logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Trains d'Asie

La ligne mythique par excellence et l'une des plus longues au monde avec 9 288 km. Elle relie (pour le trajet principal) Moscou à Vladivostok avec des lignes "annexes" (de/vers la région d'Irkutsk) telle que le BAM passant au nord du Baïkal ou les Transmongolien et Transmanchourien permettant de relier la Chine.

◊ Durées :

Un trajet en Transsibérien prend du temps (ça fait partie aussi de son charme). Comptez plus de 3 jours pour faire Moscou - Irkutsk ou 6 jours pour Moscou - Vladivostok. Egalement 4 jours pour relier Ulan Baator en Mongolie et 1 jour et demi de plus pour Pékin. Dans tous les cas, il faut savoir avant les stops que l'on souhaite faire.

Classes :

Au niveau classes, très majoritairement, les voyageurs choisissent entre les "platzcart" (wagon "dortoir") et les "kupe" (compartiment à 4 couchettes). Il existe également des compartiments à 2 couchettes et à l'opposé des "siège".
Bien entendu, les prix différent (quasi de 1 à 3 entre platzcart et kupe), de même que l'ambiance et les rencontres possibles surtout si on parle un peu le russe (les kupe sont surtout utilisés par les étrangers). Des douches existent dans les wagons avec compartiments.

◊ Tarifs et réservations :

Plusieurs critères sont à prendre en considération : budget, période de voyage, temps disponible, envies et contacts recherchés, capacité à se débrouiller.
Par rapport à cela, deux solutions :

. Réserver via une agence française ou locale :
De loin le plus facile mais aussi le plus cher (parfois grosses com des agences). A la limite utile en juillet-août lorsque la demande touristique est forte en kupe.

. Réserver soi-même sur place :
De très loin le plus économique et l'idéal pour qui sait se débrouiller. Mais attention quand même aux disponibilités en été (pas vraiment de problèmes de places le reste du temps).
Pour Moscou - Irkutsk comptez en gros 70 € en platzcart (un peu moins de 200 € en kupe) et environ 55 € de plus pour aller jusqu'à Vladivostok. Egalement Irkoutsk - Oulan Bator pour 40 € et la même chose en plus pour aller jusqu'à Pékin; toujours en platzcart.

. Trajet Paris - Moscou :
Pour Paris - Berlin - Moscou comptez un peu plus de 200 € mini. en A/S (75 + 135) et une quarantaine d'heures de trajet.

Guides pratiques :

Des guides sont disponibles aux éditions Lonely Planet (en français), Bradt, Compass et Trailblazer (à voir dans les librairies spécialisées).

Sur Internet :

. Transsiberien (très complet)
. Transsiberien
Vente de billets en ligne


Chine :

La Chine dispose d'un des plus vastes réseaux au monde.

. Les trains chinois :

Le train est un excellent moyen de locomotion, économique et très pratique notamment pour les longs parcours. Même s'ils sont ponctuels, les trains en Chine sont plutôt lents avec une moyenne de 50 à 100 km/h.
Il existe plusieurs classes. La moins chère est "assis dur" (hard seat), puis "assis mou", "couché dur" (environ 3 fois le prix du "assis dur") et le "couché mou".
Les billets en place "molle" sont à des tarifs relativement élevés et peuvent demander un peu d'attente pour l'obtention; ils sont surtout achetés par les étrangers ou des Chinois d'outre-mer. Ceux en place "dure" s'obtient immédiatement pour beaucoup moins cher. Toutefois si voyager ainsi permet de côtoyer les Chinois de près et faire des économies, c'est aussi assez fatiguant passés les 5 à 10 heures de trajet.
A signaler que dans les endroits reculés vous pouvez acheter votre billet siège dur à la gare mais, si vous voulez une couchette, elle sera à acheter dans le train s'il y a encore de la place.Enfin, si vous avez une place réservée, il vous faut quand même monter assez rapidement dans le train car, sinon, il vous restera peu de place pour vos bagages.

