remboursement plus conforme à la valeur des objets transportés dès lors qu'on en apporte la preuve.

. Assuré ou pas ?

Le vol, la perte, la dégradation (et parfois avec supplément le retard au niveau aérien) des bagages lors de ses déplacements (avion, bus, voiture...) ou à l'étape (hôtel) sont assurés.
Par contre, si le dommage fait suite à un oubli ou une négligeance de l'assuré le contrat ne fonctionnera pas (d'où l'utilité d'utiliser les coffres dans les hôtels).Ne sont pas assurés non plus les objets dits "fragiles" (voir avec chaque assureur ce à quoi ça corespond).De même, l'argent, cartes de crédit ou autres moyens de paiement pouvant s'être trouvés dans un bagage ne sont jamais assurés (on considère qu'ils n'ont pas à être là).
Idem pour ce qui est des objets précieux, pièces d'identités et titres de transport.Quant à ceux qui voyagent avec des équipements sportifs, mieux vaut qu'ils se renseignent pour savoir si ceux-ci sont assurés et jusqu'à quelle hauteur.
Idem pour certains équipements photos, vidéo, ordinateurs qui dans certains cas peuvent demander eux aussi une assurance complémentaire.Enfin, les objets achetés en cours de route sont généralement inclus dans les garanties.

Le règlement

. Déclaration

- En cas de vol :Il faut commencer par porter plainte auprès des autorités locales avant d'envoyer ensuite le document à son assureur; celui-ci doit inclure le montant et le descriptif des biens volés.
- En cas de perte :faire une déclaration auprès du transporteur (formulaire) ou de l'hotelier en indiquant le montant et descriptif des biens avant d'envoyer celle-ci à l'assureur.
- En cas de retard (aérien) :Faire également une déclaration auprès de la compagnie.
A signaler que la notion de retard peut être variable selon les transporteurs et assureurs.
- En cas de dommages :Faire constater les dommages par le transporteur ou l'hôtelier ou par un témoin. Il est conseillé de prendre des photos des dégâts.

. Procédure

L'assureur doit ensuite être contacté rapidement puis, au retour, sous 2 jours pour un vol à 5 jours en cas de dommages le dossier complet transmis à celui-ci. Les factures des biens sont à joindre au dossier.

. Remboursement :

Avec certains assureurs une première somme forfaitaire est attribuée à l'assuré le temps de faire les démarches adéquates et surtout subvenir à ses besoins sur place. De même, certaines compagnies aériennes peuvent elles aussi intervenir le temps de la mise en place de la procédure.De façon générale, s'il n'y a pas de problème, les remboursements se font ensuite assez vite (quelques jours) sur les bases définies par le contrat (franchise possible).

• Qui propose cette assurance ?

Elle est le plus souvent automatiquement proposée par l'agence qui vend la prestation.Ce qui n'empêche pas que vous pouvez déjà être assurés via votre carte de crédit, accessoirement certaines cartes fidélité de compagnies aériennes, mutuelles ou assurances diverses notamment habitation. Donc, autant savoir ce dont on dispose déjà et pour quelles garanties (montant, franchise...).

En cas de non couverture

Fort logiquement il n'y aura pas d'indemnisation. Cela dit, si vous n'avez pas souscrit de contrat bagage pour votre voyage, regardez quand même si au niveau de votre carte bancaire, mutuelles, assurances diverses, etc, il n'y a pas une clause permettant d'espérer un dédomagement.

Question prix

Variables selon les prestataires et les prestations. De plus, l'assurance bagage est souvent proposée avec bien d'autres choses (assurances et/ou assistances). Sinon, hors autres contrats, comptez de 15 à 30 € .

En France, plus de 150 millions de contrats sont enregistrés chaque année, soit l'équivalent de... presque trois par Français ! Mais que couvrent exactement ces contrats d'assurances et/ou d'assistance ? Petit tour d'horizon de l'utile et du superflu...
 
Quelques rappels et définitions :

¤ L'assurance :

. Définition :
L'assurance prévoie les risques liés au déplacement, qu'il soit préalable au voyage ou dans le cadre de celui-ci. C'est elle qui intervient au retour après accident, dommages ou maladie. Elle rembourse le montant des frais engagés ou indemnise des dommages, pertes ou préjudices subis.

. Les différentes assurances :

Assurance annulation/modification au niveau de l'aérien ou de toute autre prestation avant le départ.
Assurance "interruption de voyage".
Assurance bagages.
Assurance individuelle accident.
Assurance responsabilité civile.
Assurance véhicule ou location logement.
Plus diverses assurances de tous types allant du retard aérien, le voyage en train, à la pratique de certaines activités.
A titre "anecdotique" on pourrait même ajouter les assurances (obligatoires) à un voyage, y compris en individuel, dans un pays comme par exemple la Russie...

Absences et assurance habitation

Lorsqu'on s'absente durant des périodes plus ou moins loin longues, on se pose souvent la question de savoir si on est assuré en responsabilité civile, en maladie, ou comment la voiture doit être assurée pendant les longs mois qu'elle va passer dans le garage.

