logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       

Trains d'Europe

Slovaquie1J’ai passé le mois de juillet 2011 sur les voies ferrées et dans les grandes villes d’Europe Centrale.

Voici mes impressions et bons plans pour ce fabuleux voyage, accessible à tous.

 

Durée du séjour : 20 jours

2 à 3 jours sur place est idéal pour visiter les grandes villes européennes.

 

Pays traversés, villes visitées et impressions :

- Allemagne, Munich : douceur de vivre

Coups de coeur : Marienplatz, Viktualienmarkt, Piscine Olympique, Brasserie Hofbraühaüs.

- République Tchèque, Prague : romantique

Coups de coeur : Vieille ville, vue de la « Tour Eiffel » (Rohzledna), Mur de J.Lennon, errance le long de la Vltava et sur le pont Charles à l’aube, théâtre de marionnettes.

Slovaquie2- Slovaquie, Bratislava : attendrissante

Coups de coeur : Vieille ville à taille humaine, Croisière sur le Danube, Château de Devin,

Rubberneck, trams rigolos.

- Autriche, Vienne : culturelle

Coups de coeur : Partager la vie de Mozart (maison-musée, concerts) et de Sissi (château, palais), Eglise St-Charles, Baignade dans le Danube.

- Hongrie, Budapest : grandiose

Coups de coeur : Vues sur le Danube, Basilique St-Etienne, Bastion des pêcheurs,

Bains thermaux, Parc des statues.

- Croatie, Zagreb : méditerranéenne

Coups de coeur : Eglise St-Charles, cafés, sculptures et fontaines.

- Slovénie, Ljubljana : flânerie

Coups de coeur : Vue du château, Ambiance le long de la Ljubljanica.

 

Transport : Train, Pass InteRail : 21jours dont 10 jours de voyage, valable dans toute l’Europe (- de 25ans : 249 euros, + de 26 ans : 369 euros)

Aucune réservation complémentaire n’est nécessaire et les trains sont fiables et réguliers.

Le site à utiliser pour toutes les informations d’horaire : www.bahn.de

 

Hébergement : Auberges de jeunesse « Youth Hostel » : plus calme et structurée, dortoir non mixte pour les femmes voyageant seules, petit déjeuner et wifi compris.

Auberges locales : pour un contact plus humain avec les gérants et colocataires.

 

Budget moyen (hors transport) : 20 euros/nuit pour l’hébergement

20 euros/jour pour les repas et loisirs (un minimum vu le nombre de restaurants, musées, monuments et spectacles proposés).

Pour plus d’informations, rendez-vous sur mon blog : http://cel-evasion.blogs-de-voyage.fr/


Céline
Nous avons commencé notre tour du monde par l’Europe.
 
Le meilleur moyen est de prendre un pass interail Europe (plusieurs possibilités dans la durée et le prix).
Le seul problème à noter est qu’il n’est pas valable dans son pays de résidence, ce qui est assez dommage.

Moscou_51Début juillet nous n’avons pas eu de difficultés à trouver de la place dans les trains. Il faut bien lire les informations relatives au pass car pour certains trains (internationaux) il faut s’adresser au guichet pour voir si une réservation est nécessaire. Dans notre cas nous avons payé 8 euros supplémentaires pour prendre le train entre Cracovie et Varsovie.

• Dresde (Allemagne) :
Très grande ville, d’un côté la vieille ville (monuments exceptionnels et impressionnants) et beaucoup de musées à visiter sur l’histoire de la ville et du pays). D’un autre côté un quartier plus « jeune » avec boutiques, bars, auberges de jeunesse et restaurants sympa. L’ambiance y est super. Le tram est très facile d’accès et il y a deux gares.)

Berlin :
Notre première visite à Berlin nous a également beaucoup surpris . Nous nous attendions à une ville plutôt grise et fermée et ça n’a pas été du tout le cas. Enormément de monde partout (touristes, Berlinois…) beaucoup de cultures y sont présentes.
Une ambiance super avec les petites plages crées dans la ville.
Les monuments sont aussi très impressionnants, tout est facilement accessible (tram, train…) Nous étions dans une banlieue de Berlin, là aussi cette expérience a été intéressante pour nous de pouvoir connaître le mode de vie des Berlinois.

Cracovie :
Arrivé le soir tard à la gare nous sommes allés dans un hôtel sur la place de la gare (76 euros la nuit pour deux personnes dans une très grande chambre, très bien équipée) avec petit déjeuner compris.

Nous avons également testé le camping de Cracovie ( Camping Clépardia nous avons payé 25 euros pour deux nuits pour 2 personnes et l’emplacement de la tente. ( prendre le bus 115 à l’arrière de la gare centrale). Le trajet dure environ 15 min, arrêt Clépardia. Il faut marcher quelques minutes avant de le trouver mais on trouve quelques panneaux qui indiquent ben la direction.
Le camping est assez petit avec emplacements pour toiles de tentes et camping car. Il est très propre, les douches sont chaudes et un espace cuisine est à disposition. Un accès wifi est également disponible. Le camping est surveillé. Nous pensons que c’est une bonne alternative pour les petits budgets et proche du centre ville. Il y a juste à côté la piscine en pleine air, très grande. Attention beaucoup de monde !

