logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Vous êtes iciAccueil|Transports terrestres|Vos expériences|Vos expériences Routes Amérique Latine
mercredi, 21 octobre 2009 15:44

Vos expériences Routes Amérique Latine



Amérique Centrale :

<> Costa-Rica

----- (12/06) ------"
Réseau routier enrobé est peu dense. Beaucoup de routes sont en mauvais état, y compris des portions de la Panaméricaine. De nombreux centres d'intérêt ne sont accessibles que par des pistes souvent très dégradées surtout à la saison des pluies."
(sb.frachet@yahoo.fr)

----- (5/06) ------"Réseau routier pas forcément à la hauteur de l'image que le pays essaie de donner. Même la Panaméricaine est mauvaise sur de nombreux kilomètres. Il n'y a guère que dans les environs proches de San Jose que le revêtement est correct. Et encore, la route n'est pas bien large.D'une manière générale, les parcs de la côte sont desservis par des routes correctes, mais les parcs de montagne, eux, par de mauvaises pistes.Attention au pont étroits ("puente angosto" en espagnol). Ce sont de petits ponts sur une seule voie en général. Il y a donc un "cédez le passage" dans un sens, ça peut surprendre..."
(lesderoutes@lesderoutes.com)

----- (7/03) ------
"Nous voyageons en van depuis 9 mois en Amérique Centrale et sans plaques d'immatriculation. Cela ne nous a pas causé de problème jusqu'au Costa Rica ! A la frontière de Paso Canoas ils ont été inflexibles : pas de permis de séjour pour un véhicule sans plaque, seulement un permis de transit pour aller à Panama. On a réussi à débloquer la situation avec la douane de l'aéroport de San Jose qui est beaucoup plus cool et compréhensive que la douane centrale de San Jose par exemple. Donc, si vous avez un soucis, aller voir là-bas. Sinon, attention, les flics du Costa Rica sont les plus tatillons de toute l'Amérique Centrale. Un flic a voulu nous mettre une amende et immobiliser le véhicule parce que mon amie conduisait, et que son nom n'était pas mentionné sur le permis touristique du véhicule ! C'était une première en Amérique Centrale également ! Plus d'une demi-heure de discussion avec le mec, et il vaut mieux maîtriser l'espagnol dans ce cas...Faites bien attention, et dans un autre genre il y a énormément de contrôles de vitesse; alors doucement sur le champignon. Les routes sont les plus mauvaises de l'Amérique Centrale."
(pascal_men@yahoo.fr)

----- (5/03) ------"
Locationde voiture intéressante d'abord si l'on a peu de temps ou à plusieurs. Du goudron et de la piste (notamment au Monteverde). Hormis en saison des pluies, et encore pour se rendre juste dans quelques coins, aucun intérêt à louer un 4x4 !"
(mpabm@abm.fr)

----- (3/03) ------"Chez Avis, un 4x4 Montero loué entre 4 personnes pour 13 jours au prix de 1 300 F par personne environ (sans l'essence). Si l'on choisit de louer une voiture, autant prendre une tout-terrain même en période sèche, il y aura toujours des passages difficiles (franchissement de ruisseau dans la péninsule d'Osa, forte pente sur piste...)."(hberthelot@libertysurf.fr)

----- (11/02) ------"
Location de voiture très développée; de nombreux touristes se déplacent ainsi dans le pays."
(cannelle@bzh.net)

----- (11/01) ------"
Pour ce qui est de la location de voiture, attention à bien faire noter la moindre rayure, le moindre accessoire manquant, avant de prendre le véhicule. Les compagnies de locations tentent de faire payer des surtaxes au moment où on le rend... J'ai passé un bon quart d'heure avec le loueur à inspecter le véhicule sous toutes ses coutures. C'est INDISPENSABLE... La location d'un 4x4 me semble de loin préférable pour le Costa-Rica, surtout à la saison verte (notre été). Et de toute façon, c'est indispensable dès qu'on veut s'éloigner des grands axes. C'est le but, non ?"
(jean-Baptiste.gaudey@wanadoo.fr)

<> Guatemala

----- (12/06) ------
"Dans l'ensemble le réseau routier est en bon état et la signalisation est correcte sauf autour de Guatemala Ciudad. C'est à notre avis le pays de toute l'Amérique du Sud et Centrale qui détient la palme de la conduite dangereuse, suivi de près par l'Equateur et le Honduras..."(sb.frachet@yahoo.fr)

