logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Vous êtes iciAccueil|Transports terrestres|Vos expériences|Vos expériences Routes - Afrique
mercredi, 21 octobre 2009 17:18

Vos expériences Routes - Afrique

<> Afrique du Sud
----- (2/07) ------
"Nous avons loué une voiture à quatre chez National Alamo à Jo'burgh. Le permis international est suffisant. Réservation faite au Backpackers Ritz. Ils vous amènent le véhicule. Les véhicule ont moins de 3 ans; le nôtre avait 6 000 km au compteur. Comptez 279 rds/jour pour un véhicule du groupe B, type Nissan Tida. Au niveau assurance, je conseille le "full cover".
Nous avons froissé une plaque de protection située sous le bas de caisse et ils nous ont rien fait payer.Le super coûte 5,80 rds le litre, le gazoil à peine plus cher. N'attendez pas de tomber en réserve pour faire le plein car, par endroit, il vous faudra parcourir une centaine de kilomètres (voire plus) avant de trouver une station.
Sur les 2 ou 3 voies les véhicules lents se rabattent sur la bande d'arrêt d'urgence pour laisser passer les plus rapides. C'est une règle qui est appliquée par tous... mais qui n'apparaît pas dans le code de la route. Méfiez-vous aussi de la conduite à gauche car au début on a tendance à vouloir venir sur la gauche en quittant un stationnement/carrefour/rond point ou autres. Un conseil, préparez bien votre itinéraire car le pays est grand."
(georgetpatou@hotmail.com)

----- (8/04) ------
"Location de voiture par Internet (Hertz). Pas de problèmes, ni à l'arrivée ni à la restitution. Kilométrage illimité pour 7 700 ZAR pour 3 semaines. On doit pouvoir faire mieux. Nous avons parcouru 6 000 km. Voiture Nissan Almera, rien à en dire. La voiture est un peu basse pour observer les animaux dans les parcs. Un truc intéressant est de récupérer des plans des villes chez Hertz, ils sont bien faits.
- A savoir :
On conduit à gauche en Afrique du Sud, comme chez les Anglais. On s'y fait assez vite, mais parfois on oublie... Plus gênant, le volant est à droite mais le levier de vitesses est à gauche, sans pour autant que la grille soit inversée (la première est la vitesse la plus loin du volant), c'est très déroutant. La position à gauche du rétroviseur intérieur est aussi surprenante (on a tendance à lever les yeux vers la droite, avant d'entreprendre une manoeuvre).
- Routes :
Sur les routes, la signalisation est assez bien faite, tant qu'on reste sur les routes assez grandes. Les routes sont en très bon état, selon le standard africain, on roule facilement à 120 km/h (vitesse limite) et même à 150 km/h au Cap Est et au Karoo (Cap Ouest). Il y a des nids de poules par endroits (notamment au Transkei et sur la route qui relie Middleburg à la N4). Attention aussi aux animaux domestiques (surtout au Transkei) et sauvages (dans les parcs, respecter les limitations de vitesse, les zèbres et les rhinocéros traversent sans regarder, et même une hyène fait des dégâts à 60 km/h). Les humains traversent aussi certaines routes, ou y circulent (sortie des écoles vers 13h00).
Les conducteurs sont assez respectueux (plus qu'en France...). Les minibus ont une fâcheuse tendance à oublier le clignotant au départ et à l'arrêt.
- Particularités :
Trois localismes à connaître : Lorsque vous arrivez vite derrière un véhicule plus lent, celui-ci va se déporter vers la gauche en coupant la ligne jaune du bas-côté pour vous laisser dépasser, même si les bandes blanches l'interdisent. Un véhicule plus rapide que le vôtre s'attendra à ce que vous fassiez de même. Par endroits, on trouve des route à trois voies, deux dans un sens et une dans l'autre. Attention, la voie unique est limitée par une bande blanche doublée de pointillés, autorisant un véhicule circulant sur cette voie à dépasser. Ce qui fait que, si vous circulez dans le sens des deux voies, vous pouvez vous trouver nez à nez avec un véhicule si vous dépassez. Considérer alors ces routes comme les anciennes routes à trois voies françaises, où la voie centrale peut être utilisée dans les deux sens. Enfin le four-ways stop est une horreur. Les quatre voies ont un stop et les véhicules passent par ordre d'arrivée. Quand vous êtes le dixième de la file sur votre route, il est très difficile de savoir qui est arrivé avant vous...
- Dans les parcs :
Se méfier des estimations optimistes sur la durée des trajets. La vitesse est limitée à 50 km/h sur les routes goudronnées et 40 km/h sur les pistes, mais avec les arrêts, compter une moyenne de 20 km/h. Pour faire simple, multiplie par 3 la distance en km et vous aurez le temps en minutes. Par exemple, au Kruger, de Malelane à Skukuza, il y a 60 km, soit 3 x 60 = 180 minutes, donc 3 heures."
(hugues.thiebault@tiscali.fr)