A la gare de Cracovie des « étudiants » portant un t.shirt jaune se déplacent sur les quais pour distribuer des flyers publicitaires pour des auberges de jeunesse à Cracovie ou en direction des autres grandes villes. Adressez-vous à ces personnes pour des informations pratiques.
L’arrivée à la gare donne accès à un grand centre commercial. Au 2ème étage il est possible de s’installer et d’avoir accès au wifi gratuitement. L’espace se trouve en face des restaurants rapides MacDo, KFC… il est tout de même judicieux de prendre au moins quelque chose à boire. L’accès au wifi est gratuit est illimité.

Un des moments forts de notre voyage a été la visite d’Auschwitz. Il faut prendre un train à partir de la gare principale de Cracovie en direction de Auschwitz. Le trajet dure entre 1 heure et 1 heure et demi.
Le musée n’est pas bien indiqué, il est possible de prendre des taxis et bus devant la gare. Nous y avons été à pied (compter 20 min). On vous conseille de faire une visite guidée ( 17 euros pour deux personnes + 2 euros de taxe si vous payez avec une carte de crédit).
La visite se passe à Auschwitz et dure environ 4 heures. Une première partie se déroule à Auschwitz puis vous êtes invité à prendre une navette pour Auschwitz Birkenau pour visiter la seconde partie du camps. Un conseil si vous suivez une visite en langue française faites en sorte de demande Teresa Worna. Elle nous a fait une visite très proche de la réalité et c’est une femme passionnée par le sujet et originaire d’Auschwitz.

Varsovie :
La première impression que nous avons eu de la ville n’a pas été très bonne. Grande différence entre Cracovie et Varsovie. La gare n’est pas très jolie, les gens sont très pressés et le cadre ne nous a pas forcément plus.
Le point positif et l’endroit que nous conseillons à tous est la vieille ville. L’architecture y est magnifique par rapport au reste de la ville (à noter que Varsovie a été détruite pendant la guerre).
Visiter le musée Chopin et profiter de l’année 2010 (Bicentenaire de se naissance) pour visiter la Pologne.

Verre_de_lamitiPrendre absolument un verre dans un bar de la vieille ville qui propose aussi un espace restaurant. Le bistro La Fourchette est un endroit où la jeunesse socialiste polonaise se rendait. Attention la température est très élevé à l’intérieur du bar. Il est possible de trinquer avec un verre de Vodka pour 1 euro et comme le veut la tradition déguster quelque chose tout de suite après (plusieurs propositions : Poissons, pâté, fromage, saucisses…) une assiette pour deux euros.
Nous avons passé une super soirée dans ce bar et nous le recommandons.
 

 
Anais
www.croiseedeschemins.com
 
 
 
 

Ensemble des pays :

Deux poids, deux mesures avec d'un côté les pays dont les standards ferroviaires sont quasiment comparables à ceux d'Europe de l'Ouest (Hongrie, Slovaquie...) et de l'autre - pour diverses raisons - des réseaux se rapprochant parfois plus de ce que l'on trouvera au Moyen-Orient ou des pays dans lesquels voyager en train est moins évident. Toutefois, avec le temps, les choses s'améliorent peu à peu.
A noter qu'à l'Est il est nettement plus recommandé de s'informer ou confirmer ses trajets qu'à l'Ouest. De même, pour les pays de l'ex-URSS ou la Roumanie prévoyez parfois quelques "cadeaux" qui vous faciliteront d'autant le contact avec les autres passagers (et résoudront aussi parfois quelques problèmes...).

Bulgarie, Roumanie, Moldavie :

. Bulgarie :
Réseau plutôt développé, économique, avec des connections vers les pays voisins pour toutefois des trajets qui peuvent un peu s'éterniser sans guère de confort vers la Roumanie ou la Grèce (hors "Express"). Dans l'ensemble, si quelques lignes sont d'assez bonne qualité (Sofia-Mer Noire, "Express" internationaux), les trains bulgares sont encore loin d'être au top.
Utile à connaître : le nom des gares en cyrillique (l'alphabet local) sous peine de rater ses arrêts. D'où l'utilité de toujours se renseigner auprès des autres passagers pour savoir où l'on est. La ligne qui traverse les Monts Rila (Sofia-Vidin) est la plus spectaculaire de Bulgarie.

Hongrie :

Réseau de train dense et de bonne qualité relié à ceux de tous ses voisins pour ce pays traditionnellement carrefour de l'Europe. Accessoirement la ligne partant de Budapest vers le Sud-ouest qui longe en partie le lac Balaton est la plus intéressante au niveau panorama.

