logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Généralités





>> Le site web de Boeing
>> Boeing en détails



... à venir





>> Le site web d'Airbus
>> Airbus en détails



Historique


Fleuron de l'industrie aéronautique européenne, Airbus est à l'origine un projet franco-allemand auquel se sont joints par la suite les anglais et les espagnols. A l'époque l'idée directrice était de créer un bi-réacteur fonctionnel, économe et moderne d'après les critères des compagnies et l'évolution du marché. Presque quarante ans après le lancement des premiers appareils le pari est réussi. Airbus est devenu le grand rival de Boeing (malgré le rachat par celui-ci de Mc Donnel Douglas) sur la gamme des avions de plus de 100 places.
A la mi 2008, Airbus avait livré plus de 5 000 avions à près de 250 clients et environ 3 000 autres appareils étaient en commande. La société employait plus de 55 000 salariés dans le monde... jusqu'en 2007 où une grave crise s'est soldée par la suppression de plusieurs milliers d'emplois.



1969 Accords franco-allemands au niveau aéronautique
1970 Création d'Airbus Industrie dont le siège sera à Toulouse à partir de 1974
1972 Essais de l'A-300, premier modèle de la gamme Airbus. Celui-ci connaîtra un démarrage assez lent par manque de clients
1978 Le nombre de ventes s'améliore; on atteindra 70 appareils commercialisés dans l'année
Années
80/90
Petit à petit Airbus prend sa place dans le marché des appareils de plus de 100 places
1988 • Commercialisation de l'A-310.300 premier bi-réacteur à long rayon d'action
• Commercialisation de l'A-300.600 successeur de l'A-300. C'est aussi l'année de la mise en vente de l'A-320 qui, piloté à deux avec des commandes de vol électriques, révolutionnera le monde de l'aéronautique. C'est d'ailleurs le modèle d'Airbus le plus vendu jusqu'à présent
1993 Commercialisation de l'A-330 et de l'A-340 les deux gros porteurs de la marque
1996 Sortie de l'A-319 dérivé du A-320
1998 Pour la première fois, Airbus dépasse Boeing. 150 clients, plus de 3000 commandes en cours, production d'environ 1 avion/jour pour un chiffre d'affaires d'environ 30 milliards de US $
1999 Sortie de l'A-318 qui est une version raccourcie de l'A-319. C'est aussi le plus petit de la famille Airbus
2000 Annonce du lancement commercial de l'A-3XX qui s'appelera officiellement l'A-380
2003 Pour la première fois, Airbus aura livré aux compagnies aériennes plus d'avions que Boeing. 301 pour les premiers contre 285 à son concurrent
2005 Présentation officielle de l'A-380
2006-07 Gros retard dans la mise en service de l'A-380 et début d'une crise interne (suite à une gestion plus qu'hasardeuse) débouchant sur la suppression de plusieurs milliers d'emplois dans les quatre pays partenaires
2012 Commercialisation prévue de l'A-350, dernier né de la gamme Airbus



