logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Australie

Des oiseaux par milliers

Elliot, sur la route de Darwin, au bord du lac Woods, dans le territoire du Nord, est un lieu enchanteur peuplé de milliers d'oiseaux, de bruits d'eau et de battements d'ailes.

oiseaux1A l'aube, le lac se teinte des couleurs bleutées des premières lueurs du jour. Les pélicans croisent déjà sur la surface paisible de l'eau, laissant un long sillage derrière eux. Nous nous installons dehors pour observer l'éveil de la vie. Les petits cormorans noirs sont encore installés en rangs serrés sur les rives et les branchages. Sur la berge opposée, un grand arbre mort porte des dizaines de rapaces.

Quelques anhingas sèchent leurs ailes largement déployées à la manière des cormorans.
Une grande aigrette et son reflet farfouillent dans la vase près du rivage. Au loin, un jabiru monte la garde telle une sentinelle dans son uniforme noir et blanc. Les corbeaux passent en coassant au-dessus de nos têtes. Soudain, sur la rive opposée, les premiers rayons du soleil illuminent la cime des arbres. C'est le signal : des centaines de cormorans, en formation de vol, arrivent de l'est en rasant les flots.
D'autres passent au-dessus de la végétation, mêlant leur vol à celui des perroquets galah qui offrent leur livrée rose et grise à la lumière rasante du soleil. Quelques pélicans s'octroient une grasse matinée au pied de gros arbres.

La razzia Lentement, une énorme masse d'oiseaux couvre le lac en amont. Une rumeur enfle et emplit l'atmosphère. C'est l'heure du petit déjeuner. Une incroyable cohorte dérive dans le courant, s'approchant de nous. Cormorans et anhingas plongent sans cesse, ressortant le bec plein de poissons argentés.

oiseaux2C'est la razzia ! Chacun se jette sur son voisin pour tenter de lui dérober sa proie. Et la légion d'oiseaux avance toujours, survolée par des dizaines de rapaces qui tournoient dans l'espoir d'un petit déjeuner facile. Toujours ces cris, ces bruits de plongeons et de froissements d'ailes.
Puis, lentement tout s'apaise. Le soleil éclaire maintenant largement le lac. Cormorans et anhingas se massent sur la rive pour sécher au soleil. Les pélicans continuent à dériver tels des voiliers avec les canards et les grèbes.
Toute la journée, le camping-car nous servira d'affût. Sur la frange du lac, les aigrettes, quelques ibis et avocettes fouillent la vase.

Dans les arbres de la berge, corbeaux et gobemouches arc-en-ciel profitent du soleil. C'est la plus grande concentration d'oiseaux que nous ayons eu l'occasion d'observer. Nous sommes vraiment heureux de profiter de cet éphémère spectacle. Nous dénombrons vingt espèces différentes. Au coucher du soleil, les oiseaux prennent en masse la direction opposée au soleil couchant et vont se percher sur tous les arbres des environs. Les pélicans sont les derniers à fendre les eaux du lac maintenant couleur ambre. Réellement splendide !

Texte et photos
Georges et Chantal Giraud (69) http://girotourdumonde.free.fr 

En savoir plus :

oiseaux3La Longreach Waterhole Protected Area se situe sur la commune de Elliott, dans le Territoire du Nord, au sud de Darwin.
Non mentionnée dans les guides touristiques, elle est accessible par une piste confidentielle d'environ 15 km qui part du village de Elliott, sur la Stuart Highway, au sud de Darwin (coordonnées GPS : -17.14079,133.502197).
L'accès à la réserve est gratuit ainsi que le camping au bord du lac.

. S'y rendre : pas de transports en communs.
Cette visite est plutôt destinée aux voyageurs qui campent avec leur propre véhicule. Le 4x4 n'est pas indispensable mais rouler avec prudence. Comme toujours en Australie, demander l'état de la piste avant de s'engager car il peut varier considérablement selon les saisons.