----- (4/03) ------
"Nous voyageons en van depuis la Floride. Les routes du Guatemala sont correctes, sauf dans le Peten au Nord du pays et vers Coban au centre. Les guatémaltèques conduisent comme des fous. On a frôlé la mort sur la route principale reliant la capitale au nord du pays (la plus dangereuse) car un type arrivant de face a décidé de doubler coûte que coûte : obligés de faire un violent écart sur le coté sinon on le percutait ! Autre problème à la frontière : notre van n'a pas de plaque d'immatriculation (sauf une temporaire). Normalement l'entrée est interdite aux véhicules sans plaque ! Mais le chef de la frontière nous a donné l'autorisation de séjour quand même, et sans aucune tentative de propina ou pourboire... Le séjour est au maximum un mois si vous rentrez avec un véhicule au Guatemala, sinon c'est 3 mois sans véhicule. Aucun problème de corruption rencontré au Guatémala, que ce soit à la frontière ou avec la police sur les routes. Parait-il qu'elle est vraiment en baisse, ce que les guides de voyages ne disent pas. Donc, pas trop d'inquiétude à avoir. Sinon il y a des mécanos partout, plus ou moins compétent d'ailleurs..."
(pascal_men@yahoo.fr)

<> Honduras
----- (12/06) ------"
Dans l'ensemble les routes sont en bon état et la signalisation est correcte. Par contre la conduite est très dangereuse, les routes sont très souvent en virage (pays montagneux) et les locaux doublent n'importe où sans visibilité."
(sb.frachet@yahoo.fr)

----- (5/03) ------"Les routes sont dans un état correct au Honduras, et on voyage avec un van, pas avec un 4x4. Beaucoup de contrôles de police sur les routes, mais c'est du préventif. Aucun problème rencontré, aucune tentative de corruption, malgré le fait que nous n'avons pas de plaques. Pas besoin du permis de conduire international. Pas de péage. Plein d'essence pour 40 Euros."
(pascal_men@yahoo.fr)

<> Mexique
----- (3/07) ------"
Dans l'ensemble les routes sont en bon état, plus ou moins larges suivant les états. Beaucoup de tronçons sont en travaux. Les ralentisseurs (topes) sont très très nombreux aux abords des villages et même parfois en pleine nature. Cela rend la conduite pénible car il faut être très vigilant et beaucoup ne sont pas signalés. De plus la plupart des routes sont sinueuses à cause du relief.Les autoroutes sont chères (environ 1 US $ les 10 km) mais plus sécuritaires : pas de topes, peu de circulation.Contrôles militaires rigoureux à certains changements d'états et en Basse Californie. Il peut aussi y avoir des contrôles sanitaires."
(sb.frachet@yahoo.fr)

----- (11/06) ------
"Nous avons loué une voiture pour un mois, c'était rentable car nous étions quatre. A l'aéroport de Mexico on peut trouver toutes les agences de location de voitures plus au moins connues. Nous avons beaucoup discuté avec toutes, car une fois que vous rentrez dans une ils vous tombent tous dessus. De 12 000 pesos pour le prix minimum d'un mois on est passé à une proposition de 8 000 pesos en paiement en liquide avec voucher. Pour la conduite au Mexique, une recommandation importante : attention au "topes" qui sont de gros dos d'âne un peu partout."
(natalaneta@hotmail.com)

----- (1/03) ------
"Nous voyageons en van, dans lequel nous dormons. Aucun problème de sécurité en trois mois. Aucune corruption ou presque rencontrée avec la police, sauf le dernier jour du voyage ! Mais cela n'a duré que 15 minutes de palabres. L'essence n'est pas si chère et l'état des routes est correct. Le plus gros problème : les "taupes" qui sont des ralentisseurs pas toujours signalés. Mécanos un peu partout, assez efficaces et honnêtes."
(pascal_men@yahoo.fr)

----- (1/02) ------
"Location de voiture dans le Yucatan : 300 à 350 Pesos/jour à Merida ou Cancun ville après négociation et uniquement si vous rendez la voiture au même endroit. Voir les adresses du Routard. Le coût pour rendre sa voiture dans une autre ville est rapidement très élevé (500 à 1 200 Pesos)."
(gerard_ferlin@yahoo.fr)