Il y a une question, en revanche, qu'on se pose bien moins souvent, c'est de savoir si son habitation est toujours assurée durant cette période d'absence. Après tout l'assurance "habitation" est payée chaque année, donc elle devrait être assurée. Or, il faut savoir que ce n'est pas toujours le cas. Certains contrats d'assurance contiennent des clauses "d'inhabitation". Ces clauses prévoient que l'habitation n'est plus couverte si l'assuré en est absent pendant une certaine période dans l'année. Cette période est souvent de 3 mois, qui n'ont pas nécessairement à être consécutifs. Il est donc utile, pour nous voyageurs, de relire nos contrats d'assurance sur ce point.

Source: Magazine "UFC-Que Choisir spécial N°87. Mars 2011".


¤ L'assistance :

. Définition :

Contrairement à l'assurance, l'assistance agit dès qu'on fait appel à elle en mettant en oeuvre différents moyens humains, techniques et accessoirement financiers. Elle intervient dans le cadre du voyage dès lors que l'assuré se trouve dans une situation d'accident ou d'incident.

. Les différentes assistances :

L'assistance peut apporter :
Une aide médicale avec si nécessaire le transfert et le rapatriement éventuel du malade ou blessé vers un établissement de soins adaptés, y compris en France. Egalement, l'avance ou le remboursement des frais engagés dans ce domaine.La remise d'un titre de transport pour un retour anticipé suite au décès d'un membre de sa famille ou au contraire à l'un de ses proches pour une visite en cas d'hospitalisation sur place.Une aide technique pour son véhicule à la suite d'un accident ou d'un incident, plus l'acheminement à destination des bénéficiaires.Une aide juridique en cas de problèmes avec les autorités locales (avocat, caution pénale).

¤ "L'assurance-assistance" et autres "offres globales" :

Même si comme on la vu les deux choses dont différentes, dans la pratique nombre de contrats mélangent de fait les deux prestations. Et si les garanties d'assurance et d'assistance sont normalement délivrées par des intervenants différentes, de plus en plus de sociétés d'assurance proposent à leurs clients des garanties d'assistance et inversement; le tout sous forme le plus souvent de "package" pour ce qui est des options de couvertures.

¤ Obligatoire ou pas ?

Grande question - et parfois débat - que se posent nombre de voyageurs. En fait tout dépend des assurances, de ce que l'on va faire et de comment on va le faire.Mais obligatoire ou pas n'oubliez pas quand même qu'en cas de problème, si vous n'êtes pas assurés, tous les frais engagés seront à votre charge et cela évidemment sans aucun recours. Donc, la petite économie initiale pourra vite se transformer en gouffre financier...

. Pas obligatoire :

Tout ce qui n'engage pas la responsabilité d'un tiers n'implique pas en théorie d'obligation. C'est à dire si vous achetez par exemple un vol sec ou organisez vous-mêmes votre périple.

. Obligatoire :

A l'opposé, si vous achetez notamment un circuit ou un séjour à un prestataire une couverture minimale couvrant les risques d'accidents (et pouvant bien sûr être complétée par de multiples options) est obligatoire conformément à la Loi de 1992 sur la responsabilité des agences et voyagistes.

Même chose, vous devez être assuré, si vous participez à une activité du type rando, ski, plongée, etc, sous la responsabilité d'un tiers (club, agence, association, etc).
A signaler cependant que dans certains cas comme les randos ponctuelles organisées par des associations, une assurance perso "classique" est généralement suffisante.Egalement la location d'un véhicule nécessite évidemment une assurance obligatoire.Quant à aux locations saisonnières (gîte, meublé, etc), s'il n'y a légalement pas d'obligation d'assurance celle-ci peut être cependant exigée par le propriétaire (mais nombre de contrats "habitation principale" incluent la formule à titre d'extension).

. Obligatoire ou pas, s'assurer auprès de qui ?

Logiquement, les professionnels du tourisme disposent de partenaraits avec divers assureurs. De fait, chacun vous proposera à la base les contrats de l'assureur du voyagiste qui vous vend sa prestation.
Ces contrats sont en principe (et même quasiment toujours) adaptés au type de produit vendu, avec comme autre avantage qu'on peut les souscrire lors de son achat.
Cela dit, légalement rien ne vous oblige à choisir l'assureur en question. Vous pouvez en effet prendre un autre prestataire ou faire valoir que vous êtes déjà assuré.Si pour tout ce qui n'est pas obligatoire cela ne pose aucun problème, pour ce qui l'est en revanche il faudra apporter la preuve au voyagiste que votre couverture correspond bien à ce qui est obligatoire. Un peu fastidieux et pas toujours facile...

. A savoir aussi :

Avec la Loi contre "la vente forcée", les agences et autres voyagistes sont tenus de dissocier les assurances-assistance des prestations touristiques qu'ils peuvent proposer.
De plus, même si celles-ci ne sont qu'optionnelles, les agences se doivent de vous informer obligatoirement de leur existence (cela afin d'éviter qu'un client se retourne contre elles pour "non information" en cas de problème).Dernière chose, la vente de contrats d'assurance-assistance offrant d'assez bonnes commissions aux agences de voyages (jusqu'à parfois 30 ou 40%), il arrive que certaines d'entre elles poussent un peu à la consommation... Donc, autant le savoir et connaître ses droits, surtout que pour certaines choses nombre de français sont déjà assurés .

Derniers adhérents en ligne

adhabm   chlefebvre   mchattier   opaugam   cherveau   nicolombier   chchampalaune   gbernis   gcorsaletti   clougovoy   amvial   rdemougin   jodurand   sroinson   fseitz  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public