. Réservations :

Il n'est pas obligatoire de passer par une agence pour acheter un billet. Comme en Inde, il existe parfois dans les grandes gares un espace réservé aux étrangers. Toutefois, sur les trajets très courus et selon les sièges ou couchettes souhaités, les agences ou même les hôtels peuvent cependant bien aider à la réservation. A noter que les Chinois vous aideront aussi volontiers à réserver votre billet et souvent, chose gênante, vous feront passer toute la file d'attente pour que vous soyez servi en premier...

Russie (Est) :

Le train est un un mode de transport largement utilisé par nombre de voyageurs aussi bien pour l'Ouest que pour la traversée du pays avec le Transsibérien. Et c'est logique quand on voit l'étendue du réseau ferré en Russie.
Les trains vont partout ou presque, sont assez confortables, ponctuels, et représentent un excellent moyen de rencontrer la population (surtout si on parle un peu le russe). Ils sont aussi peu chers. Inconvénients : ils sont généralement lents et les horaires sont indiqués partout selon l'heure de Moscou.
Au niveau des lignes il existe des trains "longues distances" et des "courtes distances" (une journée de trajet maxi). Les premiers ont théoriquement moins d'arrêts et sont plus confortables (couchettes, wagon restaurant). On peut bien voyager sans problème en 2ème classe.
Il est possible d'acheter ses billets directement dans les gares soit aux guichets "publics" (mais mieux vaut avoir quelques notions de russe), soit moyennant une com dans les guichets plus habitués aux étrangers des grandes gares ou en agence.

Asie Centrale :

Pas mal de trains de l'ex-URSS que l'on retrouve désormais sur les territoires des Républiques d'Asie Centrale.

. Ouzbékistan :

Le réseau ferroviaire ouzbèque est peu développé mais relie quand même la capitale aux villes incontournables que sont pour le visiteur Samarkande (en 4 heures) ou Boukhara (8 heures). S'ils sont assez lents, les trains demeurent par contre très économiques (moins cher que le bus) sans pour autant être le meilleur mode de transport dans le pays en terme de rapport "qualité - rapidité - prix".
A savoir aussi qu'il est parfois difficile d'obtenir un billet (files d'attente, certificats de change, autorisations, etc); d'où l'intérêt dans ce cas de passer via une agence locale.


. Sur Internet :

. Chine
. Chine (moteur de recherche)
. Kazakhstan
. Ouzbékistan
. Russie (très complet)
. Russie

On trouvera des trains modernes et confortables dans ces trois pays.

Réseaux :

. Japon :

Le réseau japonais est très développé, plus qu'en France, avec une efficacité toute nippone (trains nombreux et très ponctuels). Même les villages sont accessibles en train. Toutefois, le système reste parfois complexe et les tarifs sont très élevés, augmentant avec la vitesse et le niveau de confort du train.
Pour les étrangers qui visitent la pays, le forfait "Japan Rail Pass" s'impose : valable 1, 2 ou 3 semaines et train à volonté ainsi que pour l'utilisation de quelques bus et ferries (disponible uniquement en dehors du Japon). Quand on connait les prix exorbitants des transports au Japon, il n'y a pas à hésiter !
A signaler que l'Office du Tourisme japonais offre une carte touristique suffisante pour les déplacements en train.

. Corée du Sud et Taïwan :

Le chemin de fer y est commode, assez économique et confortable. Mais mieux vaut réserver pour les week-ends.

Sur Internet :

. Corée du Sud
. Japon (réseau)
. Japon (Rail pass)
. Taïwan

Train spécifique :

. Shinkansen (TGV Japon)

Tarifs réduits :

. Japon :

 "Japan Rail Pass" : sur l'ensemble du réseau, 7 jours (290 €), 14 (460 €), 21 jours (600 €). Existe aussi en 1ère Classe pour en gros 30% de plus. A acheter avant le départ.
A signaler que d'autres pass régionaux existent aussi au Japon.

. Corée :

Korean Railroad Pass" : une formule pass pour tout le réseau, valable de 3 à 10 jours (95 US $). Très difficile pour l'instant à obtenir en Europe.