----- (5 et 10/00) ------
"Yucatan. Pour juste une semaine si on veut se déplacer, ou même simplement faire la route Puuc, une voiture est nécessaire.- A savoir que les prix des voitures que l'on voit sur les pubs ou Internet ne comprennent jamais les assurances; comptez environ 20 US $/jour d'assurance si vous voulez une bonne couverture (pour moins on risque d'en être de sa poche en cas de problème ou même simplement d'un vol d'essuie-glace).
A signaler aussi que certains loueurs proposent des tarifs intéressants sur le web mais avec obligation de réserver via Internet.- A Cancun-aéroport tous les loueurs sont entre le terminal charter et celui des vols réguliers. Il est vrai que l'on peut trouver des locations un peu plus économiques à Cancun-ville mais si l'on arrive de nuit, que l'on veut partir de suite dans la campagne ou même si l'on compte le prix d'un trajet aéroport-ville, le résultat n'est pas toujours intéressant. Possibilité de négocier un peu dans tous les cas, surtout hors saison.- De façon générale, au Yucatan, les routes principales sont assez bonnes. Attention au tarif des autoroutes; hors de prix ! 140 FF env. pour faire Cancun-Valladolid (moins de 200 km). Dans un autre domaine, faites très attention aussi aux dos d'ânes ("topes") qui pullulent à l'entrée-sortie des villages et même à l'intérieur; pas toujours très visibles et souvent un peu raides."
(mpabm@abm.fr)

<> Nicaragua
----- (8/07) ------"Pour la location de voiture comptez dans les 40 US $ par jour. Réseau routier goudronné mais avec beaucoup de trous sur les petites routes. Louer un 4x4 ne sert à rien car de toutes façon il faut passer par les trous..."(betout.michel@orange.fr)

----- (12/06) ------"La Panaméricaine est en bon état globalement mais les routes secondaires sont pleines de trous. La signalisation est correcte."
(sb.frachet@yahoo.fr)

----- (6/03) ------
"On voyage en van. Les routes sont dans un état correct; pas besoin de 4x4, même pendant la saison des pluies. Le plein se fait pour 700 cordobas, soit 40 Euros. Pas de problème avec la police, mais il y a peu de signalisation par contre. Les habitants du Nicaragua sont insupportables au volant : klaxon toutes les deux secondes, une impatience totale, un des pires comportements au volant de toute l'Amérique Centrale. Palme de l'horreur aux taxis et camions."
(pascal_men@yahoo.fr)

<> Panama (8/03)
"Les routes de Panama sont très bonnes et le pays a eu récemment une véritable politique de routes neuves; quel changement par rapport au Costa Rica ! Comme à la douane, lors d'un contrôle sur la route, les flics ont surtout cherché dans le plafond des petits sachets de drogue ou ce genre de chose. Donc, attendez-vous à être fouillé en règle si vous voyagez avec votre véhicule."(pascal_men@yahoo.fr)
 
Caraibes :

<> Cuba

----- (8/04) ----
"Nous avons effectué notre location de voiture de France le 10 juin, pour des raisons de commodité, auprès d'Autoescape. Après avoir consulté plusieurs agences (dont NF, Th. Cook, Sol y Son et Roots Travel), notre choix s'est porté dans un premier temps sur Sol y Son et dans un deuxieme temps sur le loueur par Internet www.autoescape.com. Il nous a fallu attendre à chaque fois une semaine pour avoir la confirmation de la disponibilité d'un véhicule et à chaque fois les prix avaient subi une surenchère sensible entre le devis et la commande à confirmer. On ne nous a pas laissé le choix du véhicule, considérant que nous étions 3 personnes on nous attribuait d'office une voiture de type Skoda Fabia, Toyota Yaris ou Hyundai...
- Détails :
Loueur par Autoescape : Cubacar.Prix de location : 55 Euros/jour payé en France (prix préférentiel pour lecteur du Guide du Routard).
Assurance : 17 US $/jour payé à la prise en main du véhicule.Conducteur additionnel : 10 US $ payé à la prise en main du véhicule.
Caution : 200 US $.
Kms parcourus : 3 754 km.
Prix payé pour le carburant : 289,68 US $.
Soit un prix de revient de 568,65 Euros/personne.Prise en main avec réservoir plein, véhicule à rendre avec réservoir vide. Essence especial uniquement dans les stations Cupet et Oro de Negro.
- Commentaires sur la location :
L'agence Cubacar est à proscrire. Notre premier véhicule (qui affichait plus de 160 000 km au compteur) est tombé en panne le soir du 1er jour à Vinales, problème de batterie. Le deuxieme véhicule - automatique - aurait pu nous causer un accident grave. A 15 km de l'aéroport de La Havane et à 3h00 de notre vol de retour sur Paris, tous les signaux lumineux du tableau de bord se sont allumés... plus aucune réponse des freins ! De plus nous avons eu 3 fois l'expérience des "taller de ponchera" (réparation de pneus). Le loueur le mieux implanté est de toute évidence Transtur. Il dispose de surcroît d'une flotte de véhicules flambant neufs Peugeot 307 et 206.