Principaux Airbus


A-300.600
(et A-300)
L'A-300.600 est le successeur long-courrier du premier modèle A-300 créé
en 1972. Sa production a été arrêtée en 2007.
Longueur : 54 m; envergure : 45 m
Passagers : 266 à 360; rayon d'action : 7 500 km
Commercialisation : 1988; commandes (mi-08) : 561
A-310.300
(et A-310)
L'A-310.300 est le premier bi-réacteur à long rayon d'action créé par la société. Sa production a été arrêtée en 2007.
Longueur : 47 m; envergure : 44 m
Passagers : 160 à 280; rayon d'action : 9 600 km
Commercialisation : 1985; commandes (mi-08) : 260
A-318 Version raccourcie de l'A-319. C'est aussi le plus petit Airbus pour une utilisation en court-courrier.
Longueur : 31 m; envergure : 34 m
Passagers : 107 à 117; rayon d'action : 5 900 km
Commercialisation : 2001; Prix : 59 millions de US $; commandes (mi-08) : 930
A-319 Le dérivé de l'A-320. Prévu pour les courts-courrier ce fut longtemps le plus petit des Airbus.
Longueur : 34 m; envergure : 34 m
Passagers : 125 à 145; rayon d'action : 6 900 km
Commercialisation : 1996; prix : 70 millions de US $; commandes (mi-08) :
1 603
A-320
(et dérivés)
L'emblème d'Airbus et l'appareil le plus vendu de la gamme. A sa sortie
ce fût une véritable révolution dans le monde de l'aéronautique
commerciale à cause du pilotage à deux et des commandes de vol
électriques.
Longueur : 37 m; envergure : 34 m
Passagers : 100 à 180; rayon d'action : 6 900 km
Commercialisation : 1988; prix : 77 millions de US $; commandes (mi-08) :
3 735
A-321 Egalement dérivé de l'A-320, il est juste un peu plus gros.
Longueur : 44 m; envergure : 34 m
Passagers : 185 à 220; rayon d'action : 5 600 km
Commercialisation : 1994; prix : 90 millions de US $; commandes (mi-08) : 708
A-330 Avant l'A-380, le plus grand (avec l'A-340) et le plus confortable des longs-courrier Airbus.
Longueur : 63 m; envergure : 60 m
Passagers : 253 à 440; rayon d'action : 10 500 km
Commercialisation : 1993; prix : 180 à 200 millions de US $; commandes (mi-08) : 921
A-340 Une très grande autonomie pour ce long-courrier.
Longueur : 64 m; envergure : 60 m
Passagers : 239 à 380; rayon d'action : 16 100 km
Commercialisation : 1993; prix : 215 à 250 millions de US $; commandes (mi-08) : 389
A-350 Un gros porteur long-courrier dont la sortie commerciale est prévue aux alentours de 2012.
Longueur : 60 à 74 m; envergure : 64 m;
Passagers : 270 à 412; rayon d'action : 15 400 km;
Commercialisation : 2012; prix : 208 à 270 millions de US $; commandes (mi-08) : 452
A-380 Le plus gros porteur commercial au monde avec deux ponts superposés et
une capacité encore jamais atteinte. C'est aussi l'avion long-courrier
du futur avec des supers équipements tels des cabines-couchettes,
bar-boutique, gymnase, etc.
Longueur : de 68 à 80 m; envergure : 80 m
Passagers : 525 à 853; rayon d'action : 18 000 km
Commercialisation : 2007; prix : 327 millions de US $; commandes (mi-08) : 192







Partage de code


Pour mieux faire face à la concurrence et surtout se positionner sur les marchés, les compagnies multiplient les alliances, généralisant parfois à outrance ce que les spécialistes appellent le "code-share". Soit en français le "partage de code".
En clair, à travers cette pratique commerciale, une compagnie aérienne peut vendre sous son propre code les vols d'autres transporteurs. On pourra donc acheter un billet pour une destination avec la compagnie X et voler effectivement avec la compagnie Y en ne l'apprenant qu'au moment d'embarquer.
Si à l'origine cette tolérance avait pour but d'aider les "petites" compagnies nationales à proposer un choix plus large que ce qu'elles pouvaient offrir seules, désormais le code-share est devenu une arme redoutable dans la guerre du transport aérien.



Trois alliances principales


Depuis quelques années les compagnies européennes, américaines et asiatiques multiplient les accords doublant ou triplant par la même occasion leurs offres sans pour autant augmenter leur flotte et leur personnel.
De Lufthansa avec United, British Airways avec American Airlines ou encore Air France-KLM avec Delta pour ne citer que les principaux accords, on compte aujourd'hui plus de 400 alliances de ce type à travers le monde, même si trois d'entre elles (One World, Skyteam, Star Alliance) trustent plus de 80% du marché mondial. Et à la clé pour le passager, le risque qu'après avoir choisi sa compagnie favorite pour un vol confortable, celui-ci se retrouve chez un autre transporteur au service bien moins efficace sur un appareil aux équipements nettement moins haut de gamme. Et cela bien entendu sans aucune compensation...
Il est à signaler que ces mêmes groupes proposent des formules pass sur leurs réseaux; One World et Star Alliance présentant pour ceux qui veulent réaliser un tour du monde complet les meilleures opportunités.