Pas mal de lignes de trains (y compris de luxe) en Asie du Sud-est et surtout en Inde.

A voir en détails :

Inde et voisins : Bangladesh, Inde, Népal, Pakistan, Sri-Lanka.

Asie du Sud-est : Birmanie, Cambodge, Indonésie, Malaisie, Singapour, Thailande, Vietnam.

Réseaux :

. Asie du Sud-est :

L'Asie du Sud-est est assez bien pourvue en trains.
Une ligne court le long du Vietnam en provenance de la Chine jusqu'à Saigon (on peut donc aller de Paris à Saigon en train). Et puis surtout il existe un réseau en étoile autour de Bangkok vers les villes et pays voisins avec un train de luxe, le Eastern and Oriental Express, qui va jusqu'à Singapour.
Quelques lignes également en Birmanie, Philippines et, en Indonésie, sur Java et ponctuellement Sumatra.

. Inde et voisins :

- Inde :

L'Inde possède l'un des réseaux les plus étendus et le plus dense au monde - ainsi que des plus folkloriques - hérité de la colonisation anglaise. C'est un bon moyen, très économique, de visiter le pays tout en sachant qu'il vaut mieux ne pas être pressé. Un forfait très peu intéressant, Indian Rail Pass, existe (à voir auprès de l'OT ou des agences spécialisées).
En pratique il existe différents types de trains, de l'express (les plus rapides) aux omnibus. Egalement plusieurs classes : la "2e sleepers" étant la plus intéressante au niveau voyage et rencontres, alors que la 3e est à éviter (c'est la "bétaillère") et que les 1ere sont d'abord intéressantes si l'on souhaite voyager dans un calme et un confort relatifs.
Quant à réserver un billet, on peut soit le faire soi-même dans les gares (parfois des guichets pour touristes) ou, si on veut se simplifier la vie, via une agence de voyage locale ou par Internet.

"Indrail Pass" : pour l'ensemble du pays, en 1ère Classe, 7 jours (135 US $), 15 (185 US $), 21 (198 US $), 30 (248 US $), 60 (400 US $), 90 (530). Moitié moins cher en 2ème. Mais, vu les prix du chemin de fer indien, la formule ne présente guère d'intérêts à moins de vouloir passer sa vie dans les trains.

- Autres pays :

Des trains également au Pakistan (réseau assez dense), au Sri-Lanka (très peu nombreux) et au Bangladesh.


. Malaisie/Singapour :

- Malaisie Occidentale :
C'est la compagnie KTM qui assure le service avec des trains économiques, assez confortables mais parfois aussi un peu lents. Son réseau, qui permet d'ailleurs de relier Singapour à la Thailande, consiste en deux lignes principales le long des côtes de la partie continentale avec notamment la "Jungle Line" (Kuala Lumpur - Khota Bahru) très spectaculaire et appréciée des voyageurs. Sur l'ensemble, c'est la 2e classe qui offre le meilleur rapport qualité-prix (comptez 7 ou 8 € pour un Kuala - Singapour dans cette classe).
A signaler qu'il existe aussi un forfait ("Rail pass") pour ceux qui souhaitent effectuer plusieurs voyages en trains lors de leur séjour.
- Malaisie Orientale :
Juste un petit réseau d'une centaine de kilomètres sur Sabah permettant de relier Tanjung Aru (côte) à Tenom (intérieur).

- Train de luxe :
En Malaisie roule également l'un des plus luxueux trains au monde : l'Eastern Oriental Expresss. Celui-ci est inspiré en "version coloniale" de l'Orient Express et relie en 52 heures Bangkok à Singapour via la Malaisie (prix en conséquence).

"Tourist Railpass" : 10 jours (55 US $) ou 30 jours (120 US $) sur l'ensemble du réseau de train de la Malaisie (plus Singapour).

