logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       
Vous êtes iciAccueil|En route|Travailler en Australie
vendredi, 19 novembre 2010 14:10

Travailler en Australie


Quelques kilomètres avant Kununurra, nous avons changé de région, quitté le Northern Territory (habité par quelque 200 000 personnes…) pour entrer dans le Western Australia (la plus grande région d’Australie, mais la moins visitée) et subi un nouveau décalage horaire (une heure et demi en moins).

Kununurra est une ville au milieu du désert. Mais, grâce aux nombreuses rivières, dont la fameuse Ord River, des barrages et deux lacs ont été créés, permettant de constituer des réserves d’eau importantes et d’irriguer les terres. La région offre ainsi des exploitations de mangues, potirons, melons, bois de santal : depuis 2009, elle s’est lancée dans la culture du coton et du blé.

Kununurra est encore un grand point de ralliement pour les backpackers, qui viennent chercher du travail dans les plantations pour 20 dollars de l’heure. Puisque le pays offre tous les types de climat, selon la région, il est assez facile de trouver des petits travaux agricoles à la semaine ou au mois.

Beaucoup de jeunes Européens passent ainsi deux ans à travailler et à voyager en Australie grâce au working holidays visa (visa d’un an prolongeable d’une année si on a travaillé pendant au moins quatre-vingt dix jours la première année). Certains pensent avoir trouvé ici l’eldorado, car ils peuvent gagner facilement jusqu’à 700 dollars par semaine et économiser plus de la moitié de leur salaire (ils n’ont aucunes charges à payer, ni loyer, ni voiture). La vie leur semble plus facile et moins stressante qu’en Europe.

Mais je doute qu’ils comparent ce qui est comparable. Ils n’accepteraient pas le même genre de petit travail manuel ou agricole en France, ni de vivre au camping un an ou deux…Partir de France sans un sou en poche et travailler une fois sur place pour ensuite s’offrir le tour de l’Australie, c’est tout à fait réalisable. Mais c’est un peu préjuger que de penser que la vie est plus facile en Australie.

Le fait de tout payer à la semaine (loyer, emploi...) n’est-il pas un signe de précarité ? Si on peut trouver un travail à la semaine du jour au lendemain, on peut aussi se faire “remercier” du jour au lendemain. Pourquoi autant d’Australiens âgés de 60 ans à 70 ans travaillent-ils encore ? Parce que chacun cotise pour soi, parce qu’il n’y a pas de Sécurité sociale…

Les charges patronales et salariales sont moins élevées parce qu’il n’y a quasiment pas de couverture sociale ou santé.

Un peu comme aux États-Unis, chacun pour soi… 

Peggy et Philippe
http://intotheworld.top-depart.com  
Lu 4061 fois

Derniers adhérents en ligne

seescuret   paponte   herolland   amcherchali   catherine   jpvaulot   cvandyk   adhabm   jalalanne   acressent   chriduhurt   fragenis   pachesnais   bruroger   jacimenti  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public