• "Star Alliance"

Historique : à voir sur Wikipédia
Web : www.staralliance.com
Réseau: 965 destinations pour un réseau cependant très faible (ce qui est bien dommage) en Amérique du Sud.
Compagnies : C'est l'alliance la plus importante avec vingt compagnies membres (sans compter leurs filiales et les compagnies associées) : Lufthansa (Allemagne) et United (USA) comme leaders, plus Air Canada (Canada), Air China et Shanghai Airlines (Chine), Air New Zealand (Nlle Zélande), ANA (Japon), Asiana (Corée), Austrian (Autriche), BMI (Angleterre), Egyptair (Egypte), LOT (Pologne), SAS (Scandinavie), Singapore Airlines (Singapour), South African (Afrique du Sud), Spanair (Espagne), Swiss (Suisse), TAP-Portugal, Thaï Airways (Thaïlande), Turkish Airlines (Turquie), Us Air (USA).


"One World"

Historique : à voir sur Wikipédia
Web : www.oneworld.com
Réseau : 675 destinations pour un réseau assez complet même si l'Asie Centrale n'est presque pas présente et l'Afrique moyennement.
Compagnies : Dix compagnies membres (sans compter leurs filiales) :
British Airways (Angleterre) et American Airlines (USA) comme leaders, plus Cathay (Hong-Kong/Chine), Finnair (Finlande), Iberia (Espagne), Japan Airlines (Japon), Lan Chile (Chili), Malev (Hongrie), Qantas (Australie) et Royal Jordanian (Jordanie).


"Skyteam"

Historique : à voir sur Wikipédia
Web : www.skyteam.com
Réseau : 840 destinations pour un réseau cependant limité à l'essentiel sur l'Amérique du Sud, l'Australie, le sud de l'Afrique et inexistant sur l'Asie Centrale.
Compagnies : Onze compagnies membres (sans compter leurs filiales et les compagnies associées) :
Air France et KLM (Pays Bas) comme leaders, plus Aeroflot (Russie), Aeromexico (Mexique), Alitalia (Italie), China Southern (Chine), Continental, Northwest et Delta (USA), Korean (Corée) et CSA (Rép. Tchèque).



Partage de code

Pour mieux faire face à la concurrence et surtout se positionner sur les marchés, les compagnies multiplient les alliances, généralisant parfois à outrance ce que les spécialistes appellent le "code-share". Soit en français le "partage de code".
En clair, à travers cette pratique commerciale, une compagnie aérienne peut vendre sous son propre code les vols d'autres transporteurs. On pourra donc acheter un billet pour une destination avec la compagnie X et voler effectivement avec la compagnie Y en ne l'apprenant qu'au moment d'embarquer.
Si à l'origine cette tolérance avait pour but d'aider les "petites" compagnies nationales à proposer un choix plus large que ce qu'elles pouvaient offrir seules, désormais le code-share est devenu une arme redoutable dans la guerre du transport aérien.


Trois alliances principales

Depuis quelques années les compagnies européennes, américaines et asiatiques multiplient les accords doublant ou triplant par la même occasion leurs offres sans pour autant augmenter leur flotte et leur personnel.
De Lufthansa avec United, British Airways avec American Airlines ou encore Air France-KLM avec Delta pour ne citer que les principaux accords, on compte aujourd'hui plus de 400 alliances de ce type à travers le monde, même si trois d'entre elles (One World, Skyteam, Star Alliance) trustent plus de 80% du marché mondial. Et à la clé pour le passager, le risque qu'après avoir choisi sa compagnie favorite pour un vol confortable, celui-ci se retrouve chez un autre transporteur au service bien moins efficace sur un appareil aux équipements nettement moins haut de gamme. Et cela bien entendu sans aucune compensation...
Il est à signaler que ces mêmes groupes proposent des formules pass sur leurs réseaux; One World et Star Alliance présentant pour ceux qui veulent réaliser un tour du monde complet les meilleures opportunités.


