logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Vous êtes iciAccueil|En route|Afrique de l'ouest en Camping Car
dimanche, 18 avril 2010 17:45

Afrique de l'ouest en Camping Car

Récapitulatif pratique de notre petit tour d’Afrique de l’ouest en camping-car mi-Septembre /mi-décembre 2009 (3 mois)
 
Periple_noirPays traversés : Maroc, Mauritanie, Sénégal, Mali, Burkina Faso, Ghana, Togo, Bénin, Niger 20 000 km
 
Equipage : Annie, Stéphane et Léo (notre fils de 12 ans). Nos filles (15 et 17 ans) se sont gérées seules à la maison…
 
Particularité : Annie avait des médicaments à conserver à moins de 25° (elle a des poussées de SEP). Nous avons acheté une glacière électrique et nous avons dû trouver des bivouacs avec électricité. Ce qui n’était pas dans nos habitudes…
 
Maroc :

- bateau Espagne/Maroc :
la traversée Algéciras/Tanger semble la moins chère. Durée 2h. Formalités police sur le bateau. Nous avons payé à l’aller : 93 euros (CCar + passagers)
- Parking gardé au port (mais cher). Possibilité de bivouac à l’endroit de l’embarquement. Le mieux reste la rue de l’agence Gutierrez à Palmones (nous, on aime bien se présenter et demander la permission…)
- Bivouacs :
Il y a des campings pas trop chers dans toutes les villes.
Dernier bivouac à la station à 80 km de la frontière mauritanienne.
- Le no man’s land de 4km n’est pas compliqué pour un camping-car. Nous, on préfère le faire seuls, Stéphane étudiant à pied ma trajectoire pour éviter les quelques endroits de sable mou.
 
Mauritanie :

- frontière : faire le visa à Rabat ou en France (en septembre 2009, on pouvait encore prendre un visa de transit à la frontière). Ca bouge beaucoup, se renseigner à Rabat.
Faire le passavant pour le véhicule : 10 euros
Prendre l’assurance : 17 euros
Faire éventuellement du change.
- On a commencé le traitement antipaludéen à Nouadhibou. (Doxipalu)
- Bivouacs :
premier bivouac à Nouadhibou (camping Baie du Lévrier) puis à Nouakchott (auberge du Sahara wifi).
Ne jamais rouler la nuit dans toute l’Afrique.
Nombreux contrôles policiers depuis les derniers enlèvements.
Prévoir des fiches de police en grand nombre.
 
Sénégal :

- frontière : passage frontière à Rosso. Nous avons payé un gars qui nous a aidé mais on peut faire seul.
Sortie Mauritanie : 30 euros, bac compris.
Entrée Sénégal : passavant : 7 euros, assurance 20 euros. Attention, les douaniers prennent leur temps pour déjeuner… parking payant.
- Quelques contrôles policiers avant St Louis. La police est pénible autour de cette ville.
- La route Kaolack-Tambacounda était presque finie en octobre 2009.
- Assurance carte brune (elle couvre presque tous les pays d’Afrique de l’ouest) prise à Tamba : 25000 FCFA pour 3 mois. Pas valable pour la Mauritanie.
- Bivouacs :
Saint-Louis (camping de l’océan), Dakar (dans la rue mais il y a un grand parking gardé près de la cathédrale), Kaolack (mission catholique), Tambacounda (parking hôtel Oasis Oriental club piscine Wifi)
 
Mali :
 
Pays_dogn2- frontière : visas faits à Dakar : (1 an multiples entrées 100 euros) Sûrement moins chers à Nouakchott.
Passavant (environ 6000 FCFA dans tous les pays sauf le Ghana)
- routes : relativement bonnes Bamako/Ségou/BF
- Bivouacs :
Kayes (maison des jeunes très bruyant), Didiéni (petit campement à l’entrée…pas d’électricité dans la ville), Bamako (mission catholique), Ségou (parking hôtel Delta)
 