----- (été 01) ------
"Johannesburg est certainement l'endroit le plus facile pour acheter un véhicule en Afrique du Sud. C'est également possible à Cape Town, mais les voitures y sont un peu plus chères. A Jo'burg, LA rue des occasions est Jules Street, dans le sud de la ville. C'est une véritable jungle de vendeurs-acheteurs où l'on trouvera aussi bien la petite perle pas trop chère que l'arnaque du siècle ! Il faut y passer du temps, y revenir souvent, comparer, essayer et marchander !Il existe un Automobile-Club local très fiable et compétent qui vous guidera dans vos démarches et fera même une analyse technique (payante !) de votre véhicule avant son achat : AA dont une succursale se trouve sur Jules Street même (très pratique !).
Il en existe 3 autres à Eastgate, Sand ton et Braamfontein (quartiers de Jo'burg). Même si vous ne passez pas par eux pour l'achat du véhicule, je vous conseille d'y prendre une assurance dépannage et assistance. Pour l'équivalent de 360 FF, vous obtenez une assistance dans de nombreux pays d'Afrique australe (Afrique du Sud, Namibie, Botswana, Zimbabwe, Lesotho, Swaziland ...), des cartes routières détaillées gratuites et un véhicule de remplacement en cas d'immobilisation du vôtre (mais cette dernière prestation dépend de l'âge de du véhicule). Un autre endroit pour acheter et vendre son véhicule entre particulier est Cinéma Top Star (sud de la ville) le dimanche matin uniquement. Entrée 50 Rands (50 FF) pour les vendeurs et gratuite pour les acheteurs. Toutes sortes de véhicules et formalités sur place.Sinon, il existe les traditionnelles petites annonces.
Quelques-unes fleurissent sur tes panneaux d'informations des backpackers, ou dans les journaux spécialisés comme le Daily Star (quotidien), Auto-Trader ou Junkmail {hebdomadaire, le jeudi).Vous devez enregistrer votre véhicule à la "préfecture" locale dont dépend votre domicile (donner l'adresse de son backpackers). Elle coûte 350 R et s'obtient dans la journée.Dernières recommandations importantes : l'Afrique du Sud conserve une très mauvaise réputation d'insécurité. Ceci est pour l'essentiel totalement injustifié, mais il est vrai qu'il vaut mieux s'abstenir de traîner dans certaines rues de Jo'burg le soir. Pour votre tranquillité et celle de votre véhicule, n'hésitez pas à acheter un Gearlock (système de blocage du levier de vitesse) pour 300 Rands + 300 Rands de pose, voire même en plus un Steerlock (blocage du volant)."
(D. Séguenot)

<> Burkina
----- (9/06) ------
"Pour sortir des villes, il faut en général un véhicule 4x4 car seuls les grands axes sont goudronnés et on circule souvent sur des pistes dont l'état est très variable surtout en saison des pluies (de juin à septembre). C'est facile : demandez à votre hôtel ou à un taxi d'en chercher un. Il vous en trouvera un et négociera le prix avec vous. Compter 35 000 à 40 000 F CFA pour la journée, s'il est climatisé, 4 à 6 places, chauffeur compris, plus carburant à payer par vous."
(debray76@wanadoo.fr)

