logo abm blanc
FacebookTwitterFeed
0
Panier
Votre panier est vide.
       
Vous êtes iciAccueil|Transports terrestres|Vos expériences|Vos experiences - Bus & Minibus - Amérique Latine & Caraîbes
mercredi, 21 octobre 2009 21:15

Vos experiences - Bus & Minibus - Amérique Latine & Caraîbes

Amérique Centrale :

<> Belize (8/04)
"Bus développé. Les bus ne sont pas aussi confortables que ceux du Mexique, loin de là. La clim n'existe pas, ce qui rend difficile les trajets dans ce pays des Caraïbes où il fait donc très chaud !"
(czimero@yahoo.fr)

<> Costa-Rica
------ (11/03) --------
"Réseau de bus très développé. Routes bonnes sauf pour les péninsules. On peut facilement être pris en stop dans les endroits où les bus passent peu, moyennant parfois une petite participation."
(pauline_paquin@hotmail.com)

------ (9/03) --------
"Bus : réseau très développé. Beaucoup de bus à travers tout le pays mais peu de liaisons nord-sud ou est-ouest sans passer par San Jose. Vraiment pas cher. Pas de garantie d'avoir une place assise à moins de le prendre au départ et d'arriver 1/2 h avant. La plupart du temps ils sont ponctuels (à 15 mn près), mais une fois nous avons eu la surprise de le voir s'arrêter à 13h00 pour la pause déjeuner. 1 heure d'attente dans une gare routière avant de reprendre le même bus."Minibus : là, il s'agit de minibus de compagnies privées. Le prix oscille entre 20 et 30 US $ mais le confort est évidemment tout autre. Air climatisé au programme."
(maryol@wanadoo.fr)

------ (11/02) --------
"Réseau de bus très développé, confortable, pas cher et très ponctuel. Notre trajet le plus long : Puerto Jimenez (péninsule d'Osa) via San José - Jaco en 12 heures pour 8,30 Euros."
(cannelle@bzh.net)

------ (8/01) --------
"Bus développé. Lents car l'état des routes est souvent mauvais."
(jean-Baptiste.gaudey@wanadoo.fr)

<> Guatemala
---- (8/06) -----
"Plusieurs types de bus existent dans le pays.- Chicken bus : La façon la plus économique de se déplacer reste le transport public local (chicken bus). Pour à peine 30 Q (environ 4 US $), on peut se rendre de Xela à Panajachel. Quelques inconvénients qu'il faut bien avoir en tête tout de même :Ces bus n'ont aucun horaire et ne partent souvent que quand ils sont suffisamment pleins pour que le trajet soit rentable.
Il n'existe pratiquement pas de liaison directe ville à ville. En général, le premier bus vous conduit jusqu'à un gros carrefour routier, et là, il faut chercher un autre bus pour la suite (3 changements pour rallier Panajachel depuis Antigua par exemple).
La rémunération du chauffeur et de son assistant est liée au taux de remplissage du bus, d'où des effectifs allant jusqu'à 4 personnes par siège, et une course effrénée pour passer le premier à un arrêt et ramasser le maximum de clients.Tous ces bus sont des anciens bus scolaires nord-américains réformés depuis longtemps avec donc une mécanique en rapport.- Bus de ligne de première classe :Ils sont en gros deux fois plus chers que les chicken.
Ils rallient les principales villes situées sur la Panaméricaine (Xela, Guatemala, Rio Dulce, Flores...), mais aucun d'eux ne vous conduira aux villes situées hors de cet axe (Antigua, Panajachel, Huehuetenango). Au mieux, certains vont vous laisser au carrefour le plus proche, et de là, vous devrez continuer en chicken bus. Deux exceptions :Un bus part tous les matins (sauf dimanche) d'Antigua à 7h00 pour Panajachel. Agence El Condor : 4a calle Poniente, face au super marché La Bodegona. Prix : 4,5 US $.Un bus part tous les matins (sauf dimanche) de Panajachel à 11h00 pour Antigua. Prix : 4,5 US $.- Minibus d'agence :Les minibus collectifs d'agence foisonnent notamment à Antigua et Panajachel. Ils sont 3 à 4 fois plus chers que les chicken. Ce sont des transports réguliers ou shuttles avec des prix fixes et affichés (mais ne pas hésiter à négocier et faire jouer la concurrence).
On réserve auprès de n'importe quelle agence ou en montant. Le tarif est fixe et le trajet partagé avec tous les touristes qui vont au même endroit; donc on ne s'arrête pas en route."
(mpabm@abm.fr)

