logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Vous êtes iciAccueil|Tourisme responsable|Contre le tourisme sexuel
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 65
lundi, 28 septembre 2009 16:29

Contre le tourisme sexuel





En France ou à l'étranger, vous pouvez être confrontés à quelqu'un recherchant des contacts avec des enfants lors de ses voyages...


Les "sexes touristes", qui sont-ils ?

D'après une études ECPAT : 7% ont moins de 30 ans, 18% entre 30 et 40 ans, 33% entre 40 et 50 ans, 24% entre 50 et 60 ans, 18% plus de 60 ans.
Ce sont majoritairement des hommes issus de toutes les classes sociales. A la fois des pédophiles occasionnels de passage; des pédophiles habituels fréquentant des pays où le marché des enfants est facilement accessible; des pédophiles pervers, sadiques, violents auxquels les enfants ne peuvent opposer aucune résistance; "Monsieur Tout le Monde", touriste, homme d'affaires, etc, qui loin des contraintes morales de son pays s'adonne à des relations sexuelles avec des enfants comme attiré par cette nouvelle "expérience".
Ils viennent principalement d'Europe, du Japon, d'Australie, du Moyen-Orient, des Etats-Unis, du Canada.


Les victimes

D'après l'Unicef, dans le monde, plus de 2 millions d'enfants de moins de 16 ans sont victimes chaque année d'exploitation sexuelle dans un cadre commercial. Filles et garçons, exploités par des réseaux de prostitution, ils sont âgés de 3 à 16/17 ans. Ces enfants sont le plus souvent issus de famille très pauvres et vivent dans les pays du Tiers-Monde, essentiellement touristiques.
En Amérique Latine et dans les Caraïbes le tourisme sexuel augmente notamment au Brésil, en République Dominicaine et à Cuba. En Afrique, si la prostitution existe déjà dans certains pays, le développement du tourisme international peut faire craindre un accroissement de l'exploitation notamment au Kenya. En Europe de l'Est, avec le développement des mafias, de plus en plus d'enfants rejoignent les réseaux de prostitution. Enfin, en Asie, l'Unicef estime qu'un million d'enfants sont victimes du commerce sexuel. Les flux de touristes se déplacent de la Thaïlande, des Philippines, de l'Inde vers de nouveaux pays comme le Cambodge ou le Viêtnam.
Quant aux causes de la prostitution enfantine celles-ci sont multiples. La pauvreté est un facteur récurrent de la prostitution des enfants. Le chômage pousse les familles à placer leurs enfants entre les mains de recruteurs qui proposent un "travail" à ceux-ci et versent à leurs parents une avance en argent. Le manque d'instruction, l'absence de formation à un métier particulier favorisent également l'exclusion des enfants et leur entrée dans le circuit de la prostitution. Idem pour l'attrait pour les biens de consommation aussi bien pour les parents que les enfants. Quant à la corruption, elle permet aux responsables de réseaux de prostitution de s'affranchir des lois qui pourraient les condamner, mais également aux occidentaux arrêtés de se dédouaner. De plus, les réseaux mafieux sont souvent les organisateurs au niveau national, régional et international. Enfin, dernières raisons, la banalisation des rapports sexuels entre adultes et enfants, plus la demande sans qui le marché n'existerait pas.
En parallèle, on peut aussi souligner que le développement du tourisme sexuel a parfois pu se faire de façon délibérée; certains pays n'hésitant pas à favoriser cette activité afin de remédier à leurs problèmes économiques. La prostitution comme moyen de publicité ou d'attraction relayé à l'occasion par des agences de voyages occidentales ou des magazines spécialisés dans ce type de tourisme.


Les résolutions et les lois

Au niveau mondial, l'ECPAT lutte contre le tourisme sexuel. A l'origine de la campagne "Informez les touristes" réalisée ces dernières années sur le sujet, ils agissent aussi et surtout pour que les lois déjà existantes, tant dans les pays occidentaux, notamment au niveau de l'Union Européenne, que sur place, soient appliquées. De même, ils continuent leur campagne auprès des médias et des professionnels du tourisme afin de sensibiliser au mieux l'opinion. Ils soutiennent également les actions menées sur place par les organismes locaux et internationaux. Enfin, à travers la mise en oeuvre de divers projets de terrain, y compris pour certains en direction des parents des enfants prostitués, ils souhaitent arriver à développer une prévention à tous niveaux.
Au niveau législatif, de nombreux pays à travers le monde, tant occidentaux qu'en voie de développement, ont renforcé leur législation incluant par exemple au niveau de l'Union Européenne des clauses d'extraterritorialité. Les peines encourues en cas d'abus sexuel sur enfant à l'étranger vont ainsi selon les pays de l'emprisonnement à la peine de mort. Au niveau français, la loi du 1.2.94 permet de juger en France tout Français ayant commis un abus sexuel sur un enfant dans n'importe quel pays. Cette procédure a été appliquée la première fois en octobre 1997 contre sept "touristes sexuel" avec des condamnation allant jusqu'à 15 ans de prison.


En conclusion

Le traitement de la prostitution enfantine est une urgence à traiter, conjointement aux actions de fond, politiques, économiques et sociales, pour favoriser sur le long terme un développement harmonieux des pays et des relations internationales dont les plus pauvres des pauvres ne peuvent être impunément exclus.
Face aux dures réalités économiques de certains pays, le tourisme peut être considéré comme une opportunité de croissance et de richesses. Son développement durable sur le plan commercial sera forcément conditionné par le respect des pays hôtes et leur environnement.
C'est au carrefour de cette quête d'humanité et d'un "sens commercial" bien compris que nous avons rendez-vous pour relever les défis d'un tourisme porteur de développement. Cette richesse partagée passe par un nécessaire respect des traditions, du patrimoine, de l'environnement de ces pays, et surtout des hommes, des femmes et des enfants qui y habitent.


Organisations

End Child Prostitution And Trafficking (ECPAT)

L'ECPAT a pour objectif de lutter par tous les moyens légaux contre l'exploitation sexuelle dont sont victimes les enfants, notamment dans les pays du Tiers-Monde.
ECPAT France : c/o Groupe Développement, Bât 106, BP 07, 93352 Le Bourget, tél. : 01 49 34 83 13
Pour en savoir plus, consultez leur site internet.


Unicef

Pour ses actions en faveur des enfants...
Pour en savoir plus, consultez leur site internet.

Organisation Mondiale du Tourisme

Pour en savoir plus, consultez leur site internet.

Lu 3545 fois

Derniers adhérents en ligne

jprabonneau   adhabm   bebenoist   plemaitre   stcassonnet   jrose   catherine   fjourdain   chveque   jcpeugeot   jmhelle   cvandyk   jmserour   acabot   symarchand  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public