. Meilleure saison : juin à septembre.
En dehors de cette période, la région de Darwin subit la mousson et la plupart des sites naturels sont fermés.
Selon les années et l'importance des pluies de l'été austral, le lac peut être plein ou complètement à sec.
La présence des oiseaux fluctue donc en fonction des aléas climatiques.
L'Australie est un paradis pour les amateurs d'oiseaux. Les "bird watcheurs" y sont très nombreux. On peut observer de très gros oiseaux comme les émeus, les casoars, les jabirus, les grues comme de tous petits passereaux et des perroquets de toutes sortes. Sans compter tous les oiseaux aquatiques : cormorans, anhigas, pélicans, etc.

. Bibliographie : Field Guide to the Birds of Australia par Ken Simpson et Nicolas Day (40 $AU env.)




Rencontre et nomadisme


Veillée dans le grand désert de sable australien : une plongée dans les croyances et la spiritualité aborigènes.

Nous sommes réunis autour du feu avec Clarrie et sa famille pour le dîner. Avec une autre femme, Lizzie fait cuire des petits dampers — le pain aborigène traditionnel — sur un vieux grillage converti en grille de cuisson.

En plein coeur du Great Sandy Desert


Eddie3Au mois de juin, l’hiver austral, l’amplitude de températures est élevée au coeur du désert. Une dizaine de paires de mains en éventail s’alignent autour de la lumière orangée et dansante, pour capter la chaleur et tenter de réchauffer les corps engourdis. La nuit est fraîche et pendant que les yeux regardent fixement les flammes envoutantes, tout le monde est affamé et fatigué de sa journée. Les enfants se regardent avec des sourires en coin, chuchotent et rient silencieusement, mais aucun n’ose perturber ce moment familial important. Les plus anciens ont revêtu leurs épaules de plaids poussiéreux, tandis que mon unique t-shirt pour la semaine me fait regretter mon insouciance.

Je me lance alors dans un tournoiement lent sur moi-même, destiné à me chauffer comme un gibier en broche. Depuis que j’ai démontré ma capacité à allumer un feu très rapidement, je suis officiellement en charge de l’alimenter lorsqu’il faiblit. Je m’éloigne vers le désert pour collecter de petites branches mortes, guidé par la clarté lunaire. Après avoir trouvé le combustible, dont des épines sèches et jaunies, j’entends des bruits non loin de moi mais décide de ne pas y prêter attention, sachant qu’une vie nocturne étonnamment riche s’épanouit tout autour de moi. Je reviens calmement sur mes pas, vers la promesse d’une chaleur humaine confortable. Paradoxalement, l’isolement imposé par ce lieu nourrit mes fantasmes et des envies de solitude, me replonge dans mes lectures passées de contes et fables aborigènes où rêve et réalité sont intimement mêlés pour raconter avec poésie le Dreamtime.

Nous sommes à 600 kilomètres au sud-est de Port Hedland, la ville la plus proche. Ici, à Punmu, nous nous trouvons en plein coeur du Great Sandy Desert, lové sur les bords du Lac Dora, aride ou humide suivant les précipitations, et perdu le long d’une piste rouge interminable qui rejoint Alice Springs au coeur de l’Australie. À peine revenu près des miens et mes frissons apaisés, une complainte presque humaine retentit dans l’immensité sombre ; je reconnais immédiatement un dingo, le chien sauvage qui peuple les alentours. Un silence glaçant s’installe, je regarde les visages apeurés, adultes et enfants retiennent leurs souffles. L’instant d’après, l’autre femme se lève rapidement malgré son embonpoint, de sa main gauche saisit les pains à peine cuits, et de l’autre attrape sa petite Shakarnie qu’elle cale sous son bras.

Tout le monde se met à courir vers l’autre feu qui se trouve à quelques mètres en direction de la communauté.

Featherfoot et la spiritualité aborigène C’est Featherfoot” s’écrit Clarrie, “il pleure car il est seul ! Il vient pour prendre les enfants et les emmener très loin dans un endroit secret”. Une femme poursuit en disant qu’il revêt n’importe quelle forme, humaine ou animale, parfois celui de l’émeu, et qu’il porte un couvre-chef de forme ronde. Je les écoute avec respect, je connais ces légendes qui font partie intégrante de leur quotidien. Featherfoot signifie littéralement Pied Plumé.