---- (7/04) -----
"Réseau de bus développé. Les bus ou encore les chicken-bus sont loin d'être aussi confortables que ceux du Mexique, loin de là ! La clim n'existe pas, ils sont inconfortables, bruyants, pas toujours propres, ils polluent et on est globalement toujours serré ! Bref, bon courage mais l'expérience est à faire."
(czimero@yahoo.fr)

---- (10/03) -----
"Réseau de bus très développé. Les shuttles affrétés par les agences sont trois fois plus chers que les bus normaux, mais un peu plus rapides et certainement plus confortables.Précautions : on a essayé de me voler dans mon petit sac qui était à mes pieds dans le chicken Guatemala City - Panajachel. Je m'en suis rendu compte, mais faire très attention et essayer de monter avec son gros sac dans les chicken plutôt que de le laisser sur le toit. Quand ils ne sont pas bondés, c'est plus sûr et beaucoup plus rassurant. Ne pas voyager de nuit sauf en première."
(pauline_paquin@hotmail.com)

---- (4/03) -----
"Réseau de bus très développé. Compagnie Litegua (trajet Guatemala Ciudad - Puerto Barrios) ponctuelle, confortable et très contrôlée. Vers Taxisco et Salvador (Pacifique) : bus genre pullman, mais surchargés en passagers avec nécessité de s'accroupir dans le couloir devant les contrôles de police. Autres bus locaux (style chicken bus) : attendre le remplissage, on est couramment à trois sur une banquette qu'on estimait faite pour deux, mais très sympa. Grignotage facile.Egalement, minibus privés organisés par les agences de tourisme. Ils sont plus chers mais plus sûrs pour les horaires (aéroport) et plus confortables... mais moins sympa pour le contact avec les guatémaltèques à part le chauffeur."
(Ducachou@wanadoo.fr)

---- (3/02) -----
"Bus très développé. Trois types de voyages en bus possibles :
1) minibus avec agences de voyages, cher mais ponctuel et rapide;
2) bus express, bon compromis entre prix et rapidité;
3) bus publics très économiques mais parfois très long."
(anne-marie.gefflaut@laposte.net)

---- (1/02) -----"Le réseau de bus est très développé. On trouve des bus à toutes heures, qui font tous les trajets, et c'est peu cher. Le confort dépend du prix; on peut voyager en "chicken-bus" (peu cher) ou en 1ere classe. Les bus 1ere classe sont deux fois plus chers et pas tellement plus confortables. Dans les chicken-bus, on est souvent 3 sur des banquettes de 2, et le couloir est bondé. Pas très confortable mais très folklo ! Les sac voyagent sur le toit : attention à la poussière ! Egalement pas mal d'arnaques dans les bus : demandez toujours le prix autour de vous."(agnes_konrat@hotmail.com)
<> Honduras (2/02)"Le réseau de bus est très développé. On trouve des bus à toutes heures, qui font tous les trajets, et c'est peu cher. Il n'y a pas de "classes" de bus; souvent un bus par destination, relativement confortable. Les sac voyagent sur le toit : attention à la poussière !"
(agnes_konrat@hotmail.com)