A vérifier auprès d'autres personnes si la location directement à l'arrivée est facile au mois d'août; on nous a parlé de pénurie de véhicules en regard du nombre important de touristes à cette période. Les prix de location en basse saison (y compris en juillet) sont de 30 à 40 % plus bas.- Pratique :Plaques d'immatriculation rouges pour les véhicules de location. Ils sont gardés le jour pour 1 US $ et la nuit pour 2 US $. On se demande s'il y a vraiment un risque ou si c'est juste une façon de créer un emploi.L'autoroute et la carretera centrale sont en très bon état, la qualité du réseau secondaire est acceptable. Ne pas conduire de nuit car trop dangereux. Sur la route non éclairée, on slalome entre les nids de poule, les carrioles, les animaux, les personnes.Ne pas hésiter à prendre des auto-stoppers à la sortie des villes d'abord pour le service que nous leur rendons et ensuite pour les indications qu'ils nous donnent (les panneaux de circulation sont rares).
La qualité des contacts est variable. Ne pas prendre d'auto-stoppeur à moins de 20 km de l'entrée des villes, vous avez toutes les chances de tomber sur un "jinetero".Les contrôles de police sont fréquents. 3 fois en infraction, 2 excès de vitesse (attention aux panneaux de limitation à 40 km/h) et arrêt non respecté à un passage à niveau... nous avons bénéficié de la mansuétude des policiers et en avons déduit qu'ils sont plus indulgents avec les conductrices ! L'amende mini est de 30 US $ et est mentionnée sur le contrat de location et se paie à la remise du véhicule au loueur."
(Jaffre.laurence@wanadoo.fr)

----- (7/04) ----
"Il est très difficile de trouver à louer une voiture hors des grands centres, et même en réservant de France les surprises sont nombreuses : modèle plus petit pour le même prix , voiture poubelle... Comptez 50 US $ par jour."
(Mv.ollombier@wanadoo.fr)

----- (7/04) ----
"Pour accéder à certains endroits, il s'avère nécessaire de louer une voiture (intéressant à 4) car il n'y a pas de transports en commun. Location de voiture avec la compagnie MICAR. Compter 55 US $/jour pour une 206, assurance incluse + plein d'essence (50 L = 47,5 US $), kilométrage libre. Caution de 200 US $ par carte bancaire."
(acfm56@wanadoo.fr)

----- (8/03) ----
"Nous avons galéré une journée pour trouver un véhicule. Un conseil, afin d'optimiser votre recherche allez à l'hôtel Habana Libre, calle L, entre 25 y 23, dans le Vedado, où sont présentes toutes les compagnies de location. Nous avons été au bureau Havanatur. Nous avons eu 2 contrats de location pour 3 chauffeurs; un contrat est à restituer au retour. Pour information en cas d'amende celle-ci sera annotée sur le contrat et sera à régler à l'agence si vous restituez le contrat.
Nous avons pris la seule voiture disponible, une Volkswagen Gol (made in Brasil) avec A/C (indispensable l'été). Tarif journalier haute saison (à compter du 15/7) : 30 US $ pour la voiture + 10 US $ pour l'assurance + 49,50 US $ pour le plein d'essence (il faut rendre la voiture le réservoir vide).
Nous avons parcouru 7 500 km et avons consommé pour 416,50 US $ d'essence (0,90 US $ le litre de especial). Les voitures de location ont une plaque d'immatriculation rouge et sont facilement reconnaissables, elles peuvent être la cible de vol. Il faut prévoir 1 US $ par jour pour chaque parking et 2 US $ la nuit, sans compter les pourboires aux personnes qui la lavent sans vous demander l'autorisation (cela fini par devenir pénible !).Les routes sont parfois "défoncées" et les carrioles à cheval ou side-cars ralentissent le trafic. La signalisation est souvent inexistante. Prendre les Cubains en stop c'est leur rendre service et un bon moyen de discuter. De plus, ils vous indiquent la route car les panneaux routiers sont souvent rares."
(occitanie31@oreka.com)