Suivant les groupes et les différents endroits du pays, la définition de Featherfoot diffère légèrement.

Il est par exemple dit que cet esprit ne marche pas sur le sol, mais dans les airs à la vitesse du vent, peut traverser les murs ou les objets. Il peut toutefois être bon, mais la plupart du temps il apparaît pour effectuer une tache punitive. Il ne laisse pas de traces mais peut retrouver instinctivement une personne qui a enfreint une loi, et la tuer.

Eddie2Durant une chasse que j’ai effectuée auparavant avec Clarrie et sa famille, Featherfoot était déjà au centre des discussions lorsque la pénombre tombait et que le feu crépitait. Ce soir-là il prenait la forme d’un homme mûr, habillé normalement et coiffé d’un morceau de tissu rouge noué autour du chef, se déplaçant sur l’une des étoiles filantes qui perçaient le ciel. À ce moment précis je pensais que ces fables servaient à alimenter une crainte pour obtenir l’ordre et la discipline de leurs enfants, mais ce nouvel épisode me démontre que c’est la structure et l’ordre même de la communauté entière qui sont régis par cette croyance. À la communauté de Karntimarta, où nous vivons tous, c’est une vieille maison abandonnée qui est habitée la nuit par Featherfoot. Les enfants ne s’y aventurent pas au coucher du soleil, ni moi d’ailleurs, partagé entre le respect de leur foi et ce doute qui s’est installé en moi, convaincu par tant de ferveur.

Il est primordial de dépasser nos schémas de pensée occidentaux pour appréhender correctement la spiritualité aborigène. J’ai très vite compris en passant du temps auprès de mes amis aborigènes que m’obstiner à appliquer ma propre logique me fermerait les portes de la compréhension. Featherfoot est l’illustration exemplaire de cette spiritualité singulière peu étudiée, notamment en France.


Texte et photos Eddie Mittelette



Tax File Number (TFN) : si vous avez un working holiday visa (visa vacances-travail) il faut faire une demande de TFN . En l'absence de ce dernier vos revenus seront taxé au maximun c'est à dire environ 47% .

C'est juste un numéro qui nous est attribué et que les employeurs nous demande

 

Si vous êtes là pour travailler pensez à ouvrir un compte bancaire le plus tôt possible , vous avez 6 semaines à partir de votre date d'arrivée  pour faire les papiers sinon après c'est plus compliqué .

Il faut juste un passeport , une adresse postale et le tour est joué

Si vous dépassez le délai on vous demandera beaucoup plus de papier et certaine banque peuvent même refuser de vous ouvrir un compte .

Audrey Espositio.

   

Australie_web
Christophe Visieux

Quelques kilomètres avant Kununurra, nous avons changé de région, quitté le Northern Territory (habité par quelque 200 000 personnes…) pour entrer dans le Western Australia (la plus grande région d’Australie, mais la moins visitée) et subi un nouveau décalage horaire (une heure et demi en moins).

Kununurra est une ville au milieu du désert. Mais, grâce aux nombreuses rivières, dont la fameuse Ord River, des barrages et deux lacs ont été créés, permettant de constituer des réserves d’eau importantes et d’irriguer les terres. La région offre ainsi des exploitations de mangues, potirons, melons, bois de santal : depuis 2009, elle s’est lancée dans la culture du coton et du blé.

Kununurra est encore un grand point de ralliement pour les backpackers, qui viennent chercher du travail dans les plantations pour 20 dollars de l’heure. Puisque le pays offre tous les types de climat, selon la région, il est assez facile de trouver des petits travaux agricoles à la semaine ou au mois. Beaucoup de jeunes Européens passent ainsi deux ans à travailler et à voyager en Australie grâce au working holidays visa (visa d’un an prolongeable d’une année si on a travaillé pendant au moins quatre-vingt dix jours la première année).