<> Mexique
---- (11/06) -----
"Réseau de bus très développé. Les bus sont en général confortables, assez rapides vu les grandes distances du pays, et plutôt ponctuels (enfin, ca dépend aussi de la classe). Il y a trois classes, la troisième classe pour les longues distances n'est pas à recommander et des fois inexistante.Le coût est moins cher qu'en Europe mais quand même un peu cher à cause de la taille du pays. Exemple : de Mexico à la côte Pacifique sud c'est entre 35 et 40 Euros en bus première classe et 20 Euro pour la seconde classe. Pour les étudiants qui ont une carte internationale d'étudiant quelques fois, si le vendeur est sympa, si période de vacances et si on se débrouille un peu en espagnol, on réussit à avoir des réductions pouvant aller jusqu'à 50%.Il y a plusieurs stations de bus à Mexico selon les destinations. Pour les bus premières classes : vers le nord (Terminal del Norte), sud (Taxquena), est (Terminal Oriente) et ouest (Tapo)."
(natalaneta@hotmail.com)

---- (7/04) -----
"Bus très développé. Les bus sont très confortables. Attention, la clim est très forte, donc pensez à prendre des vêtements chauds. Certains trajets sont particulièrement sportifs au niveau de la conduite et de l'état des routes. Par exemple les trajets Oaxaca - Puerto Escondido et Puerto Escondido - San Cristobal de las Casas. Evitez impérativement les places du fond... prêt des toilettes. Insupportable pendant 10 heures !"
(czimero@yahoo.fr)

---- (9/03) -----
"Réseau de bus très développé. Première classe vraiment top mais très chère. Parfois la seconde vaut vraiment le coup et est presque aussi bien."
(pauline_paquin@hotmail.com)

---- (8/02) -----
"Bus très développé. Les trajets peuvent être très longs (+ de 17 heures entre Mérida et Puebla) et parfois s'effectuer dans des conditions difficiles, surtout dans le Chiapas. Mais ceci reste le meilleur moyen pour découvrir le pays."(lgareau@caramail.com)

---- (1/02) -----
"Bus très développé. C'est le seul moyen (avec l'avion) pour couvrir les grandes distances. Pas de problèmes particuliers y compris la nuit. Pour les longues distances, préférer la 1ere classe, plus confortable et où les bagages sont enregistrés (très peu de risques de vol). On peut réserver à l'avance (au moins pour les grandes compagnies style Ado) de n'importe où pour tous les trajets. En plus, les billets sont modifiables, voire remboursables, si vous demandez le remboursement au plus tard deux heures avant le départ prévu. C'est vraiment très pratique et surtout cela permet d'avoir des places sur les trajets très demandes du style Merida-Palenque."
(gerard_ferlin@yahoo.fr)

---- (8/01) -----
"Bus très développé. Très confortable, les secondes classes sont très valables. Dans les guides ils disent qu'il faut éviter de voyager de nuit; nous l'avons fait, d'autres aussi, sans problemes."
(magnes12@hotmail.com)

---- (4/01) -----
"Bus très développé. Les horaires sont respectés (exception : San Cristo-Palenque; 1 heure de retard). Le confort est trés variable, d'excellent en 1ère classe à aléatoire en "collectivos". Une bonne surprise : le lendemain de notre arrivée nous avons pu réserver tous nos trajets en 1ère classe depuis la gare routière de Cancun (système informatisé). Attention, la 1ère classe est si bien climatisée que le pull est de rigueur ! Certaines gares routières sont pourvues d'une salle d'attente réservée aux personnes en possession d'un billet (Mérida, San Cristobal). Cela limite les risques de vols. Vérifier que les bagages sont bien placés dans la soute du bus avant de récupérer votre ticket. En 2ème classe, surveiller l'ouverte de la soute à chaque arrêt."
(focdubiau@skynet.be)