SCRIPT // google_protectAndRun("ads_core.google_render_ad", google_handleError, google_render_ad);SCRIPT
espace à louer, devenez annonceur !


è "Star Alliance"

. Historique et Web
Historique : à voir sur
Wikipédia.
Web :
www.staralliance.com

. Compagnies
C'est l'alliance la plus importante avec vingt compagnies membres (sans compter leurs filiales et les compagnies associées) :
Lufthansa (Allemagne) et United (USA) comme leaders, plus Air Canada (Canada), Air China et Shanghai Airlines (Chine), Air New Zealand (Nlle Zélande), ANA (Japon), Asiana (Corée), Austrian (Autriche), BMI (Angleterre), Egyptair (Egypte), LOT (Pologne), SAS (Scandinavie), Singapore Airlines (Singapour), South African (Afrique du Sud), Spanair (Espagne), Swiss (Suisse), TAP-Portugal, Thaï Airways (Thaïlande), Turkish Airlines (Turquie), Us Air (USA).

. Réseau
965 destinations pour un réseau cependant très faible (ce qui est bien dommage) en Amérique du Sud.


. Discussions
è Toutes les discussions sur le sujet

Air France/Skyteam versus SAS/Star Alliance [rubrique: Compagnies aériennes]
Qatar Airways pourrait envisager d'intégrer Star Alliance [rubrique: Compagnies aériennes]
Star Alliance ou Skywards? [rubrique: Compagnies aériennes]
Flying Blue ou Star Alliance? [rubrique: Compagnies aériennes]
Rapport photos de mon vol précédent (Star Alliance) [rubrique: Compagnies aériennes]
Fidélisation Star Alliance et Turkish Airlines [rubrique: Compagnies aériennes]
Quitter Flying Blue pour Oneworld ou Star Alliance? [rubrique: Compagnies aériennes]
Star Alliance cumul de Miles avec Singapour Airlines [rubrique: Compagnies aériennes]
Skyteam, one world, star alliance [rubrique: Compagnies aériennes]
Cartes de Miles Star Alliance [rubrique: Compagnies aériennes]



voyageurs, ceci est votre espace !


è "One World"

. Historique et Web
Historique : à voir sur Wikipédia.
Web : www.oneworld.com.

. Compagnies
Dix compagnies membres (sans compter leurs filiales) :
British Airways (Angleterre) et American Airlines (USA) comme leaders, plus Cathay (Hong-Kong/Chine), Finnair (Finlande), Iberia (Espagne), Japan Airlines (Japon), Lan Chile (Chili), Malev (Hongrie), Qantas (Australie) et Royal Jordanian (Jordanie).

. Réseau
675 destinations pour un réseau assez complet même si l'Asie Centrale n'est presque pas présente et l'Afrique moyennement.


. Discussions
è Toutes les discussions sur le sujet

Billet tour du monde One World: modifications des dates sur un an? [rubrique: Faire le tour du monde]
Itinéraire de notre tour du monde avec One World [rubrique: Faire le tour du monde]
Conseil pour notre tour du monde avec one world [rubrique: Faire le tour du monde]
Changer la date de départ d'un billet tour du monde One World? [rubrique: Faire le tour du monde]
Skyteam, one world, star alliance [rubrique: Compagnies aériennes]
Compagnie aérienne et planification d'un billet One World? [rubrique: Compagnies aériennes]
Tour du monde en janvier 2009: retour d'expérience sur le billet one world et visa indien [rubrique: Faire le tour du monde]
Tour du monde avec One World [rubrique: Compagnies aériennes]
Tour du monde: One world miles ou segments? [rubrique: Faire le tour du monde]
Papeete - Ile de Pâques avec one world [rubrique: Faire le tour du monde]


SCRIPTgoogle_ad_client = "pub-8587197928269300"; google_ad_width = 468; google_ad_height = 60; google_ad_format = "468x60_as"; google_ad_type = "text_image"; google_ad_channel =""; google_color_border = ["B4D0DC","A8DDA0","DDB7BA","FF4500"]; google_color_bg = ["ECF8FF","EBFFED","FFF5F6","FFEBCD"]; google_color_link = ["0000CC","0000CC","0000CC","DE7008"]; google_color_url = ["008000","008000","008000","E0AD12"]; google_color_text = ["6F6F6F","6F6F6F","6F6F6F","8B4513"];SCRIPTSCRIPT //
espace à louer, devenez annonceur !