Certains pensent avoir trouvé ici l’eldorado, car ils peuvent gagner facilement jusqu’à 700 dollars par semaine et économiser plus de la moitié de leur salaire (ils n’ont aucunes charges à payer, ni loyer, ni voiture). La vie leur semble plus facile et moins stressante qu’en Europe. Mais je doute qu’ils comparent ce qui est comparable. Ils n’accepteraient pas le même genre de petit travail manuel ou agricole en France, ni de vivre au camping un an ou deux…

Partir de France sans un sou en poche et travailler une fois sur place pour ensuite s’offrir le tour de l’Australie, c’est tout à fait réalisable. Mais c’est un peu préjuger que de penser que la vie est plus facile en Australie. Le fait de tout payer à la semaine (loyer, emploi...) n’est-il pas un signe de précarité ? Si on peut trouver un travail à la semaine du jour au lendemain, on peut aussi se faire “remercier” du jour au lendemain. Pourquoi autant d’Australiens âgés de 60 ans à 70 ans travaillent-ils encore ? Parce que chacun cotise pour soi, parce qu’il n’y a pas de Sécurité sociale… Les charges patronales et salariales sont moins élevées parce qu’il n’y a quasiment pas de couverture sociale ou santé.

Un peu comme aux États-Unis, chacun pour soi…
 
Peggy et Philippe
http://intotheworld.top-depart.com
 

L'Australie présente un très vaste choix de choses à faire et à voir pour avant tout un tourisme de "nature-aventure". Pour ne citer que l'essentiel :
Alice Spring (au coeur du désert), Ayers Rock (le plus grand monolithe du monde), Coober Pedy (ville troglodite, opales), Monts Olga, parcs nationaux et réserves (200 !), sites Aborigènes, Grande barrière (plongée, plages, surf), mines d'or ou d'opales, l'Australie des Pionniers (notamment dans l'état de Victoria), Sydney et sa baie sans oublier le rugby, sport national australien.
australie_animal
Jeanine Sartor


Une sélection des lieux "incontournables" pour chaque région. Détails et autres sites intéressants à voir sur les fiches de chacune d'elles.




**** : à ne pas manquer; *** : très bien; ** : à voir; * éventuellement

. Western Australia

The Goldfields *** (mines et sites de la "Ruée vers l'or")
Tall Timber County **** (forêt, paysages, activités nature)
Côte Sud-ouest *** (paysages, vignobles, grottes, rando, plages, surf)
Nambung N.P. *** (site naturel)
Kalbarri *** (station balnéaire, activités nature)
Shark Bay *** (paysages, faune marine dont dauphins)
Ningaloo Reef **** (plongée, faune marine, coraux)
Karijini N.P. **** (paysages, gorges, rando, escalade)
Windjana N.P. et env. **** (paysages, grottes, rando, communautés aborigènes)
Purnululu N.P. *** (paysages)
Région de Kununurra *** (paysages, activités nature, "aventure")

. South Australia

Coober Pedy *** (ville minière souterraine)
Flinders Range *** (paysages, rando, sites aborigènes)
Env. d'Adélaïde *** (paysages, villages "allemands", vignobles, rando, plages)
Kangaroo Island **** (paysages, plages, faune)

. Northern Territory

Litchfield N.P. *** (paysages, cascades, rando)
Kakadu N.P. **** (paysages, flore et faune dont croco; sites aborigènes)
Nitmiluk N.P. *** (paysages, gorges, rando, canoë)
West Mac Donnells Ranges *** (paysages, rando)
Ayers Rock et les Olgas **** (sites naturels)

. Queensland

Lamington N.P. et env. **** (paysages, forêts, cascades, faune, rando)
Cooloola N.P. *** (paysages, 4x4, rando)
Fraser Island *** (paysages, rando, baleines)
Lady Elliot, Keppel et îles voisines **** (coraux, faune marine, plages, plongée)
Whitsunday et Whitsundays Islands **** (faune marine, plages, plongée, croisières)
Barrière de corail face à Cairns **** (coraux, faune marine, plages, plongée)
Région d'Atherton *** (forêts, faune, rando)
Undara *** (paysages volcaniques, grottes)
Carnavon N.P. *** (paysages, grottes, rando, sites aborigènes)