---- (2/01) -----
"Pour les bus, les terminaux routiers sont souvent très éloignés du centre ville. Il convient donc toujours de se renseigner sur le trajet suivant au terminal avant de rejoindre le centre, car il n'y a pratiquement jamais de possibilités de prendre les billets dans le centre ville, ni même d'avoir les informations.- Sur les grandes distances :Le bus, le bus, le bus... Il existe un grand nombre de compagnies avec des prix assez proches. C'est surtout sur la qualité du service que la concurrence se concentre (repas ou pas, direct ou omnibus, par autoroute ou non). Les bus 1ère classe sont très bien et permettent de dormir pour les trajets de nuit. Un peu plus cher que les bus normaux. Pour les trajets de nuit, privilégier les grandes compagnies avec service de sécurité, telles que Primera Plus, ETN...
Pas toujours de réservation possible dans les villes intermédiaires sur les trajets longues distances. On se présente au terminal routier et on attend l'arrivée du bus pour savoir si il y a de la place. Système pouvant parfois entraîner des délais. Les horaires sont très précis. Pas de retard au départ !- Sur les moyennes distances :Même chose ou bus de catégorie inférieure moins chers. A prendre de jour. Réguliers et horaires respectés. Dans ces bus, la compagnie vous conseillera souvent de garder vos sacs avec vous. Bus style Eurolines le plus souvent.- Sur les trajet locaux :Même principe avec des bus plus rudimentaires, du school bus US aux anciens Greyhounds des années 70. Toujours amusant !"
(E. Joyeux et Ch. Homer)

<> Nicaragua
---- (6/03) -----
"Bus très développé. On a fait en bus de nuit le trajet Managua - El Rama pour aller à Corn island : c'est folklo ! Normalement tout le monde a une place assise grâce au numéro sur le ticket. Mais il y a souvent de grosses embrouilles avec ca, alors autant arriver une heure en avance pour réserver SON siège. Prévoir des vêtements chauds car les locaux ouvrent tous grands leur fenêtres, et la nuit il peut commencer à faire froid. Ne pas espérer dormir. Pas cher, 90 Cordobas par personnes (5 Euros) pour un trajet de 6 heures."
(pascal_men@yahoo.fr)

---- (7/00) -----"Réseau de bus très développé et dense. Bus nombreux, en général des "school bus" américains. Toutes les places sont occupées mais rarement des passagers doivent voyager debout. Ambiance locale et pittoresque avec la musique latina à fond, décoration "religieuse" et nombreux arrêts. En général les horaires des bus sont établis en fonction des besoins des paysans et des commerçants qui viennent vendre leurs produits au marché. Se renseigner auprès des chauffeurs directement. A Managua les bus partent de plusieurs endroits différents selon la destination. Moyen le plus intéressant et vraiment pas cher pour se déplacer au Nicaragua."
(tomduv@wanadoo.fr)

<> Panama
---- (8/03) -----"Réseau très développé avec bus confortables et pas chers."(pascal_men@yahoo.fr)---- (5/03) -----"Très bon réseau de bus (à mon avis le meilleur d'Amérique Centrale), rapide et économique, constitué de nombreux minibus ou gros bus tout confort et... largement climatisés (c'est la glacière !). Sur les longues distances, on peut privilégier les nombreux Express (grand confort avec toilette et vidéo) qui ne sont pas chers du tout : moins de 10 US $ pour faire Panama Ciudad - frontière du Costa-Rica."
(mpabm@abm.fr)
 
Caraibes

<> Cuba
---- (7/04) -----
"Bus développés. Il existe deux compagnies : Astro (bus toujours complet) et Viazul (un peu plus cher). Si vous n'êtes pas en tête de station on ne vous vendra les billets qu'une fois le bus arrivé... s'il reste de la place. En attentant vous pourrez vous gaver de dessins animés Walt Disney à la gare; et dans le bus ce sera une comédie américaine (la même à l'aller et au retour)."
(Mv.collombier@wanadoo.fr)

