logo abm blanc
0
Panier
Votre panier est vide.
FacebookTwitterFeed
       
Amérique du Nord :

<> Québec
--- Bus, métro (Montréal; fin 06) ----
"On attend le bus les uns derrières les autres, premier arrivé à l'arrêt, premier monté dans le bus. C'est mal vu de ne pas le respecter. Il existe des pass pour les transport en commun (métro et bus dans Montréal)."
(marie.renard@laposte.net)
 
Caraïbes

<> Cuba
--- Taxi (7/04) ----
"Il existe des taxis clandestins mais les contrôles sont très nombreux et ils ne font que de petits trajets."
(Mv.collombier@wanadoo.fr)

--- Taxi (7/04) ----
"Trajet à négocier à chaque course, mais généralement les prix des taxis sont corrects et pas du tout "arnaqueurs". Remplace avantageusement la location de voiture pour les petits trajets, même à la journée (le chauffeur attend ou nous retrouve 2 à 3 heures plus tard)."
(acfm56@wanadoo.fr )

--- Tous moyens (9/01) ----"On peut multiplier les expériences et prendre en ville : le bus (bondé et rare mais efficace), le chameau (bus tiré par un camion, spécialité havanaise de grande contenance), le taxi (officiel ou non), le cocotaxi (véhiculé jaune et ouvert en forme de noix de coco, mais cher), le bicytaxi (deux places derrière le cycliste), la calèche (9 places)."
(isagil@club-internet.fr)

--- Tous moyens (La Havane; 4/01) ----
"Tout surprend dans La Havane : Les belles Américaines qui sont de vraies pièces de collection : Buick, Dodge, Cadillac, Chevrolet... cent fois réparées et repeintes sont entretenues comme des bijoux par des experts en mécanique fabriquant la moindre pièce de rechange. Il est bien sympathique de prendre un tel taxi, plutôt qu'une voiture flambant neuve rangée devant les grands hôtels.La ville est aux vélos; la pénurie d'énergie a désorganisé tous les transports de Cuba. Le vélo étant le plus économique, c'est le triomphe de la bicyclette (la Chine en a expédié 1 million d'exemplaires). On grimpe dessus à 3 ou 4 , on l'aménage en side, on transporte toutes sortes de marchandises, jusqu'à un cochon ficelé sur le porte-bagages.Les motos side-car transportent toute la famille.
 Les bicitaxis sillonnent les rues en quête de quelques pesos.Les anciens attelages, calèches, charrettes, remplacent aussi les automobiles.D'énormes remorques à deux bosses (los camellos) tractées par de puissants camions desservent toute l'agglomération. Heure de pointe ou pas, ils sont toujours bondés ce qui constitue un véritable cauchemar pour ceux qui doivent les emprunter. On peut entasser jusqu'à 400 personnes dans ces monstres roulants !Les "guaguas" (prononcer "wawas"), vieux bus venus de Hongrie, assurent aussi le transport des Cubains.A côté de cela, les cars Viazul, confortables et climatisés, véhiculent les touristes... et eux seuls !"
(philippe.dumoulin1@free.fr)
 
Amérique Centrale

<> Costa-Rica
--- Taxi (11/02) ----
"Ne pas hésiter à utiliser les taxis urbains. Prix très abordable pour les trajets courts (terminal de bus - hôtel par exemple)."
(cannelle@bzh.net)

<> Mexique
--- Taxi (11/06) ----
"Les bus urbains sont très développés et pas chers du tout."
(natalaneta@hotmail.com)

--- Taxi (Mexico; 9/01) ----
"A Mexico, ne pas prendre les taxis qui n'ont pas de plaques d'immatriculation qui commencent par un "L" (Libre = autonome) ou "S" (sitio = radio, téléphone ou station). Il existe des taxis, surtout de nuit, qui sont pirates et qui ont des plaques d'une voiture normale. Ce sont la plupart du temps ceux qui organisent les rapts et autres attaques. Ils vont jusqu'à être peints de la même façon que les vrais taxis.
Les "sitios" sont les plus sûrs. Ils sont un peu plus chers (+ de 20 pesos = 15 FF) qu'un taxi normal mais, en vacances, pour bien commencer ça vaut quand même la peine, surtout si l'on arrive de nuit, fatigué avec le décalage horaire dans la vue. Les taxis sont verts ou jaunes pour les libres et couleur vin et vert pour les sitio. D'aucune manière, un taxi peut avoir les couleurs autres que celles-ci. Ne pas monter dans un qui n'aurait pas les dites couleurs. Il est également bien de vérifier aussi les cartes (licences) avec photo du conducteur. S'ils sont plusieurs à tourner avec la même voiture, LES cartes de ceux qui travaillent avec ce taxi doivent apparaître. Uniquement à Mexico les taxis ont des taximètres et doivent les utiliser. La "quote" de départ est comme à Paris marquée sur le taximètre (4.80 pesos pris dans la rue) et l'on ne doit payer que ce qui apparait sur le taximètre. Les uniques exceptions sont si jamais le taxi avait à aller dans un autre état (l'état de Mexico qui est autour de la ville de Mexico - District Federal - est très proche du DF), si le départ se fait depuis une gare ou aéroport, s'il y a des bagages ou si c'est un taxi sitio.
Dans les autres villes le prix est à determiner à l'avance. Avant de monter dans le taxi il est bon de demander à un local le prix qu'il est commun de payer (préférable pour éviter les entourloupes).A Guadalajara, les taxis ont des taximètres mais souvent ils demandent un peu plus car les tarifs sont faibles. Ca reste à négocier mais ils ne doivent pas dépasser plus de 30% d'augmentation. Pour les départs en taxi depuis la centrale routière du sud, les prépayes ne sont pas chers et sont plus sûrs."
(xicodir@hotmail.com)
 
Amérique du Sud

<> Pérou
--- Taxi (10/03) ----
"Taxi assez bon marché et utile pour visiter certains sites non ou mal desservis par les transports locaux (dans la Cordillère blanche), gain de temps important. Attention, une nouvelle mode se développe près du lac Titicaca : les chauffeurs de taxi se font assassiner, leur voiture et papiers sont volés et de faux conducteurs prennent leur place, d'ou de très nombreux arrêts par la police sur les routes de la région pour contrôler leurs papiers...Dernière chose, pour faire baisser le prix d'un taxi, acceptez qu'en route il prenne 1 ou 2 péruviens pour quelques km... et ne pas broncher de les voir payer eux 1 Sol là ou vous devez sortir 20 ou 30 Soles !
(nathalie.michaut@club-internet.fr)

--- Taxi (Lima; 10/02) ----
"Pour les taxis à Lima il faut marchander. Pour une même course le tarif peut aller du simple au quadruple. Les taxis non officiels sont moins chers (autocollant sur le pare-brise)."
(arhtur@netcourrier.com)

--- A pied (8/02) ----
"Ici, le klaxon régit la circulation. En ville, il signifie "poussez-vous, je passe !". Les piétons ne sont pas prioritaires et il est donc vital de regarder en traversant."
(Fabien.Maurice@adsweu.com)

Derniers adhérents en ligne

palandre   adhabm   anlambert   vabecart   gemahu   angenty   jmserour   miricher   jprabonneau   bebenoist   plemaitre   stcassonnet   jrose   catherine   fjourdain  
Copyright © 2017 Aventure du Bout du Monde - Le site de vos voyages - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public