----- (4/01) ----
"Cuba est une grande île de 1 200 km de long. Si le séjour dépasse les 15 jours et même si la location de voiture n'est pas donnée, c'est le meilleur moyen de se déplacer en toute liberté. Vous trouverez sur Internet quelques prix, notamment sur www.rootstravel.com. Mais sur place, dans les grands hôtels internationaux, vous pourrez négocier les prix et contacter plusieurs agences.
- Notre itinéraire :
Grâce à notre voiture, nous avons pu emprunter les petites routes et profiter de la région de Soroa, du Parc National de Las Terrezas, vivre la quiétude de San Diego de los Banos. Nous dirons que nous avons pu sillonner une grande partie de l'île en toute sécurité et en toute liberté. La seule signalisation rencontrée sur les routes étant des panneaux de propagande, il est très facile de se perdre, voire de déboucher dans des culs de sacs après plusieurs km, et même de s'engager à contre sens sur l'autoroute (cela nous est arrivé et nous avons dû faire un long détour dans les prés pour rejoindre "le bon sens" !). A ce propos, il est prudent d'acheter la carte "Carreterras de Cuba" à l'office de tourisme à La Havane, de suivre la nationale de couleur verte et les routes de couleur jaune (pour les rouges se renseigner plusieurs fois car elles sont souvent en piteux état, voire impraticables.)
- Conseils :
Nous avions loué une petite Honda chez Transtur : Servi Centro La Rampa, Calle 25 y Malecon, Vedado. Tél. : 78 81 71. E.mail : webmaster@transtur.com.cuImportant : bien vérifier l'état du véhicule avant de partir (faire tout noter). Exigez des pneus en bon état, avec roue de secours et cric; vu l'état des routes, c'est important. Bien s'assurer que la révision a été faite et demander ce qu'il faut faire en cas de panne. Hors de La Havane, on peut prolonger la location (sans pénalité) en s'adressant à un centre quelconque Transtur. En cas de panne, réparation gratuite dans les agences Transtur de l'ile (bien prendre les numéros de téléphone des diverses Agences sur l'île).Les stations service qui distribuent l'essence "especial" s'appellent Cupet, Oro Negro...
Il n'y en a pas partout dans la campagne (attention à la panne sèche... et à la jauge de la voiture souvent pas très fidèle !).Ne jamais laisser la voiture sans surveillance, ne rien laisser à la vue et, la nuit (pour 1 US $) la mettre dans un parking surveillé, si ce n'est pas possible chez l'habitant.
- Contrat de location :Bien en lire les clauses. Dans notre cas le prix de la location, en kilomètres illimités, pour 15 jours était de 648,75 US $. Ce Prix incluait la location (33,25 US $/jour) + l'assurance (10 US $/jour) + le dépôt d'une caution (200 US $ par C.B.; non encaissée) + le plein du réservoir (31,5 US $ qu'il faut payer). Vous rendez le véhicule avec le réservoir vide. Nous avons parcouru 3 600 km et dépensé 216 US $ de carburant (le prix de l'essence étant de 0,90 US $ par litre). Donc, coût total : location (648,75 US $) + carburant (216,85 US $) = 865,60 US $.(philippe.dumoulin1@free.fr)

<> Dominique (1/06)
"Pour ce qui est de la location de voiture, comptez 55 US $ par jour. C'est très cher et peu professionnel car, parfois, ils se mélangent les pinceaux et vous oublient..."(walkeraptor@yahoo.fr)
 