---- (7/04) -----
"Compagnie Viazul (www.viazul.cu) réservée aux touristes avec billets payables uniquement en US $. Fiable, bus confortable et respect des horaires."(acfm56@wanadoo.fr)---- (9/01) -----"Au niveau bus, tout dépend de votre temps, de vos envies et de votre budget. Réservez la veille votre place dans les bus Astro (4 places par bus sont réservées aux touristes). Les bus Viazul ne sont jamais complets (bien trop chers pour les Cubains !). Les bus municipaux qu'on attend parfois 30 mns, voire 1 heure, ne couvrent que des distances inférieures à 70 km environ car ils relient souvent deux villes. Ils ne coûtent quasiment rien (20 ou 40 centavos selon la distance) mais il ne faut pas être pressé."
(isagil@club-internet.fr)

<> Dominique
---- (1/06) -----"Bus développé. Trajet direct Roseau - Salisbury, vu qu'il n'y a qu'une route côtière. Petit camionnette un peu trop remplie de passagers, mais super bon marché : 30 minutes de trajet pour 1,50 Euro."
(walkeraptor@yahoo.fr)

<> St Domingue
---- (1/04) -----"Dus : deux agences, mais celle qui a le réseau le plus important est Caribe Tours. Très bon rapport qualité-prix avec bus climatisés et confortables. Fréquence variable selon les destinations. Minibus : appelés Gwagwa. Ce moyen de transport va du très bon état au "on se demande comment ça roule ?". Mais ils sont toujours très chargés."
(Valeriecabioch@aol.com)
 
Amérique du Sud

<> Argentine
--- (7/04) -----
"Je viens de terminer un voyage de 7 semaines en Argentine et j'ai eu l'occasion de voyager avec 6 compagnies de bus différentes.
Par ordre de préférence :
1) Via Bariloche;
2) El Tigre de Iguazu;
3) Horianski;
4) Andesmar;
5) Urquiza;
6) Don Otto (éviter cette dernière)."
(ijourdan@hotmail.com)

--- (8/01) -----
Bus très développé avec de nombreuses compagnies, en général confortables. Pour voyager de nuit il y a les "total cama" (on est complètement allongé) ou les "semi cama" avec siège très inclinés et petites tablettes pour poser ses jambes. Demander le nombre de sièges pour les semi cama : 32, c'est bon, mais 44 c'est trop (les sièges ne s'inclinent pas assez). Peu de différence de prix entre les total et les semi.
Exemple : Buenos Aires - Iguazu = 60 pesos en total, 55 en semi pour 19 heures de bus (mais il y a assez peu de total cama). A 30 minutes près, sur de longs trajets, les bus sont à l'heure. Dans les grands terminaux de bus, on peut payer avec la carte Visa."
(d.tutelaire@ac-nancy-metz.fr)

<> Bolivie
--- (6/05) -----
"Bus très développé. Dans le sud-bolivien, les routes ne sont pas toutes goudronnées loins de là. Les conditions de voyages ne sont pas très bonnes et surtout longues. Autour de La Paz c'est différent. Il n'existe pas de forfait. Faire jouer la concurrence car elle est très forte. A part quelques compagnies, le bus s'arrête souvent en chemin pour remplir le bus parfois au delà du nombre de places assises. Ainsi, toujours se renseigner s'il y a des places assises car on peut se retrouver à voyager debout parfois pour de longues durées. La ponctualité n'est pas non plus au rendez-vous car le bus s'arrête pour laisser descendre ses passagers souvent en dehors des terminaux. L'exemple le plus courant est El Alto, en banlieue de La Paz, où les bus s'arrêtent parfois 5 à 6 fois pour laisser descendre des passagers."
(patricerenouard@yahoo.fr

)--- (12/03) -----
"Bus très développés. Les bus relient les grandes villes et les différents villages. Il suffit de se rendre à la gare des bus et d'aller au guichet d'une agence pour réserver son billet. On choisi sa place. Pas besoin de réserver des jours à l'avance. Attention, souvent il fait froid dans les voyages de nuit; donc prévoir des épaisseurs. Les routes sont dans des états pitoyables ! Attention aux bosses !"
(detiegemarie@hotmail.com)

--- (12/03) -----
"Réseau de bus très développé. Routes vraiment pas terribles, surtout pour Potosi et Uyuni."
(pauline_paquin@hotmail.com)