. New South Wales

Sydney **** (ville)
Env. de Sydney **** (lieux historiques, paysages, faune, plages, activités nature)
Byron Bay et env. **** (paysages, plages, surf et activités nautiques)
Kinchega et Mutawintji N.P. *** (paysages, rando, sites aborigènes)
Broken Hill *** (ville artistique et minière)
Kosciuszko N.P. *** (paysages, grottes, ski, rando et activités nature)
Lord Howe Island *** (flore, oiseaux, coraux, plongée)

. Victoria

Env. de Melbourne *** (paysages, vignobles, plages, surf, rando, faune)
Bendigo, Ballarat et "the Goldfields" *** (villes historiques minières)
Great Ocean Road **** (paysages, plages, surf, rando et activités nature)
Grampians N.P. *** (paysages, rando, sites aborigènes)
Gippsland Lakes *** (paysages, lacs, plages, activités nature)
Wilsons Promontory N.P. **** (paysages, rando, plages)

. Tasmanie

Port Arthur et Péninsule de Tasman *** (bagne; paysages, rando)
Maria Island et Freycinet N.P. *** (plages, rando et activités nature)
Walls of Jerusalem et env. *** (lacs, grottes, rando)
Arthur River et la Côte Ouest **** (paysages, forêts, balades en bateau, villes minières)
South West, F.L. Gordon et Cradle Mountain-St Clair N.P. **** (paysages, lacs et rivières, rando)


Activités nature

australie_flore
Joël Pinson
La nature est le principal attrait de l'Australie.

Donc aucun problème, y compris près de la plupart des villes, pour trouver un coin de mer, de montagne, de verdure... ou de désert.

Fort logiquement les possibilités de rando (à pied, VTT, cheval, 4x4) y sont innombrables, pour des choses de toutes durées et niveaux. Toute l'information est facilement disponible sur place.

Attention cependant aux risques toujours possibles dans certains coins et partez équipés ou à la limite au moins encadrés.


Activités nautiques

A commencer par le surf bien sûr. Dans chaque région côtière, et notamment à l'Est/Sud-est de l'Australie, on trouvera toujours facilement quelques bons endroits propices à cette activité.
Beaucoup d'opportunités aussi pour ce qui est de la plongée et de l'observation de la faune maritime et sous-marine. Si la Grande Barrière de Corail (Queensland) est un lieu mythique en ce domaine, d'autres endroits comme le Ningaloo Reef (Western Australia) sont presque autant remarquables.
Quant aux plages, nombreuses au Sud et à l'Est, elles sont cependant assez rares ou non accessibles dans toute la partie nord de l'Australie.

Artisanats

Au niveau des souvenirs à rapporter c'est avant tout l'artisanat aborigène qui remporte de loin le plus de succès avec notamment tout ce qui est peintures sur écorce, boomerangs et didjeridoo (long instrument de musique).
Egalement des opales et autres pierres sous toutes leurs formes.






aust Une destination...

Nature coeur4
Aventure coeur3
Culture coeur2
Détente-vacances coeur3


En bref...

. Destination : pour voyageur débutant/un peu expérimenté si hors sentiers battus.
. Sydney : 800/1 300 € en avion.
. Passeport plus autorisation électronique de voyage.
. A emporter : Euros.
. Budget quotidien : 40 à 50 €/jour.
. Hébergement : A.J. et camping.
. Pour se déplacer : bus ou voiture/camping-car et avion.
. Risques : RAS au niveau sanitaire et légers au niveau sécurité (nature).



cadenas
Retrouvez les bons plans des adhérents sur la page Infos voyageurs !

Pas encore adhérent ? Rejoignez-nous !








De façon générale, le pays dispose d'un large choix en matière d'hébergements. La plupart du temps il est possible d'obtenir la liste (gratuite) des hôtels et campings par états dans les Offices du Tourisme des grandes villes ou en ligne.

Sur le web.