----- (12/03) ------
"La personne qui nous accueillait avait une voiture. Je déconseillerais personnellement ce moyen de transport car les routes sont dangereuses (beaucoup de vélos et d'animaux sur les pistes). Les pistes sont de plus en mauvais état. Il y a beaucoup d'accidents. Beaucoup de contrôles également de policiers ou de douaniers qui n'hésitent pas à demander un petit billet aux toubabs. Bref, je conseillerais plutôt les taxis brousse qui permettent de se fondre dans la population, de la découvrir et les chauffeurs connaissent très bien la route !
(coeurtamtam@wanadoo.fr)

----- (3/02) ------
"Location de voiture : les locations de voiture sont principalement avec chauffeur et assez onéreuses. De toute façon, se lancer dans la conduite en Afrique sans expérience est assez périlleux. Les prix pour un 4x4 climatisé approchent souvent les 500 à 600 FF/jour. A mon avis, le meilleur rapport qualité/prix peut être obtenu sur le site du goanda (www.legoanda.com). Il n'y à pas encore de page location mais ils peuvent trouver des tarifs imbattables en leur écrivant.Véhicule perso : tout est possible... mais c'est loin, il faut traverser le désert et être préparé au pire concernant l'état des routes. C'est la plus belle façon de découvrir l'Afrique mais il faut du temps. Compter 15 jours à 3 semaines pour aller de France à Ouaga suivant les routes choisies."
(pierrot@venuat.com)

<> Cap Vert (11/01)
"Location de voiture : très cher et peu d'offres."(rolfou@yahoo.fr)

<> Ethiopie
------ (8/05) -------
"Routes :
les routes pour ceux qui voudraient aborder ce pays par leurs propres moyens sont toujours encombrées et il est déconseillé de voyager dès la nuit tombée. La qualité des routes va de la piste à la demi autoroute. Actuellement, grâce à l'aide internationale, plusieurs chantiers routiers sont ouverts et l'on peut espérer à une nette amélioration des voies de communication. Il n'est reste pas moins qu'un véhicule tout terrain reste indispensable et la meilleure façon pour pouvoir accéder partout. Il n'y a pas beaucoup de panneaux indicateurs mais vu le peu de voies de communication, et en demandant en cas de doute, on arrive facilement à trouver son chemin.
Cartes routières : l
es cartes précisent mal le type de route, surtout dans les zones peu fréquentées. Sinon, elles sont assez bonnes, mais parfois les noms ont changé.Location de jeep : à partir de 130 US $ par jour tout inclus. Si les jeeps sont neuves cela peut monter jusqu'à 200 US $ par jour.
En principe ce sont des Land Cruisier d'une dizaine d'années fort confortable. Attention toutefois si vous êtes 4 ne pas partir avec 2 chauffeurs car l'un de vous devra se mettre devant avec le 2eme chauffeur. Cela n'est pas du tout confortable même si le siège avant passager semble grand, et à l'arrière pour nos gabarits d'européens plus ou moins enrobés 3 personnes sont à l'aise mais 4 c'est impossible à concevoir pour un long voyage.
Un conseil :
si vous vous mettez d'accord sur le prix en US $, payez en cette monnaie car ainsi vous éviterez des discussions inutiles sur le change (notamment si vous contactez l'agence avant votre départ). Si vous louez, demandez à ce que l'on vienne vous prendre à l'aéroport, si on vous le refuse changez d'agence ! L'agence pourra aussi vous réservez une chambre d'hôtel surtout si vous arrivez en pleine nuit.
- Besoin d'un chauffeur :
 nous vous recommandons Yemane Taye (yemane60@yahoo.com ou www.geocities.com/visit_ethiopia) qui a été un très bon compagnon de voyage. Il connaît très bien son pays et essaye de comprendre ce qui peut vous faire plaisir. Très efficace et débrouillard."
(angy8@bluewin.ch)

------ (11/02) -------
"Premier trajet vers le nord d'Addis et premier long trajet de 12 heures pour à peine 300 km. Je me dit que voyager en Ethiopie ca va être coton; pratiquement pas de route et que des pistes défoncées ! Les routes sont en construction un peu partout dans ce pays qui semble en pleine reconstruction depuis que la paix est enfin d'actualité (depuis 3 ans maintenant, plus de conflit avec l'Erithrée). D'ici 2 à 3 ans le réseau routier sera très développé, mais en attendant il faut faire avec..."
(stephbrun2001@yahoo.fr)