--- (9/03) -----
"Réseau très développé. Trajets longs, bus peu confortables, ponctualité aléatoire, mais très économique. Préférer les trajets de nuit (nombreux bus-cama ou semi-cama) ce qui évite de perdre trop de temps."
(lefebvre.veronique@noos.fr)

--- (7/03) -----
"Sur le trajet Potosi - Uyuni à éviter ABSOLUMENT, la compagnie "16 de Julio" ! Le trajet se fait normalement en 6 heures sur une mauvaise piste (une vraie tôle ondulée). Notre bus a cassé ses freins et nous sommes restés 5 heures sur les hauts plateaux à attendre le bus de la même compagnie qui venait de Uyuni et qui, une fois qu'il aurait laissé les gens à Potosi, viendrait nous secourir. Lorsque le bus est enfin arrivé, il a crevé un pneu au bout de 30 min de route et n'avait pas un seul pneu de remplacement... = 3 heures d'attente... et encore un bus a gentiment accepté de nous donner son pneu. Bref, nous avons mis 15h00 pour arriver à Uyuni. Préférez la compagnie Emperador ou Diana qui a des bus neufs."
(b.gautier2@libertysurf.fr)

--- (8/02) -----
"Réseau très développé. Bus à l'heure. Bus de nuit (Bus Cama) assez confortables. Trajets très longs à cause d'un réseau routier déplorable."
(xavier@delore.com)

--- (8/01) -----
"Bus très développé. Aucun réel problème à signaler, juste les aléas des routes boliviennes (éboulement, crevaisons). Se méfier car les prix ne sont pas toujours les mêmes à l'aller et au retour."
(antoine.ravet@worldonline.fr)

--- (2/01) -----"Bus confortables, très répandus et bons marchés mais en saison des pluies, les routes sont très difficiles. Nous avons rencontré des touristes français qui ont mis 73 heures pour faire Potosi - Oruro au lieu des 8 heures habituelles…"
(S. Lelièvre)

<> Brésil
--- (3/06) -----
Réseau développé. Là encore bravo : bus à deux étages et première classe avec siège Pullman. Très très bien !"
(vincent@grib.fr)

--- (8/05) -----
"Les bus sont généralement confortables avec siège inclinable et beaucoup trop climatisés. Il faut présenter son passeport et remplir une fiche d'identité."
(bochereau.homer@cegetel.net)

--- (9/04) -----"Bus : réseau très développé. De longues distances sont faites par les bus qui sont pour la plupart spacieux et confortables. Attention, sur de petites distances, avec les bus le trajet est plus long, plus fatiguant mais moins cher. Dans les déplacements en bus ne pas quitter son sac des yeux sauf s'il est dans la soute."
(lilou2506@caramail.com)

<> Chili
--- (5/05) ---
"Bus très développé. Trajet Santiago - Pucon pour environ 9 US $ avec la compagnie Cruz del Sur.Les compagnies de bus sont nombreuses avec, sur certains trajets, une vraie guerre des prix. Ne pas hésiter à faire le tour des compagnies car les prix sont parfois vraiment très différents.Compagnie sur tout le Chili : Tur Bus avec d'excellentes prestation mais également le plus cher."
(patricerenouard@yahoo.fr)

--- (6/04) ---
"Bus très bien développé. Plusieurs compagnies desservent toutes les villes. Services assez ponctuels. La qualité dépend surtout de la compagnie. Si vous souhaitez avoir l'assurance de la qualité vous pouvez choisir Tur Bus qui va partout et a environ 60% du business.Vous trouverez du bus classique aux bus couchettes. Ces derniers peuvent être utilisés de nuit pour les longs trajets d'environ 1 000 km ou plus pour éviter de perdre une journée. Ne pas hésiter à faire marcher la concurrence quand toutes les compagnies sont représentées au terminal de bus ce qui n'est pas toujours le cas. De plus en plus dans les villes secondaires les principales compagnies ont leur propre terminal."
(michel.tanguy@voila.fr)