Les différents types d'hébergements
Recherche en ligne
Campings
A la ferme
Colocations


 Auberges de Jeunesse et backpackers

L'Australie est le paradis des "routards" avec de nombreux hébergements privés ou publics à prix compétitifs; compter de 8 à 12 € mini la nuit en dortoir.
Plusieurs chaînes (Nomads, Backpakers Resort...) nécessitent une carte de membre. Celles-ci offrent en parallèle des réductions substantielles pour diverses choses (visites, transports...). Il est à noter que certains établissements ont parfois un service de navette pour récupérer leurs clients à l'aéroport et beaucoup proposent également des services de tour-opérator.
De façon générale A.J. et backpackers sont les modes d'hébergements les plus intéressants pour ce qui est des zones urbaines.



Hôtels et motels

Les hôtels et motels sont nombreux dans le pays et couvrent toutes les catégories. Comptez au moins 30 à 40 € la chambre pour les premiers prix. Comme souvent, les motels étant excentrés par rapport aux centre-villes, ou situés le long des grand axes, mieux vaut être motorisé.


B and B, chez l'habitant, à la ferme

Ce sont d'autres modes d'hébergements plus ou moins répandus selon les régions pour des tarifs un peu moins chers que l'hôtel même si des formules "haut de gamme" existent pour ce qui est des B and B.
- A la ferme :
L'hébergement dans les fermes peut être intéressant pour ceux qui ont envie de découvrir ce mode de vie bien particulier. Dans certains cas, il est possible de participer aux travaux en échange de sa nuitée.


Campings

Le camping est possible partout ou presque en Australie. C'est l'idéal pour faire des économies à conditions d'avoir un véhicule (sans cela ce n'est pas toujours facile vu la localisation de nombre de terrains).
On paye souvent par emplacement et non par personne. Comptez environ 8 ou 12 € pour les campings de catégories moyennes. De façon générale, les sites sont bien aménagés et propres. Beaucoup proposent aussi des caravanes ou des bungalows à louer (25 à 30 € au mieux). Attention, en hiver les températures peuvent être à certains endroits très basses la nuit.

. Selon les endroits

Le camping reste très peu cher dans les parcs nationaux (< 5 €) où les emplacements sont souvent magnifiques; il y a toujours du bois à disposition pour faire sa cuisine.
Dans le centre de l'Australie, on peut planter sa tente n'importe où le long de la route sauf sur les terres arborigènes.
Le long de la côte, on peut souvent dormir gratuitement une nuit dans son véhicule sur les aires de repos (mais pas en bord de mer).
Bref, il est donc relativement facile de dépenser peu au niveau hébergement si l'on dispose d'une tente.

Gastronomie

Cuisine

L'Australie n'est pas forcément un pays réputé pour sa cuisine. Au niveau gastronomique on pourra cependant tester les produits de la mer plus bien sûr des plats à base de mouton et de boeuf (ou plus "exotique" kangourou et autres crocos). A signaler que la cuisine asiatique est aussi bien présente en Australie.
Au niveau boissons, on aura par contre plus de choix avec les très bons vins locaux et surtout la bière qui est ici la boisson nationale (les australiens sont les plus grands consommateurs au monde).

En achetant soi-même aux marchés ou supermarchés, on fera des économies importantes : tous les produits laitiers et la viande, particulièrement boeuf et mouton, sont extrêmement bon marché.

Le thé se boit à l'anglaise, très fort, au lait et servi sucré. 

→ Restaurants

Pour manger, au delà des fast foods et autres chaînes très présents dans le pays, on trouvera également nombre de petits restaurants (notamment asiatiques) où l'on pourra manger assez facilement pour l'équivalent de 8 à 12 €. Mais le plus intéressant demeure souvent d'être un minimum autonome en la matière et de faire soi-même sa cuisine.
Sur le plan financier, les repas sont de loin le poste le plus économique pour un voyage en Australie. Une vingtaine d'Euros par jour sont suffisants pour manger, et pour bien autre chose que des fast foods.



Derniers adhérents en ligne

wamaalej   lrobert   gcorsaletti   frharivel   mgommeaux   hemadelaine   jprabonneau   jpmeoc   ocfauvet   sabonbois   flabarre   cdemange   odgaillac   phlautridou   cgeorgel  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public