<> Madagascar (4/06)
"Si vous voyagez avec votre propre véhicule sachez que les contrôles de police sont très nombreux et que les locaux, surtout les taxis-brousse, passent difficilement sans allonger un billet. Avoir ses papiers en règle.Pour la location de véhicule les tarifs sont toujours hors prix de l'essence, et un litre coûte à Madagascar 2 200 Ar, soit presque 1 Euro (prix au printemps 2006) !Pour la location d'un 4x4 comptez entre 100 000 et 750 000 Ar/jour hors essence en fonction du type de véhicule et de vos talents de négociateurs. Sachez aussi qu'en général la prestation n'inclut pas le logement et la nourriture du chauffeur qui doit se débrouiller seul."
(contact@reno-marca.com)

<> Malawi (2001)
"L'accès à presque tous les sites touristiques se fait en voiture normale à l'exception du Nyikha plateau. Eviter toutefois de rouler la nuit (nombreux risques d'accident). Réseau routier en bon état et très bien desservi entre le nord Mzuzu et le sud Blantyre, Mangochi."
(P. Servane, P. Georget)

<> Mali
------ (1/02) -------
"Louer un 4x4 revient très cher. Si vous avez l'idée d'en utiliser un, il est préférable d'être au moins 4.A Sangha, la location d'un 4x4 est de 80 000 F CFA la journée (sur deux jours, on peut marchander à 35 000 CFA/jour). En général, il faut compter 50 000 F CFA la journée dans le reste du pays."
(Ckarakoram@aol.com)

------ (1/01) -------
"Voitures privées rares (notamment en Pays Dogon). Coûts souvent exhorbitants pour les locations (même en évitant les "intermédiaires"/jeunes "faux guides"). Négocier férocement, mais prix néanmoins élevés."
(marie-claude.cornee@univ-rennes1.fr)

------ (12/00) -------
"Véhicule perso : Pour la piste Bamako-Kayes un 4x4 est indispensable. Conseillé aussi de Kayes au Sénégal. Piste Kayes/Kenieba bonne jusqu'à Sadiola, ensuite moyenne jusqu'à Keneieba. On longe la falaise de Tambacoura et l'on voit des singes. Pour la frontière avec le Sénégal par Satadougou 4x4 indispensable. Pont de Kayes : tout véhicule entrant, circulant ou même sortant de Kayes doit acheter un "ticket de pont" valable une semaine pour traverser le pont (50 FF). En fait il existe des billets à la journée mais qui ne semblent pas être vendus aux touristes. A garder sur soi car très demandé, parfois à plusieurs dizaines de km de la ville. Taxes pour les jeux (aux barrages). Tout le monde paye (raisonnable). Autrement, pour nous, pas de racket par les "casquettes"."
(dbeuve@free.fr)

<> Maroc
------ (12/05) -------"Un conseil, si vous voyagez avec un véhicule, attention à la police marocaine qui pratique un véritable racket sur les européens. Ils vous arrêtent et vous disent que vous avez fait un excès de vitesse ou que vous avez grillé un feu rouge et vous demandent 400 dh (40 Euros). La plupart du temps c'est faux. Alors soyez vigilant et si vous êtes sûrs de vous ne payez pas. Si vous devez payer exigez un reçu, sachez aussi qu'ils n'ont pas le droit de garder votre permis et n'hésitez pas à aller vous plaindre au prochain poste de police."
(roland407@hotmail.com)

------ (10/01) -------
"Véhicule perso (minibus). L'assurance française est valable et obligatoire au Maroc. On peut souscrire également un contrat local. Les mécaniciens sont très compétents et les réparations pas chères à condition de négocier. Aucun problème, la police vous fout la paix. Toutefois bien ralentir aux barrages et se montrer très courtois lors des contrôles (je ne me suis pas fait contrôler cette année sauf dans l'Ouest du Sahara). Une seule région est à éviter avec son véhicule perso : celle autour de Ketama."
(nicos_@caramail.com)