--- (1/04) ---
"Bus très développé mais surtout le long de la panaméricaine. Assez cher par rapport à la région, mais très confortable, rapide et ponctuel. Repas à bord et sièges super confortables, oreillers et couvertures."
(pauline_paquin@hotmail.com)

--- (12/02) ---
"Nombreuses compagnies de bus pour toutes les destinations sur les grands axes. Pour accéder aux différents Parcs Nationaux que nous avons visité, peu de bus en cette période, mais plus de rotations en janvier-février qui est la période des vacances scolaires."
(bernadette.laurent38@club-internet.fr)

--- (2/01) ---
"Bus confortables, très répandus et bons marchés."
(S. Lelièvre)

--- (9/00) ---
"Trois sortes de bus : Classico à 52 places, Semi-Cama à 45 places et Salon Cama à 25 places. Eviter les places juste derrière le chauffeur (manque de visibilité) et celles en face (manque de place pour les jambes et attention au poste de télé en se levant) ainsi que celles à l'arrière du bus (toilettes). Généralement les compagnies se trouvent concentrées dans le même périmètre ou regroupées dans un même terminal. Pratique pour choisir et faire jouer la concurrence. Avec Pullmann, sur les longs trajets et les bus de jour, il était servi un café ou thé avec biscuits vers 9h et le midi un plateau-repas (poulet/riz) inclus dans le prix du billet."
(alyn.fanch@wanadoo.fr)

--- (2/00) ---
"Ici, tout le monde se déplace en bus. C'est souvent très long, mais aussi bon marché, ponctuel et bien organisé. On rencontre du monde et on voit le pays ! Quelques durées : Santiago - Antofagasta en 20 heures; Santiago - Iquique en 26 heures. Bref, prévoir de la lecture !- Il existe 3 types de bus :Le bus Classico qui correspond aux critères européens (bus style Eurolines). Les moins chers, mais assez fatiguant pendant 26 heures.Le bus semi-cama est un peu plus cher mais encore abordable. Possède moins de sièges et donc laisse plus de place pour les jambes. On peut envisager d'y dormir facilement.Le bus Salon-cama, nettement plus cher, avec des sièges énormes, confortables, les repas inclus. 25 places au lieu de 50. On y dort particulièrement bien.
C'est aussi le paradis des téléphones portables. Mais, les chiliens s'en servent un peu moins bêtement que les français, en étant discrets et en coupant les sonneries.Une excellente nouvelle, il n'y a plus de télévision dans la majorité des bus pour des raisons de droits de diffusion, ce qui fait que les bus sont calmes.- Exemples de prix :Santiago - Iquique = 30 000 pesos en bus salon cama (soit 450 F). Santiago - Antofagasta = 20 000 pesos en bus salon cama (soit 300 F). Santiago - Valparaiso = 2 200 pesos en bus classico (soit 35 F). Calama - San Pedro: 1 300 pesos (20 F).- Compagnies :Il existe un grand nombre de compagnies. Pour rire, on peut prendre Tur Bus, la compagnie la plus importante du Chili qui vient de s'acheter une compagnie d'avion appartenant à la famille de Pinochet. Avantage : de très nombreux bus. Spécialité : le jeu du bingo dans le bus à des heures surréalistes. Les repas sont ignobles et les prix difficilement négociables. Plus sérieux , Flota Barrios et Pullman Bus qui ont l'avantage de réduire le prix des billets lorsque les bus sont vides avant le départ.
(Ch. Homer)

<> Equateur
--- (8/05) ---
"Réseau de bus très développé avec des dizaines de compagnies. Donc des départs quasi en permanence. Routes assez bonnes et superbes panoramas de montagnes et volcans. Comptez une moyenne de 50 km/h et en gros 1 US $ l'heure de route."
(mpabm@abm.fr)