. Thaïlande :

Environ 4 5000 km de rails sur quatre lignes principales forment un réseau plutôt bon quoique finalement un peu limité vu la taille du pays.
Comparé au bus, le train peut s'avérer un meilleur moyen de transport (confort notamment en cas de trajet nocturne, rapidité...) pour des tarifs en gros similaires en 2e classe. Réservation recommandée en haute saison.
Il existe un forfait (40/80 € pour 20 jours) avant tout intéressant si plusieurs longs trajets sont prévus dans le pays.
Egalement, l'Eastern Oriental Express qui est un train de luxe qui relie Bangkok à Singapour.

"Visit Thaïland Rail Pass" : 20 jours de 40 à 75 € selon la classe. Uniquement intéressant si plusieurs longs trajets sont prévus.

. Vietnam :

Réseau assez développé mais lent, avec différentes classes : siège dur ou mou, couchette dure ou molle, avec ou sans clim. Prévoyez parfois 2 à 3 jours pour réserver, notamment en période de la fête du Têt.
Même si les étrangers payent toujours plus que les locaux, les prix demeurent abordables : pour un Saigon-Hanoi en A/S par exemple comptez environ 45 € pour une trentaine d'heures de voyage.

. Indonésie :

Des trains essentiellement sur Java qui dispose d'un assez bon réseau et localement au sud de Sumatra. Les trains indonésiens sont plutôt lents et économiques pour différentes classe allant des premières climatisées aux troisièmes très animées.

. Cambodge :

Trains extrêmement lents, 20 à 30 km/h en moyenne, pour les deux lignes existantes (Phnom Penh - Sihanoukville et Phnom Penh - Popeit) qui ne prennent d'ailleurs plus vraiment de passagers.
Bref, même si le train demeure le transport le plus économique, ce n'est en tous cas pas l'idéal pour ce déplacer dans le pays.

. Birmanie :

Environ 5 000 km de chemin de fer dans tout le pays. "Pittoresque", assez lent et pas très ponctuel, le train est aussi plus cher que le bus.
Il existe une compagnie d'état et une ou deux privées (mieux à tous niveaux) disposant de deux classes. Dans tous les cas, la seconde n'est vraiment pas confortable et est peut-être à éviter pour les longs trajets.
Egalement des couchettes sur quelques lignes qu'il est conseillé de réserver à l'avance.

◊ Sur Internet :

¤ Réseaux :

. Bangladesh
. Birmanie
. Cambodge
. Inde
. Inde (cartes et horaires)
. Indonésie
. Malaisie
. Malaisie et Singapour
. Pakistan
. Sri-Lanka
. Thailande
. Vietnam

¤ Trains spécifiques :

Asie du Sud Est :

. Eastern Oriental Express (luxe de Bangkok à Singapour)
. North Borneo Company : train touristique

Inde :

. Trains de luxe dont...

Palace on Wheels (luxe)
Royal Orient (luxe)
Toy train (Himalaya)

L'Asie par pays :

Des réseaux ferrés ont été à l'origine créés dans la plupart des pays, essentiellement d'ailleurs dans un but commercial (notamment en direction des ports) par les anciennes puissances coloniales. Toutefois, dans certaines régions le chemin de fer a quasiment disparu au détriment de moyens de transports plus rapides comme l'avion ou la route.
Dans de nombreux pays, l'état des lignes et des équipements demeure pour le moins vétuste. Très souvent, les trains restent très (très) lents, bondés et pour le moins folkloriques. Un avantage par contre, le prix au kilomètre demeure généralement très peu cher.

Schématiquement, on peut diviser le continent en trois avec :
Le Japon, la Corée et Taïwan qui disposent de réseaux modernes comparables à ceux d'Europe.

L'Inde et l'Asie du Sud-est aux réseaux un peu similaires.

La Chine, les Républiques d'Asie Centrale et l'est de la Russie avec notamment le célèbre Transsibérien.

Derniers adhérents en ligne

wamaalej   lrobert   gcorsaletti   frharivel   mgommeaux   hemadelaine   jprabonneau   jpmeoc   ocfauvet   sabonbois   flabarre   cdemange   odgaillac   phlautridou   cgeorgel  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public