logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Vous êtes iciAccueil|Transports terrestres|Voiture de location|Location pratique - Itinéraires
mercredi, 21 octobre 2009 12:04

Location pratique - Itinéraires


L'itinéraire et ses implications :

Même si cela peut paraître un détail, l'itinéraire prévu peut avoir un impact sur le coût de location. Au delà du kilométrage à effectuer et du choix de formule "forfait" ou "illimité", trois ou quatre autres points sont également à prendre en considération :

. Boucle ou pas boucle ?

En clair va-t-on rendre le véhicule à l'endroit où on la pris ? Si ce n'est pas le cas, le véhicule sera alors laissé dans une autre ville avec généralement des "frais d'abandon" pour le retour de celui-ci qui seront facturés en sus; tant est-il d'ailleurs que le loueur autorise la pratique (plus de facilités avec les grosses sociétés). Donc, à calculer.

. Zone géographique :

De façon générale, une location de véhicule s'entend toujours pour une zone géographique donnée (état ou région, pays, ensemble de pays). En clair, on ne pourra pas forcément toujours aller où on veut ou passer des frontières avec. De plus, il peut arriver que chez un loueur ce qui est autorisé pour un modèle ou une catégorie de véhicule ne le soit pas pour d'autres ou qu'il y ait des suppléments. Bref, à regarder et comparer chez les uns et les autres.
Quant à passer outre, au delà déjà de la possibilité réelle, cela implique surtout que les assurances souscrites ne fonctionneront pas en cas de problème.
Pour info, on signale que pour ce qui est de la France, on peut aussi généralement circuler dans les pays voisins avec un véhicule de location (voir détails selon les loueurs).

. Accès à certains sites ou lieux :

Un point qui ne concerne que les (gros) camping-cars qui peuvent être parfois être interdits au centre de certaines villes ou endroits touristiques comme c'est le cas aux USA.

. Routes ou pistes :

Si l'itinéraire prévu ne passe pas que sur du goudron on sera théoriquement obligé de louer un 4x4. En effet, au niveau assurances, un modèle standard n'autorise pas de rouler sur des pistes ou axes non bitumés. Cela dit, tant qu'il n'y a pas de problème...
 
Le kilométrage :

Parmi les points essentiels d'une location, le kilométrage en est un. Ne serait-ce que parce qu'une mauvaise estimation des kilomètres à faire, ou le mauvais choix dans la formule (forfait ou kilométrage illimité), peut au final coûter cher.

. Définir son trajet :

Première chose évidente, faites une estimation kilométriques de votre trajet. Avec une simple carte, ou mieux encore via le Net avec des sites comme Google, Maporama, etc, vous aurez déjà une bonne idée. De façon générale, n'oubliez pas que la tentation d'avaler les kilomètres est grande et facile, donc n'hésitez pas non plus à majorer quelque peu vos résultats. Cela vous permettra ensuite, outre de pouvoir calculer votre budget essence, de voir la formule la plus intéressante de location à ce niveau.

. Forfait ou illimité ?

Deux systèmes sont généralement proposés.

- Le forfait :
Dans le prix de location est compris soit un nombre de kilomètres maximum (100, 500 km...) pour toute la durée de louage, soit une base quotidienne (souvent 100 km/jour) à multiplier donc par le nombre de jours dont on disposera du véhicule. Tant que l'on reste dans la fourchette il n'y a rien à payer. Par contre, en cas de dépassement, un supplément au kilomètre en sus est alors à régler à la remise du véhicule. Et c'est là qu'il faut faire attention.
En effet, ce supplément peut au final coûter cher si l'on a mal calculé. Par exemple en France il n'est pas rare que le kilomètre supplémentaire soit compté 0,20 €, voire plus. Même si les formules au forfait sont généralement bien moins chères que celles au "kilométrage illimité", il n'est pas sûr que l'on si retrouve en cas d'erreur. Donc mieux vaut le savoir, d'autant plus que c'est généralement sur ce type d'offres (les moins chères) que les loueurs font leur pub.

- Le kilométrage illimité :
C'est l'autre solution, plus onéreuse, mais qui permet de rouler ce qu'on veut en toute liberté avec notamment la possibilité de changer ses plans.- Que choisir ? :Le choix est relativement facile dès lors que l'on a un itinéraire défini. Et la formule "illimitée" est préférable si l'on souhaite faire de la route ou ne pas se compliquer la vie.A l'opposé le forfait est bien si l'on veut surtout faire de la ville, peu de distance, ou à la limite si on n'utilise pas son véhicule tous les jours. A signaler que si l'on est plutôt porté sur le forfait on aura tout intérêt à comparer le prix du kilomètre en sus entre loueurs; en effet il n'est pas rare que cela varie du simple au double, voire plus...
 