--- (11/03) ---
"Réseau de bus très développé. Routes bonnes et superbes panoramas de montagnes et volcans."
(pauline_paquin@hotmail.com)

--- (7/03) ---
"Réseau de bus très développé. Les transports en bus sont très faciles. Beaucoup de départs à toute heure du jour et quelques bus de nuit (à n'utiliser qu'en cas d'urgence). Prix : 2 US $ pour 100 km environ. Bus "relativement" confortables pour ce type de pays (meilleur confort qu'en Inde, Pérou ou Bolivie)."(Fabricepageot@aol.com)

--- (8/02) ---"Réseau très développé. Les bus sont en bon état et, fait surprenant, sont extrêmement ponctuels ! Ils partent même parfois un peu plus tôt, donc arrivez un peu en avance."
(marion@djudju.com)

<> Pérou
--- (1/04) ---
"Réseau de bus très développé. Routes vraiment pas terribles hors Panaméricaine, mais les bus sont bons; ça compense. Plutôt cher pour la région."
(pauline_paquin@hotmail.com)

--- (10/03) ---
"Réseau de bus très développé. Nous avons privilégié les bus pour des questions de temps, de sécurité et de ponctualité. C'est le meilleur moyen de voyager. Attention au niveau des compagnies car il existe le meilleur comme le pire ! Privilégiez Ormeno ou Cruz del Sur et la classe impériale : place pour étendre les jambes, directs, plateaux repas (pas très copieux !), vidéo (pour les amateurs de Jacky Chan et films américains aux effets spéciaux !), WC, etc."
(nathalie.michaut@club-internet.fr)

--- (10/02) ---
"Réseau de bus très développé. Différentes catégories de bus existent en terme de confort. Ne pas tenir compte des horaires affichés ou donnés au préalable (les renseignements de la veille ne sont plus valables le lendemain)."
(arhtur@netcourrier.com

)--- (9/02) ---
"Réseau de bus développé. Au Pérou, on passe du pire au meilleur. Au départ de Lima, les bus sont luxueux... mais dans la Cordillera... aie ! Quoique vu l'état des routes, c'est compréhensible ! Les chauffeurs n'ont que peu de respect pour les pauvres cyclistes qui peinent dans les cotes..."
(marion@djudju.com)

--- (8/02) ---
"De Cuzco bus pour Lima. Le bus est local, bondé; les voyageurs mettent leurs sacs sur le toit ou dans le couloir. Avant de démarrer le chauffeur se signe, c'est encourageant ! La route est montagneuse mais heureusement elle est presque asphaltée tout du long. Pour atteindre Abancay, à 200 km, il nous faudra 5 heures. Pour passer le temps, on nous passe une K7 vidéo. Mais il semble qu´ils aient oublié le décodeur; seules les 10 dernières minutes seront en clair, c'était un film d´action ! Régulièrement le bus s'arrête pour charger des voyageurs : un moyen pour le chauffeur d´arrondir ses fins de mois !"
(Fabien.Maurice@adsweu.com)

--- (7/01) ---
"Réseau de bus très développé. Pris sur quasiment tous nos trajets. Il existe différentes classes (un peu comme pour les avions) : du très luxueux (pratique pour les longs voyages ou bien ceux de nuit) au plus simple (sympa pour rencontrer des gens). La ponctualité dépend assez de la classe du bus : plus c'est cher et plus le bus partira à l'heure. Les autres bus souvent cherchent à prendre le maximum de monde et donc peuvent tourner dans la ville un long moment avant de partir."
(marinea@free.fr)

--- (3/01) ---
"Bus très répandus et bons marchés. La saison des pluies rend certains trajets très longs et difficiles. Collectivo (combi) pour les petits trajets."
(S. Lelièvre)
 
Lu 3814 fois

Derniers adhérents en ligne

adhabm   msantambien   dwagner   daruelle   gigobert   maletourneau   andore   beduval   lolesire   ffeugeas   albrousse   phlautridou   jrevertegat   bebenoist   cgoubeau  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public