è "Skyteam"

. Historique et Web
Historique : à voir sur
Wikipédia.
Web :
www.skyteam.com.

. Compagnies
Onze compagnies membres (sans compter leurs filiales et les compagnies associées) :
Air France et KLM (Pays Bas) comme leaders, plus Aeroflot (Russie), Aeromexico (Mexique), Alitalia (Italie), China Southern (Chine), Continental, Northwest et Delta (USA), Korean (Corée) et CSA (Rép. Tchèque).

. Réseau
840 destinations pour un réseau cependant limité à l'essentiel sur l'Amérique du Sud, l'Australie, le sud de l'Afrique et inexistant sur l'Asie Centrale.





Il existe actuellement plus d'une centaine d'appareils utilisés pour transporter des passagers. De moins de 10 places à plus de 800 (avec l'A-380), chacun correspond à des types particuliers de liaisons.

 

Plusieurs centaines de compagnies aériennes existent dans le monde, chacune avec leurs particularités, et donc à la clé de multiples possibilités pour le voyageur. Toutefois, à elles seules, une trentaine trustent plus de 2/3 des dessertes proposées par les voyagistes français. Et pour justement arriver à être bien présentes sur tous les marchés, les compagnies ont développé de véritables stratégies de réseaux et d'alliances.



Le monde entier au départ de France


En lisant les brochures papiers ou en ligne des agences on a l'impression que pour n'importe quelle destination dans le monde des dizaines de compagnies attendent le public pour l'amener directement au départ de Paris ou de province vers la ville de son choix.
En réalité le transport aérien, comme bien d'autres choses, fonctionne avant tout sur le principe de la toile d'araignée. Chaque compagnie dispose en effet de bases (appelées aussi "hub") servant d'abord à regrouper les passagers en provenance de diverses villes ou pays avant de les acheminer ensemble, si possible avec des connexions rapides, vers leur destination finale.


• Les changements

Même si les principales villes du monde sont desservies en direct de Paris, 80% des vols proposés par les agences nécessitent en fait au moins un changement. Changement obligatoire qui passera par exemple par Lisbonne, Rome ou Londres quand on utilisera les services des compagnies portugaise TAP, italienne Alitalia et anglaise British Airways.
Avec certains transporteurs le choix des transits pourra d'ailleurs être multiple comme avec Lufthansa qui, même s'il privilégie Francfort comme plaque tournante, pourra acheminer à l'occasion ses passagers vers Munich.
Selon leurs réseaux, d'autres ont également aménagé des bases plus lointaines comme par exemple Bangkok qui se trouve être un carrefour important pour nombre de compagnies desservant l'Asie du Sud-est et le Pacifique.
Quant aux compagnies non-européennes, elles fonctionnent sur un principe identique et l'on changera aussi d'avion à Bangkok avec la Thaï, à Hong-Kong avec Cathay ou encore dans diverses villes US avec les compagnies américaines. Toutefois certaines pourront prévoir parfois des connexions plus proches de chez nous comme Malaysia qui à l'occasion vous sera proposée via Londres pour de meilleures fréquences.
Enfin certains transporteurs qui n'ont pas de départs de France sont malgré tout proposés au public grâce à un préacheminement vers des villes de pays voisins comme Amsterdam (ex. : China Airlines), Londres (ex. : Air New Zealand) et Francfort (ex. : Air Namibia) d'où elles disposent de liaisons.
Grâce à ce système Paris, mais aussi le reste de la France, se trouvent d'une certaine manière reliés à des milliers de villes à travers le monde.


• Les réseaux

Pour connaître les réseaux (et horaires) de chaque compagnie, le mieux est de se rendre sur leurs sites.
Autre solution avec le site Airline Route Maps qui propose en ligne les cartes des réseaux de très nombreuses compagnies du monde entier.



