logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       



Depuis plusieurs années, c'est près d'un cinquième des Français (18%) qui partent au moins une fois par an à l'étranger pour raisons personnelles ou professionnelles avec un budget moyen tout compris par personne de l'ordre de 1 150 €; soit 30% de plus que la moyenne européenne.
Globalement après une progression en 1994 et 1995, les départs hors frontières ont subi un net ralentissement en 1996 et 1997 (-2,9 % et -5,9 %) à cause notamment de la baisse de la consommation des ménages ces deux années là pour remonter ensuite en 98 (environ 17 millions de départs) jusqu'aux attentats de septembre 2001 qui ont marqué un frein logique pour quelques mois à l'envie d'ailleurs (ou tout du moins de certaines destinations). Depuis, la tendance est repartie à la hausse avec notamment la démocratisation des compagnies "à bas prix" qui poussent nombre de français à les utiliser pour de courts séjours en Europe.
En tout, les Français ont effectué 17,25 millions de séjours hors frontières en 2002 dont 15, 9 millions pour des raisons personnelles.

Motivation

De manière générale, les Français sortent toutefois moins hors de chez eux que leurs voisins européens, entres autres allemands (70 millions de séjours) et anglais (38). Même si le pays est grand et varié cela n'explique pas tout.
Début 2003, la Sofres a justement réalisé une enquête sur "les freins et motivations des Français à partir à l'étranger". Et cela afin de savoir pourquoi ceux-ci sont si peu nombreux (23%) à partir hors de nos frontières pour leurs vacances. Première constatation, les Français sont bien... en France contrairement à leurs voisins Britanniques, Hollandais ou Allemands qui pour plus de la moitié partent régulièrement hors de chez eux. Même si l'Hexagone possède sans aucun doute d'innombrables attraits et que l'on peut argumenter de contraintes financières ou autres, le fait est que, d'après cette enquête, si l'envie d'aller voir ailleurs est souvent là... la décision de partir reste difficile à prendre pour beaucoup. Explication première : si l'on n'est pas parti à l'étranger durant sa jeunesse, franchir le pas n'en sera que plus difficile par la suite. D'autre part, toujours d'après l'enquête, c'est avant tout sur les recommandations-propositions souvent répétées de l'entourage que près des 3/5 des partants vont voir ce qui se passe ailleurs. Bref, si on ne le pousse pas un peu, le Français aurait donc tendance à rester chez lui...

Qui sont-ils ?

Bien évidemment, l'âge, la profession, la taille du foyer, le revenu, influent sur l'envie d'effectuer un déplacement touristique hors des frontières.
L'analyse par tranche d'âge montre une propension plus forte à séjourner à l'étranger chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Celles-ci génèrent à elles seules 39% des déplacements hors hexagone. Plus précisément, 22% du marché est imputable aux 50-64 ans et 17% aux plus de 65 ans. La part des personnes vivant en couple s'est aussi fortement accrue en sept ans; ces derniers étaient à l'origine de 38% des séjours à l'étranger en 1995 contre 52% du marché en 2002. La part des "solitaires" est de 21,5%, celle des groupes composés de 3 à 5 adultes de 21%, de 6 à 10 adultes de 4%, et des groupes d'au moins 10 adultes de 1,5%.
D'autre part, 69% des Français partent sans enfants, 13% avec un enfant, 13% avec deux enfants, 4% avec trois enfants et 1% avec quatre enfants et plus. Les destinations sans enfants sont les plus lointaines, les plus longues, en hébergements coûteux et avec des activités diverses.
Si la parité semble être respectée pour les déplacements à l'étranger (48% d'hommes et 52% de femmes), ces proportions sont fortement divergentes pour certains pays. La clientèle masculine demeure par exemple majoritaire en Afrique (67% en Namibie, au Gabon et au Kenya) ou encore en Malaisie (80%). Par contre, elle n'est que d'un tiers aux Philippines, en Chine et au Costa Rica où les femmes restent les plus nombreuses.

