logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Randonnées et week-ends

ABM-LYON - 26-27 janvier 2013 : WEEK-END RAQUETTES

Au petit matin, nous quittons Lyon, direction le Jura et plus précisément, « la petite Sibérie ». Sur les derniers kilomètres, la route est jalonnée de murets de neige et, en arrivant au gîte, un renard roux sort de sa cachette pour nous souhaiter la bienvenue.

69 weraquette 0003Dès le début de l'après midi, la joyeuse équipe, raquettes multicolores aux pieds, dévale la pente, éclaboussée par un soleil qui a transformé la neige en un parterre de diamants.
Déjà voici la forêt : rubans neigeux sur les branches des sapins, empreintes d'oiseaux, de lièvres, de renards, traces de gélinottes, d'écureuils.
Plus loin, sur la neige se dessinent des vagues de paillettes ou de poudreuse.

De retour au chalet, les sportifs se requinquent grâce à la boisson à bulles, offerte par Daniel qui fête son anniversaire. Puis la nuit tombe. Coco, le patron du gîte nous prépare le plat local : un Mont d'Or chaud, à la croûte brillante et mordorée, accompagné de pommes de terre et de saucisses de Morteau.

Le village de Chapelle des Bois est un hameau charmant, à peine réveillé de l'hiver en ce matin où une course de ski de fond « l'envolée nordique » réunit de très nombreux participants (750), les concurrents regroupés 2 par 2. L'église, vieille de 200 ans mais très bien entretenue, domine le bourg et, point important pour les touristes : la fromagerie, où l'on voit la fabrication des spécialités : Morbier, Comté, sans oublier le Mont d'Or que nous avons dégusté le soir, à table.

Le week-end s'achève.... Cap sur Lyon.

Monique, Marie-Andrée et Bernadette


Deux drôles de noms qui nous ont attirés dans le Pas de Calais sur la Côte d'Opale le we du 19 janvier 2013.
Malgré le froid, la neige et empruntant une route parfois gelée, une vingtaine d'abémiste téméraires ont découvert ces plages du Nord blanchies par la neige, situées entre Boulogne sur Mer et Calais.
Une randonnée sur la terre des deux caps, distants l'un et l'autre de 5 km ne nous a pas permis de voir les côtes britanniques éloignées de seulement 28 km.

Mais, c'est sous le soleil, après avoir pique niquer au chaud gentiment hébergés dans un rare café ouvert à cette saison, que nous avons découvert le bien nommé Cap Blanc Nez, dominant la mer du Nord de 134 mètres. Ses hautes falaises de craie blanche abruptes étaient revêtues d'un manteau neigeux donnant la curieuse impression en bord de mer d'aborder une petite montagne.

Après une riche soirée culinaire et enjouée, nous avons découvert notre décor reblanchi pendant la nuit et quelque peu venteux. Le vent est une caractéristique dans cette région et c'est couvert comme partant à l'abordage du Pôle nord que nous sommes allés explorer le Cap Gris Nez, haut lieu d'observation des oiseaux migrateurs. Pour l'heure, c'est une probable rencontre avec des cétacés que nous avait annoncé notre hôte. C'est donc curieux et émerveillé, malgré les bourrasques de neige que nous avons aperçu les phoques gris (comme le Cap) nageant au pied des enrochements et nullement gênés par notre présence distante il est vrai de 60 mètres de haut.
Ce fut un grand bonheur. La présence de ces phoques sur une côte témoignant par ailleurs de la qualité de l'eau.
Le temps capricieux nous a obligé à quitter prématurément la région, sans oublier de saluer les quelques 200 moutons élevées à la ferme de Framezelle. Les amateurs de tricots apprendront au passage que la laine ne vaut plus « tripette » et que sa vente ne finance désormais que la tonte des moutons.

Une dernière escale sur l'aire autoroutière de Sailly Flibeaucourt en Baie de Somme, aménagée de façon éco responsable a permis une transition en douceur entre la nature – en observant quelques oiseaux – et le retour vers nos villes la tête pleine de rêves.