Amérique du sud :
<> Argentine

----- (7/07) ------
Pour ce qui est des routes, en dehors des "ripios", tout va bien ! Très peu de routes payantes et quand elles le sont ce n'est vraiment pas cher.En Argentine, la police et la gendarmerie sont très présentes. Dans l'ensemble, ces deux corps sont très corrects et même amicaux. Mais rien n'est parfait et il est possible de tomber sur des policiers qui veulent se faire un peu de monnaie.
Il faut savoir qu'en Argentine, les automobilistes doivent avoir quelques "gadgets" qui ne sont pas forcément obligatoires chez nous mais qui chez eux, si on ne les a pas, conduisent à l'amende.
A savoir :
Tout d'abord, il faut rouler les feux de croisements allumés.
Deux triangles de signalisation sont nécessaires en cas de problèmes.
Gilets fluorescents en cas d'intervention sur le véhicule sur la route.
Un câble de remorquage.
Un extincteur qui devra impérativement comporter un manomètre.
Et pour les véhicules, style camping-car ou camionnette du genre trafic Renault, par exemple :Un disque de limitation de vitesse 110 collé à l'arrière du véhicule.
Deux bandes réfléchissantes de 40 cm chacune appliquées sur le pare-choc arrière.
Pour les derniers points, c'est seulement dans les régions du Nord de l'Argentine que nous avons eu des ennuis. Des policiers nous ont arrêtés et ont voulu nous mettre une amende de 370 Pesos Argentin (environ 92 Euros).
Nous avons fait un peu de "foin" car dans aucune autre région les policiers ne nous avaient parlé de cela. Le bruit aidant, le chef est arrivé et tout c'est arrangé mais il nous a dit d'aller à la prochaine station service et d'équiper le camping-car de ces "gadgets". L'amende était forte, mais certainement marchandable. Nous avons rencontré des Belges qui se sont fait avoir avec leur extincteur qui n'avait pas de contrôleur de pression, toujours dans la région Nord, et ils ont payé près de 300 Pesos. C'était du racket car les policiers d'eux-mêmes ont marchandé l'amende. Le chef qui nous a exonéré de l'amende demandée par de jeunes policiers, nous a dit que lorsque nous étions arrêtés, il fallait toujours demander, avant de payer, à parler au Chef de la brigade...
Une anecdote : nous avons été arrêté une fois aussi alors que nous n'avions pas les lumières allumées. Le policier nous a demandé une amende 74 Pesos et nous demandait aussi d'aller la payer à la ville, laquelle était à 40 kilomètres. Nous avons refusé et lui avons proposé un petit pot de vin de 20 Pesos pour lui, nous étions en tort. Il était entièrement d'accord mais nous a dit surtout de ne rien dire. Nous avons promis. Mais nous n'avions pas de monnaie, lui non plus et la petite boutique du coin non plus. Alors nous lui avons donné une petite Tour Eiffel porte-clefs et il était carrément aux anges et il nous a laissé partir..."
(daniel.avard@wanadoo.fr)

----- (5/07) ------
"Les axes principaux sont en général excellents. Très bon revêtement, peu de circulation. Pour les routes secondaires (en gros, tout ce qui sort des grosses villes), c'est beaucoup plus variable. Ça va de la route goudronnée à la piste tape-cul la plus pénible du monde.Comme beaucoup d'autres voyageurs, nous avons acheté l'Atlas de rutas Firestone (on a un peu galéré pour le trouver à Salta). Il existe en petit et en grand format. Mise à jour très précise. On a toujours trouvé des routes goudronnées là où c'était indiqué. L'inconvénient est qu'il est très mal organisé (on a souvent du mal à tomber sur la carte qu'on cherche). Plans des grandes villes inclus. Notre bible sur la route."
(lesderoutes@lesderoutes.com)

----- (12/06) ------
"Dans le Nord-ouest de l'Argentine les routes sont dans l'ensemble en bon état. Attention à quelques trous parfois. Les autopistas (autoroutes) sont très bonnes et souvent payantes par section (tarifs modiques).Quant aux pistes, certaines sont praticables avec un véhicule léger. Parfois il y a de la tôle ondulée sur 30 ou 50 km, donc vitesse mini 60 km/h pour éviter les vibrations en sachant piler quand on aperçoit un trou... Il y a aussi d'autres piste où le 4x4 est indispensable, vu les trous et les cailloux..."
(chavet.pierre@neuf.fr)

----- (8/01) ------
"Les locations de voiture sont très onéreuses en Argentine (3 fois plus cher qu'en France) et la caution très élevée."
(d.tutelaire@ac-nancy-metz.fr)