Les assurances

C'est l'élément principal à voir dans le cadre d'une location tellement le coût final à payer peut s'avérer élevé en cas de problèmes. Donc, à ne surtout pas négliger en prenant déjà le temps de lire au niveau du contrat les modalités, contraintes et limites des assurances choisies ou possibles.
Dans le cas d'un jeune conducteur (en âge ou années de permis) ou d'un deuxième conducteur un supplément sur les contrats est généralement pratiqué.

. L'obligatoire :
Dans chaque contrat de location est prévue une assurance "responsabilité civile au tiers" obligatoire qui vous couvre en cas de problème. C'est le minima au niveau des assurances proposées.
Attention cependant, car certaines formules de base n'incluent pas toujours le véhicule, ni les passagers en cas de vol ou d'accident responsable; d'où l'obligation alors de prendre un complément si l'on souhaite ces garanties.

. Les optionnelles :
Il en existe essentiellement deux ou trois qui présentent d'ailleurs une bonne source de revenus pour certains loueurs.

- Responsabilité civile complémentaire :

Si la responsabilité civile est obligatoirement comprise dans la location, celle-ci peut néanmoins être très faible au niveau du montant des garanties offertes. C'est ainsi que pour certains pays (USA et Canada notamment) est proposée une "complémentaire" qui augmente la couverture financière en cas de problèmes.
Idem pour ce qui est des garanties (véhicule, passagers) en cas de responsabilité.

- Assurance "facultative" :

Nombre de formules de base n'incluent pas non plus les dommages, y compris minimes, aux pare-brises, vitres, optiques, carrosserie, pneus et roues. Un simple impact peut alors coûter très cher (plusieurs centaines d'Euros pour un pare-brise à changer). De fait, certains loueurs proposent la prise en charge de ces désagréments contre un supplément.

- Réduction de franchise :

Il est souvent possible de réduire ou même supprimer la franchise du véhicule en souscrivant un complément d'assurance.

- Souscrire ou pas aux optionnelles ? :

Pas vraiment de réponse et à chacun de voir. Comme toujours on peut considérer ces assurances comme un coût supplémentaire inutile; de quelques Euros en sus par jour pour une option à quasiment le double du prix initial de location pour la "totale". Du moins tant que l'on a pas eu de problème...
Cela dit rien n'empêche de voir également les garanties dont on dispose déjà via sa mutuelle et autres assurances, mais aussi et surtout sa carte bancaire. Certaines plutôt haut de gamme (Gold, Premier...) en offrent de bonnes au niveau location - hors parfois 4x4 et camping-car - dès lors que l'on paye avec.
Idem pour tout ce qui concerne les accidents aux personnes ou les problèmes de bagages déjà pris en charge si l'on dispose d'une assistance et d'une assurance bagages.

. Les limites des assurances :
Dans tous les cas une assurance s'applique dans le cadre défini dans son contrat (donc le lire). Mais, en cas de problème, ces assurances ne fonctionnent cependant pas notamment s'il y a eu conduite dangereuse, si le conducteur n'est pas celui prévu initialement, le véhicule (hors 4x4) a circulé sur pistes ou routes non goudronnées ou a franchi les limites territoriales de la location.

Les "suppléments"

Très variables selon les loueurs. Mais, de façon générale, on peut avoir à payer un supplément en cas notamment de :
- Jeune conducteur (en âge ou années de permis) ou deuxième conducteur;
- Equipements particuliers (de la clim au GPS en passant par le siège bébé) même si chez certains loueurs cela peut être gratuit;
- Assurances et garanties complémentaires;- Prise en charge dans un aéroport ou prise/remise du véhicule dans deux agences différentes.
 
Location avec chauffeur

Dans le cas de location avec chauffeur, comme cela est fréquent en Asie, mieux vaut s'assurer au préalable avec le louer de quelques points particuliers et vérifier si ceux-ci sont inclus dans le tarif proposé.
Ainsi, le conducteur parle-t-il anglais - à défaut de français - ce qui facilitera d'autant la communication. Dans certain cas, il peut en effet y avoir un supplément pour un chauffeur anglo ou francophone.
Qu'en est-il de ses frais de nourriture et d'hébergements ? Normalement, ceux-ci sont déjà compris dans le prix initial, même si bien sûr un pourboire et quelques autres attentions, notamment financières, seront toujours les bienvenus.Idem au niveau essence, péages, etc, qui eux sont aussi généralement déjà inclus.



Lu 3635 fois

Derniers adhérents en ligne

chchampalaune   gbernis   gcorsaletti   clougovoy   amvial   rdemougin   jodurand   sroinson   fseitz   fmaignan   rtourbot   bebenoist   mabrotons   ccohen   jalalanne  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public