Destinations

Au niveau des pays visités, l'Europe accueille toujours autant de monde (et même encore plus grâce à l'Euro qui simplifie bien les choses) avec 69 % des séjours des Français. Viennent ensuite l'Afrique, en progression, avec 11,1 % de part de marché, les Amériques (9,5 %), les Dom-Tom (5,4 %) et enfin l'Asie-Pacifique. En entrant un peu dans les détails, l'Espagne compte a elle seule pour environ 1/5 des séjours effectués hors hexagone, devant l'Italie et la Grande-Bretagne (9 %), le Bénélux (4,5 %) l'Allemagne (4 %), la Tunisie et les USA (3 %).
Bien entendu, le choix de ces destinations suit aussi l'actualité. Et un pays soumis à des troubles politiques (Moyen-Orient) ou à une épidémie quelconque (le SRAS en Chine et Asie du Sud-est) verra d'autant chuter sa fréquentation touristique. Même si le comportement des français est loin d'être aussi "caricatural" en la matière que celui des américains ou des japonais, le fait est qu'il n'est pas non plus des plus aventureux...
En attendant, les Français choisissent d'abord une ville comme destination dans 53 % des cas (30 % lorsqu'ils restent en France). Un choix qui s'explique peut-être par les facilités de connexions aériennes, ferroviaires ou routières entre la France et de nombreuses grandes agglomérations du monde. Après la ville, la mer accueille 47,9 % des séjours, la campagne 18,8 %, la montagne 17,4 %. Et pour les transports, l'avion arrive en tête des modes utilisés avec 47% des départs contre 28% pour la voiture.
En matière d'hébergement, ils privilégient l'hôtel à 42 %, loin devant la famille et les amis qui représentent 24 % des modes de nuitées, le camping (6 %) et les clubs de vacances (4 %); à signaler 24 % de "autres" correspondant à des types d'hébergement multiples lors d'un même séjour.

Périodes et durées

Quant aux périodes de vacances, pas de surprises, aussi bien en France qu'ailleurs on choisi juillet-août (27 %), mai et ses ponts (12 %) puis septembre (9,5 %). A l'opposé, décembre et janvier n'accueillent chacun que 4 % environ des départs.
Enfin, comme on s'en doute, le Français reste assez peu de temps hors de chez lui. 28,7 % des séjours durent moins de 3 nuits (55,5 % lorsqu'il s'agit de la France), 33,5 % de 4 à 7 nuits (24,3 % en France), 27,3 % de 1 à 2 semaines (13,6 %), 8,5 % de 2 à 4 semaines (5,2 %) et seulement 2 % durent 1 mois ou plus (1,4 %). La part du long séjour (officiellement 4 nuitées et plus) en Europe de l'Ouest est de 63%, en Europe Centrale/Est de 74%, de 91% au Moyen-Orient, de 90% en Asie et de 93% en Amérique.

Nombre de visiteurs français/an par pays

. Europe
Allemagne : 2 351 000 (07)
Autriche : 465 000 (07)
Baléares : 262 000 (07)
Belgique : 1 033 000 (07)
Bulgarie : 138 000 (07)
Chypre : 41 400 (07)
Croatie : 470 000 (07)
Danemark : 51 000 (06)
Espagne : 9 331 000 (07)
Estonie : 18 500 (08)
Finlande : 133 000 (06)
Grande-Bretagne : 3 323 000 (07)
Grèce : 850 000 (07)
Hongrie : 141 500 (07)
Irlande : 407 000 (07)
Islande : 22 500 (07)
Italie : 3 243 000 (07)
Jersey/Guernesey : 33 000 (07)
Lettonie : 39 000 (07)
Lituanie : 19 000 (07)
Luxembourg : 107 000 (07)
Malte : 75 100 (07)
Monténégro : 30 000 (07)
Norvège : 107 000 (07)
Pays-Bas : 613 000 (07)
Pologne : 193 000 (07)
Portugal : 1 859 000 (07)
Rép. Tchèque : 240 000 (07)
Roumanie : 129 500 (06)
Russie : 201 500 (07)
Serbie : 18 400 (07)
Slovaquie : 41 300 (07)
Slovénie : 60 500 (07)
Suisse : 634 000 (07)
Turquie : 768 000 (07)
Ukraine : 42 400 (06)

. Moyen-Orient
Bahrein : 12 000 (01)
Dubai/EAU : 123 000 (07)
Georgie : 3 000 (00)
Iran : 6 500 (01)
Israël : 253 000 (07)
Jordanie : 56 600 (08)
Koweit : 6 000 (00)
Liban : 72 400 (07)
Oman : 36 700 (06)
Syrie : 25 300 (06)
Yémen : 5 400 (07)