------ (6/01) -------
"De Ceuta a la frontière mauritanienne en véhicule perso. Le bitume progresse à grande vitesse au Maroc. On peut le déplorer... car les pistes marocaines, c'est géant ! Sur route, aucun problème, je n'ai jamais été contrôlé par les autorités (avant d'entrer dans le sud bien sûr). Bon, faut quand même être prudent en négociant les virages sans visibilité. La philosophie des Marocains au volant est tant que je ne vois rien, il n'y a rien, et toute la route est pour moi !Première difficulté : la carte ne permet pas toujours de savoir si on a affaire à une route ou une piste. Se poser la question avant de s'engager sur un itinéraire.
Une autre difficulté c'est de se faire une idée à peu près juste de l'état et de la difficulté d'une piste. D'une manière générale, les marocains sont plutôt optimistes sur les capacités d'une moto sur piste. Prudence donc, et prévoir des marges de sécurité. Enfin, les pistes ne sont pas balisées et, si on n'a pas la carte au 25 ou 50 millième, on peut facilement s'égarer. Mieux vaut perdre un peu de temps à trouver quelqu'un qui a déjà fait la piste et pourra vous signaler les embranchements à ne pas rater ! Risque de vol à mon avis quasi-nul sauf dans les grandes villes. Là, toujours confier le véhicule à un "gardien".
(eric.haudiquet@libertysurf.fr)

------ (4/01) -------
"Location de voiture : 3 000 dirhams /semaine pour une voiture de classe B ou A. Pour le Sud du Maroc, préférez vraiment un 4x4 si vous avez les moyens ! Nous n'avons pas pu nous rendre dans certains sites faute de piste praticable. Le problème : les agences louent des voitures très basses, style "Saxo".Une arnaque courante qui m'a été confirmée par des commerçants de Skoura et Ouarzazate. Entre Agdz et Ouarzazate, on traverse un paysage assez désolé. Sur le bord de la route, de fausses pannes sont organisées : on embarque un passager pour l'amener à Agdz, soit disant pour aller prévenir un dépanneur.
A Agdz, le passager, pour vous remercier, vous invite dans la boutique familiale, où thé et déclaration d'amitié vous empêchent de se prêter au jeu du marchandage… Une petite arnaque très courante, qui permet de rabattre les touristes vers Agdz, bourgade sans aucun intérêt. Plus largement, des amis marocains m'ont fortement déconseillé de prendre des auto-stoppeurs.Ne surtout pas conduire la nuit (piétons, vélos, charrettes rendent la conduite dangereuse). Sur les routes, attention aussi aux petits vendeurs (colliers, dattes, pierres, fossiles, paniers, etc, chaque région a sa "spécialité" !) qui n'hésitent pas à se placer au milieu de la route au risque de se faire accrocher par les véhicules, en particulier dans les lacets de la route du Tizi-n-Tichka…
 (purple.power@infonie.fr)

------ (3/01) -------
"Le Maroc en véhicule de location : sans problème si le véhicule est en bon état et si l'on reste sur les voies goudronnées. Mais attention, l'assurance ne couvre plus dès que l'on sort de ces voies. Lire dans les moindre détails le contrat.
Le Maroc en véhicule personnel (4x4) : les pistes et "routes touristiques" sont parfois à la limite du praticable. Bien se renseigner et ne pas hésiter à demander plusieurs avis sur l'état de la piste et la durée du trajet qui peut être facilement du simple au triple, voire plus.Sur les pistes dans les endroits reculés, attention aussi aux enfants qui se mettent au milieu de la voie pour vous obliger à s'arrêter (chose à ne surtout pas faire). Attention aussi parfois aux jets de pierres, c'est plutôt un jeu que de la méchanceté. Parfois des rencontres très sympathiques avec les adultes, sans oublier les paysages fantastiques, encore vierges et sans touristes."
(D. Wagner)

<> Mauritanie (11/01)
"Pour son véhicule, pas de carnet de passage en douane nécessaire. Le véhicule est mentionné sur le passeport à l'entrée et à la sortie. Assurance obligatoire à acheter à l'entrée (coût : 2 230 ougs); l'assurance française n'est pas valable. Il faut payer la police et la douane à l'entrée et à la sortie, soit 1 000 à 1 500 ougs à chaque fois. N'oubliez pas que tout se négocie ! A tous les barrages de police on vous demandera un cadeau. On peut s'en tirer par 10 minutes de discussion ou par le don d'une babiole."
(nicos_@caramail.com)