Burkina-Faso :

- frontière : visa d’une semaine à la frontière. Prolongeable à Ouaga.
Passavant
Possibilité de faire le visa de l’entente à Ouaga. Pas valable pour le Ghana. Alors nous le ferons plus tard car puisque nous passons par le Ghana, le visa s’arrête.
- Bivouacs :
Bobo (parking hôtel Casafrica), Ouaga (jardin OK Inn), Fada N’Gourna (mission SIN)
 
Ghana :

- frontière : visa fait à Ouaga.
Sans carnet de passage en douane, il faut négocier avec un agent (les douaniers ne veulent pas s’en occuper) un document d’importation provisoire de véhicule. Garder son calme et prendre le temps. Négocié 60 euros, 3 h d’attente.
Surprise, à la sortie du pays direction Lomé (mais ça dépendrait des points de sortie), il a fallu un document d’exportation du véhicule ! Négocié 8 euros en un après-midi… Il parait que c’est un véritable racket dans l’autre sens.
- routes : elles sont souvent en réfection.
- Bivouacs :
postes de police, Tamale (mission catholique), Kumasi (pension presbytérienne), Cape Coast (oasis guest house)
 
Togo :

- frontière : visa à la frontière puis visa de l’entente à Lomé (bureau des passeports dans le nord de la ville) : 25000 FCFA pour 3 mois.
passavant
Le visa de l’entente est valable pour la CI, le Togo, le Bénin, le Niger et le Burkina Faso.
- Bivouacs :
Lomé (parking hôtel Le Galion)
 
Bénin :

- frontière : visa de l’entente
passavant
- Attention, les parcs nationaux du nord n’ouvraient que début décembre.
- Bivouacs :
Popoville (Auberge de Popoville), Ouidah (jardin hôtel Eldeweiss), Abomey (Auberge d’Abomey)
 
Niger :

- frontière : visa de l’entente
passavant
- routes : on a pris la route Niamey-Gao qui est toute neuve. Attention aux problèmes de sécurité actuellement. Bien se renseigner avant surtout si on est en véhicule.
- Bivouacs :
Niamey éviter le camping touristique, musique toute la nuit…Il y a un petit hôtel où on peut se garer en face de l’information touristique.
 
Pays_dogon1Retour Mali : route Gao-Mopti pas terrible…
- Bivouacs :
Douenza (campement chez Gilbert), Sévaré (parking hôtel Via-Via), Bandiagara (jardin hôtel du cheval blanc), Ségou (parking hôtel de l’indépendance)
 
Retour Mauritanie : visa pris à Bamako.
La route de l’espoir est bien abîmée, surtout entre Aioun et Kiffa. Tintane est inondée mais on a pu passer en demandant conseil à un Mauritanien, la déviation est très sableuse.
En raison de l’insécurité, prévoir ses bivouacs. (les policiers sont accueillants…)
 
Retour Maroc :
Traversée : 55 euros. (Ccar + passagers)
Attention : on a eu un clandestin qui s’était enfermé dans les WC du camping-car. Heureusement pour nous (et pour lui), les douaniers espagnols ont mal contrôlé.
Quoi faire pour éviter cela ? rester dans le véhicule pendant la traversée ?
 
Impressions :

Trois mois, ça passe vite, mais nous voulions retrouver nos deux grandes pour noël.
Néanmoins, nous avons aimé la douceur de vie africaine, apprécié le français parlé un peu partout (sauf au Ghana) qui facilite les échanges, adoré la nourriture, les bières, les paysages, la chaleur et les Africains.
Bref, l’Afrique où tout semble possible est une région facile pour les voyageurs en véhicule.
 
Plus de photos sur notre site : periple.org
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Lu 9220 fois

Derniers adhérents en ligne

cherveau   mireyes   mhezelot   clboiteux   adhabm   rasautreau   palandre   anlambert   vabecart   gemahu   angenty   jmserour   miricher   jprabonneau   bebenoist  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public