Bases des compagnies


• Le principe de la toile d'araignée

Plutôt que de multiplier à outrance des dessertes entre villes à la fois coûteuses, mobilisatrices d'appareils, et pas toujours synonymes de taux de remplissage maximum, la plupart des compagnies aériennes appliquent le système du "hub", soit en français de la "plaque tournante".
But recherché : regrouper un maximum de passagers en provenance de différentes villes avant de les acheminer par un système de correspondance rapide et efficace vers leur destination finale. Et ça marche.
Sur ce principe chaque compagnie entretien dans son pays une, voire deux bases, prévues à cet effet. De Francfort secondé par Munich pour Lufthansa, Rome pour Alitalia, ou Roissy pour Air France, la mise en place de hub a permis à chaque transporteur d'accroître considérablement son trafic et mieux remplir ses avions, tout en offrant aux passagers de nombreuses villes de vastes réseaux qu'ils n'auraient pu espérer au départ de chez eux.


Bases principales des compagnies

Les bases des compagnies sont aussi les principaux stop-over proposés par celles-ci. Au niveau de Paris chaque transporteur présent en France dispose également de sa base à Orly ou/et à Roissy.



- A -

Aroflot : Moscou
Aerolineas : Buenos-Aires
Aeromexico : Mexico
Air Asia : Kuala Lumpur
Air Canada : Montréal
Air China : Pékin
Air India : Delhi
(et accessoirement Bombay)
Air New Zealand : Londres, Auckland
Alitalia : Rome (et Milan)
American : Chicago, Dallas, Miami, New York, St Louis
Austrian : Vienne
Avianca : Bogota

- B -

Biman : Dacca
British Airways : Londres
(et accessoirement Manchester)
Brussels Airlines : Bruxelles
Bulgaria Air : Sofia

- C -

Cathay
: Hong-Kong
China Airlines : Amsterdam, Taipeh
Continental : Houston, New York
CSA : Prague
Cubana : La Havanne

- D -

Delta : Atlanta, Cincinnati, New York

- E -

Egyptair : Le Caire
Emirates : Dubaï
Etihad Airways : Abu Dhabi
Ethiopian Airlines : Addis Abeba
Eva Air : Taipeh

- F -

Finnair : Helsinki

- G -

Garuda : Jakarta (et Bali)
Gol : Sao Paulo et Rio
Gulf Air : le Golfe

- I -

Ieria : Madrid
(et accessoirement Barcelone)
Icelandair : Reykjavik

- K -

KLM : Amsterdam
Korean Air : Séoul
Kuwait : Kuwait City
- L -

LOT : Varsovie
Lufthansa : Francfort (et Munich)

- M -

Malaysia : Kuala Lumpur
(accessoirement Londres)
Malev : Budapest

- N -

Northwest : Amsterdam, Detroit

- O -

Olympic Airways : Athènes

- P -

PIA : Karachi

- Q -

Qantas : Londres, Sydney
Qatar Airways : Doha

- R -

Régional : Clermont-Ferrand
Royal Air Maroc : Casablanca
Royal Air Népal : Kathmandou
Royal Jordanian : Amman

- S -

SAS : Copenhague
Saudia : Riyad et Jeddah
Singapore : Singapour
South African : Johannesburg
Srilankan : Colombo
Swiss : Zurich
(et accessoirement Genève)
Syrian : Damas

- T -

TAP-Portugal : Lisbonne
Tarom : Bucarest
Thaï : Bangkok
Turkish Airlines : Istanbul

- U -

United : Chicago, Washington, Los Angeles, San Francisco
Us Air : Philadelphie

- V -

Varig : Rio et Sao Paulo
Viêtnam Airlines : Saïgon


également...
Bases d'autres compagnies



 

Derniers adhérents en ligne

wamaalej   lrobert   gcorsaletti   frharivel   mgommeaux   hemadelaine   jprabonneau   jpmeoc   ocfauvet   sabonbois   flabarre   cdemange   odgaillac   phlautridou   cgeorgel  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public