<> Bolivie (2/01)
"Les chauffeurs et les 4x4 en location pour visiter le salar d'Uyuni ne sont pas de qualité égale. Nous sommes tombés sur un véhicule sans frein et un chauffeur alcoolique. Les paysages restent tout de même sublimes…"
(S. Lelièvre)

<> Chili
----- (10/03) ------
"Les locations de 4x4 sont évidemment chères. Nous avons eu un tarif très intéressant par Autoescape : 871 Euros pour 11 jours, assurance CDW sans franchise, km illimité pour un Suzuki Vitara. L'agence de location Alamo est en revanche fortement déconseillée. Nous avons eu beaucoup de problèmes lors de la prise et de la remise du véhicule et avons été arnaqués au moment de payer. Par la suite, nous avons tenté de poser une réclamation mais avons été traités avec le plus grand mépris. L'affaire est encore en cours aujourd'hui."
(catherine.lidin@collano.com)

----- (12/00) ------
"A Punta Arenas nous avons contacté 10 agences de locations par e-mail. Pour louer un pick-up, 2 roues motrices, 9 jours, avec assurances supplémentaire pour aller en Argentine, compter entre 650 et 1 000 US $. Si vous vous renseignez par e-mail, faites vous bien préciser les points suivants :Nombre de jours; intention d'aller en Argentine; franchise en cas d'accident responsable et en cas de vol; remise du véhicule à l'aéroport; cartes bancaires acceptées; conducteur additionnel.On peut aussi, tout simplement, réserver auprès d'Avis, de Hertz ou de Budget en France. Le prix sera souvent le même qu'en contactant directement les représentants de ces agences à Punta Arenas."
(E. Dufour)

----- (11/00) ------
"Les locations de voitures individuelles sont très chères au Chili (beaucoup plus qu'en France). Il vaut mieux se débrouiller avec les transports en commun type microbus. Et puis, bien plus sympa quitte à faire de la route..."
(kaixo@ifrance.com)

<> Pérou
----- (8/06) ------
"Les routes sont en général plutôt bonnes, voire très bonnes (la Panaméricaine qui traverse le désert côtier, ce qui ne gâche rien !). Les routes secondaires sont également plutôt bonnes d'une manière générale. Les péages sont nombreux et chers, mais on ne paie que lorsque l'on va de Lima vers l'extérieur (l'autre sens est gratuit !)."
(lesderoutes@lesderoutes.com)

----- (10/03) ------
"Location de voiture avec chauffeur pour visiter le canon de Colca : la véritable arnaque ! Hors de prix (2 jours 120 US $) et vous n'avez pas la possibilité de choisir vos déplacements ! La location de voiture sans chauffeur est déconseillée dans les guides mais nous avons croisé des touristes le faisant et à priori sans soucis. Attention à la conduite des péruviens, et surtout faites garder votre véhicule la nuit. Très cher."
(nathalie.michaut@club-internet.fr)

----- (8/02) ------
"Franchement le Pérou est le premier pays d'Amérique du Sud depuis le départ ou je trouve que les automobilistes roulent très très mal. Il n'est pas sûr que le permis de conduire soit obligatoire et de toute façon il ne coûte que 100 soles ! Il y a très peu de voitures individuelles mais énormément de taxis et combis (minibus collectifs) qui conduisent très vite, sans respecter les priorités, sans regarder dans leurs rétros, sans anticiper. Une main levée sur le trottoir et c'est le déboîtement, suivi d'un coup de patin !
Ici, le klaxon régit la circulation. En ville, il signifie "poussez-vous, je passe !". Les piétons ne sont pas prioritaires et il est donc vital de regarder en traversant. Sur les routes sinueuses des Andes, nous croisons quelques taxis mais surtout des camions et minibus surchargés qui coupent systématiquement leurs virages !
Et il n'est pas rare non plus de doubler une voiture ou un camion en haut d'une côte sans visibilité ou même sciemment quand un autre véhicule arrive en face !"
(Fabien.Maurice@adsweu.com)
 
Lu 3870 fois

Derniers adhérents en ligne

bebenoist   adhabm   miscossa   lasechet   cherveau   mireyes   mhezelot   clboiteux   rasautreau   palandre   anlambert   vabecart   gemahu   angenty   jmserour  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public