logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       

Travailler à l'étranger est un moyen efficace de rencontrer et d'apprendre aux contacts des autres; c'est aussi une excellente clé pour mieux connaître les mentalités d'un pays. Le contexte de mondialisation y est d'ailleurs de plus en plus favorable.
Préparer sa recherche d'emploi c'est comme préparer un voyage : certains préfèrent partir à l'aventure, d'autres obtenir une multitude d'informations préalables sur le pays choisi, le marché de l'emploi... afin d'éviter toute désillusion.
Bien réfléchir avant de partir et se poser les fameuses questions : "Pourquoi travailler à l'étranger ? Dans quel pays ? Est-on vraiment prêt à s'intégrer ? Quels sont nos atouts pour réussir : compétences, motivations, relationnel sur place ? Comment prévoir le retour ?".
Bref, la nécessité peut-être que de faire un bilan à la fois personnel et professionnel avant de s'engager.
Mais au delà de l'envie de vivre sous d'autres cieux, la motivation n'est-elle pas aussi simplement parfois de travailler dans les voyages, quitte à rester basé dans son pays d'origine ? Si c'est le cas, le cheminement et les recherches sont alors différentes à celles d'une recherche "classique" d'emploi à l'étranger.

Témoignages :

"Est-ce que de trop vouloir bouger ne risque pas de faire perdre un certain équilibre et une stabilité que l'on trouve dans ses racines ? Dans quelle mesure le fait de s'expatrier est-il bénéfique ? Est-ce que de retour au pays on ne risque pas de sentir un manque ?"(M.Z.)

"J'ai 27 ans, je suis partie de chez-moi (Aosta-Italie) à l'âge de 18 ans. J'ai fait mon Deug à Chambéry, ma licence aux Pays de Galles (Swansea), ma maîtrise et un DESS à Rennes. Pendant mon Deug j'ai passé les étés à Londres où j'ai fait de petits jobs. Puis j'ai passé d'autres étés en Allemagne où j'ai bougé entre Hanovre, Leipzig, Dresden et Berlin où j'ai habité pendant 7 mois. A 24 ans j'ai commencé à travailler dans une multinationale à Stuttgart et depuis 1 an et demi je travaille pour la même entreprise en Suisse. Est-ce que je veux m'arrêter ? Absolument pas ! En mars je vais partir pour un long voyage dans l' Himalaya et ensuite je vais essayer de m'installer pendant un certain temps a Kathmandu. Voyager pour moi est un style de vie. C'est en voyageant que j'ai appris le plus sur moi-même, j'ai acquis de la confiance, j'ai appris à être ouverte et tolérante. Certes c'est dur ensuite de rentrer, mais pas impossible. Je sais qu'en bougeant continuellement j'ai renoncé à beaucoup d'autres aspects de la vie qui sont aussi importants. C'est un choix très personnel. Il n'y a pas de formule qui exprime la bonne relation entre le temps que l'on devrait passer à voyager et celui que l'on devrait passer dans un même endroit. Il n'y a pas une recette toute prête qui puisse t'aider... A toi de savoir ce qui te rend heureuse ! Divertiti e prendi la vita come viene, giorno per giorno !"
(eloise_barbieri@hp.com)

Derniers adhérents en ligne

palandre   adhabm   anlambert   vabecart   gemahu   angenty   jmserour   miricher   jprabonneau   bebenoist   plemaitre   stcassonnet   jrose   catherine   fjourdain  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public