<> Namibie
------ (9/03) -------
"Je me permets d'insister sur la dangerosité de la conduite sur les pistes de gravier. En effet, elles paraissent faciles à emprunter mais on prend trop facilement goût à la vitesse et le risque de plantage au premier virage est réel, cela d'autant plus que les pneus des véhicules de location ne sont pas toujours au top. A mon sens, c'est bien là le véritable risque pour les touristes européens. Lorsque nous étions là-bas une collision entre deux minibus (des italiens vs des allemands) a provoqué 8 morts et presque autant de blessés graves. Donc un conseil : conduire prudemment et ne pas dépasser le 60 sur les pistes."(xxx)

------ (10/02) -------
Nous avons opté pour un 4x4 tout équipé camping loué chez "Camping Car Hire" (www.campingcarhire.com.na). C'est une adresse que nous recommandons. La réservation a été faite par Internet de France, un mois avant le départ. L'argent a été débité sur la carte bancaire à la prise du véhicule.Le 4x4 était vraiment tout équipé camping : tente de toit, matelas, duvets chauds, oreillers, table, chaises, camping gaz, barbecue, casseroles, vaisselle, couverts, nombreux ustensiles de cuisine (ouvre-boîte, passoires… jusqu'au thermos et au petit matériel tel que les allumettes, l'éponge, le produit vaisselle et le papier toilette !), petit réfrigérateur, lampe, serviettes de toilette, 2 jerricans d'eau, 2 jerricans d'essence et tout ce qu'il fallait pour réparer le 4x4 (si vous demandez la trousse à outil supplémentaire qui est gratuite vous serez parés).
Coût de cette location pour 17 jours : 1 520 € avec une franchise de 320 € et une assurance brie de glaces et pneu comprise (précaution qui peut s'avérer utile vue l'état des routes namibienne...). Le coût de location est variable en fonction du nombre de jours et de la hauteur de la franchise (qui peut être nulle si vous le souhaitez).Les garagistes qui peuvent vous dépanner sont nombreux et bien répartis sur le territoire. Par contre, il faut bien vous renseigner avant de louer le véhicule car sur certaines pistes du côté d'Epupa Falls le 4x4 n'est pas assuré. Pour finir, l'agence de location est venu nous chercher et nous a raccompagnés à l'aéroport gratuitement et à la prise du véhicule nous ont expliqué le fonctionnement du 4x4 et de son équipement (compter 1h00 à 1h30 pour ces explications et les formalités administratives).Essence : les pompes à essence sont parfois rares notamment dans le sud du pays. N'hésitez pas à remplir vos jerricans et à faire le plein dès que possible."
(C.Gallian@eau-artois-picardie.fr)

------ (10/02) -------
"Seul un faible tronçon de route est goudronné dans le pays; la plus grande partie d'un circuit se fait spuvent sur des pistes très roulantes impliquant beaucoup de crevaisons (2 roues de secours indispensables)."
(robert-four@club-internet.fr)

------ (3/01) -------
"Le réseau routier comprend plus de 4 500 km de routes goudronnées. Evitez de rouler à plus de 70 km/h sur les pistes. Surprises possibles animaux, amas de sable, tôles ondulées, trous… malgré le très bon entretien des pistes. En cas d'accident, pensez que vous pouvez attendre très longtemps avant d'être dépanné ou évacué… Allumez vos phares lorsque vous doublez une voiture à cause de la poussière.
Conduite de nuit extrêmement dangereuse : de nombreux animaux, éblouis par les phares, risquent de se jeter sous vos roues. N'oubliez pas que la nature du terrain est difficile à estimer : ralentissez dès que vous apercevez des rivières même à sec, pentes, bosses et changements de couleurs sur la piste. Évitez les coups de volant brusques, et de freiner brutalement. N'oubliez pas que la poussière réduit la visibilité. Avant les virages, réduisez la vitesse d'un tiers. Respectez la vitesse maximale de 80 km/h sur les pistes (première cause d'accident) et les panneaux de signalisation.
Respectez les distances entre chaque voiture de manière à éviter la poussière et la projection de cailloux. Lorsque vous vous arrêtez, bien vous garer sur le côté et mettre vos clignotants pour être bien visible. Si vous avez un 4x4 : ne passez en position 4x4 (blocage des différentiels sur les roues avant) que lorsque vous êtes en zone sableuse et dans des parties très escarpées. Vérifiez toujours l'existence d'un pneu de secours dans votre véhicule, n'oubliez pas de demander comment on l'enlève (parfois ce n'est pas évident), demandez des explications pour le 4x4 (au niveau des roues motrices), vérifiez que vous avez un document d'explications. Les garages et les pompes à essences sont généralement bien équipés et modernes.
Avoir toujours une bonne provision d'eau dans la voiture (bombonnes de 20 l). Carburant : préférable de faire le plein aussi souvent que possible. Si vous avez un 4x4, le super sans plomb s'appelle "unleaded", paiement très souvent en espèces uniquement."
(R. Dozière)