. Afrique
Af. du Sud : 128 000 (08)
Algérie : 170 000 (07)
Angola : 9 000 (01)
Bénin : 12 100 (06)
Botswana : 4 000 (04)
Burkina-Faso : 38 000 (01)
Canaries : 100 000 (07)
Cap Vert : 23 600 (07)
Comores : 5 800(00)
Congo : 4 800 (01)
Egypte : 586 000 (08)
Ethiopie : 5 900 (00)
Guinée : 7 300 (00)
Kenya : 52 600 (07)
Libye : 7 000 (04)
Madagascar : 181 000 (07)
Mali : 57 700 (07)
Maroc : 1 600 000 (07)
Mayotte : 19 500 (04)
Maurice : 240 000 (07)
Mauritanie : 16 000 (00)
Namibie : 12 000 (06)
Niger : 13 400 (06)
Nigéria : 31 000 (01)
Réunion : 281 000 (07)
Sénégal : 287 500 (05)
Seychelles : 32 000 (07)
Tanzanie : 21 300 (07)
Togo : 9 700 (00)
Tunisie : 1 400 000 (08)
Zimbabwe : 11 800 (06)

. Pacifique
Iles Cook : 275 (01)
Australie : 73 700 (07)
Fiji : 2 500 (03)
Nlle Calédonie : 31 500 (08)
Nlle-Zélande : 18 700 (07)
Polynésie : 43 100 (07)


. Asie
Bangladesh : 2 350 (00)
Birmanie : 14 500 (06)
Cambodge : 90 000 (07)
Chine : 470 000 (07)
Corée du Sud : 59 800 (08)
Hong-Kong : 229 000 (08)
Inde : 175 000 (06)
Indonésie : 99 000 (06)
Japon : 138 000 (07)
Laos : 32 500 (06)
Macao : 36 000 (07)
Malaisie : 59 500 (07)
Maldives : 45 300 (07)
Mongolie : 5 200 (06)
Népal : 14 800 (06)
Ouzbékistan : 6 000 (04)
Philippines : 19 300 (07)
Singapour : 99 000 (07)
Sri-Lanka : 10 600 (08)
Taiwan : 23 700 (07)
Thaïlande : 352 000 (07)
Vietnam : 182 000 (07)

. Amérique(s)
Antilles Néerl. : 2 500 (02)
Argentine : 67 500 (07)
Bahamas : 12 000 (07)
Barbade : 2 700 (06)
Bolivie : 27 300 (05)
Brésil : 254 000 (07)
Canada : 375 000 (07)
Chili : 61 000 (07)
Colombie : 15 800 (02)
Costa-Rica : 26 000 (07)
Cuba : 92 000 (07)
Equateur : 17 000 (07)
Guadeloupe : 462 000 (01)
Guatemala : 19 800 (07)
Guyane : 59 900 (06)
Haiti : 6 400 (00)
Honduras : 3 950 (01)
Jamaique : 5 000 (03)
Martinique : 437 000 (01)
Mexique : 192 000 (07)
Nicaragua : 3 100 (01)
Panama : 11 700 (07)
Pérou : 58 700 (07)
Québec : 276 000 (07)
Salvador : 2 000 (07)
St Domingue : 287 000 (07)
St Martin : 70 000 (06)
Ste Lucie : 3 600 (07)
Uruguay : 9 500 (01)
USA : 1 244 000 (08)
Venezuela : 21 900 (02)

Modes en tous genres

Comme n'importe quel produit, le voyage subit ses modes et ses tendances. Au delà des types de séjours (nature, luxe, etc) les destinations elles aussi sont soumises aux marketing des professionnels. Ceux-ci, du moins les plus puissants, font et défont les "pays touristiques" au grès de leurs envies et surtout des gains potentiels qu'ils peuvent en retirer, quitte à pomper au maximum une région avant de passer à une autre. Bien entendu, cette démarche tient compte des envies et surtout des moyens de la clientèle.
Pour les destinations proches, la Tunisie (particulièrement le sud), les îles grecques, le Maroc, l'Italie et l'Espagne demeurent des valeurs sûres depuis des années. Aux amateurs de courts séjours on proposera encore l'Europe centrale et ses capitales (notamment Prague) ou encore l'Irlande. Et à ceux qui aiment partir loin, encore et toujours les Dom-Tom, le Québec, plus ces destinations grand public "artificielles" que sont devenues le Viêtnam, la Thaïlande, Cuba, le Costa-Rica et surtout St Domingue. En parallèle un événement culturel, sportif ou autre (l'Expo universelle de Lisbonne en 98, les JO 2000 en Australie) drainera un public potentiel blasé par la découverte simple (!) d'un pays et qui souhaite désormais associer un événement à son voyage.


. Chiffres : SMT, Direction du tourisme, TourMag, ABM.

Derniers adhérents en ligne

plemaitre   stcassonnet   jrose   adhabm   catherine   fjourdain   chveque   jcpeugeot   jmhelle   cvandyk   jmserour   acabot   symarchand   troiscatalans   hpavageau  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public