 
Pays baltes, Bielorussie, Ukraine :

. Pays baltes :
Plusieurs lignes de trains, généralement assez lents (même s'il existe des "rapides") et plus économiques que le bus, existent en Estonie, Lettonie et Lituanie. Au delà des petits réseaux domestiques, assez semblables à des lignes omnibus, les voies ferrées baltes servent aussi et surtout de passage entre St Petersburg (Russie) et l'Europe de l'Ouest.

République Tchèque, Slovaquie :

Les réseaux des deux pays formés par l'ancienne Tchécoslovaquie sont relativement bons (surtout en Slovaquie) et toujours en cours d'amélioration. Il sont également denses (d'abord en République Tchèque), avec de multiples raccordements aux pays voisins, et pas très chers. Comme souvent à l'Est, il existe des trains de type omnibus qui s'arrêtent au moindre village et des "rapides" (qui le sont plus ou moins dans la réalité en République Tchèque) prévus avant tout pour les longues distances.
Les lignes traversant les Monts Tatras en Slovaquie sont les plus agréables au niveau paysages. Le train est d'ailleurs dans ce pays un très bon moyen de locomotion.
 
Russie :

Le train est un mode de transport largement utilisé par nombre de voyageurs aussi bien pour l'Ouest que pour la traversée du pays avec le Transsibérien. Et c'est logique quand on voit l'étendue du réseau ferré en Russie. Les trains vont partout ou presque, sont assez confortables, ponctuels, et représentent un excellent moyen de rencontrer la population (surtout si on parle un peu le russe). Ils sont aussi peu chers. Inconvénients : ils sont généralement lents et les horaires sont indiqués partout selon l'heure de Moscou.
Au niveau des lignes il existe des trains "longues distances" et des "courtes distances" (une journée de trajet maxi). Les premiers ont théoriquement moins d'arrêts et sont plus confortables (couchettes, wagon restaurant). On peut bien voyager sans problème en 2ème classe.Il est possible d'acheter ses billets directement dans les gares soit aux guichets "publics" (mais mieux vaut avoir quelques notions de russe), soit moyennant une com dans les guichets plus habitués aux étrangers des grandes gares ou en agence.

 
Grèce :

Réseau limité au Péloponèse plus une ligne principale, avec quelques ramifications vers la Bulgarie et la Macédoine, d'Athènes vers Thessalonique et Istanbul. Depuis quelques années la qualité des trains est en amélioration.
Trajets sympas : la fin de la ligne Athènes-Thessalonique pour une vue sur les vallées et montagnes du nord-est plus, accessoirement, le réseau du nord du Péloponèse qui longe en partie la mer et traverse quelques gorges.
 
Turquie :

Quelques lignes entre grandes villes comme Istanbul - Ankara. Assez lent dans l'ensemble (mais ligne "grande vitesse" à venir entre ces deux villes) et en tous cas économique.
 
Ex Yougoslavie (Bosnie, Croatie, Macèdoine, Monténégro, Serbie, Slovènie)

. Croatie :
Du fait de sa position géographique, la Croatie dispose d'un bon réseau ferré avec des trains nombreux, confortables et pas chers, quoique pouvant s'avérer un peu lents à l'occasion.

. Slovénie :
Un petit réseau ferré qui ressemble assez à celui du voisin italien ou autrichien et dispose de quelques trajets sympas, au nord, dans la zone alpine du pays. Egalement, un petit train touristique le long de la partie souterraine de la rivière Pivka proche de la ville de Postojna.

. Danemark :

Petit réseau national et accessoirement à voir les paysages champêtres et les lacs entre Copenhague et Naerum.

. Finlande :

Un bon réseau, confortable, logiquement développé au sud et qui permet des connexions internationales vers la Suède plus, en 7 heures de trajet, St Petersbourg en Russie. Pour le voyageur en train, plusieurs lignes à découvrir au centre du pays entre lacs et forêts, plus la fin du tronçon qui monte jusqu'à Rovaniemi et au delà en Laponie finlandaise.

. Norvège :

C'est le pays où l'on découvrira les paysages les plus fabuleux d'Europe lors d'un voyage en train. Même si le réseau est assez limité et ciblé, plusieurs trajets superbes à faire au départ d'Oslo. De toutes, la ligne Oslo-Bergen est incontestablement la plus belle avec des vues magnifiques sur les montagnes, lacs et fjords. Oslo-Stavanger et Oslo-Narvik sont également à découvrir.A éviter par contre le petit train Flam-Myrdal qui est devenu - tout comme la balade entre ces deux endroits - une véritable escroquerie touristique sans intérêt !

. Suède :

Comme dans les autres pays scandinaves les trains sont ici très confortables pour un réseau logiquement développé au sud. La ligne Kiruna-Narvik (Norvège), au nord, reste la plus belle du pays avec ses paysages de montagnes.

Derniers adhérents en ligne

adhabm   bebenoist   rtourbot   fmaignan   phlautridou   opaugam   cvandyk   ccohen   catherine   fbouvet   olpiccin   eleguinio   mfournier   aclerenard   ddemange  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public