------ (3/01) -------
"Une lampe de longue portée n'est pas un luxe, la nuit les animaux (oryx, hyènes, dik-dik, éléphant...) dormant ou traversant la route sont la cause de nombreux accidents. Le pare-buffle revêt alors toute son utilité. Deux roues de secours deviennent indispensables si l'on prend les petites pistes : les épineux sont légion. Une pompe n'est pas exclue pour regonfler les pneus après avoir passé les dunes.
Le bidon d'huile est indispensable : il vous sauvera ou dépannera plus d'un sur votre route, entraide oblige. Notre batterie, mal arrimée, s'est promenée un jour dans le moteur ; nous avons été contents d'avoir de quoi la fixer. Mauvaise surprise en constatant qu'après deux crevaisons successives notre deuxième roue de secours était équipée d'un pneu d'un diamètre supérieur. Attention donc au moment de la prise en main de la voiture de location. L'état des pistes rendra les fans de 4x4 heureux, il y a de tout : latérite en tôle ondulée, ornières, trous, sable profond, etc".
(F. et J.B. Collas)

<> Niger (11/00)
"Pour la location d'un véhicule 4x4, il faut compter 500 FF/jour pour la location, entre 100 et 150 FF pour le chauffeur et(ou) guide/jour. Ajouter l'essence et la nourriture. Tout compris, il faut compter 1 000-1 300 FF pour un véhicule qui prend jusque 4 passagers (5 avec le chauffeur)."
(unpeuplusloin@yahoo.fr)

<> Sénégal
--------- (8/03) -------------
"Le Sénégal interdit depuis fin juillet l'importation des voitures de plus de 5 ans (minibus 8 ans et camions 10 ans). Les voitures plus vieilles ne peuvent passer la frontière qu'avec un carnet de douane. Actuellement, celles qui en sont démunies sont refoulées à la frontière

--------- (11/01) -------------
"Si vous voyagez avec votre véhicule perso au Sénégal, pas besoin de carnet de passage en douane. Les policiers et gendarmes contrôlent souvent les voitures françaises. Toujours avoir ses papiers en règle. Parfois ils inventent une infraction; dans ce cas bien argumenter mais ne pas contredire ou s'opposer à l'agent. Assurance obligatoire à acheter à l'entrée du pays (valable dans plusieurs pays d'Afrique de l'ouest). A la frontière, il faut payer à la police 25 FF et à la douane 100 FF. Un "passe-avant" vous est délivré pour 5 jours, il est renouvelable 2 fois 15 jours. Passé ce délai, il faut dédouaner et sénégaliser la voiture."
(nicos_@caramail.com)

<> Soudan
--------- (1/06) -----------"La location de voiture est difficile. A Khartoum, une agence était pleine (Hôtel Acropole) et deux autres ne parlaient pas l'anglais. Quant à la dernière, elle m'a demandée 250 US $ pour une journée... j'ai renoncé."
(Laure_voyage@yahoo.fr)