Marie-Pierre


Lors de ce week-end organisé les 19 et 20 Janvier par Anne-Claude et Fabienne, les Abmistes ont réellement vécu l'hiver à la mer dans la région Nord-Pas-de-Calais. Nous avons affronté neige, blizzard, tempête, et avons pu découvrir le grand site national des deux Caps (Cap Gris-Nez et Cap Blanc-Nez).

Ce site très étonnant se déroule sur une façade maritime de 25 kilomètres marquée par de grands secteurs de falaises,
falaise jurassique pour le Gris-Nez et falaise du crétacé pour le Blanc-Nez, séparé par la baie de Wissant.

Le samedi, profitant d'une belle journée, une vingtaine de personnes a arpenté chemins de randonnée et plage dans un cadre insolite. Falaises et rochers recouverts de neige, des champs blancs à perte de vue. Le tout dans la bonne humeur puisque certains "grands gosses" ont fait de belles batailles de boules de neige! Il ne nous manquait que les luges et les skis.

Le dimanche matin, bravant la terrible tempête de neige, les marcheurs intrépides ont pu observer des phoques.
Il ne faut pas oublier un accueil sympathique de la part du propriétaire du gite (également berger d'un troupeau de deux
cents brebis) ainsi qu'une très bonne organisation.

Muriel
A vos agendas ! Le week-end rassemblement des adhérents pour les 3 jours de la Pentecôte 2013 (18+19+20 mai) sera organisé dans un endroit très insolite, dans un gite troglodyte à Doué-La-Fontaine dans le Maine-et-Loire à 50 km au sud d'Angers.

Ce sera l'occasion de découvrir un "monde souterrain, silencieux et mystérieux"... comme le cite le site Internet de la ville http://www.ot-douelafontaine.fr/ et surtout aussi de fêter le 1/4 de siècle d'ABM !

Plus d’informations à venir
Week-end les pieds dans l’eau du Zoo au Royaume de Chenonceau :

 

Il était une fois,

un groupe de randonneurs un peu « fadas »

chenanceaubravant le mauvais temps

avec un somptueux hébergement.

Le lendemain, en passant devant les flamants qui ne sentaient pas vraiment la rose,

le koala, le panda, le lion blanc, les lamantins et autres animaux vivaient en parfaite osmose.

Après avoir bien remplis nos estomacs

autour d’un succulent repas,

et après une excellente nuit,

Chenonceau nous voici.

Les pieds dans l’eau,

nous partons à l’assaut

du Château

au lieu de chasser l’escargot.

Un grand merci à Jojo et Huguette,

même si le temps n’était pas à la fête !

A réitérer de nouveau

de préférence sans eau (x) !

Delphine BORDAT (37).


Rallye pédestre « à la découverte du vieux Paris populaire »

 
VIEdABM_rallye_0952rQuelle journée magnifique, riche en découvertes. Le rallye nous a mené dans des lieux insolites : jardins et squares pleins de charme, impasses étroites si bien cachées que nous ne les aurions pas découvertes en simple promeneur.

Les réponses aux énigmes et les photos à découvrir étaient basées sur l'observation : alors nous avons tous ouvert grands nos yeux.

Nous étions une quarantaine, par équipe de 4 à 5, à arpenter deux arrondissements (19e et 20e) remplis d'histoire. Malgré la modernité, il existe des vestiges des anciens quartiers parfois centenaires.

Nous avons appris sur l'histoire, sur les chanteurs, sur la nature, sur les écrivains qui peuplaient ces anciens faubourgs et même appris ce qu'est une folie.

Le clou de la fin était de se réunir sur une terrasse, en haut d'une colline de verdure où se trouvait une mignonne église orthodoxe en bois. On en oublie que nous sommes à Paris.

Un grand merci aux organisateurs : Alain, Vincent, Marie Annick, François et Aline qui se sont bien cassé la tête pour notre plaisir.

Huguette et Geneviève

Derniers adhérents en ligne

miricher   jprabonneau   adhabm   bebenoist   plemaitre   stcassonnet   jrose   catherine   fjourdain   chveque   jcpeugeot   jmhelle   cvandyk   jmserour   acabot  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public