--------- (2000) -----------
"Pour circuler, le plus simple et le moins inconfortable est d'emprunter les boxi, Toyotas Hilux "customisées" généralement en très bon état qui font le transport des passagers de village en village. Vous pouvez d'ailleurs en louer une, avec son guide et son chauffeur. Dans ce cas, compter 100 à 120 US $ par jour, tout compris. Descendre en 4 jours jusqu'à Khartoum depuis la frontière égyptienne vous coûtera environ 500 US $. Ne pas oublier de vérifier avant de la louer l'état des pneus (dont la roue de secours !)."(xxx)

<> Tchad (11/00)
"C'est l'anarchie au niveau transports et il y en a peu. Les pick-up et les 4x4 sont en très mauvais état. Pas de cars."
(unpeuplusloin@yahoo.fr)
 
Océan indien :

<> Madagascar
---- (10/03) -------
"Si votre séjour est court, que vous êtes 3/4 personnes, pour en profiter, louez une voiture avec chauffeur (fort conseillé). 45 Euros par jour y compris assurance."
(valerie.roux-bouyssou@9online.fr)

---- (7/01) -------
"Nous avons loué un 4x4 pendant 7 jours pour le trajet Tuléar - Fort Dauphin. Aller par la côte et retour par l'intérieur. Notre choix s'est arrêté sur l'Agence New Horizon tenue par un italien. Notre chauffeur était excellent : parlant bien le français, très débrouillard, très cultivé et bien intégré aux ethnies du Sud bien que natif de Diego Suarez. Pensez à vérifier les capacités du chauffeur avant de partir (connaissance des langues locales, aisance en français pour communiquer avec lui, maîtrise du parcours envisagé). Prix : 500 000 FMG par jour + 20 000 FMG pour les repas du chauffeur + le gas-oil (compter 200 L pour 1 500 km à environ 4 000 FMG le litre). L'état du 4x4 était acceptable au départ, par contre les pannes se sont révélées au fur et à mesure, jamais très graves mais de quoi tester le système D à la malgache (il faut dire que les véhicules sont soumis à rude épreuve dans des pistes infernales où la moyenne est de 200 km environ sur 8 heures)."
(pascal.millot6@libertysurf.fr)

<> Maurice
------ (été 01) -------
"Location de voiture à Maurice : comptez 275/300 F par jour. Attention, à Rodrigues, les locations de voiture sont chères et les agences demandent une caution (600 F/jour + 2 000 F de caution). Mais vous pouvez trouver un véhicule pour 180 F/jour sans caution, avec essence."
(E. Orange)

<> Réunion
---- (6/05) -------
"Au niveau locationde de voiture le moins cher que nous avons trouvé : "Au bas prix". Agence à l'aéroport, en ville à Saint Denis et à St Gilles. Attention car si vous louez votre voiture à l'aéroport, compter un supplément de 15 Euros à la location. Comptez 20 Euros par jour pour une petite voiture SANS rachat des franchises. "Au bas prix" propose un rachat de franchise pour 10 Euros par jour, faisant passer la franchise de 1 000 à 430 Euros incompressibles. Si vous avez une carte bancaire "Premier", vous n'avez pas besoin de racheter les franchises. En cas de problème, vous êtes pris en charge par votre carte. Très difficile de trouver sur place (par Internet, nous ne savons pas) des véhicules aménagés type fourgon ou camping-car."
(psvoyages@free.fr)

---- (3/04) -------
"Possibilité de trouver des locations de voiture à coût réduit si vous acceptez de la pub sur la voiture. Tva réduite à 5 % donc moins chère qu'en métropole."
(lep_chappe@wanadoo.fr)

---- (fin 2000) -------
"La location de voiture est la formule la plus rentablepour visiter. Les grandes agences internationales (Hertz, Avis, Europcar...) pratiquent des tarifs plus élevées qu'en métropole. On pourra leur préférer des compagnies locales, bien moins chères mais donc les voitures sont souvent moins bien entretenues. Ces compagnies sont aussi représentées à l' aéroport. Attention, la circulation sur l'île est particulièrement dangereuse bien que réglementée comme en métropole."(xxx)
 

Lu 3370 fois

Derniers adhérents en ligne

mireyes   mhezelot   clboiteux   adhabm   rasautreau   palandre   anlambert   vabecart   gemahu   angenty   jmserour   miricher   jprabonneau   bebenoist   plemaitre  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public